Stratégies pour prévenir l’hypertension

Pression Artérielle Élevée

En bref -

  • L’une des principales causes sous-jacentes de l'hypertension artérielle est associée au fait que votre corps produit trop d'insuline et de leptine en réponse à un régime à haute teneur en glucides et aliments transformés.
  • Le jeûne intermittent est l’un des moyens les plus efficaces que j’ai découvert pour normaliser votre sensibilité à l’insuline/à la leptine.
  • L’exposition au soleil détermine la production de vitamine D par votre corps. Le manque de lumière réduit vos provisions de vitamine D et augmente la production de l’hormone parathyroïdienne qui augmente la pression artérielle.
Taille du texte:

Dr. Mercola

Quelles sont les causes de l’hypertension ?

L’une des principales causes sous-jacentes de l'hypertension artérielle est associée au fait que votre corps produit trop d'insuline et de leptine en réponse à un régime à haute teneur en glucides et aliments transformés.

Alors que vos niveaux d’insuline et leptine augmentent, votre pression artérielle monte aussi. Les niveaux d’acide urique sont aussi associés de façon significative à l’hypertension, de sorte que tout programme adapté pour traiter la pression artérielle élevée doit contribuer à la normalisation de la sensibilité à l’insuline et aussi du niveau d’acide urique.

Comme il a étéexpliqué, en éliminant l’excès de sucre/fructose de votre régime, vous pouvez solutionner ces trois problèmes à la fois. Les autres stratégies de traitement que je vais exposer ci-dessous ont aussi  tendance à avoir cet effet. Mais d’abord, il serait mieux de passer en revue quelques aspects de base sur ce qu’est l’hypertension artérielle, la façon d’évaluer les risques associés à l’hypertension et la raison pour laquelle les médicaments ne sont pas la solution idéale.

Quel est l’état de votre pression artérielle ?

Il y a deux nombres dans la lecture de la pression artérielle. Le nombre supérieur ou le premier nombre est le résultat de votre pression artérielle systolique. Le nombre inférieur ou le deuxième nombre est votre pression diastolique.

Exemple120 / 80 = 120 pression artérielle systolique et 80 pression artérielle diastolique.

Votre pression systolique est la pression maximale dans vos artères. Elle survient lorsque vos ventricules se contractent au début de votre cycle cardiaque. La pression diastolique se réfère à la pression artérielle la plus basse et se produit pendant la phase de repos de votre cycle cardiaque.

Idéalement, votre pression artérielle devrait être environ 120/80 sans médicament. Si vous avez plus de 60 ans, votre pression systolique est le facteur de risque cardiovasculaire le plus important. Si vous avez moins de 60 ans et que vous n’êtes pas affecté d’autres facteurs de risque importants associés aux maladies cardiovasculaires, votre pression diastolique est considérée comme étant le facteur de risque le plus important.

Classification de la pression artérielle Pression systolique (mmHg) Pression diastolique (mmHg)
Normale < 120 < 80
Pré-hypertension 120-139 80-89
Hypertension Étape 1 140-159 90-99
Hypertension Étape 2 ≥ 160 ≥ 100

Hypertension primaire et hypertension secondaire

L’hypertension artérielle est aussi catégorisée comme hypertension primaire ou secondaire. La première s’applique à 90-95 pour cent des personnes ayant une pression artérielle élevée, et alors que les établissements médicaux conventionnels soutiennent que la cause est idiopathique ou inconnue, l’hypertension primaire (alias l’hypertension essentielle) est plus que probablement associée à la résistance à l’insuline/à la leptine.

L’hypertension secondaire s’applique aux 5 à 10 pour cent de personnes restantes dont la pression artérielle élevée est causée par une maladie chronique du foie. Les directives révisées concernant la pression artérielle émises l’année dernière soulignent quand et comment les docteurs devraient traiter la pression artérielle élevée. Les patients souffrant de pré-hypertension ne devraient pas être traités à l’aide des médicaments conçus pour réduire la pression artérielle ; il est préférable que ces patients soient encouragés à faire des changements appropriés dans leur style de vie afin de traiter leur affection.

Si vous avez entre 18et 59 ans et n’êtes pas atteint de problèmes de santé majeurs ou si vous avez 60 ans ou plus avec du diabète et/ou une maladie rénale chronique, la médecine conventionnelle considère que le traitement pharmacologique devrait commencer si votre pression artérielle est de 140/90 ou plus. Chez les personnes de plus de 60 ans, qui ne sont pas atteintes de diabète ou d’une maladie rénale chronique, la recommandation est de retarder le traitement pharmacologique jusqu’à ce que la pression soit de 150/90.

