L’astaxanthine favorise la longévité


Astaxanthine et longévité

En bref -

  • On a découvert que le CDX-08, un composant de l’astaxanthine, augmente l’expression du gène FOXO3 de façon significative, ce qui peut augmenter la durée de vie
  • Un individu sur trois possède une version du gène FOXO3 associé à la longévité, mais en activant le gène FOXO3 commun à tous, les scientifiques peuvent le faire agir comme le « gène de la longévité », et le mystérieux composé capable de l'activer est l’astaxanthine
  • L'astaxanthine, que l'on trouve dans les crevettes, le homard et le saumon, ainsi que dans les algues et dans le krill, ou sous forme synthétique, est une substance chimique naturelle et l’un des antioxydants les plus efficaces au monde, qui présente de puissants bienfaits pour tout l’organisme
  • On a découvert au cours d'études sur les animaux que l’astaxanthine réduit l’inflammation, les dommages cardiaques et hépatiques, ainsi que le risque d’AVC, et chez l’homme, elle diminue également l’inflammation et les triglycérides
Taille du texte:

Dr. Mercola

La quête de la Fontaine de Jouvence est l’une des plus anciennes et des plus illusoires du monde. Mais une nouvelle information suggère que le renforcement du métabolisme peut être une clé précieuse pour améliorer la santé et prolonger l’espérance de vie.

Des scientifiques de l’école de médecine de l’université de Hawaii John A. Burns, et de la société life sciences company Cardax, ont collaboré à une étude destinée à évaluer une substance chimique naturelle prometteuse pour les thérapies anti-âge.

FOXO3 est un gène dont il a été prouvé qu'il prolonge la durée de vie, et le CDX-085, qui est un composé de l’astaxanthine, joue un rôle clé dans cette affaire.

Le Dr. Bradley Willcox, directeur de recherche du département de médecine gériatrique pour le Kuakini Honolulu Heart Program, et Richard Allsopp, Ph.D., professeur agrégé et chercheur à l’Institut de Recherche Biogénétique, étaient les chercheurs principaux de l’étude.

Le ‘gène de la longévité’ et comment il est activé

D'après le Dr. Willcox, tout le monde porte le gène FOXO3, associé au vieillissement, mais une personne sur trois en porte une version associée à la longévité.

Toutefois, en activant le gène FOXO3 commun à tous, les scientifiques peuvent le faire agir comme le « gène de la longévité », et le mystérieux composé capable de l'activer est l’astaxanthine.

Les chercheurs savaient déjà, d'après de nombreuses études animales, que l’astaxanthine diminue l’inflammation, les dommages cardiaques et hépatiques ainsi que le risque d’AVC. Chez l’homme, l'astaxanthine en fait encore plus, puisqu’elle diminue l’inflammation et le taux de triglycérides. D'après le Dr. Allsopp, cette étude était la première du genre.

Dans le cadre de l’étude, des souris étaient nourries soit de façon standard, soit d'aliments contenant une faible quantité de CDX-085, le composant de l’astaxanthine, soit d'aliments en contenant une quantité importante.

Le résultat observé, dans le tissu cardiaque des souris du dernier groupe, a été un pic important de l’activation du gène FOXO3. Le pic était d'ailleurs de près de 90%. Le magazine Biz a indiqué :

« Les scientifiques prévoient d’effectuer d'autres études sur d'autres tissus dans lesquels le gène FOXO3 est exprimé, notamment le foie, les muscles et le cerveau. Des essais cliniques humains sont également prévus pour déterminer, par exemple, si des suppléments d'astaxanthine pourraient améliorer la fonction cognitive des personnes atteintes des premiers signes de démence. »

L'astaxanthine, le FOXO3 et vos mitochondries

Il existe plus de 700 caroténoïdes naturels qui donnent leurs couleurs éclatantes à de nombreux aliments, et qui agissent également comme antioxydants incroyablement puissants. Les scientifiques pensent par ailleurs que l’astaxanthine est le plus puissant antioxydant présent dans la nature.

