Comment associer les aliments pour une santé optimale


Combinaisons Alimentaires

En bref -

  • Les mauvaises combinaisons alimentaires sont l’une des principales causes de gaz, ballonnements, brûlures d’estomac et maux de ventre. Pire, la mauvaise digestion qui en résulte peut aussi contribuer à la malnutrition, alors même que vous pensez manger équilibré
  • La bonne santé est autant une question d’élimination des toxines que d'alimentation saine. Toutefois, l’élimination dépend d'un système digestif sain
  • Les combinaisons alimentaires prennent en compte le lieu et la complexité de digestion de chaque aliment, pour faire en sorte qu’ils traversent facilement l’ensemble du système digestif
Taille du texte:

Dr. Mercola

Le Dr. Wayne Pickering est un médecin naturopathe de la côte Est de la Floride et était un bon ami de la légende du fitness Jack Lalanne. Il a fait un très bel éloge funèbre lors des funérailles de Jack. À 67 ans, il nage plusieurs kilomètres par semaine en plus d’une pratique intense du vélo et d'une variété d’exercices de gymnastique, de tractions et de pompes.

Il suit un programme d’exercices impressionnant et est pour moi une source d'inspiration, car j’espère être en aussi bonne forme physique que lui à son âge. Il est aussi l’une des personnes les plus positives que je connaisse.

Il mange beaucoup de fruits et m'a fait remettre en question ma position sur leur consommation, dont j’ai progressivement augmenté mes apports, en particulier de mangues, qui lui ont valu son surnom (Mango Man). Il existe même une variété de mangues qui porte son nom. J’ai d'ailleurs deux manguiers Pickering dans mon jardin.

Mais l’une des choses pour lesquelles il est le plus connu dans le monde de la nutrition est le régime dissocié - et il est véritablement un grand promoteur de ce programme. Cet homme paraît environ 20 à 30 ans plus jeune que son âge réel.

Les mauvaises combinaisons alimentaires sont l’une des principales causes de gaz, ballonnements, brûlures d’estomac et maux de ventre. Pire, une mauvaise digestion peut aussi contribuer à la malnutrition, alors même que vous pensez manger équilibré.

Lorsqu’il était jeune, le Dr. Pickering était comme la plupart des américains aujourd'hui - en surpoids, en mauvaise condition physique et il mangeait mal. Il se souvient de l’instant qui a bouleversé sa vie :

« J’étais dans l’Illinois à mon retour du Vietnam. J'y suis resté une année, à Rockford. Une petite bonne femme m'a trouvé un jour dans un état assez désespéré. Elle tenait un magasin de diététique. J’y suis allé, et ai acheté un flacon de vitamines et un petit livre, « Comment être en bonne santé grâce aux aliments naturels », d’Edward E. Marsh. »

Il y a trouvé aussi un tableau de combinaisons alimentaires de la taille d'une carte postale. Il souffrait de fréquentes douleurs gastriques depuis des années et fut abasourdi de voir disparaître ses problèmes d'indigestion, 24 heures seulement après avoir mis ces informations en pratique.

Depuis lors, le Dr. Pickerling est devenu un éducateur de santé naturelle passionné, enseignant que la santé et la longévité sont les conséquences naturelles d’une alimentation saine - qui comprend également une combinaison alimentaire appropriée, pour optimiser la digestion.

Trois principes de santé

Nombreux sont ceux qui pensent à tort que le corps humain est un instrument fragile, enclin aux maladies et pré-programmé pour se dégrader. Le Dr. Pickering est totalement en désaccord avec cela, et je soutiens son point de vue. La vérité est que votre corps est d'une infinie sagesse et possède un « instinct » naturel pour se maintenir en bonne santé, et en suivant certains principes naturels, vous permettez à votre corps de faire ce qu’il sait faire de mieux, c’est à dire de maintenir un état de santé équilibré. Voici les trois principes de santé de base du Dr. Pickering :

  1. Vous êtes conçu en bonne santé, à la base, et malade uniquement par défaut
  2. Vous n'attrapez pas une maladie, vous la « méritez », car comme il le dit, elle est la conséquence des « impuretés dans le sang résultats de nos abus de cochonneries »
  3. Vous guérissez grâce à ce qui sort de vous, et non grâce à ce qui entre dans votre organisme

En résumé, la santé est basée tant sur le fait d’éliminer les toxines et autres substances néfastes que sur le fait d'optimiser votre alimentation. Le fait que les aliments sont nos premiers alliés fait partie intégrante de cette philosophie. Et bien que certains suppléments alimentaires puissent vous être bénéfiques, ils ne vous permettront pas de compenser une mauvaise alimentation. Ils ne peuvent que compléter votre alimentation, mais non remplacer un repas.

