Miel de Manuka

En bref

  • Le miel élimine facilement les bactéries sous toutes leurs formes, en particulier les biofilms résistants aux médicaments qui compliquent souvent le traitement des rhinosinusites.
  • Une étude a établi que, sur 11 souches de trois biofilms isolés, le miel était beaucoup plus efficace que les antibiotiques utilisés habituellement pour éliminer à la fois les bactéries planctoniques et les bactéries de biofilms.
  • Les découvertes pourraient avoir d'importantes répercussions cliniques dans le traitement des rhinosinusites chroniques réfractaires, qui affectent chaque année 31 millions de personnes.
Article Antérieur Article Suivant

Le miel tue les bactéries responsables de la sinusite chronique

29 Mars 2016 | 2,185 Visualisations |
Édition: Français

Le miel élimine facilement les bactéries sous toutes leurs formes, en particulier les biofilms résistants aux médicaments qui compliquent souvent le traitement des rhinosinusites.

Une étude a établi que, sur 11 souches de trois biofilms isolés, le miel était beaucoup plus efficace que les antibiotiques utilisés habituellement pour éliminer à la fois les bactéries planctoniques et les bactéries de biofilms.

Les découvertes pourraient avoir d'importantes répercussions cliniques dans le traitement des rhinosinusites chroniques réfractaires, qui affectent chaque année 31 millions de personnes aux États-Unis, et qui est l’une des trois maladies chroniques les plus courantes en Amérique du Nord.

Dr. Mercola

Le retour aux sources et l’utilisation de thérapies naturelles qui n’aggravent pas les problèmes causés par la surutilisation des antibiotiques, est clairement un grand pas dans la bonne direction.

Les antibiotiques sont de moins en moins efficaces dans la lutte contre les microbes, au point que le CDC (Centers for Disease Control - Centre américain de prévention et de contrôle des maladies) a déclaré « presque toutes les infections bactériennes significatives de la planète deviennent résistantes aux antibiotiques les plus couramment prescrits. »

Revenir au miel comme thérapie naturelle est un choix plein de bon sens. Le miel était couramment employé comme moyen thérapeutique pour combattre les infections jusqu'au début du 20ème siècle, puis fût progressivement délaissé au profit de la pénicilline qui occupe depuis lors le devant de la scène.

Mais aujourd'hui, un bon nombre d’études reconfirment ses vertus médicales.

The International Journal of Lower Extremity Wounds (Le journal international des blessures des membres inférieurs) indique que des découvertes positives ont été faites grâce aux essais suivants, à propos de l’utilisation du miel sur les blessures : 

  • 17 essais randomisés et contrôlés sur un total de 1965 participants
  • 5 essais cliniques d'un autre type sur 97 participants
  • 16 essais sur un total de 533 blessures sur des animaux de laboratoire 

Des études de cas publiées ont apporté également de nombreuses preuves.

Il est par contre important de rappeler à ce stade que tous les miels ne conviennent pas à un usage médical. L'effet antibactérien de certains miels est 100 fois plus puissant que celui d'autres miels.

Les extraordinaires propriétés curatives du miel de manuka

En juillet 2007, la FDA (Food and Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) a autorisé Derma Sciences, un fabricant de produits pour le soin des plaies du New Jersey, à vendre aux États-Unis des pansements et pansements pour brûlures au miel de manuka, comme dispositifs médicaux (Les pansements peuvent être achetés sur Internet auprès de vendeurs de fournitures médicales sous l’appellation de pansements et pansements pour brûlures MEDIHONEY. On les trouve également sur Amazon.com.)

Il a été prouvé que le miel de manuka autorisé pour un usage médical, possède des propriétés anti-infectieuses, antibactériennes et anti-inflammatoires.

Des essais cliniques ont démontré que le miel de manuka de Nouvelle Zélande, provenant du pollen des fleurs du buisson de manuka (une plante médicinale) peuvent effectivement détruire plus de 250 souches cliniques de bactéries, y compris certaines variétés résistantes :

  • Le SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méticilline)
  • Le SASM (Staphylococcus aureus sensible à la méticilline)
  • Le VRE (entérocoque résistant à la vancomycine)

Il est également capable d'éliminer la bactérie Helicobacter Pylori, responsable d’ulcères d’estomac. 

