Huile essentielle d’orange

En bref

  • Se basant sur des études effectuées sur des souris, des scientifiques de l’université George Washington suggèrent que l’huile essentielle d'orange pourrait être une solution non médicamenteuse pour les personnes souffrant de TSPT
  • Les souris de laboratoire qui inhalaient de l’huile essentielle d’orange étaient nettement moins susceptibles de réagir à un stimulus traumatisant par l’immobilisation totale, que les souris qui recevaient d'autres traitements
Article Antérieur Article Suivant

L’huile essentielle d'orange pourrait aider à traiter le TSPT

7 Juin 2017 | 827 Visualisations |


Dr. Mercola

Comme son nom l’indique précisément, le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est un trouble lié à un traumatisme et à un stress. Il peut se développer après l’exposition à une épreuve ou un évènement intense, effrayant ou stressant. Le TSPT est le plus souvent lié à un accident traumatisant, un acte de violence, une expérience de combat militaire ou une catastrophe naturelle.

Des antidépresseurs comme l’Effexor, le Paxil, le Prozac ou le Zoloft sont les médicaments les plus couramment prescrits en cas de TSPT mais leur efficacité est très variable. Comme tous les médicaments, ces traitements comportent un risque d’effets secondaires néfastes.

Au vu de leurs dangers, ainsi que des preuves apportées par la recherche démontrant que des placébos sont aussi efficaces que certains médicaments, j’aimerais attirer votre attention sur une recherche suggérant un traitement naturel potentiel du TSPT.

Plus précisément, des scientifiques de l’université George Washington suggèrent que l’huile essentielle d'orange pourrait être une solution non médicamenteuse pour les personnes souffrant de TSPT. Des recherches effectuées sur des souris de laboratoire ont démontré l’intérêt de l’huile essentielle d'orange pour réduire la peur et le stress associés au trouble. Bien entendu, des études similaires sur l’homme seraient nécessaires pour valider pleinement ces travaux prometteurs.

Ceci étant dit, cette recherche marque une étape prometteuse dans l’identification de remèdes naturels contre le TSPT, qui pourraient être utilisés en association avec d'autres méthodes non médicamenteuses, telles que la thérapie cognitive, la thérapie par exposition et l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing ou Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires).

Les effets du TSPT sur votre corps peuvent persister pendant des années

Les effets du TSPT peuvent persister pendant des mois voire des années, affectant parfois profondément votre qualité de vie et votre productivité. Les personnes souffrant de TSPT ressentent souvent l’un ou plusieurs des symptômes suivants :

Anxiété

Émotions intenses telles que colère, culpabilité ou tristesse

Difficultés à respirer

Souvenirs intrusifs ou flashbacks

Expériences dissociatives

Irritabilité

Torpeur émotionnelle

Troubles de l'attention et de la concentration

Rythme cardiaque irrégulier

Troubles du sommeil

Une étude sur les souris suggère que l’huile essentielle d'orange combat le TSPT

Comme il est expliqué plus haut, une recherche menée à l’université George Washington sur des souris de laboratoire a évalué l’impact que l’huile essentielle d'orange pourrait avoir sur les symptômes du TSPT.

Les effets de l’huile essentielle d'orange ont été testés au moyen d'une méthode appelée conditionnement pavlovien (ou conditionnement classique), un paradigme comportemental appliqué aux souris pour dévoiler la façon dont les souvenirs de peur sont formés, stockés et exprimés, comme modèle pour le TSPT. Medical News Today nous explique que :

« Le conditionnement pavlovien associe un son avec un stimulus négatif, comme un coup sur la patte, qui provoquent une réponse de peur chez la souris. Les souris créent une mémoire associative entre le son et le stimulus. Lorsqu’elles entendent le son seul, les souris présentent une réaction de peur et s'immobilisent généralement. Cette réaction diminue progressivement à mesure que le temps passe.

[Les chercheurs] ont divisé les souris en trois groupes. Le premier groupe de 12 souris a été exposé au son seul, 12 souris ont reçu de l’eau et un conditionnement à la peur, et les 12 dernières ont été exposées à de l’huile essentielle d'orange par inhalation 40 minutes avant et après le conditionnement à la peur. »

Fait notable, les souris exposées à l’huile essentielle d'orange ont eu beaucoup moins tendance à s'immobiliser en réaction à la peur.  Les souris traitées à l’huile essentielle ont d'ailleurs complètement cessé de s'immobiliser, et plus tôt que les souris qui avaient reçu d'autres types de traitement.

