Les chiens sont excellents, mais d’autres animaux de compagnie sont aussi de très bonnes armes contre l’anxiété

Anxiété Enfant

En bref -

  • Seulement 12% des enfants possédant un chien souffrent vraisemblablement d'anxiété contre 21% de ceux n’en possédant pas
  • Le fait d'avoir un chien réduit de 9% de la probabilité de souffrir d'anxiété, d’après un test de dépistage de l'anxiété
  • On observe une amélioration de la santé mentale des enfants qui participent à une thérapie assistée par l’animal (TAA) avec des chiens, notamment grâce à la réduction de l’anxiété et au renforcement de l’attachement.
Taille du texte:

Dr. Becker

On doit au comédien Robert Benchley cette déclaration devenue célèbre : « Tous les garçons devraient avoir deux choses : un chien et une maman qui leur permet d’en avoir un. » Bien entendu, il ne faut pas restreindre cela aux garçons, car il y a des raisons de penser que la plupart des enfants - aussi bien filles que garçons - peuvent tirer profit du fait d'avoir un animal de compagnie, en particulier un chien.

Les bienfaits thérapeutiques d’un animal de compagnie pour les adultes sont clairement établis. Tout d'abord, les propriétaires de chiens ont tendance à être physiquement plus actifs que les autres. Les chiens agissent également comme des briseurs de glace naturels, permettant de faire tomber les murs de l’isolement social qui pourraient conduire à la dépression ou à d'autres problèmes.

Il existe même des preuves indiquant que posséder un chien peut avoir une influence positive sur certaines maladies comme l'hypertension artérielle, tout en améliorant le taux de survie après une attaque cardiaque. Connaissant tous ces bienfaits, il semble probable que les enfants aient tout à gagner à posséder un animal de compagnie, mais la recherche sur ce sujet est mince.

Cela a poussé les chercheurs du centre médical Bassett à Cooperstown, dans l’état de New York, à mener une étude en se penchant sur les animaux de compagnie et la santé des enfants, et en particulier sur la question de savoir s'ils aident à prévenir les maladies chroniques.

Les enfants possédant un chien sont moins susceptibles de souffrir d'anxiété

L’étude a porté sur 643 enfants d'une moyenne d’âge de 6,7 ans. Bien qu’aucune relation n’ait été établie entre la possession d'un animal et l’indice de masse corporelle (IMC, un indice de poids de santé), le temps passé devant les écrans de deux heures ou moins, ou l'activité physique, un lien a par contre été établi avec l'anxiété.

En comparaison aux enfants ne possédant pas de chien, un pourcentage plus faible d’enfants ayant un chien ont atteint le seuil critique du test de dépistage de l’anxiété et des troubles associés chez l’enfant (le « Screen for Child Anxiety and Related Disorders ou SCARED-5 »).

Plus précisément, seuls 12% des enfants possédant un chien souffraient vraisemblablement d'anxiété contre 21% de ceux n’en possédant pas.

L’étude a établi que « la possession d'un chien est associée à une réduction de 9% de la probabilité d'obtenir un résultat de trois ou plus au test ‘SCARED-5’, qui est le point à partir duquel il est recommandé de mener une évaluation plus approfondie pour diagnostiquer l’anxiété.

Comment les chiens peuvent-ils réduire l’anxiété chez les enfants ?

Il n’est pas surprenant que le fait d’avoir un chien à ses côtés puisse aider à réduire le risque d'anxiété chez un enfant. On sait d'ores et déjà, par exemple, que les enfants qui participent à une thérapie assistée par l’animal (TAA) avec des chiens, observent une amélioration de leur santé mentale et des troubles du développement, grâce à une réduction de l’anxiété et au renforcement de l’attachement.

De plus, les chiens sont très réactifs aux signaux de communication des humains, ce qui les rend particulièrement capables de renforcer l’estime de soi et la confiance naissantes d’un enfant.

D’ailleurs, les chercheurs ont noté que les enfants entre 7 et 8 ans préféraient les animaux de compagnie aux adultes pour leur procurer un sentiment de confort, une bonne estime de soi, ou pour être leur confident. Quant à la façon dont les chiens parviennent à réduire l'anxiété chez les enfants, il s'agit probablement d'un ensemble de mécanismes. D'après l’étude en question :

« Les chiens réduisent probablement l'anxiété chez l’enfant, en particulier l'anxiété sociale et de séparation, à travers différents mécanismes. Un chien peut favoriser la conversation, un effet brise-glace qui peut soulager l'anxiété sociale par un effet de catalyseur social.

La compagnie d'un animal peut soulager l’anxiété de séparation et renforcer l’attachement. L’interaction sociale des humains et des chiens peut également conduire à l’augmentation du taux d'ocytocine, chez l’humain comme chez le chien.