Comment éviter un diagnostic erroné d’hypertension

Pour éviter un diagnostic erroné d’hypertension, gardez à l’esprit que la lecture de votre pression artérielle peut varier de façon significative d’un jour à l’autre et même d’une heure à l’autre, donc ne réagissez pas d’une manière excessive si vous obtenez un résultat élevé de temps à autres. C’est lorsque votre pression artérielle reste élevée de manière systématique ou chronique que des problèmes de santé importants peuvent survenir. Les variables suivantes peuvent aussi affecter la validité de la lecture de votre pression artérielle :

  • Brassard pour la pression artérielle de taille incorrecte : si vous êtes en surpoids, la lecture avec un brassard pour pression artérielle de taille « moyenne » peut donner lieu à une lecture de la pression artérielle faussement élevée.
  • Position incorrecte du bras : si votre pression artérielle est mesurée lorsque votre bras est parallèle à votre corps, le résultat peut être jusqu’à 10 pour cent plus élevé que la valeur réelle. Les lectures de la pression artérielle doivent être prises en ayant le bras à l’angle correct par rapport au corps.
  • Nervosité : l’’hypertension due à l’effet de « blouse blanche » est un terme utilisé lorsqu’une pression artérielle élevée est causée par la peur ou le stress associés à une visite chez le médecin ou à l’hôpital.

Utiliser le rapport taille-hanche pour évaluer votre risque d’hypertension

Les recherches suggèrent que le tour de la taille peut être une mesure efficace pour évaluer le risque d’hypertension associée à l’obésité. Si vous avez un rapport taille-hanche élevé, c'est-à-dire si vous avez plus de graisses autour de la taille que sur les hanches, vous pouvez présenter un risque accru pour l’hypertension associée à l’obésité.

Certaines constitutions ont tendance à augmenter le risque de souffrir de maladies chroniques et on a démontré à plusieurs reprises que les pouces/centimètres supplémentaires autour de l’abdomen augmentent les risques pour la santé cardiovasculaire. Le tour de taille est également un indicateur puissant de la sensibilité à l'insuline, car les études montrent clairement que la mesure du tour de taille est l’un des moyens les plus puissants pour prédire votre risque de diabète.

Pour calculer votre rapport taille-hanches, mesurez votre tour de hanches à la partie la plus large, au milieu de vos fesses, et votre tour de taille à la plus petite circonférence de votre taille naturelle, juste au-dessus de votre nombril. Ensuite, divisez la valeur de la taille par la valeur des hanches pour obtenir le rapport.

Normes pour le ratio taille-hanches
Sexe< Excellent< Bon< Moyen< À risque<
Hommes< < 0,85< 0,85 – 0,89< 0,90 – 0,95< ≥ 0,95<
Femmes< < 0,75< 0,75 – 0,79< 0,80 – 0,86< ≥ 0,86<

Rigidité artérielle associée à la pression artérielle élevée et à la carence en vitamine D

Selon des chercheurs norvégiens, la rigidité artérielle (l’athérosclérose) est un facteur déterminant de la pression artérielle élevée et constitue « une cible thérapeutique majeure » à traiter. Ils ont découvert qu’à la vitesse à laquelle se déplace le sang à partir de votre cœur, les cellules de la paroi de l'aorte, appelées barorécepteurs, détectent la charge de pression et signalent à votre système nerveux qu’il doit augmenter ou diminuer la pression. Cependant, plus vos artères sont rigides, plus vos barorécepteurs deviennent insensibles et ils deviennent moins efficaces pour envoyer les signaux appropriés.

En conséquence, votre corps ne reçoit pas le signal de réduire la pression artérielle dans vos artères. « Ceci est contraire aux modèles existants, qui justifient généralement une pression artérielle élevée par une fonction rénale défectueuse, dit Klas Pettersen, un chercheur à l'Université norvégienne des Sciences de la Vie et premier auteur de l'étude. »

Prendre de la vitamine D pour détendre vos artères et améliorer la pression artérielle

La carence en vitamine D et la consommation de graisses transformées peuvent rigidifier les artères. La carence en vitamine D semble être associée à la fois à la rigidité artérielle et à l’hypertension. Chaque cellule dans votre corps a une banque d'ADN qui contient les informations nécessaires pour répondre à pratiquement tous les types de stimulus qu'elle peut rencontrer et la clé principale pour entrer dans cette banque est la vitamine D activée. Voilà pourquoi la vitamine D fonctionne dans de nombreux tissus différents et affecte un assez grand nombre de maladies et états de santé, dont l'une est la maladie cardiaque.

