Les nombreux bienfaits de la transpiration pour la santé

Sauna

En bref -

  • La transpiration est bonne pour la santé à de nombreux égards, elle a notamment une action détoxifiante, elle embellit le teint, atténue le stress et améliore la circulation sanguine. Elle participe aussi à l’élimination des bactéries pathogènes et des virus
  • Il existe une corrélation entre des séances régulières de sauna et une diminution du risque de décès, toutes causes confondues, y compris d’accidents cardiovasculaires. Cet effet pourrait être dû au fait que le sauna impose un stress à votre corps, similaire à celui que lui impose le sport
  • Les personnes en bonne santé ont tendance à transpirer plus abondamment lorsqu’elles font du sport, comparées à des personnes en mauvaise santé. Elles commencent également à transpirer bien plus rapidement pendant un effort
Taille du texte:

Dr. Mercola

Alors que beaucoup se donnent du mal pour l’éviter, transpirer présente de nombreux bienfaits pour la santé et la beauté. Votre peau est le plus grand organe de votre corps, et joue un rôle aussi important que n'importe quel autre organe.
Par exemple, transpirer aide votre corps :

À maintenir une température adéquate et à vous empêcher de surchauffer À nettoyer les pores, ce qui aide à éliminer les points noirs et améliore l’acné
À évacuer les toxines ce qui favorise la fonction immunitaire et aide à prévenir les maladies liées à une surcharge toxique À améliorer la circulation sanguine
À tuer les virus et les bactéries qui ne peuvent pas survivre à des températures supérieures à 37°C À évacuer le stress, et favoriser la relaxation

Tous ces bienfaits favorisent une bonne santé générale, et une recherche récente a même démontré que la pratique régulière du sauna est liée à une réduction du risque de décès, toutes causes confondues, y compris des suites d’un accident cardiovasculaires.

Des hommes utilisant le sauna (de style finlandais, sauna à chaleur sèche) sept fois par semaine ont vu leur risque de décès des suites d'un problème cardiaque divisé par deux, comparé à ceux qui ne l’utilisaient qu'une fois par semaine.

On pense que l’un des mécanismes de cet effet bénéfique est lié au fait que le sauna impose un stress à votre cœur et à votre corps, similaire à celui imposé par le sport.

La transpiration, baromètre de votre niveau de forme physique

Il a été démontré que le concept de « Conditionnement hyperthermique, » ou le fait de vous adapter à la chaleur par la pratique du sauna, indépendamment d'une activité physique aérobie, augmente l’endurance pendant l’exercice.

En effet, le sauna provoque des adaptations dans votre corps qui vous aident à effectuer plus facilement vos exercices lorsque la température de votre corps est élevée. Autrement dit : lorsque votre corps est soumis au stress de la chaleur, il s'y acclimate progressivement, provoquant un certain nombre de changements et d'adaptations bénéfiques. 

Parmi ces adaptations, on observe :

  • Une augmentation du volume plasmatique
  • Une augmentation du flux sanguin vers votre cœur et vos muscles (ce qui améliore l’endurance)
  • Augmentation de la masse musculaire due à un taux plus élevé de protéines de choc thermique et d'hormones de croissance (hGH)

Des séances de sauna combinées au sport peuvent entraîner des augmentations synergiques de hGH encore plus importantes, ainsi qu’une augmentation du facteur neurotrophique issu du cerveau (BDNF), ce qui peut susciter la production de nouvelles cellules cérébrales. Lorsque j’en ai la possibilité, j’aime pour cette raison faire une séance de sauna après avoir fait mes exercices par intervalles de haute intensité .

Une étude publiée en 2010 a apporté des preuves supplémentaires corroborant le lien entre la transpiration et l’amélioration de la forme physique, en démontrant que les personnes en meilleure condition physique ont tendance à transpirer beaucoup plus que les autres lorsqu’elles font du sport.