L'interaction avec un chien affectueux peut aussi faire baisser le taux de cortisol, sans doute par la libération d’ocytocine, ce qui atténue les réponses physiologiques au stress. Ces effets hormonaux pourraient être sous-jacents des bienfaits émotionnels et comportementaux de la TAA avec des chiens.

Les chiens peuvent avoir une influence positive sur des anxiétés d’origines variées

Les chiens peuvent avoir un rôle bénéfique tant pour des enfants qui ont besoin de prendre confiance en eux que pour ceux qui suivent un traitement contre le cancer.

Les chercheurs de l’hôpital Mount Sinai Beth Israel à New York ont remarqué que des patients atteints de cancer voyaient une amélioration de leur bien-être émotionnel et de leur qualité de vie lorsqu'ils passaient du temps avec un chien de thérapie au cours d'une séance de chimiothérapie ou de radiothérapie.

En plus d’une diminution des niveaux d'anxiété et de stress, les patients indiquaient que les chiens les distrayaient de leur traitement et aidaient à diminuer la sensation de douleur.

De la même façon, au centre de traitement du cancer Memorial Sloan Kettering, qui a adopté la thérapie canine depuis 2007, les patients ont rapporté une diminution de l’anxiété et de la douleur lorsqu’ils sont au contact des chiens de thérapie.

Les chiens de thérapie peuvent même être utiles pour les adolescents souffrant d'anxiété avant les examens. La bibliothèque publique Downers Grove dans l’Illinois a fait intervenir des chiens de thérapie pour aider des élèves de lycée à préparer leurs examens de passage.

Des universités telles que Yale, le Massachusetts Institute of Technology et l’Université du Connecticut ont également utilisé des chiens de thérapie pour des élèves révisant pour leurs examens.

Les chiens de thérapie réduisent même les besoins en anxiolytiques

Les chiens de thérapie se révèlent également être des supports prometteurs pour les personnes, en particulier les vétérans, souffrant de trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Bien que ce trouble soit plus courant chez les adultes que chez les enfants, cela en dit long sur la façon dont les chiens peuvent être bénéfiques pour la santé mentale, en aidant à restaurer le sens des responsabilités, l’optimisme et la conscience de soi des vétérans.

D'ailleurs, s'occuper d'un chien peut même aider les personnes souffrant de TSPT à réduire leur prise d'anxiolytiques, il est donc logique que cela puisse également aider un enfant anxieux.

La TAA étant plus facile à étudier qu'un contact quotidien avec des animaux dans une famille, il reste à savoir - du moins scientifiquement parlant - si les chiens de compagnie ont un effet direct sur la santé mentale des enfants.

Toutefois, comme l'a fait remarquer l’étude mentionnée plus haut, « les enfants passent plus de temps avec des animaux de compagnie chez eux que ce qu’ils passeraient avec des animaux de thérapie », il est donc très probable que l’on pourrait remarquer un effet positif.

Pas prêts à prendre un chien ? Les cochons d’Inde sont utiles aussi

Bien que les chiens semblent être un choix naturel pour offrir une compagnie aux enfants et soulager leur anxiété, ce ne sont pas les seuls animaux de compagnie à pouvoir accomplir cela. Les cochons d’Inde se sont également révélés efficaces, y compris auprès d’enfants autistes, qui présentent souvent un niveau d'anxiété et de stress (d’excitation) élevé en société.

Lorsque des enfants autistes sont en contact avec des cochons d’Inde, leur niveau d’excitation diminue, même au beau milieu d'une situation sociale à l’école. L’étude suggère que les cochons d’Inde ont un effet apaisant et diminuent le stress chez les enfants autistes. C’est vous qui connaissez le mieux votre enfant et qui êtes donc à même de juger quel type d'animal peut lui convenir le mieux. Même un aquarium peut avoir un effet apaisant pour de nombreuses personnes, y compris les enfants.

Si vous envisagez de prendre un animal de compagnie et que votre enfant a moins de 5 ans, vous pouvez vous attendre à devoir vous en occuper vous-même en grande partie. Même un enfant de moins de 10 ans ne peut pas encore s’occuper d'un chien ou d'un chat entièrement seul.

Ceci dit, grandir avec un animal de compagnie peut apporter à votre enfants d’innombrables bienfaits, au delà du soulagement de l’anxiété. Des recherches antérieures ont montré par exemple que posséder un chien est associé avec une moindre probabilité de surpoids et d’obésité chez les enfants âgés de 5 à 12 ans. Cela peut même aider vos enfants à obtenir de meilleurs résultats à l’école. Il existe encore d'autres bienfaits, comme l’expliquait Robert Benchley avec tant d’éloquence :

« Un chien enseigne à un garçon la fidélité, la persévérance, et à tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher. »