Savez-vous comment vous débarrasser d'un mal de tête ?

Se débarrasser des maux de tête

En bref -

  • Les hommes présentant les taux de vitamine D les plus faibles ont deux fois plus de risques de souffrir de fréquents maux de tête que les hommes présentant les taux les plus élevés
  • Optimiser son niveau de vitamine D est non seulement important pour la solidité des os et des dents, mais cela réduit également la mortalité globale et peut être un élément important pour se débarrasser ou réduire les maux de tête.
  • Les parfums artificiels, les médicaments, les édulcorants artificiels et les bruits forts peuvent provoquer des maux de tête et même des migraines  ; les carences en vitamine B et en sels minéraux tels que la riboflavine et le magnésium peuvent également être en cause
Taille du texte:

Dr. Mercola

Vous avez sans doute entendu parler d’études démontrant à quel point il est important d’être suffisamment exposé à la lumière du soleil et, en cas d'impossibilité, comment l’utilisation d'une cabine de bronzage de bonne qualité, ou la prise d'un supplément de vitamine D, peut aider à répondre aux besoins de votre organisme.

Mais un nombre au moins équivalent d'études rapportent à quel point une carence en vitamine D peut être néfaste à votre santé. L'un des effets néfastes d'une telle carence est l’augmentation du risque de maux de tête.

Une étude finlandaise a examiné ce point, en analysant des données portant sur environ 2.600 hommes âgés de 42 à 60 ans, récoltées de 1984 à 1989.

Selon Live Science, d'après les analyses sanguines de ces hommes, 69% d’entre eux avaient un taux de vitamine D faible, défini comme étant inférieur à 20 nanogrammes par millilitre, ou ng/ml (50 nanomoles par litre). Cela représente un état de carence grave, le taux optimal se situant entre 40 et 60 ng/ml.

Les chercheurs ont écrit que « 250 hommes ont rapporté des maux de tête chroniques, survenant au moins une fois par semaine, et ces hommes présentaient des taux de vitamine D plus bas que les autres.

Ceux qui avaient les taux sanguins de vitamine D les plus élevés avaient un risque de souffrir de maux de tête chroniques plus faible de 116%, et les hommes aux taux de vitamine D les plus faibles avaient deux fois plus de risques de souffrir de fréquents maux de tête (définis comme au moins hebdomadaires), que les premiers.

Les chercheurs n’étaient pas certains de savoir quelle était la cause ou l’effet, du faible taux de vitamine D ou des maux de tête. Ils ont supposé que, si l’on souffre de maux de tête, on ne passe sans doute pas beaucoup de temps dehors, et on manque donc d’exposition à la lumière du soleil.

Au-delà des maux de tête : les problèmes de santé liés à un faible taux de vitamine D

Au-delà des maux de tête fréquents, Science Nordic a établi une courte liste de problèmes de santé pouvant survenir lorsque l’on manque de vitamine D : « cancer, diabète, hypertension, sperme de mauvaise qualité, dépression et ostéoporose. »

Une revue approfondie de 1.706 études publiées entre 2000 et 2010 a conclu ce qui suit :

  • Des preuves concrètes indiquent que l’optimisation du taux de vitamine D renforce les os et réduit la mortalité globale
  • Il est probable que la vitamine D ait également des effets bénéfiques sur les muscles
  • Des preuves scientifiques suggèrent que la vitamine D peut aider à prévenir le cancer, le diabète et l’obésité

Qu’est-ce qui peut également provoquer un mal de tête ?

Les maux de tête peuvent prendre plusieurs formes, et ont de nombreuses causes, comme le savent les personnes qui en souffrent. Parfois provoqué par la tension, un mal de tête peut également être provoqué par :

Les parfums artificiels Les lumières vives Le sevrage de caféine Une mauvaise
posture
La fatigue Les changements climatiques Les menstruations Des
bruits forts
La déshydratation De mauvaises habitudes alimentaires L'alcool, en particulier le vin rouge Les médicaments

La génétique et les fluctuations d’hormones telles que les œstrogènes sont deux des causes de migraines. La recherche a également associé les migraines aux carences en vitamine D, en riboflavine, en CoQ10 et en magnésium.

