Rides

En bref

  • Bien qu’elle fasse partie de la famille des caroténoïdes, l’astaxanthine possède de nombreuses propriétés exceptionnelles qui la classent à part. Elle ne peut pas, par exemple, agir comme pro-oxydant, ce qui en fait un antioxydant particulièrement bénéfique. Elle est également unique en ce qu’elle est capable de protéger la cellule entière des dommages - aussi bien les parties hydrosolubles que les parties liposolubles
  • Bien qu'il soit facile d’obtenir la plupart des caroténoïdes dont l’organisme a besoin à partir de l’alimentation, il est difficile d'obtenir des quantités thérapeutiques d'astaxanthine uniquement par l'alimentation. Il vous faudrait consommer 375 grammes de saumon sauvage sockeye, qui est l'aliment le plus riche en astaxanthine parmi tous les produits de la mer, pour obtenir la quantité d'astaxanthine contenue dans une gélule de supplément de 4mg
  • Parmi les bienfaits de l'astaxanthine pour la santé, on compte la protection contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (la cause la plus courante de cécité) et les maladies inflammatoires, la prévention des coups de soleil et des rides, l’amélioration des performances athlétiques, et une meilleure santé cérébrale
Article Antérieur Article Suivant

L’astaxanthine : certains la considèrent comme le meilleur antioxydant au monde - elle protège les yeux, le cerveau et prévient les rides

14 Novembre 2016 | 705 Visualisations |


Dr. Mercola

Rudi Moerck, qui a une formation poussée en sciences biologiques, est un expert en graisses et en antioxydants.

L’astaxanthine est reconnue comme l’un des nouveaux antioxydants les plus puissants et les plus intéressants, soutenue par des preuves nombreuses et irréfutables.

Extraite des algues marines, l’astaxanthine donne aux flamants roses et aux saumons qui les consomment, leur couleur rose.

Elle fait partie de la famille des caroténoïdes, qui comprend entre autres le bêta-carotène, la lutéine, le lycopène et la zéaxanthine.

Dans une alimentation normale, tant que vous mangez suffisamment de légumes, vos apports en caroténoïdes les plus courants, tels que les bêta-carotènes (vitamine A), sont sans doute suffisants.

« Nous déconseillons une supplémentation excessive en vitamine A », explique le Dr. Moerck.

Il existe une littérature à ce sujet. Il faut vraiment éviter d’en abuser, en particulier des versions synthétiques.

Vous avez plutôt intérêt à obtenir vos bêta-carotènes de carottes biologiques, par exemple. »

Le même conseil est valable à propos de la zéaxanthine, que l’on trouve dans des légumes tels que les brocolis et les légumes verts feuillus. L’astaxanthine, par contre, peut être plus difficile à obtenir en quantités thérapeutiques à partir de votre alimentation.

Voici pourquoi vous pourriez avoir besoin d’un supplément d’astaxanthine

L'astaxanthine est le caroténoïde que l’on trouve le plus couramment chez les animaux marins, en particulier chez le saumon, ce qui lui donne sa couleur rose caractéristique.

Les crevettes, les homards et les crabes sont également des sources d'astaxanthine. Cependant, il est peu probable que vous parveniez à consommer suffisamment de saumon et de crustacés au quotidien pour en obtenir une dose thérapeutique. Il vous faudrait consommer environ 375 grammes de saumon sauvage sockeye, qui est l'aliment le plus riche en astaxanthine parmi tous les produits de la mer, pour obtenir la quantité d'astaxanthine contenue dans une gélule de supplément de 4mg.

Cette raison est en elle-même suffisante pour envisager de prendre un supplément. En particulier si vous tenez compte de ses nombreuses propriétés bénéfiques :

  • L’astaxanthine est de loin l'antioxydant caroténoïde le plus puissant pour chasser les radicaux-libres : elle est 65 fois plus puissante que la vitamine C, 54 fois plus puissante que le bêta-carotène, et 14 fois plus puissante que la vitamine E.
  • Elle est également bien plus efficace que d'autres caroténoïdes comme « extincteur d’oxygène singulet », qui est un type particulier d'oxydation. Les dommages provoqués par le soleil et diverses matières organiques sont provoqués par cette forme moins stable d’oxygène. L’astaxanthine est 550 fois plus puissante que la vitamine E et 11 fois plus puissante que le bêta carotène pour neutraliser l'oxygène singulet.
  • L’astaxanthine traverse la barrière hémato-encéphalique ET la barrière hémato-rétinienne (ce que ne font pas le bêta-carotène ni le lycopène), créant une protection antioxydante et anti-inflammatoire pour vos yeux, votre cerveau et votre système nerveux central et réduisant votre risque de cataracte, de dégénérescence maculaire, de cécité, de démence et d’Alzheimer.
  • C’est un puissant absorbeur d’UVB et il réduit les dommages à l’ADN.
  • C’est un anti-inflammatoire naturel très puissant.
  • Elle ne peut pas se transformer en pro-oxydant comme le font de nombreux autres antioxydants, et ne provoque donc pas de dommages, même en grandes quantités.
  • Elle protège la cellule entière - tant les parties hydrosolubles que les parties liposolubles.