De plus, ces souris ont montré une diminution significative des cellules immunitaires liées aux voies biochimiques associées au TSPT. Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont reconnu l’huile essentielle d'orange comme solution non-pharmaceutique potentielle pour contribuer à soulager les symptômes du TSPT chez les souris.

Comment l’huile essentielle d'orange peut-elle agir chez les personnes atteintes de TSPT ?

Cassandra Moshfegh, assistante de recherche au laboratoire de Paul Marvar à l’université George Washington, explique que des études complémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les effets spécifiques que l’huile essentielle d'orange peut avoir sur votre cerveau et votre système nerveux, et comment elle peut lutter contre la peur et le stress associés au TSPT.  Voici ce qu’elle déclare à propos des bienfaits de cette huile :

« Comparées aux médicaments, les huiles essentielles sont bien plus économiques et n’ont pas d’effets secondaires néfastes. L’huile essentielle d’orange a révélé un effet significatif sur la réponse comportementale dans notre étude sur les souris. Cela est prometteur car l’étude montre que l’inhalation passive de cette huile pourrait potentiellement soulager les symptômes du TSPT chez l’homme. »

Une étude de 2012 publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine  (Magazine de la Médecine alternative et complémentaire) a validé l’huile essentielle d'orange douce pour ses effets anxiolytiques chez l’homme, ce qui signifie qu’il a été démontré qu’elle était efficace pour soulager l’anxiété. L’étude a porté sur 40 volontaires masculins, séparés en cinq groupes, qui ont inhalé l’une des substances suivantes :

  • Huile essentielle d'orange (test aromatique : 2,5, 5 ou 10 gouttes)
  • Huile essentielle de tea tree (arôme de contrôle : 2,5 gouttes)
  • Eau (contrôle non-aromatique : 2,5 gouttes)

Immédiatement après l’inhalation, chaque participant était confronté à un modèle d’anxiété par le biais du test Stroop, un outil de dépistage qui implique que les participants lisent une succession de mots en couleurs ou qu'ils nomment des couleurs d’encres aussi rapidement que possible. En comparaison au groupe de contrôle, les participants exposés à l’huile essentielle d'orange au cours du test provocateur d'anxiété montrèrent peu, voire pas de modification du niveau d'anxiété ou de la tension subjective pendant l’expérience. Les auteurs de l’étude ont déclaré :

« Bien que davantage d'études soient nécessaires pour déterminer la pertinence clinique de l’aromathérapie pour traiter les troubles de l’anxiété, les résultats actuels indiquent une activité anxiolytique importante de l'arôme d'orange douce, ce qui est un soutien scientifique à son utilisation comme tranquillisant par les aromathérapeutes. »

Le TSPT est un problème grave qui nécessite l'aide d’un professionnel

S'agissant de l’étude du Dr. Moshfegh, John Bekkers, neurologue à l’Université Nationale d’Australie, conseille aux patients d'attendre que d'autres recherches aient confirmé le lien entre aromathérapie et TSPT. Le Dr. Bekkers a déclaré :

« Je ne veux pas encourager les gens à compter sur l’aromathérapie. Le TSPT est un problème grave, et les gens ne doivent pas imaginer qu’il leur suffit d’inhaler quelque chose pour se sentir mieux. »

Je suis d'accord sur le fait qu’il peut être prématuré de compter uniquement sur l’huile essentielle d'orange pour traiter le TSPT. Si vous n'avez pas encore demandé conseil à un professionnel à propos de votre trouble, le mieux est de commencer par là, ce qui vous permettra également de confirmer le diagnostic (bien qu’essayer l’huile essentielle d'orange entre temps ne puisse pas faire de mal).

Ceci étant dit, il est également utile d’évaluer votre alimentation et votre style de vie, pour déterminer s’ils peuvent, d’une façon ou d'une autre, contribuer au niveau d'anxiété et de stress post-traumatique que vous ressentez.