Selon des chercheurs de l’Emory/Georgia Tech Predictive Health Institute, même si vous êtes généralement considéré comme « sain », si vous avez une carence en vitamine D, vos artères sont probablement plus rigides qu'elles ne devraient l’être et votre pression artérielle peut être élevée parce que vos vaisseaux sanguins sont incapables de se détendre. Dans leur étude, avoir moins de 20 nanogrammes par millilitre (ng/ml) a été considéré comme un état de carence augmentant votre risque d'hypertension. Moins de 30 ng/ml a été considéré comme insuffisant.

L’exposition de la peau nue au soleil affecte votre pression artérielle à travers une variété de mécanismes différents, y compris les suivants :

  • L’exposition au soleil détermine la production de vitamine D par votre corps. Le manque de lumière réduit vos provisions de vitamine D et augmente la production de l’hormone parathyroïdienne qui augmente la pression artérielle.
  • La carence en vitamine D a été aussi associée à la résistance à l’insuline et au syndrome métabolique, un groupe de problèmes de santé qui peut inclure la résistance à l’insuline, des niveaux élevés de cholestérol et de triglycérides, l’obésité et une pression artérielle élevée.
  • L’exposition au soleil augmente le niveau d’oxyde nitrique dans votre peau. Cet oxyde dilate les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi la tension artérielle.
  • La vitamine D est aussi un inhibiteur négatif du système rénine-angiotensine (SRA) de votre corps, système qui régule la pression artérielle.
  • En outre, il est considéré que l’exposition aux rayons UV peut provoquer la libération d’endorphines, les produits chimiques dans votre cerveau produisant la sensation d’euphorie et le soulagement de la douleur. Les endorphines soulagent naturellement le stress et la gestion du stress est un facteur important dans la résolution de l’hypertension.

Recommandations pour optimiser votre niveau de vitamine D

Idéalement, vous devriez obtenir la vitamine D grâce à l’exposition au soleil de votre peau nue ou en utilisant un lit de bronzage sûr. Si vous optez pour un supplément en vitamine D par voie orale, assurez-vous que vous prenez de la vitamine D3, et non D2, qui est généralement prescrite par les médecins, mais qui donne de moins bons résultats. En règle générale, la recherche effectuée par GrassrootsHealth suggère que les adultes ont besoin d'environ 8.000 UI par jour pour atteindre un niveau de 40 ng/ml de sérum. Gardez à l'esprit que si vous décidez de prendre un supplément de vitamine D3 par voie orale, vous devez aussi augmenter votre apport en vitamine K2, puisque ces deux nutriments travaillent en tandem. Ensemble, ils produisent et activent la protéine matricielle GLA (MGP) qui, concentrée autour des fibres élastiques de votre paroi artérielle, la protège contra la formation de cristaux de calcium.

Niveaux de Vitamine D
25 HYDROXY D
Déficient Optimal Traitement du cancer et des maladies cardiaques Excessif
< 50 ng/ml 50-70 ng/ml 70-100 ng/ml > 100 ng/ml

Multipliez les ng/ml par 2,5 pour les convertir en nmol/litre

Cinq stratégies clé relatives au style de vie pour réduire votre tension artérielle

Il est temps maintenant d’aborder les détails sur la normalisation de votre pression artérielle. Comme indiqué plus haut, l’hypertension artérielle est en général associée à la résistance à l’insuline qui est le résultat d’une alimentation trop riche en sucre. Alors que le niveau d’insuline augmente, la pression artérielle augmente aussi. L’insuline stocke du magnésium, mais si vos récepteurs d’insuline sont émoussés et vos cellules deviennent résistantes à l’insuline, vous n’êtes pas capable de stocker le magnésium, de sorte qu’il est éliminé de votre corps par l’urine.

Le magnésium stocké dans vos cellules relâche les muscles. Si votre niveau de magnésium est trop faible, les vaisseaux sanguins vont se contracter plutôt que se détendre, et cette contraction va augmenter votre pression artérielle.