Différents types de caroténoïdes

Le dernier point est très intéressant, et différencie l’astaxanthine des autres antioxydants. Il existe essentiellement trois types de caroténoïdes : les hydrosolubles, les liposolubles, et entre les deux un groupe qui peut faire la jonction entre l’eau et les graisses, comme la vitamine E et l’astaxanthine.

Alors que les antioxydants hydrosolubles doivent être pris tous les jours car ils sont facilement évacués, les liposolubles, tels que l’astaxanthine, la lutéine ou la zéaxanthine, n’ont pas besoin d’être pris tous les jours. L'idéal est d’en prendre chaque jour en petites quantités mais ce n’est pas indispensable car, dans une certaine mesure, ils s'accumulent dans vos tissus graisseux, qui ont un taux de rotation plus lent.

L'astaxanthine et la vitamine E sont similaires. Avez-vous besoin des deux ?

L'astaxanthine est souvent comparée à la vitamine E - bien que l'astaxanthine soit cent fois plus puissante.

De façon intéressante, bien qu’elles soient similaires, l’astaxanthine et la vitamine E ont des structures totalement différentes, et l'astaxanthine a plus d'atouts que la vitamine E. Mais leur similarité globale soulève souvent la question : est-il nécessaire de prendre de la vitamine E lorsqu’on prend de l'astaxanthine ?

D'après le Dr. Moerck, la réponse est oui, avec toutefois quelques mises en garde :

« [L]e dérivé de la vitamine E le plus important est l’alpha-tocophérol, » explique le Dr. Moerck. « La [vitamine E] naturelle, pas la [version] dl-, mais l'alpha-tocophérol. Il est plus important que les autres tocophérols... [Mais] la vitamine E en grande quantité n’est pas une bonne idée.

Ceci est dû au fait que la vitamine E, lorsqu’elle est oxydée, ou lorsqu’il y a production photochimique de radicaux libres, présente [ce qu’on appelle] ... un anneau benzénoïde...

Cela produit des radicaux-libres très stables qui sont capables d'attendre... jusqu’à ce qu’ils voient quelque chose avec lequel ils peuvent réagir. Il peut s'agir de vos tissus, ou d'autres radicaux libres issus de la vitamine E.

Donc de grandes quantités de vitamine E en supplément deviennent en fait pro-oxydatives - elles deviennent un pro-oxydant.

Ce n’est pas bon car vous produisez alors ces radicaux libres stables... La supplémentation excessive en vitamine E n’est à mon avis pas saine...

Toute dose de plus de 2.000 unités serait considérée comme un sur-dosage. Ceci dit, si vous ajoutez à la vitamine E quelque chose qui permette de calmer les radicaux libres, pour arriver à ce que nous appelons en chimie l’état fondamental, vous obtenez une vitamine E très fonctionnelle qui ne se transforme pas en pro-oxydant et cet ingrédient est l’astaxanthine.

Si vous ajoutez de l'astaxanthine à la vitamine E, cela empêche la vitamine E de devenir un radical libre stable [car] l'astaxanthine la maintient à l’état fondamental. C’est donc très important. Toute préparation qui contient de la vitamine E devrait à mon avis contenir quelques parties par million d'astaxanthine, ou plus. Jusqu'à 4 mg, éventuellement. »

Donc, si vous prenez de l'astaxanthine avec de la vitamine E (alpha-tocophérol), cela permet aux radicaux libres formés par la réaction de la vitamine E avec l’oxygène singulet de revenir à l’état fondamental, alors que la vitamine E seule ne peut pas y parvenir.

Les nombreux bienfaits de l'astaxanthine pour la santé

Les chercheurs ont découvert de nombreux domaines dans lesquels l'astaxanthine semble être particulièrement utile. J'ai déjà abordé ces bienfaits très en détails par le passé, donc pour plus d'informations sur son utilisation pour les problèmes de santé suivants, n'hésitez pas à consulter le lien correspondant :

  • Santé oculaire, notamment protection contre la cataracte, le glaucome, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui est la cause la plus courante de cécité.
  • Les maladies inflammatoires, telles que l'arthrite rhumatoïde, les maladies cardiaques, la sclérose en plaque, le diabète, la maladie d’Alzheimer, etc.
  • Prévention des coups de soleil et des rides
  • Amélioration des performances athlétiques
  • Meilleure santé cérébrale

Méfiez-vous de l'astaxanthine synthétique

Tout comme pour les acides gras oméga-3, l'astaxanthine est une exception à mon principe général qui conseille d'obtenir vos nutriments de votre alimentation. Comme il serait assez difficile d'obtenir des quantités thérapeutiques d'astaxanthine de votre alimentation, c’est un supplément qui vaut la peine d’être envisagé - en particulier pour traiter l’un des problèmes de santé indiqués ci-dessus.