Elles commencent également à transpirer bien plus rapidement pendant un effort. D'après le Time Magazine :

« [Le Dr. Craig Crandall, professeur de médecine interne], explique que la différence entre les personnes en bonne condition physique et les autres tient à la capacité des uns et des autres à dégager de la chaleur.

« Un bon niveau de forme physique vous permet de suivre un entraînement plus intense, ce qui génère plus de chaleur, ce qui à son tour produit plus de transpiration », explique-t-il.

Il ajoute que les hommes ont tendance à transpirer plus que les femmes pour la même raison que les adultes obèses ou en surpoids transpirent souvent plus que les personnes minces : leurs corps sont plus volumineux, ce qui entraine un dégagement de chaleur plus important au cours d'une activité physique. »

Les différents types de transpiration

La transpiration n’est toutefois pas toujours un effet de la chaleur ou d’une activité physique. De nombreuses personnes ont sans doute l’habitude de transpirer lorsqu’elles sont nerveuses ou anxieuses, par exemple. Il existe en fait deux types de glandes sudoripares :

  • Les glandes sudoripares eccrines, réparties sur tout le corps
  • Les glandes sudoripares apocrines, situées principalement au niveau des aisselles et des parties génitales

La paume de vos mains et la plante de vos pieds ont une densité plus élevée de glandes eccrines que les autres parties de votre corps et bien que l'on ne sache pas encore expliquer pourquoi, ce sont ces deux régions qui semblent être activées en priorité par les stimuli émotionnels.

Les glandes situées sous vos aisselles sont stimulées tant par les dégagements de chaleur que par les émotions, alors que la plupart des autres parties du corps transpirent en réponse à la chaleur. Voici ce que déclare la Société internationale de l'hyperhidrose à propos des impératifs biologiques à l’origine de la transpiration émotionnelle :

« On pense que la transpiration émotionnelle est une fonction innée qui était importante à une époque pour chasser les animaux ou combattre les ennemis. Des quantités physiologiques de transpiration sur la paume des mains et la plante de pieds peuvent améliorer la friction en contrôlant l’humidité de la couche cornée, améliorant la prise.

Une transpiration généralisée refroidit le corps lorsqu’il se prépare à une activité physique intense. De plus, la production supplémentaire de sueur eccrine dans la région axillaire [aisselle] résultant de stimuli émotionnels permet aux odeurs naturelles, provenant des précédentes sécrétions des glandes apocrines, de se diffuser et de fonctionner comme des signaux phéromonaux. »

L'importance de la transpiration dans la détoxification

Votre peau est un organe majeur d'élimination, mais de nombreuses personnes ne transpirent pas régulièrement. C’est pourquoi la pratique régulière du sauna, qui déclenche la transpiration, restaure progressivement la capacité d’élimination de la peau, ce qui peut aider à réduire votre charge toxique de façon assez significative.

L’utilisation de la transpiration comme forme de détoxification est minimisée par la médecine moderne, alors qu’elle est considérée comme une forme de purification depuis la nuit des temps. Les thermes romains, les huttes de sudation aborigènes, les saunas scandinaves et les bains turcs, en sont des exemples traditionnels.

Selon une revue systématique publiée dans le Journal of Environmental and Public Health (Journal de santé publique et environnementale), un ensemble de toxines sont éliminées avec la transpiration, notamment l'arsenic, le cadmium, le plomb, le mercure, les retardateurs de flamme chimiques, et le bisphénol-A (BPA). Voici la conclusion des auteurs :

  • La transpiration peut être une voie importante d’élimination du cadmium lorsqu’un individu y est fortement exposé
  • La pratique du sauna, qui provoque la transpiration, peut être une méthode thérapeutique pour augmenter l’élimination des métaux traces toxiques
  • Transpirer devrait être le traitement initial et privilégié des patients présentant un taux élevé de mercure dans les urines

La détoxification peut également présenter des avantages particuliers si vous souffrez de problèmes de thyroïde. Comme indiqué plus haut, une faible transpiration indique clairement une glande thyroïde hypoactive. Les personnes souffrant d’hypothyroïdie ont tendance à avoir souvent froid, elles ont du mal à se réchauffer, même dans un sauna, et ne transpirent pas lorsqu’elles pratiquent une activité physique modérée. 

