Jus De Carotte

En bref


Article Antérieur Article Suivant

Gingembre, curcuma et carottes : un trio de superaliments ?

15 Septembre 2016 | 4,319 Visualisations |
Édition: Français


Dr. Mercola

Qualifier un légume, une épice ou tout autre consommable de « superaliment » revient à reconnaître qu’il possède des qualités qui dépassent de loin celles des autres aliments de sa catégorie.

Le gingembre, le curcuma et les carottes sont trois superaliments qui se surpassent pour se distinguer nutritionnellement. Si cela vous surprend, voici un résumé de leurs propriétés ainsi que certaines des possibilités qu'ils vous réservent.

L'un des plus importants bonus qu’ils ont en commun : des antioxydants qui combattent les maladies. Les personnes qui consomment du gingembre, du curcuma et des carottes - en particulier les trois en même temps - bénéficient non seulement d'un moindre risque de maladie cardiaque, de cancer et de diabète, mais également de nombreuses maladies soit-disant « moins graves » mais souvent invalidantes, telles que douleurs et inflammations.

Vous ne serez sans doute pas surpris d'apprendre que le gingembre et le curcuma appartiennent tous deux à la même famille botanique, les Zingibéracées. Les deux sont utilisés en cuisine et considérés comme de puissants remèdes contre de nombreuses maladies, depuis des millénaires.

Ils sont particulièrement puissants utilisés en tandem, comme dans le thé curcuma-gingembre (préparé avec une cuillère à café de chaque épice râpée dans une tasse d’eau bouillante ; si vous utilisez des épices en poudre, comptez un tiers de cuillère à café par tasse.)

Notez que les bienfaits de ces aliments - comme de tous les aliments d'ailleurs - proviennent de l’aliment lui-même - et non d'un supplément ou d'un médicament préparé à partir de l’aliment.

Voici autre chose à propos de ces superaliments qui risque de vous surprendre : dans la plupart des magasins, ces cadeaux de la nature incroyablement sains sont assez bon marché, même s'ils sont bio - et il est toujours plus avisé d'acheter bio.

Vous risquez d’être surpris aussi de savoir à quel point les saveurs de ces trois aliments se marient bien. Quels bienfaits particuliers ces trois superaliments procurent-ils donc ?

Puisons dans le curcuma

Le curcuma, ou curcuma longa, est un rhizome tropical et subtropical, ce qui signifie que c’est la racine qui contient l’épice, bien que les feuilles soient également utilisées en médecine chinoise et Ayurvédique indienne.

Il est connu pour ses propriétés cicatrisantes mais aussi pour sa teinte jaune brillant et pour le curry produit à partir du curcuma qui donne aux plats indiens et chinois leur piquant incomparable. Le curcuma ne contient pas de pépins, ce sont les racines qui en assurent la multiplication.

La curcumine , qui lui confère son impressionnante influence thérapeutique, est probablement l’ingrédient actif le plus important de cette épice puissante.

Il a été estimé que ce composé possède environ 150 bienfaits thérapeutiques différents : il stimule notamment votre système immunitaire, protège votre cœur et modère les effets des maladies auto-immunes. Voici encore d'autres bienfaits que peut vous procurer le curcuma.

  • Maladie d’Alzheimer : la recherche indique que le curcuma peut inverser le déclin cognitif et la démence. Une étude portant sur trois patients atteints d’Alzheimer ayant pris des capsules de curcuma pendant 12 semaines, a montré une nette amélioration.
  • Les chercheurs ont indiqué que « Tant les symptômes des patients que les contraintes des aidants ont nettement diminué. »
  • Santé cardiaque : trois études menées dans une université japonaise ont déterminé que des suppléments quotidiens de curcuma peuvent améliorer les facteurs de risques de santé cardiovasculaire et les porter au même niveau que le font des exercices modérés d’aérobic.

    « Nos résultats ont indiqué que l'ingestion de curcumine et les exercices d'aérobic peuvent augmenter la dilatation induite par le flux chez les femmes en postménopause, ce qui suggère que les deux peuvent potentiellement améliorer le déclin lié à l’âge dans la fonction endothéliale. »

  • Douleurs articulaires : l’un des principaux bienfaits de cette épice est de soulager la raideur provoquée par l’arthrite .
  • SIDA : les études démontrent le potentiel remarquable du curcuma pour les patients atteints du SIDA, car le curcuma est à la fois un antioxydant et un antimicrobien.