« La nutrition ne guérit pas. Elle ne soigne pas. Elle ne fait rien », explique le Dr. Pickering. « C’est pourtant une science et elle est immuable. Voici ce qu’est la nutrition : c’est une série de quatre processus que votre organisme emploie pour transformer les aliments en matériaux utilisables par le corps. »

Ces quatre processus sont les suivants :

  1. La digestion
  2. L'absorption
  3. L'assimilation
  4. L’élimination

Quatre principes d’une alimentation saine

Selon le Dr. Pickering, l’un des points les plus importants d'une alimentation saine est de manger des aliments de saison. Votre constitution change avec les saisons du climat local, et consommer des aliments cultivés localement lorsque c’est la saison est une façon naturelle de tirer parti de cette relation intrinsèque que votre corps entretient avec la terre.
Les aliments de saison sont généralement à leur prix le plus bas en pleine saison, et disponibles en quantités dans la plupart des magasins et sur les marchés. Le guide des combinaisons alimentaires du Dr. Pickering peut vous aider à déterminer les saisons des différents aliments, en plus de vous indiquer comment les associer pour une santé optimale.

De plus, le Dr. Pickering conseille de consommer des aliments qui proviennent de votre région. Les esquimaux, par exemple, ne tireront pas les mêmes bénéfices nutritionnels d'une pastèque qu’une personne vivant en Amérique du sud, où les pastèques poussent naturellement. Le climat lui-même impose des besoins nutritionnels particuliers à votre corps.

Ensuite, il faut aussi sélectionner ses aliments en fonction du type et de la quantité d'activité physique que vous pratiquez (un employé de bureau, par exemple, n'a aucun intérêt à adopter l'alimentation d'un triathlète), et enfin, vous devez choisir vos aliments en fonction de la chimie digestive de votre organisme. Le Dr. Pickering ajoute un commentaire à ne pas négliger, et insiste sur l'importance de vos pensées.

« Vos pensées, voyez-vous, aident à contrôler la chimie, » explique-t-il. « Lorsque vous vous asseyez pour prendre votre repas, il est primordial de ne pas parler de problèmes ; parlez plutôt de choses joyeuses, parce que cela vous donne une occasion de vous réunir. »

Une recherche récente a même confirmé que si vous voulez que vos aliments soient plus savoureux et si vous souhaitez apprécier plus pleinement votre repas, il faut le faire précéder d’un rituel. L’un des rituels les plus efficaces à adopter avant un repas est de prendre le temps de rendre grâce pour votre repas.

Non seulement vos aliments vous sembleront plus savoureux, mais les personnes reconnaissantes de ce qu’elles ont sont plus à même de gérer le stress, ont des émotions plus positives et sont plus capables d'atteindre leurs objectifs. Les personnes qui rendent grâce avant leur repas ont aussi tendance à manger plus lentement et à savourer leur repas mieux que les autres, ce qui mène naturellement à manger de façon consciente, et a un impact direct et bénéfique sur la digestion.

Pourquoi les combinaisons alimentaires sont-elles importantes

Wayne est sans doute surtout connu pour sa promotion de l’importance des combinaisons alimentaires. Si les aliments que vous mangez ne sont pas digérés correctement, cela peut non seulement donner lieu à des gaz douloureux, des brûlures d’estomac, des reflux acides et autres maux de ventre, mais votre corps sera aussi privé de nutriments importants.

La définition brève de la digestion est la suivante : vous prenez un aliment ou un liquide dans la bouche, vous l'avalez, puis votre corps décompose ces molécules jusqu’à leur donner une taille qu’il peut absorber. Ce que votre corps n’utilise pas est éliminé comme déchet. Ce sont là les quatre processus indiqués - digestion, absorption, assimilation et élimination.

Mais les aliments sont en fait décomposés en plusieurs endroits, notamment dans la bouche, l’estomac, et le début et le milieu de l’intestin grêle, respectivement le duodénum et le jéjunum. De plus, il existe deux types de digestion :

  1. La digestion mécanique (la mastication et le barattage)
  2. La digestion chimique

Les combinaisons alimentaires prennent en compte le lieu et la complexité de digestion de chaque aliment, pour faire en sorte qu’ils traversent facilement l’ensemble du système digestif.

Il existe trois catégories principales d'aliments : les protéines, les glucides et les graisses. À nouveau, les protéines commencent à être digérées chimiquement dans votre estomac. Les glucides sont divisés en deux catégories : les fruits et les amidons. Alors que les fruits traversent le système digestif relativement facilement, les amidons nécessitent trois niveaux de décomposition, le tout premier ayant lieu dans votre bouche. C’est pourquoi il est essentiel de mastiquer correctement les aliments contenant de l’amidon.