La consommation de graisses transformées est un autre facteur alimentaire. Un tel régime est maintenant connu pour causer l'athérosclérose (le durcissement des artères), que les chercheurs ont maintenant identifié comme étant un autre problème à traiter dans le cadre de l'hypertension. Donc, assurez-vous d'éviter tous les graisses transformées ou toutes les graisses hydrogénées qui ont été modifiées afin de prolonger leur conservation. Cela comprend la margarine, les huiles végétales et les diverses pâtes à tartiner similaires au beurre.

Si votre pression artérielle est élevée, vous devez restaurer votre sensibilité à l’insuline et à la leptine et les cinq stratégies qui suivent sont parmi les plus efficaces pour y arriver :

  1. Éviter les aliments transformés (en raison de leur importante teneur en sucre/fructose, grains, graisses transformées et autres graisses altérées)
  2. Le jeûne intermittent est l’un des moyens les plus efficaces que j’ai découvert pour normaliser votre sensibilité à l’insuline/à la leptine. Ce n’est pas un régime en termes conventionnels, mais plutôt une façon de programmer l’alimentation afin de promouvoir l’utilisation efficace de l’énergie.
  3. Basez votre alimentation sur les aliments complets, bio si possible.
  4. Renoncez aux glucides en faveur des graisses saines. Les sources de graisses saines à ajouter dans votre alimentation comprennent :
    Avocats Beurre à base de lait cru bio de vaches nourries à l'herbe Produits laitiers crus Jaune d’œufs organique de poules nourries au pâturage
    Noix de coco et huile de coco Huiles de noix organiques, non chauffées Noix brutes, comme les noix de pécan et de macadamia, qui sont faibles en protéines et riches en graisses saines Viandes d’animaux nourris à l’herbe ou volailles alimentées au pâturage
  5. Faites de l’exercice régulièrement. A ce propos, je vous recommande de vous entraîner à respirer par le nez lorsque vous pratiquez des exercices physiques, puisque la respiration par la bouche pendant l’exercice peut augmenter votre rythme cardiaque et votre pression artérielle, ce qui parfois peut entraîner de la fatigue et des étourdissements.

Le fructose provoque la montée en flèche de la pression artérielle

Si vous cherchez à contrôler l'hypertension artérielle sans médicaments, je vous recommande fortement, en premier lieu, de supprimer toutes les céréales et les sucres, en particulier le fructose, de votre alimentation jusqu'à ce que votre poids et votre pression artérielle soient normalisés. Si vous avez une pression artérielle élevée, la consommation de sucres et de céréales -- y compris tous types de pains, pâtes, maïs, pommes de terre ou riz -- aura comme résultat la stagnation de l’insuline et de la leptine aux niveaux élevés.

Une étude de 2010 a révélé que des personnes consommant 74 grammes ou plus par jour de fructose (l'équivalent d'environ 2,5 boissons sucrées) avaient un risque de 77 pour cent plus élevé d'avoir une pression artérielle de 160/100 mmHg (hypertension étape 2). Consommer 74 g ou plus de fructose par jour augmente de 26 pour cent le risque d'un résultat de 135/85 de pression artérielle et de 30 pour cent un résultat de 140/90.

Une analyse plus récente des recherches disponibles, rapportée par Time Magazine sous le titre révélateur « Sugar Goes Straight to Your Blood Pressure » (Le Sucre va directement à votre pression artérielle), a conclu que les substances sucrées provoquent la montée en flèche de votre pression artérielle, indépendamment de votre poids, même si une consommation excessive de sucre va entraîner en général un gain de poids qui contribue également à l’hypertension (comme nous l’avons déjà expliqué).

Le fructose augment aussi l’acide urique, ce qui augmente votre pression artérielle en inhibant l’oxyde nitrique dans vos vaisseaux sanguins. (L’acide urique est un sous-produit du métabolisme du fructose. En effet, le fructose génère l’acide urique quelques minutes après l’ingestion.). L’oxyde nitrique permet aux vaisseaux de conserver leur élasticité, donc la suppression de l’oxyde nitrique conduit à une élévation de la pression artérielle. Les niveaux élevés d’acide urique ont été associés depuis longtemps à la goutte, mais des études récentes ont révélé leur association à de nombreux problèmes de santé plus graves, y compris l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, la stéatose hépatique et les maladies rénales.