Solutions non-médicamenteuses pour traiter l'anxiété et la dépression

S’agissant de votre santé mentale, il est important de reconnaitre que votre alimentation et votre style de vie sont des facteurs fondamentaux qui doivent être optimisés si vous souhaitez résoudre un problème de santé mentale quel qu’il soit, y compris l’anxiété et la dépression. Le corps et l’esprit sont intimement liés, et alors que l’on pourrait penser que le cerveau est le principal organe en charge de la santé mentale, les intestins peuvent jouer un rôle également important, si ce n’est plus important encore.

À mon avis, les médicaments disponibles aujourd'hui pour traiter la dépression sont totalement inefficaces pour traiter les troubles de santé mentale. Les effets secondaires des antidépresseurs et des médicaments contre l'anxiété sont souvent pires que le problème original, allant de la suppression des émotions aux effets secondaires d’ordre sexuel et à l’irritabilité, en passant par les troubles du sommeil.

Ces médicaments puissants peuvent même vous faire courir le risque de commettre un homicide ou un suicide ! Les antidépresseurs pouvant entraîner l'aggravation d'une dépression et la rendre chronique, il vaut mieux les éviter à moins qu’ils ne soient absolument nécessaires, et en règle générale, n’en prenez qu’en « dernier recours ».

Une alimentation et un style de vie sains sont essentiels pour une santé mentale optimale

Si vous prenez déjà un médicament pour traiter un problème de santé mentale, vous pouvez y associer les changements suivants jusqu’à être capable d'arrêter le traitement médicamenteux - avec l'aide ou la supervision de votre médecin, bien entendu.

Mangez de vrais aliments

Décider de manger des aliments entiers, bio et naturels signifie que vous choisissez également de consommer moins d'aliments transformés, de sucre (en particulier de fructose), de céréales et d'aliments génétiquement transformés.

L’excès de sucre et de glucides amidonnés entraine une libération excessive d’insuline, qui peut entrainer une hypoglycémie. L’hypoglycémie entraîne une sécrétion excessive de glutamate par le cerveau, ce qui peut provoquer agitation, colère, anxiété, dépression et crises de panique. Le sucre développe également l’inflammation dans le corps.

Les aliments transformés contiennent généralement de grandes quantités de sucre, d'acides gras oméga-6 néfastes et de nombreux additifs chimiques qui peuvent affecter votre fonction cérébrale et votre état mental. L'aspartame et le MSG font partie de ceux que j’essaierais d’éviter à tout prix. La sensibilité au gluten est une cause courante et cachée de dépression, vous pourriez donc envisager d'adopter une alimentation sans gluten.

Augmentez votre consommation d'aliments fermentés

Il est impératif de réduire l’inflammation intestinale pour traiter les problèmes de santé mentale, optimiser votre flore intestinale est donc essentiel. Pour une flore intestinale saine, augmentez votre consommation d'aliments probiotiques, tels que légumes fermentés, kéfir, kimchee et natto. À défaut de pouvoir consommer ce type d’aliments, envisagez de prendre chaque jour un supplément de probiotiques.

Ayez un apport suffisant de vitamines B12

Des carences en plusieurs vitamines B sont capables de produire des symptômes de troubles neuropsychiatriques. Les vitamines B peuvent donc être un allié précieux dans le traitement de l'anxiété, des troubles de déficit de l'attention, de la dépression et de la schizophrénie. Je vous conseille d’être attentif aux vitamines B1, B2, B6, B8 et B9, mais plus particulièrement encore à la vitamine B12. On estime qu’une personne sur 4 est carencée en vitamine B12.

Optimisez votre taux de vitamine D

La vitamine D est très importante pour l’humeur. Souvenez-vous, le Trouble Affectif Saisonnier est un type de dépression lié au manque de soleil, il est donc judicieux d'optimiser votre taux de vitamine D par une exposition aux UV.

Vérifiez votre taux en faisant une analyse de sang au moins une fois par an, pour veiller à rester dans la fourchette thérapeutique de 40 à 60 nanogrammes par millilitre (ng/ml) tout au long de l’année. Si vous ne pouvez pas vous exposer suffisamment au soleil pour atteindre ce taux, il est conseillé de prendre un supplément oral de vitamine D3 ainsi que du magnésium et de la vitamine K2.