Elles souffrent également de constipation, de léthargie, et ont la peau sèche. Les halogénures tels que le bromure, que l’on trouve dans les produits de boulangerie et pâtisserie, les boissons gazeuses, les pesticides et les retardateurs de flamme, entre autres, sollicitent les récepteurs que la glande thyroïde utilise pour capturer l’iode.

Il en résulte l’inhibition de la production d'hormones thyroïdiennes, ce qui affecte l’état de la glande thyroïde. Plus vous parvenez à libérer votre organisme des halogénures toxiques, plus il est capable de fixer d'iode, et mieux votre thyroïde fonctionne.

Cela nécessite également d’éliminer le fluorure de l’eau que vous buvez, car il affecte également votre thyroïde. Le soja peut également altérer le fonctionnement de la thyroïde. Bien entendu, si vous penser souffrir d’un disfonctionnement thyroïdien, il convient de faire doser vos hormones thyroïdiennes.

Dopez votre santé grâce au sauna

L’utilisation d’un sauna est une excellente façon d'éliminer par la transpiration les toxines accumulées par votre corps à travers l’eau et les aliments contaminés, la pollution et d'autres expositions environnementales.

Ainsi que nous l’avons abordé au cours de mon interview du Dr. George Yu, la mobilisation des toxines accumulées peut être améliorée en prenant de la niacine en association avec la pratique du sauna. Le sauna permet également d’éliminer les virus et autres microbes porteurs de maladies de votre organisme.

En règle générale, les virus et les cellules chargées en toxines sont plus faibles que les cellules normales et ont une faible résistance à la chaleur. Résultat, augmenter votre température corporelle peut aider à soigner les infections plus rapidement. Il existe aujourd'hui principalement trois types de sauna :

  • Le sauna traditionnel finlandais humide, dans lequel de la vapeur est produite en aspergeant d’eau des pierres brûlantes (chauffées soit au bois, soit à l’électricité). Ce type de sauna fait monter votre température de l’extérieur, comme un four
  • Le sauna finlandais sec, qui fonctionne à l’électricité, et n’emploie donc pas d’eau (ces poêles ne sont pas conçus pour que l’on y verse de l’eau, il pourrait en résulter un court-circuit)
  • Les saunas infrarouge, qui font monter votre température de l’intérieur, accélérant et améliorant la détoxification

J'ai personnellement une préférence pour le sauna infrarouge. Il réchauffe vos tissus sur plusieurs centimètres de profondeur, ce qui peut améliorer votre métabolisme naturel, favorise la circulation et aide à oxygéner vos tissus et, le plus important sans doute : il peut favoriser la restructuration de l’eau dans vos cellules. 

Votre corps est constitué à 99% de molécules d’eau mais, comme l’explique le Dr. Gerald Pollack, l’eau contenue dans vos cellules n’est pas de l’eau ordinaire, c’est une eau très structurée aux propriétés particulières. Les rayons infrarouges du sauna (et du soleil) aident à structurer l’eau de votre corps, ce qui peut être l’une des raisons pour lesquelles la pratique régulière du sauna est associée à un moindre risque de décès d'origine cardiaque.

L’eau structurée est plus visqueuse, plus dense, et possède une charge négative. Elle peut stocker l’énergie, un peu comme une batterie, et peut également la restituer. L’un des ingrédients clés pour créer cette eau hautement structurée est la lumière infrarouge.

