Comment prévenir la perte auditive et améliorer votre audition par l’alimentation

Comment Améliorer l’audition

En bref -

  • Les déséquilibres nutritionnels sont de plus en plus soupçonnés d’être des facteurs de perte d'audition. L’Astaxanthine, la vitamine A, l'acide folique, le zinc et le magnésium sont des nutriments bénéfiques pour la protection et l'amélioration de l’audition
  • Les acouphènes, caractérisés par un sifflement chronique ou quasi-chronique dans les oreilles, peuvent être diminués grâce à l'acide folique (vitamine B9). L'astaxanthine peut aussi augmenter vos chances de vous remettre d'une perte auditive due au bruit.
Taille du texte:

Dr. Mercola

Vous savez sans doute que certains nutriments peuvent favoriser une bonne vue, mais saviez-vous que votre audition peut également bénéficier de certains aliments ? Si vous avez du mal à entendre, ou avez remarqué que votre audition a baissé, votre alimentation (et/ou une supplémentation) pourrait être la réponse.

les déséquilibres nutritionnels sont en effet de plus en plus soupçonnés d’être des facteurs de perte d'audition. La perte d'audition liée à l’âge n’est pas due à un dysfonctionnement mécanique quelconque dans votre oreille. C’est en fait la façon dont votre cerveau traite l’information, qui entraine une diminution de l’audition.

De plus, c’est la capacité du cerveau à fournir un retour d'informations correct à l’oreille, en filtrant les informations inutiles, qui diminue lorsque l’on atteint 40 ou 50 ans. Sans ce système de filtration, vous risquez d’être submergé par une masse d'informations difficiles à trier.

La bonne nouvelle est que la perte d'audition liée à l’âge est réversible. Les acouphènes, qui sont généralement dus à des dommages provoqués par le bruit, peuvent également être nettement diminués, de même qu'une perte soudaine d'audition peut être grandement améliorée.

Les nutriments qui protègent et améliorent l'audition

  • Les caroténoïdes, en particulier l’astaxanthine et la vitamine A
  • Les folates
  • Le Zinc
  • Le magnésium

Ces nutriments soutiennent l’audition de différentes façons :

  • Ils protègent la cochlée du stress oxydatif
  • Ils préviennent les dommages des radicaux libres
  • Ils améliorent la circulation du sang, réduisant les dommages cochléaires liés à un système vasculaire affaibli
  • Ils améliorent le métabolisme de l’homocystéine

Les avis à propos de la vitamine A sont partagés. Au cours d'une étude à grande échelle qui a porté sur les données de plus de 65.500 femmes, aucune corrélation n'a été établie entre les apports de vitamine A et le risque de perte d'audition. Toutefois, de nombreuses autres études ont trouvé une corrélation positive.

Les folates pourraient diminuer les acouphènes

Il a été démontré que les folates (vitamine B9) sont efficaces contre les acouphènes provoqués par le bruit, qui sont caractérisés par des sifflements chroniques ou quasi-chroniques dans les oreilles. Les folates diminuent également votre taux d'homocystéine, et un taux sanguin d'homocystéine élevé est associé à la perte d'audition liée à l’âge.

En règle générale, la meilleure façon d'augmenter votre taux de folates est de consommer des légumes à feuilles vertes frais, crus et bio, en abondance. L'acide folique est la forme synthétique des folates, que l’on trouve généralement dans les suppléments.

Il y a de bonnes raisons d’essayer d'obtenir vos folates par votre alimentation plutôt qu’en prenant un supplément d'acide folique. Pour que l'acide folique soit utile à votre organisme, il doit d'abord être activé sous sa forme biologiquement active - L-5-MTHF. C’est la forme capable de traverser la barrière hémato-encéphalique.

On a estimé que près de la moitié des adultes ont du mal à convertir l'acide folique en sa forme bioactive à cause de la réduction génétique de l’activité enzymatique. Pour cette raison, si vous prenez un supplément de vitamine B, vérifiez qu’il contient des folates naturels plutôt que de l’acide folique synthétique. Les enfants semblent convertir l’acide folique plus facilement.

Les asperges, les épinards, les feuilles de navets et les brocolis sont tous de bonnes sources de folates, de même que les légumineuses, notamment les lentilles et les pois chiches.

Le zinc pour les pertes d'audition soudaines

La recherche a montré que le zinc peut être utile pour traiter les pertes d'audition neurosensorielles idiopathiques soudaines (SSNHL). La SSNHL - perte d'audition soudaine inexpliquée - est généralement traitée avec des stéroïdes à haute dose, bien que les traitements par stéroïdes soient controversés et que les données soutenant leur efficacité soient limitées.

La bonne nouvelle est que 47 à 63% des personnes affectées recouvrent une grande partie voire toute leur audition. Bien que les causes de SSNHL soient inconnues, l'une des théories est qu’elle pourrait être provoquée par une infection virale ou une maladie immunologique. Cela pourrait expliquer le taux élevé de guérison, et pourquoi le zinc est si bénéfique contre cette affection.