L'astaxanthine est un composé naturel, présent dans la nature sans intervention artificielle ni chimique.

Comme supplément pour aider à soutenir votre système immunitaire, l'astaxanthine, qui protège également des dommages de l’ADN et améliore la fonction cérébrale, présente un effet spectaculaire sur vos mitochondries. Les mitochondries sont présentées comme les centrales électriques de vos cellules, dont la tâche principale est de permettre la respiration cellulaire. Voici les explications de Soft Schools :

« Cela signifie qu’elles prennent les nutriments présents dans les cellules, les décomposent et les transforment en énergie. Cette énergie est ensuite utilisée par les cellules pour exécuter différentes fonctions.

Chaque cellule contient un nombre différent de mitochondries. Ce nombre dépend de la quantité d’énergie dont la cellule a besoin. Plus une cellule a besoin d'énergie, et plus les mitochondries sont nombreuses.

Les cellules sont capables de produire davantage de mitochondries en fonction de leurs besoins. Elles peuvent également combiner les mitochondries entre elles pour en faire de plus grandes. »

Les mitochondries peuvent produire jusqu’à 95% de l’énergie de votre corps, il est donc logique qu’on en trouve dans les tissus musculaires. Toutefois, lorsqu’elles produisent de l’énergie, générant subséquemment des radicaux libres, vos cellules peuvent être endommagées, provoquant une fatigue et des douleurs musculaires.

Lorsque l’on ingère de l’astaxanthine, sous forme de supplément par exemple, ces symptômes diminuent et votre résistance est améliorée. En comparaison avec d'autres antioxydants, les études montrent que l'astaxanthine est 64 fois plus puissante que la vitamine C et 54 fois plus que le béta-carotène, en plus de nombreux autres avantages.

Une étude montre que le FOXO3 (abréviation de Forkhead box O) pourrait également augmenter votre taux mitochondrial d’espèces réactives de l’oxygène (ERO), mais il est également indispensable pour l'apoptose (mort cellulaire programmée) et l’arrêt du cycle cellulaire. De plus :

« Dans les cellules des tumeurs neuronales, les FOXO3 provoquent l'accumulation d’ERO en raison de la perméabilisation transitoire de la membrane externe mitochondriale, qui est essentielle à l’apoptose provoquée par le FOXO3 dans ces cellules...

Le niveau d’ERO cellulaires est affecté par les Bim, BclxL et Survivine, cibles du FOXO. Les trois protéines sont localisées dans les mitochondries et affectent le potentiel de membrane mitochondriale, la respiration et le niveau cellulaire d’ERO. »

Le Bim, par exemple, « induit l’apoptose des cellules épithéliales alvéolaires, provoquée par les matières particulaires régulées par les mitochondries, » tandis que la survivine inhibe l’apoptose.

L'astaxanthine, et comment en enrichir votre alimentation

Bien que l’on puisse trouver de nombreux antioxydants dans les fruits et légumes frais et bio, la « véritable » astaxanthine provient uniquement de la microalgue Haematococcus pluvialis.

Lorsque la réserve d’eau de ce type d’algue est à sec, elle déclenche un genre de « mécanisme de survie » ou « champ de force » pour se protéger des rayons du soleil, des ultraviolets et du manque de nourriture.

Cela signifie qu’il existe deux sources d'astaxanthine naturelle : la micro-algue qui la produit et les créatures marines qui la consomment, telles que le saumon et le krill. Les meilleures sources pour ces deux aliments sont le saumon sauvage d’Alaska et les suppléments d’huile de krill, qui offrent un grand nombre d'autres bienfaits nutritionnels.

L'astaxanthine synthétique est souvent utilisée comme complément alimentaire pour les poissons, pour donner aux saumons d’élevage une teinte rosée ou rouge-orange.