    La recherche suggère qu’il peut contribuer à cicatriser les plaies, à inhiber les enzymes et protéines qui provoquent des infections, il réduit le nombre de cellules infectées et bloque la multiplication des cellules-T infectées, sans provoquer les effets secondaires des médicaments conventionnels.
  • Épilepsie: les scientifiques ont découvert que le curcuma présente un effet neuroprotecteur dans l’épilepsie et certains troubles liés.

L'un des inconvénients du curcuma est que la curcumine n’est pas rapidement biodisponible, ce qui signifie qu’une fois ingérée, votre corps n’est pas capable de l’absorber rapidement pour en tirer les bienfaits. De façon intéressante, les études montrent que son accessibilité augmente lorsque vous y ajoutez, pour une tasse de thé par exemple, une cuillère à café de graisse comme de l’huile de noix de coco ou de l’huile de lin.

Les généreux bénéfices du gingembre

Le gingembre (Zingiber officinalis) est essentiellement la partie de la tige qui pousse sous terre - d’où le nom de racine de gingembre. Il est originaire d’Asie et s’est étendu en Europe par l’intermédiaire des marchants romains, se forgeant une réputation de médicament et d’exhausteur de goût.

Le gingembre est puissamment aromatique et possède une essence relevée, qui en fait l’une des épices les plus prisées au monde. Quelques fins copeaux suffisent pour préparer un thé incroyablement apaisant. Le gingembre est souvent moulu en fine poudre, facile à saupoudrer, et peut être ajouté à presque tous les types de plats - des soupes aux biscuits en passant par les poêlées diverses.

Le composé le plus puissant du gingembre est le gingérol, l’huile qui lui confère également son arôme. Un article rend compte des révélations de certaines études :

« ...L’extrait de gingembre peut être un agent anti-cancer encore plus efficace que la chimiothérapie, capable de tuer les cellules cancéreuses en épargnant les cellules saines. Ses propriétés anti-inflammatoires peuvent aussi contribuer à prévenir la progression de cellules précancéreuses vers le cancer. »

Voici quelques uns de ses autres avantages :

  • Inflammation : même la douleur des différents types d'arthrite est soulagée par la consommation de gingembre, sous forme de thé ou en saupoudrant généreusement les aliments.

Les participants à plusieurs études ont rapporté une diminution des douleurs musculaires, une amélioration de l’agilité et des mouvements, et une réduction de l’enflure, par exemple dans les douleurs aux genoux, lorsqu’ils utilisent régulièrement du gingembre.

  • Nausées : en dehors de faciliter la digestion et de soulager les problèmes digestifs comme la colique, le gingembre est connu pour soulager les nausées.

    Cela inclut les nausées matinales et le mal des transports et il est même utilisé avec succès chez les patients ayant subi une intervention chirurgicale ou étant sous chimiothérapie. Voici ce qui a été rapporté par la Fondation George Mateljan :

  • « En phytothérapie, le gingembre est considéré comme un excellent carminatif (une substance qui favorise l’élimination des gaz intestinaux) et comme un antispasmodique digestif (une substance qui détend et apaise le tractus intestinal)...

    De récentes études en double aveugle ont démontré que le gingembre est très efficace pour prévenir les symptômes du mal des transports, en particulier du mal de mer, ce qui nous donne un indice pour expliquer le succès du gingembre pour soulager les troubles gastro-intestinaux.

    D'ailleurs, au cours de l’une des études, le gingembre s’est révélé bien plus efficace que la Dramamine... »

  • Le diabète : les chercheurs ont conduit une étude pour étudier les effets du gingembre sur la glycémie à jeun de 41 participants. Le résultat final de l’étude clinique randomisée en double aveugle, contrôlée par placébo, a montré que 2 grammes de gingembre moulu suffisent à diminuer la glycémie à jeun des patients de 12%.
  • La mémoire : il a été prouvé que le gingembre améliore la mémoire ; au cours d'une étude, 60 femmes d’âge moyen, en bonne santé, ont pris soit des doses d’extraits de plante, soit un placébo, pendant deux mois.

Après que leur mémoire et fonction cognitive aient été testées, les chercheurs ont conclu que l’extrait de gingembre « renforce l’attention et les capacités de traitement cognitif, sans aucun effet secondaire. »

Facultés des carottes

De la famille des ombellifères, la carotte est un légume parfait à incorporer dans de nombreux plats nourrissants, ainsi qu'un en-cas croquant et pratique. Je conseille généralement de consommer des carottes avec modération car elles contiennent plus de sucre que tout autre légume, en dehors des betteraves.