Le soleil, son absence, et que faire pour la compenser

De loin préférable aux suppléments de vitamine D, l’exposition raisonnable au soleil est la méthode idéale pour obtenir la vitamine D dont notre corps a besoin. Bien que certains aliments, comme le saumon sauvage d’Alaska, contiennent de la vitamine D, il est difficile d’en obtenir suffisamment par notre seule alimentation.

Comme je l'ai indiqué plus haut, on estime que le taux idéal de vitamine D pour avoir une santé optimale et prévenir les maladies est de 40 à 60 ng/ml.

Il peut falloir un apport approximatif de 5000 à 6000 UI de vitamine D par jour, toutes sources confondues - soleil, suppléments et alimentation - pour atteindre et maintenir un taux sanguin sain de 40 à 60 ng/ml.

Gardez à l'esprit que ce dosage n’est qu'une recommandation approximative, car les individus peuvent réagir de façons très différentes à la vitamine D. Certains peuvent par exemple avoir besoin de 8000 UI par jour pour atteindre un taux optimal.

Les carences en vitamine D sont très courantes, non seulement dans les pays nordiques, mais aussi dans les pays très ensoleillés, dont les habitants passent beaucoup de temps enfermés.

Il est donc important de prendre des mesures pour remédier au problème, en particulier si des températures basses (ou extrêmement élevées) rendent l’exposition de la peau à la lumière du soleil désagréable.

Si vous n’êtes pas certain d'obtenir suffisamment de vitamine D par le biais du soleil, il existe un test sanguin à faire qui peut indiquer votre taux avec certitude (taux de 25-OH-D ou 25-hydroxyvitamine D).

La principale question à propos des maux de tête : comment s’en débarrasser

Pour les personnes qui souffrent de maux de tête, qu’ils soient fréquents ou non, en découvrir la cause est important pour déterminer comment s’en débarrasser.

Les maux de tête de tension, les migraines et les céphalées de Horton (qui sont généralement rares et brèves, caractérisées par une douleur autour des yeux), sont les trois types les plus fréquents. Les deux dernières sont les plus intenses et douloureuses.

Alors qu’environ 5% de la population souffre de céphalées de Horton, environ 13% des personnes souffrant de maux de tête aux États-Unis ont des migraines.

Malheureusement, les migraines sont encore très mal comprises par le corps médical, largement parce que les symptômes sont très nombreux. Certaines personnes décrivent une douleur lancinante ou aigue, soit des deux côtés de la tête, soit d'un seul côté.

Les personnes qui souffrent de migraines ressentent parfois des « auras » lorsqu’elles débutent. Healthline décrit les troubles visuels connus sous le nom de migraines ophtalmiques :

« Les migraines ophtalmiques peuvent se développer en accompagnement ou non d'une migraine classique. Au cours d'une migraine oculaire, ou migraine avec aura, vous pouvez voir des lumières clignotantes ou scintillantes, des lignes en zigzag, ou des étoiles. Certaines personnes décrivent des images psychédéliques. Elles peuvent aussi provoquer des points aveugles dans votre champ visuel ».

Les auras sont souvent confondues avec les migraines ophtalmiques qui, bien que ce soit rare, peuvent être accompagnées de la perte de vision d'un œil. Si vous ressentez ces symptômes pour la première fois, il est prudent de vous faire examiner par un médecin pour vous assurer qu'il ne s'agisse pas d'un autre problème de santé grave.

Allergies alimentaires et maux de tête

Les allergies alimentaires et les intolérances peuvent aussi provoquer des maux de tête. Les aliments contenant des nitrites, comme les hot dogs ou la charcuterie, ainsi que les aliments contenant du glutamate de sodium (MSG), que l'on trouve souvent dans les aliments transformés et dans la restauration rapide comme exhausteur de gout, sont des coupables courants.

Les édulcorants artificiels, tels que l’aspartame, la saccharine et le sucralose (connu sous le nom commercial Splenda), sont également des déclencheurs reconnus. L’utilisation de glyphosate sur les cultures de blé est également associée aux maux de tête, sans parler de la maladie cœliaque.