Le zinc a des propriétés antivirales, et les études ont montré qu’il peut empêcher le virus du rhume de se reproduire ou de s'attacher aux membranes nasales. Le zinc a également un effet stimulant sur l’immunité, permettant à votre corps de déclencher une première réponse plus efficace au début d'une infection virale.

Une alimentation équilibrée est la meilleure source de zinc

Lorsque vous isolez un minéral et l’ingérez indépendamment des autres, vous risquez de créer un déséquilibre. C’est certainement vrai pour le zinc, et prendre du zinc de façon isolée peut poser un réel problème. Il a été démontré qu'un apport excessif de zinc peut :

  • Perturber la capacité de votre corps à absorber les autres minéraux, en particulier le cuivre, ce qui peut entrainer une anémie
  • Augmenter le risque de cancer de la prostate chez l'homme
  • Provoquer nausées, douleurs d’estomac, vomissements et diarrhées

L'apport journalier recommandé (AJR) en zinc est de :

  • 11 milligrammes (mg) par jour pour un homme adulte
  • 8 mg pour les femmes (si vous allaitez ou que vous êtes enceinte, il vous faut environ 3mg de plus)
  • 5 mg pour les 4 à 8 ans
  • 8 mg pour les 9 à 13 ans
  • 3 mg pour les bébés

Toute dose au-delà de 50mg est considérée comme excessive. Pour ne pas prendre de risque, privilégiez le zinc de source alimentaire. En dehors des aliments riches en protéines comme le bœuf nourri à l’herbe et les fruits de mer, on trouve également du zinc dans les graines de courge, le tahini (graines de sésame broyées), les noix de cajou, les amandes, les champignons cremini, les épinards, les légumes de mer et le cheddar.

Les huitres sont en tête de liste des aliments riches en zinc, totalisant entre 16 et 182 mg de zinc pour 100 grammes, suivies par le foie, qui contient 12 mg de zinc pour 100 grammes. Il semble que le zinc d’origine animale soit mieux absorbé que le zinc d’origine végétale, donc si vous souhaitez réellement augmenter vos apports en zinc, songez à consommer davantage de bœuf nourri à l’herbe ou de foie.

Le magnésium par voie intraveineuse peut également être efficace contre la perte soudaine d'audition

Il a été démontré que le magnésium par voie intraveineuse peut également être efficace contre les SSNHL. Au cours d'une étude, 48% des patients atteints d'une SSNHL ont récupéré leur audition après avoir reçu du magnésium par voie intraveineuse, associé à une inhalation de carbogène (un mélange de dioxyde de carbone et d’oxygène). 27% ont ressenti une amélioration importante.

Certains facteurs ont réduit l’efficacité du traitement, notamment les troubles vestibulaires (les patients qui avaient des vertiges) ainsi que le fait de démarrer le traitement plus de huit jours après le début de la perte d'audition.

L'augmentation de la production de NT3 a restauré l’audition chez des souris

Il y a deux ans, des chercheurs qui étudiaient des façons de restaurer la perte d'audition due au bruit ont fait une découverte intéressante. En augmentant la production d'une protéine appelée neurotrophine 3 (NT3), ils ont pu inverser la perte d'audition chez des souris qui avaient été rendues partiellement sourdes par des bruits forts.

Il s’avère que le NT3 joue un rôle clé dans la communication entre vos oreilles et votre cerveau. Le NT3 aide à établir ce qu’on appelle des synapses à ruban, qui relient les cellules sensorielles de l’oreille interne aux cellules nerveuses de votre cerveau. Lorsqu'elles sont exposées à un bruit extrêmement fort, ces synapses à ruban sont endommagées, et il en résulte une perte d'audition.

Le vieillissement normal peut également endommager vos synapses à ruban, les NT3 pourraient donc contrer également la perte d'audition liée à l’âge. Pour stimuler la production de NT3, les chercheurs ont utilisé une recombinaison génétique conditionnelle. Voici ce qui a été expliqué dans Medical News Today :

« Cela permet aux chercheurs d'activer les gènes de cellules particulières en administrant un médicament qui pousse les cellules à « lire » les copies supplémentaires d'un gène, qui ont été insérées à l'intérieur de ces cellules. Au cours de cette étude, l’équipe a utilisé la technique pour activer des gènes NT3 supplémentaires, introduits dans les cellules de support de l'oreille interne de souris, qui avaient été rendues partiellement sourdes par un bruit fort.

Du tamoxifène a été introduit dans les cellules de support de l’oreille interne, les poussant à produire des protéines NT3 supplémentaires... Les chercheurs ont découvert que les souris qui avaient présenté une augmentation de la production de NT3 avaient recouvré leur audition au bout de deux semaines, en comparaison à d'autres souris qui n'avaient pas présenté de production supplémentaire de NT3...