Toutefois, l’astaxanthine synthétique étant obtenue à partir de produits pétrochimiques (provenant du pétrole et de gaz naturel), il vaut mieux en éviter cette version. En établissant une liste d’aliments ayant le pouvoir de prolonger l’espérance de vie, le Huffington Post a déclaré :

« Certains micronutriments présents dans les patates douces d’Okinawa, le curcuma et les aliments d'origine marine riches en caroténoïdes (par exemple les algues et le varech) sont particulièrement puissants...

L'astaxanthine, un caroténoïde marin présent dans l'alimentation d’Okinawa, et un produit naturel disponible sous forme de supplément provenant principalement de microalgues, est particulièrement prometteuse.

Ce composé possède de nombreuses et puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

La recherche montre que l'astaxanthine peut être bénéfique pour les personnes souffrant de maladies liées à l’inflammation, y compris d'arthrite et de troubles rhumatoïdes, et de maladies métaboliques, de même que de maladies cardiovasculaires, neurologiques et hépatiques. »

De plus, l'astaxanthine est parfaitement sans danger.

« L'une des caractéristiques les plus intéressantes de l'astaxanthine est ce qu’elle ne fait pas. Elle ne produit pas les effets secondaires néfastes des traitements conventionnels anti-inflammatoires, comme les stéroïdes et l'aspirine (et autres composés associés). Son profil d'innocuité est très favorable.

Plus de 1.000 publications revues par des pairs sont disponibles sur l’astaxanthine et plusieurs centaines ont été publiées au cours des seules trois dernières années, reflétant l’intérêt croissant qu’elle suscite auprès des scientifiques.

En dehors du fait qu’elle peut augmenter votre capacité musculaire et votre endurance, diminuer le temps de récupération nécessaire après un entrainement et diminuer les douleurs musculaires, l'astaxanthine offre de nombreux autres bienfaits très impressionnants pour la santé :

Elle réduit l’inflammation

Elle protège votre vue

Elle lutte contre le cancer

Elle renforce votre système immunitaire

Elle équilibre votre glycémie

Elle favorise la santé cardiaque

Elle réduit le stress oxydatif

Elle protège des coups de soleil

L'étude a porté sur le CDX-085 qui est une forme synthétique d'astaxanthine. L'astaxanthine a fait baisser les triglycérides de 72%, ainsi que l'athérosclérose (ou durcissement des artères) et les caillots sanguins.

Elle confère de plus une « protection supplémentaire » contre le risque de décès associé au vieillissement chez les personnes du génotype FOXO3 « G », par rapport aux personnes ne portant pas le gène. Selon EurekAlert :

« Les chercheurs ont découvert que, sur une période de 17 ans, les personnes portant le gène FOXO3 bénéficient d’une impressionnante réduction du risque de décès global de 10%, et d’une réduction du risque de décès des suites d'une maladie coronarienne de 26%. Les données se basent sur une étude de cohorte prospective d’une durée de 17 ans, ayant porté sur 3.584 américains âgés, d'origine japonaise, de l’étude de cohorte Kuakini HHP, et sur une étude prospective en réponse de 1.595 blancs et 1.056 Afro-américains âgés, de la cohorte Health ABC. »

Comment vos mitochondries affectent votre santé - et votre longévité

Manger de façon à conserver une santé optimale est l’une des meilleures façons de prolonger votre vie.  L’une des raisons les plus importantes se trouve dans vos mitochondries. Comprendre comment vos mitochondries fonctionnent permet également d'équilibrer efficacement votre métabolisme et de lutter contre le cancer.

Principales sources d'énergie de votre corps, les mitochondries assurent le bon fonctionnement de vos organes. Il va de soi que, pour que cela fonctionne, vous devez vous assurer que votre corps reçoive suffisamment de nutriments et d'antioxydants, notamment de l’astaxanthine, qui l'aident à combattre les maladies.