Ayez un apport suffisant d’acides gras oméga-3 d'origine animale

Votre cerveau étant composé à 60% de graisses, le DHA, un acide gras oméga-3 d'origine animale, ainsi que l’EPA, sont essentiels au bon fonctionnement du cerveau et à la santé mentale. Bien que les anchois, les sardines et le saumon sauvage d’Alaska en soient d’excellentes sources, la plupart des gens n'obtiennent pas suffisamment d'oméga-3 de leur seule alimentation. Si c’est votre cas, prenez un supplément d'acides gras oméga-3 de très bonne qualité, tel que de l’huile de krill.

Évaluez votre consommation de sel

Croyez-le ou non, une carence en sodium entraine des symptômes proches de ceux de la dépression. Évitez toutefois le sel raffiné (le sel de table classique) et optez pour un sel naturel, non raffiné, comme le sel de l'Himalaya par exemple, qui contient plus de 80 micronutriments différents.

Pratiquez une activité physique quotidienne

Des études ont souligné le rapport étroit entre une activité aérobie et l'amélioration de l’humeur. Il est également de plus en plus reconnu que la connexion entre l’esprit et le corps est bien réelle, ce qui signifie que maintenir une bonne santé physique peut diminuer votre risque de développer une dépression de façon significative.

L'activité physique booste également votre niveau de dopamine, de norépinéphrine et de sérotonine, ce qui contribue à améliorer votre humeur et lutte contre les effets du stress.

Dormez suffisamment

Vous pouvez avoir une alimentation très saine et un excellent programme d’exercices, mais si vous ne dormez pas suffisamment d’un sommeil réparateur, vous risquez la dépression et d'autres maladies. Les deux sont si intimement liés qu’il est souvent difficile de dire si c’est la dépression qui provoque les troubles du sommeil, ou si ce sont les troubles du sommeil qui provoquent ou contribuent à la dépression et à d'autres troubles de l’humeur.

Nonobstant ce lien, un adulte a généralement besoin de sept à neuf heures d’un sommeil de bonne qualité par nuit. Les enfants et les adolescents ont des besoins plus importants encore.

Techniques de Libération Émotionnelle (EFT)

L’EFT peut être très efficace pour réduire les symptômes de l’anxiété et de la dépression en corrigeant les court-circuits bioélectriques responsables des réactions de votre corps. Cette technique est particulièrement puissante pour traiter l’anxiété et le stress car elle vise votre amygdale et votre hippocampe, des parties du cerveau conçues pour vous aider à déterminer si une menace est réelle ou non.

Dans la vidéo ci-dessous, Julie Schiffman, praticienne EFT, montre comment utiliser l’EFT pour gérer les attaques de panique et autres troubles anxieux. Pour les problèmes graves tels que le TSPT, vous avez tout intérêt à consulter un professionnel de santé spécialiste de l’EFT pour vous guider dans le processus.

Facteurs importants à prendre en compte avant d'utiliser l’huile essentielle d'orange

Bien que des recherches complémentaires soient nécessaires pour valider les bienfaits de l’huile essentielle d'orange dans le traitement du TSPT, nous savons d'ores et déjà qu’elle peut améliorer votre digestion et est efficace pour soulager la constipation. Au-delà de cela, il a été démontré par une étude de 2012 que l’huile essentielle d'orange inhibe l’angiogenèse, les métastases et la mort cellulaire des cellules du cancer du côlon chez l’homme, ce qui a poussé les chercheurs à affirmer que l’huile d’oranges sanguines « pourrait offrir de grandes possibilités dans la prévention du cancer ».

L’huile essentielle d'orange est également efficace pour nourrir les peaux sèches, irritées et sujettes à l'acné lorsqu’elle est mélangée à une huile porteuse et utilisée comme une crème ou une pommade. Elle soulage également efficacement les cors aux pieds.

Lorsque vous utilisez de l’huile essentielle d'orange, il est important d’éviter la lumière directe du soleil car elle peut être phototoxique. De plus, consommée en grandes quantités, l’huile d'orange peut provoquer des vomissements et des nausées. Quel que soit l’endroit où vous l’appliquez sur votre peau, il vaut toujours mieux la diluer avec une huile de base ou une crème. Gardez en tête que cette huile, en concentrations élevées, peut provoquer une dermite ou une inflammation de la peau.

Si vous êtes enceinte, épileptique ou souffrez d'autres problèmes de santé, consultez un aromathérapeute professionnel avant d'utiliser l’huile essentielle d'orange.

Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.