Ceci étant dit, on trouve parmi les sources alimentaires d'astaxanthine le saumon, les crevettes, le homard et le crabe. Cependant, pour profiter de ses bienfaits, il est important qu'il s'agisse de saumon sauvage. Il est conseillé d’éviter le poisson d’élevage en général, mais évitez particulièrement le saumon d'élevage, qui ne contient généralement pas d'astaxanthine naturelle.

Si l'étiquette de votre saumon ne mentionne pas « sauvage » ou « coloration naturelle », vous risquez d'avaler un agent colorant plus proche de l’huile de moteur que de l’antioxydant...

L'astaxanthine naturelle est plus de 20 fois plus puissante comme antioxydant que l’astaxanthine synthétique, et le saumon sauvage est plus riche de 400% en astaxanthine que le saumon d’élevage. De plus, le saumon sauvage contient bien plus d'acides gras oméga-3 bénéfiques que son cousin d'élevage.

Et voici encore une information intéressante :

« Si vous observez la structure de l’astaxanthine, vous verrez que c’est une molécule très longue, dont le centre est extrêmement liposoluble. C’est pourquoi elle pénètre dans les membranes de votre organisme, puis dans les tissus adipeux, » explique le Dr. Moerck.

« Lorsque vous observez un saumon, vous voyez sa couleur rose. Cette coloration est en fait localisée dans les membranes et dans la partie grasse du saumon associée aux oméga-3 DHA. Elles sont placées juste les unes à côté des autres. C’est ce qui empêche en fait le DHA de s’oxyder. Le DHA est un acide gras insaturé. Si vous l’exposez à l’oxygène, il rancit.

... Quant au krill, ce qui le rend si incroyablement stable, c’est qu’il contient de l’astaxanthine. Cela l’empêche de s'oxyder. »

L’huile de krill, de par sa teneur en astaxanthine, peut rester exposée jusqu’à 190 heures à un flux d'oxygène ininterrompu sans subir de dommages, d'après des tests menés par le Dr. Moerck. C’est réellement incroyable lorsque l’on sait à quel point les acides gras oméga-3 sont fragiles (tant les oméga-3 d'origine animale que d'origine végétale).

Comparez cela à l’huile de poisson - source animale d'oméga-3 comparable par ailleurs - qui rancit après seulement une heure. Cela signifie que l’huile de krill est près de 200 fois plus résistante aux dommages oxydatifs que l’huile de poisson. À peine 0,2 mg d'astaxanthine par gramme d'huile de krill suffisent à la protéger de la rancidité.

« Je n’ai jamais rien vu de tel que l’huile de krill », explique le Dr. Moerck. « Tant que l’huile de krill contient de l'astaxanthine, tant qu’elle est rouge, elle possède une action antioxydante qui surpasse même l’huile d’olive. C’est pour moi tout à fait étonnant... [L]a seule autre huile que je connaisse qui est extrêmement stable et qui soit une huile mono-insaturée est l’huile d'amarante. »

Possibles effets secondaire

D'après le Dr. Moerck, le seul effet secondaire rapporté de l'astaxanthine est la coloration légèrement rosée de la peau - ce qui n’est généralement pas considéré comme un effet négatif car les personnes au teint rosé sont plutôt perçues comme étant « en bonne santé ».

C’est donc plutôt un avantage esthétique. Tout comme la mélanine présente dans la peau, cela vous protégera également du soleil, car l’astaxanthine fonctionne comme un écran solaire interne.

Plus récemment, quelques blogueurs ont affirmé que l'astaxanthine provoquait une augmentation du volume de la poitrine.

Selon le Dr. Moerck :

« Certains blogs ont évoqué une augmentation du volume mammaire associée à l’astaxanthine. Mes amis, ceci est tout simplement impossible... C’est clair et net. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Tout d'abord, les molécules elles-mêmes, les caroténoïdes, n’ont aucune fonction stéroïde. De plus, elles n’inhibent pas la formation de stéroïdes et nous savons bien sûr que la testostérone et les œstrogènes sont très importants pour la sexualité, la pousse des cheveux, la taille de la poitrine, etc.

Mais les caroténoïdes n’affectent pas cela du tout. Il n’existe AUCUNE activité stéroïde. Elles n’entrent dans aucun mécanisme de synthèse des stéroïdes. »

Source et Référence
Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.