Selon les règles de combinaisons alimentaires, il ne faut pas associer les protéines et les amidons dans un même repas. Ce qui signifie pas de pain avec vos hamburgers, pas de boulettes de viande si vous mangez des pâtes, ni de pommes de terre avec votre viande... Pourquoi cela ? Voici ce qu’explique le Dr. Dean :

« Les amidons ont besoin d'un support digestif alcalin pour digérer. Si vous trempiez la main dans votre estomac lorsqu’il est en train de digérer des steaks, etc., il y a des chances pour que votre main disparaisse. L'acide est fort ...

Lorsque vous mélangez les deux - un aliment acide et un aliment alcalin - la chimie de base montre qu’ils ne sont pas digérés. Ils se neutralisent. Que se passe-t-il ensuite ? Si l’aliment n’est pas digéré... Il traverse votre corps [sans avoir été digéré], en créant toutes sortes de turbulences. »

Les trois commandements des combinaisons alimentaires

  1. Pas de protéines et de féculents au cours du même repas, car ils se neutralisent mutuellement et empêchent la digestion de l’un et de l’autre. Pour permettre la digestion de ces aliments, attendez deux heures après avoir consommé un féculent pour manger des protéines. Et attendez trois heures après avoir mangé des protéines pour consommer des féculents.
  2. Pas de fruits et de légumes au cours du même repas. Les fruits sont des sucres simples ou doubles, et les amidons sont un sucre triple. Les fruits sont décomposés mécaniquement dans votre estomac mais il ne sont décomposés chimiquement que lorsqu’ils atteignent les troisième et quatrième phases de votre système digestif, qui se trouvent dans votre intestin grêle. À nouveau, les amidons sont décomposés en trois étapes, la première étant dans votre bouche.

    Selon le Dr. Pickering, c’est également pour cette raison qu’il est essentiel de ne pas prendre de dessert après un repas. Si vous le faites, le dessert est piégé dans votre estomac avec le reste des aliments, où il commence à pourrir car il n’y est pas digéré chimiquement. Mangez donc un fruit 30 à 60 minutes avant le repas.

    La même règle s'applique si vous voulez manger un autre fruit. Les fruits acides comme les citrons s'associent également mal aux féculents. Le citron et la banane ne sont qu’un des exemples de combinaison dont on peut être sûr qu’elle entraîne des troubles gastro-intestinaux.

    De nombreuses personnes considèrent les tomates comme des fruits, et elles sont pourtant souvent ajoutées dans les salades. Le Dr. Pickering qualifie les tomates de « fruits-légumes », car bien qu’elles ne contiennent pas de sucre à l’inverse de la plupart des fruits, elles sont tout de même un fruit-légume acide. On peut donc tout à fait les associer à d'autres légumes. Voici la recette d’une excellente salade qu’il recommande :

    « Tous les légumes qui contiennent des pépins, par exemple les courges, les courgettes, les aubergines, les concombres, les poivrons et les gombos - sont des fruits-légumes. Les tomates s’y associent très bien. La laitue et le céleri ayant un effet neutre, pour ce qui est de la décomposition des aliments, ils s'associent également très bien avec ceux qui précèdent. Vous pouvez également ajouter des avocats. »
  3. « Mangez le melon seul, ou n’en mangez pas, sinon votre estomac s’en plaindra. » En bref, les melons sont difficiles à digérer avec d'autres aliments et causent fréquemment des problèmes à moins d’être consommés à part.

Quand et quoi manger

  • Repas du matin : les aliments les moins concentrés, en grandes quantités. L'idéal : des fruits
  • Milieu de journée : des aliments plus complexes mais en plus petites quantités que votre premier repas. L’idéal : des glucides amylacés
  • Le soir : les aliments les plus concentrés, mais en petites quantités. L’idéal : des protéines

Plus d’informations
Votre corps est, de par sa conception, programmé pour être en bonne santé et la santé est autant une question d’élimination des toxines que d'alimentation saine. Toutefois, l’élimination dépend d'un système digestif sain, et en associant les aliments d'une certaine façon, vous pouvez aider votre corps à digérer facilement tout ce que vous mangez. 

Vous pouvez améliorer encore davantage votre digestion en étant attentif à la quantité et à la répartition des protéines et des glucides à chaque repas. À nouveau, il est préférable de consommer de plus grandes quantités des aliments les plus denses, comme les fruits, en début de journée. Puis, au déjeuner, prenez une quantité moindre de glucides plus denses et plus complexes, suivis d’une petite quantité de protéines - le repas le plus dense - le soir.

+ Source et Référence