Prendre un supplément de coenzymes Q10 (CoQ10) peut contribuer à réduire la sévérité et la fréquence de vos migraines de façon très nette. Ils impactent chaque cellule de votre corps, mais en particulier celles de votre cerveau et de votre cœur.
Il est important de comprendre que de nombreux médicaments, notamment les hormones de remplacement, les anti-acides, la pilule contraceptive, les médicaments contre le diabète et les statines destinées à faire baisser le cholestérol, peuvent épuiser les CoQ10 de votre organisme.

Le magnésium est un sel minéral dont la carence peut provoquer des maux de tête. On estime d'ailleurs qu’environ la moitié des personnes souffrant de maux de tête récurrents sont carencées en magnésium. Augmentez donc votre consommation de légumes verts feuillus, riches en magnésium biodisponible. La spiruline en est une autre bonne source.

Soyez conscient que certains médicaments peuvent bloquer ce sel minéral, tout comme de nombreux autres composés dont votre corps a besoin. Prendre un bain de sel d’Epsom peut vous apporter du sulfate de magnésium, qui est absorbé par votre corps à travers la peau, mais vous pouvez également envisager une supplémentation de 400 à 600 milligrammes de magnésium par jour (magnésium thréonate).

De plus, d'après une étude, prendre 400 mg de vitamine B2, ou riboflavine, ce qui booste votre taux d’un autre minéral important, peut contribuer à stopper une migraine qui se déclenche. Idéalement, vous devez équilibrer la riboflavine avec les autres vitamines B en prenant simultanément un complexe de vitamines B. Les vitamines B12, B6 et l'acide folique sont d'autres suppléments qui contribuent à fournir à votre corps ce dont il a besoin et peuvent prévenir les maux de tête.

Pour savoir si un aliment en particulier est à la source de vos maux de tête, essayez d’éliminer de votre alimentation les responsables potentiels, un par un, pendant quelques semaines. Réintroduisez ensuite les aliments un par un pour voir si vos maux de tête réapparaissent.

C’est ce que l’on appelle un régime d’exclusion. C’est l’une des méthodes les plus rapides pour savoir si un aliment que vous consommez régulièrement, est le coupable.

Prendre soin de votre santé émotionnelle peut soulager vos maux de tête

Le stress, le cortisol et les hormones thyroïdiennes jouent également un rôle dans les maux de tête et les migraines, et c’est pourquoi soulager son stress et se préoccuper du fonctionnement de sa thyroïde sont des composantes essentielles d'un programme complet. Le sélénium et l’ashwagandha sont deux suppléments utiles car ils soutiennent tous les deux la fonction thyroïdienne.

Une autre « astuce » à garder en tête pour soulager la douleur et la fréquence des maux de tête est la Technique de Libération Émotionnelle (EFT). Des études cliniques ont montré que l’EFT peut réduire rapidement l’impact émotionnel des souvenirs et incidents qui provoquent une détresse émotionnelle. Une fois la détresse atténuée ou évacuée, votre corps parvient souvent à se rééquilibrer et à accélérer la guérison des problèmes émotionnels et physiques.

D’excellents résultats ont été obtenus par des chercheurs grecs, dont l’étude a porté sur 35 personnes recevant un traitement pour de fréquentes céphalées de tension, dans une clinique spécialisée. Après 8 semaines, celles à qui l’on avait appris à utiliser l’EFT et qui la pratiquaient deux fois par jour, avaient réduit la fréquence de leurs maux de tête de 62% et leur intensité de 60%.

Elles avaient obtenu ces résultats en pratiquant l’EFT seules, et il est probable qu’elles auraient obtenu des résultats encore plus impressionnants en travaillant avec un praticien d’EFT qualifié. Si vous souffrez de maux de tête, comprenez que la pratique de l’EFT et d'autres techniques corps-esprit pour soulager la douleur peuvent vous éviter des antalgiques toxiques, délivrés avec ou sans ordonnance.