L’une des raisons pour lesquelles le sauna infrarouge vous donne un tel sentiment de bien-être est que les cellules de votre corps sont pénétrées en profondeur par l’énergie infrarouge, qui accumule et stocke l’eau structurée. Le phénomène est le même que celui de la luminothérapie, de la thérapie au laser ou que lorsque vous passez du temps au soleil.

Avertissement à propos des saunas à fortes émissions électromagnétiques

Bien que certains préfèrent encore les saunas humides à l’ancienne, alimentés au bois, les versions électriques, plus modernes, sont aujourd'hui les plus courantes. Malheureusement, de nombreux saunas électriques émettent des niveaux élevés de radiations électromagnétiques.

Vous pouvez facilement le vérifier au moyen d'un simple testeur d’intensité, ou d'un testeur de champs électromagnétiques plus sophistiqué, de la marque Trifield par exemple. Le problème vient du fait que nous sommes des êtres fondamentalement électriques ; les cellules de notre corps communiquent les unes avec les autres par l’électricité, et si elles sont exposées à un champ électrique extérieur, cela peut perturber leur communication et provoquer des ravages dans notre système.

Selon votre état de santé, une détoxification dans un environnement hautement électromagnétique pourrait vous faire plus de mal que de bien. J'ai interrogé Steve Benda dans le passé à propos de ce sujet important. Steve Benda a suivi une formation sur les systèmes électriques et le génie nucléaire, et a participé à l’élaboration d'un sauna infrarouge plus sûr, à faible émission électromagnétique, qui a donné naissance depuis à une toute nouvelle génération de saunas protégés. 

Les champs électromagnétiques peuvent avoir un effet négatif sur la fonction cellulaire, je vous recommande donc fortement d’envisager l’un de ces modèles si vous pensez installer un sauna chez vous. Au cours de l’interview, il explique comment ces limites d’exposition plus sûres ont été déterminées :

“... ‘La norme que nous utilisons comme cible a été développée en Suède... On l'appelle la norme électromagnétique suédoise... Ils ont élaboré une norme selon laquelle, à 30 ou 50 cm d’un écran [d’ordinateur], il y aurait une mesure de milligauss déterminée ou un champ électrique maximum.

En nous basant sur la crédibilité de cette étude, nous avons utilisé les mêmes repères et les avons appliqués à nos saunas. Actuellement, nos standards sont de 2,0 milligauss à 30 cm. »

La pratique du sauna peut être un excellent complément à une bonne hygiène de vie

Pratiquement tout le monde est aujourd’hui exposé aux métaux lourds et aux substances chimiques toxiques, et l’utilisation d'un sauna infrarouge peut être une méthode efficace pour favoriser la détoxification.

Son énergie sèche et réchauffante est hautement adaptée au corps humain, et en réchauffant vos tissus sur plusieurs centimètres de profondeur, il favorise la production d’énergie cellulaire et la guérison. De plus, les virus et cellules chargées de toxines sont plus fragiles que les cellules normales et tolèrent mal la chaleur, augmenter la température de votre corps accélère donc la guérison des infections.

Organe majeur d'élimination, la peau de la plupart des gens est inactive. De nombreuses personnes ne transpirent tout simplement pas suffisamment. L'utilisation répétée d’un sauna restaure progressivement la capacité du corps à éliminer les toxines par l’intermédiaire de la peau.

Assurez-vous simplement de choisir une version à faible émission d’OEM si vous envisagez d’en acquérir un, car vous risqueriez sinon de voir ses bienfaits annulés.

Souvenez-vous également que les saunas sont plus efficaces lorsqu’ils sont intégrés à un programme complet d’hygiène de vie saine, qui comprend une alimentation équilibrée - idéalement bio et/ou produite localement, sans pesticides — une activité sportive et l'évitement des expositions aux produits toxiques.

Enfin, si vous avez des problèmes de sommeil, une séance de sauna peu de temps avant de vous coucher peut être très bénéfique, car le sauna a tendance à rendre somnolent et facilite l’endormissement.