Toutefois, lorsqu’elles font partie d'une alimentation généralement saine, les nutriments de la carotte peuvent apporter de nombreux bienfaits thérapeutiques. Les béta-carotènes (qui doivent leur nom à la carotte), leurs principaux nutriments, ne sont pas fabriqués par votre corps, ils doivent donc provenir de votre alimentation. Voici ce qui est précisé dans un article :

« ... Le béta-carotène préserve la vue, régule la croissance cellulaire de votre peau, maintient les membranes qui tapissent votre nez et votre appareil respiratoire en bonne santé et contribue à la production de protéines. Tous les caroténoïdes, y compris les béta-carotènes, ont également des pouvoirs antioxydants. »

Les phytonutriments comme la lutéine et l’anthocyanine s'associent aux vitamines et aux minéraux pour leur conférer un extraordinaire potentiel bénéfique pour la santé -les vitamines A, B6, C et K étant parmi les plus bienfaisantes. La recherche a établi que plus vous consommez de caroténoïdes, plus votre espérance de vie est longue !

Voici certaines des vertus thérapeutiques qu’offrent les carottes :

  • Antioxydants : selon la Fondation George Mateljan :

    « Les nombreux types d'antioxydants des carottes fonctionnent vraisemblablement ensemble et nous procurent des bienfaits cardiovasculaires que nous ne pourrions pas obtenir s'ils étaient séparés et consommés isolément les uns des autres.

    L’effet synergétique des antioxydants des carottes est un très bon exemple d’aliment complet et de son caractère exceptionnel comme source d'alimentation. »

  • Maladies cardiaques : une étude conduite aux Pays-Bas sur une période de 10 ans a démontré que les carottes peuvent aider à prévenir les maladies cardiovasculaires. La recherche portait sur la couleur des aliments : vert, violet/rouge, blanc et jaune/orange. Il a été démontré que cette dernière présentait le plus d'avantages dans la diminution du risque de maladie cardiaque ; les patients qui consommaient le plus de carottes présentaient une réduction de leur taux de 32%.
  • Cancer : il a été démontré que les phytonutriments contenus dans les carottes, comme le falcarinol et le falcarindiol, préviennent l'inflammation, sans doute en agglutinant les globules rouges pour diminuer le risque de développement de tumeurs cancéreuses.
  • Digestion : Pharmanews a déclaré que « la consommation régulière de carottes aide à prévenir les ulcères gastriques et les troubles digestifs. »
  • La vue : le béta-carotène est converti en vitamine A, qui est importante pour la vue, en particulier si vous présentez des carences en vitamine A ; manger des carottes aide à éviter une telle carence. Les études indiquent également que le béta-carotène protège de la cataracte et de la dégénérescence maculaire.

Les superaliments sont des tueurs de cancer

Voici trois extraits d’études expliquant en quoi ces superaliments ont été efficaces tant dans le traitement que dans la prévention de différents cancers :

Le gingembre :

« Bien que les propriétés médicinales du gingembre soient connues depuis des milliers d'années, un grand nombre d’études in vitro, in vivo, et épidémiologiques ont fourni de plus amples preuves que le gingembre et ses composés actifs sont efficaces contre une vaste variété de maladies, notamment les cancers du tractus gastro-intestinal.

Il a été démontré que le gingembre est efficace contre de nombreux cancers du tractus gastro-intestinal, comme le cancer de l’estomac, le cancer du pancréas, du foie, le cancer colorectal et le cholangiocarcinome. »

Le curcuma :

« La curcumine fait partie des composés chimiopréventifs les plus efficaces testés ces dernières années et est actuellement testée sur l’homme dans le cadre de la prévention du cancer. Le mécanisme d'action de la curcumine est complexe et probablement multifactoriel.

Nous avons observé de façon inattendue que la curcumine module remarquablement bien les protéines du métabolisme du fer dans les cellules et les tissus, ce qui suggère qu’elle possède les propriétés d'un chélateur de fer. »

Les carottes :

Cette étude a révélé que des extraits de carottes peuvent provoquer l’apoptose et l'arrêt du cycle cellulaire dans les lignées cellulaires de la leucémie.

Et voici maintenant une idée de plat simple pour réunir ces trois ingrédients dans un seul plat savoureux : faites cuire quelques carottes à la vapeur dans un peu d’eau, simplement pour les attendrir un peu. Ajoutez quelques noisettes de beurre, du sel à votre convenance et une demie cuillère à café de curcuma et de gingembre râpés (ou moitié moins si vous utilisez de la poudre). Écrasez légèrement pour servir, ou servez les carottes entières, un accompagnement délicieux et très sain.

Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.