Qu’est-ce que le « Unique Manuka Factor » (UMF) ? 

Le miel de manuka est évalué selon son UMF, « Unique Manuka Factor » (Facteur manuka unique). On le nomme ainsi car personne n'a encore pu découvrir la substance particulière qui lui donne son extraordinaire vertu antibactérienne.

Le miel libère du peroxyde d’hydrogène par une réaction enzymatique, ce qui explique ses qualités antiseptiques en général, mais le miel actif de manuka contient « quelque chose en plus » qui lui donne bien plus de pouvoirs qu’en ont les autres types de miels pour éliminer les bactéries. Le taux de UMF est donc une norme pour décrire le pouvoir antibactérien du miel.

Pour attribuer un taux à un miel, on en place un échantillon sur une assiette avec une culture de bactéries. On mesure ensuite la surface sur laquelle les bactéries n’ont pas progressé. Cette surface est comparée à une surface similaire produite par une solution de phénol et d’eau. Le taux d’UMF se réfère au pourcentage équivalent de phénol dans l’eau ; par exemple, un miel ayant un taux d’UMF de 10 a le même pouvoir antibactérien que 10 pourcent de phénol. 

Pour un usage médical, il est recommandé de choisir un miel ayant un taux d’UMF d’au moins 10.

En « dépannage », un miel cru biologique peut faire l'affaire. Mais évitez les miels traités ou raffinés que l’on trouve généralement dans les supermarchés. Il y a 75 pourcent de chances pour qu’un miel étiqueté « USA grade A » soit un miel obtenu par gavage et régurgitation de sirop de maïs riche en fructose, aromatisé et coloré. En raison de son pH et de son absence de caractéristiques naturelles enzymatiques, antibactériennes ou antimicrobiennes, ce type de miel risque de faire plus de mal que de bien.

Comment prévenir les sinusites récurrentes

Bien que je n'ai pas particulièrement insisté jusqu’ici sur l'utilisation du miel pour soigner les sinusites, je suis convaincu qu'il peut être une aide précieuse et il pourrait s'avérer utile d’en avoir sous la main dans votre pharmacie naturelle.

Les infections des sinus (les sinusites) touchent une personne sur 7, soit environ 37 millions de personnes chaque année, et les professionnels de la santé rapportent environ 33 millions de cas de sinusites chroniques par an au Centre américain de prévention et de contrôle des maladies.

Les sinusites touchent donc énormément de personnes.

Une mauvaise alimentation, une surexposition aux produits toxiques et un style de vie trop rapide, associés à une mauvaise gestion du stress, vous exposent particulièrement à des infections des sinus (ainsi qu'à d'autres types de maladies). C’est pourquoi entretenir un système immunitaire fort et rendre l’environnement hostile aux bactéries et à la prolifération des champignons peut aider à éviter une infection des sinus.

Voici quelques-unes des mesures préventives que je recommande en priorité :

  1. Évitez de consommer du sucre et des céréales, comme détaillé dans mon programme nutritionnel
  2. Consommez du krill de bonne qualité ou de l’huile de poisson, riche en acides gras oméga 3 DHA et EPA.
  3. Consommez de l’huile de noix de coco. L’huile de noix de coco est riche en acide laurique, reconnu pour ses propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques. Cependant, choisissez votre huile avec soin car de nombreuses huiles de noix de coco contiennent des toxines fongiques, car elles sont fréquemment élaborées à partir de copra, ou noix de coco séchées, qui sont souvent contaminées par des mycotoxines.

    Pour profiter pleinement des bienfaits de l’huile de noix de coco, vous devrez donc trouver une huile fabriquée exclusivement à partir de noix de coco fraiches.
  4. Évitez de consommer Ces 10 aliments hautement contaminés par des mycotoxines
  5.  Dormez suffisamment
  6. Faites de l’exercice régulièrement
Pour de plus amples détails et de bons conseils pour traiter la sinusite sans avoir recours à des médicaments, consultez mon article Comment se débarrasser des problèmes de sinus.
Source et Référence
Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.