Ils prévoient maintenant … d'identifier des médicaments qui produisent le même effet que la protéine, et qui offriraient la possibilité de restaurer la perte d'audition chez l’homme. Les chercheurs soulignent que la technique de thérapie génique utilisée dans cette étude peut potentiellement fonctionner chez l'homme, mais qu'une méthode basée sur un médicament serait « plus simple » et qu’un médicament pourrait être administré de façon répétée aussi longtemps que nécessaire pour que l’audition soit restaurée. »

L’astaxanthine augmente l’expression NT3

Tandis que les chercheurs étudient une solution médicamenteuse pour augmenter la production de NT3, une étude Chinoise suggère que l’astaxanthine pourrait être utilisée à cette fin. L’astaxanthine, qui fait partie de la famille des caroténoïdes, est considérée comme l’un des antioxydants naturels les plus puissants qui soient.

Elle est BEAUCOUP plus puissante que le béta-carotène, l’alpha-tocophérol, le lycopène et la lutéine, par exemple, et présente une activité de piégeage des radicaux libres très efficace, qui protège vos cellules, vos organes et vos tissus corporels des dommages oxydatifs.

C’est également un anti-inflammatoire puissant capable de traverser tant la barrière hémato-encéphalique que la barrière hémato-rétinienne.

En effet, l’astaxanthine s’est révélée être extrêmement bénéfique pour la santé du cerveau et des yeux, et peut être bénéfique également pour votre audition, grâce à cette capacité de stimulation des NT3. L’étude en question s’est penchée sur les effets de l’astaxanthine sur l’expression NT3 chez des rats souffrant de compression de la moelle épinière, puisqu’il a été démontré que le NT3 augmente également le développement des neurones de la moelle épinière. D'après les auteurs, l’astaxanthine a « favorisé l’expression NT3 de façon significative ».

On ne connaît que deux sources d'astaxanthine naturelle - la micro-algue qui la produit (Haematococcus pluvialis) et les créatures marines qui consomment cette algue, telles que le saumon, les crustacés et le krill par exemple. Si vous voulez tester l'astaxanthine, je vous conseille de commencer avec une dose de 2 mg par jour.

Si vous prenez déjà un complément d'huile de krill, tenez-en compte et consultez l’étiquette car les concentrations en astaxanthine varient selon les huiles. La quantité nécessaire pour améliorer votre audition n’est pas clairement déterminée, mais on recommande généralement des doses de 8 à 10 mg par jour pour améliorer la santé des yeux.

Stimuler le BDNF pourrait également améliorer votre audition

Une recherche antérieure a également montré qu’en dehors du NT3, le facteur neurotrophique issu du cerveau (BDNF) joue également un rôle important dans le développement et la survie des neurones auditifs dans votre cerveau. Une étude de 1996 a découvert que des thérapies qui stimulent le NT3 ou le BDNF peuvent prévenir la perte de cellules sensorielles et de neurones auditifs.

Notons que l’un des facteurs de style de vie qui stimule naturellement le BDNF est l'activité physique. Ce qui rend l’activité physique si efficace pour prévenir le déclin cognitif est l’augmentation du BDNF. Il est intéressant de se demander si l’activité physique pourrait également aider à prévenir la perte auditive grâce à ce mécanisme.

Quelle est la meilleure façon de protéger votre audition ?

Les recommandations suivantes peuvent aider à protéger votre audition et éviter une perte auditive :

Baissez le volume de vos appareils audio

Téléchargez une application de mesure des décibels sur votre smartphone, qui vous avertira si le volume est potentiellement dangereux

Portez des bouchons d’oreille lorsque vous vous rendez dans un endroit bruyant et, si vous travaillez dans un environnement bruyant, portez des protections en permanence

Utilisez des écouteurs réducteurs de bruit bien ajustés, qui permettent une écoute confortable, à un volume plus faible

Limitez la durée de vos activités bruyantes

Faites des pauses régulièrement lorsque vous utilisez des appareils audio

Limitez l’utilisation d'appareils audio à moins d'une heure par jour

Si vous habitez un quartier très bruyant, vous pourriez envisager de déménager.
Si ce n’est pas possible, envisagez d'ajouter des carreaux insonorisants sur vos murs et plafonds pour atténuer le bruit.

Des fenêtres à double vitrage, une isolation, des rideaux et tapis épais peuvent également être utiles

Utilisez des casques réducteurs de bruit pour éliminer les perturbations sonores occasionnelles telles que les bruits de voitures ou de tondeuse à gazon.

Protégez également vos oreilles lorsque vous utilisez votre tondeuse ou votre souffleur

En plus de ces mesures, avoir une alimentation saine et variée à base de vrais aliments peut grandement contribuer à vous protéger contre la perte d'audition liée à l’âge. Et, même si votre audition a déjà diminué, il se peut que vous puissiez en recouvrer une partie en optimisant vos apports de caroténoïdes, en particulier d’astaxanthine, de vitamine A, de folates, de zinc et de magnésium.