Améliorer le QI

En bref

  • Une récente recherche indique qu’un cœur et des poumons sains pourraient faire partie des facteurs les plus importants pour que les élèves de l’enseignement secondaire obtiennent de bons résultats en maths et en lecture. Pour améliorer les performances académiques, les auteurs encouragent les écoles à réexaminer leurs politiques limitant la participation des élèves aux cours d’éducation physique
  • De précédentes études ont montré que les enfants qui ont une activité physique régulière doublent pratiquement leurs résultats en lecture. Trente minutes sur un tapis de course ont permis à des étudiants d'être 10% plus efficaces pour résoudre des problèmes
  • Il a été prouvé que l’entrainement aérobie et l’entrainement en résistance sont tout aussi importants pour préserver la santé cérébrale et la santé cognitive. La capacité aérobie peut améliorer votre capacité à coordonner des taches multiples, ainsi qu’à rester concentré sur une tâche pendant une période prolongée, alors que l’entrainement en résistance semble améliorer votre capacité à rester concentré en dépit des distractions. En règle générale, l’activité physique tend à améliorer la capacité des différentes parties de votre cerveau à travailler ensemble
Article Antérieur Article Suivant

L'activité physique chez les enfants liée à de meilleurs résultats en lecture et en maths

9 Juin 2017 | 523 Visualisations |

Dr. Mercola

Si votre enfant a des difficultés scolaires, il serait peut-être bon d'évaluer son niveau d'activité et sa condition physique.

Les chercheurs ont trouvé à maintes reprises des liens entre la condition physique et la santé cérébrale, qui influe naturellement sur toutes les fonctions du cerveau, telles que les capacités cognitives et la mémoire.

D'après une étude, avoir un cœur et des poumons sains pourrait faire partie des facteurs les plus importants pour que les élèves de l’enseignement secondaire obtiennent de bons résultats en maths et en lecture.

Selon Trent A. Petrie, PhD. et co-auteur :

Le seul facteur dont nous avons systématiquement constaté l’impact sur les résultats des tests de lecture et de maths des filles, comme des garçons, était la capacité cardio-respiratoire... Cela ne fait que confirmer que les écoles doivent reconsidérer toute politique qui limite la participation des élèves aux cours d’éducation physique. »

En effet, de nombreux éléments attestent du fait que si vous tenez à votre matière grise et à celle de vos enfants, vous devez absolument veiller à ce que le sport fasse partie intégrante de votre vie de famille. De précédentes recherches ont également découvert des liens entre la forme physique et l'acuité mentale chez les séniors, l’activité physique est donc également importante pour tous les groupes d’âges.

L'activité physique pourrait permettre d'avoir de meilleures notes

Il y a deux ans, un programme de tests mené non loin de notre bureau de Chicago, à l'école de Napperville dans l’Illinois, a illustré le pouvoir de l’activité physique pour booster les performances scolaires de façon spectaculaire.

Les écoliers participaient à un programme d’exercices dynamiques en début de journée, et avaient accès à des vélos statiques et à des ballons d’exercice tout au long de la journée dans leur classe. Les résultats ont été impressionnants. Les élèves ayant participé au programme ont presque doublé les résultats de leur test de lecture ! La recherche a également montré qu’après 30 minutes passés sur un tapis de course, les élèves étaient jusqu'à 10% plus efficaces pour résoudre les problèmes.

Une autre revue plus récente ayant porté sur 14 études, d'ampleurs variant de 50 à 12.000 participants, a également démontré que plus les élèves sont physiquement actifs, meilleurs sont leurs résultats scolaires. D’après les auteurs :

« L’activité physique et le sport sont généralement promus pour leur effet positif sur la santé physique des enfants ; avoir une activité physique régulière pendant l’enfance est associé à une diminution du risque cardiovasculaire chez les jeunes et les adultes. Une quantité croissante de littérature suggère également que l'activité physique a des effets bénéfiques sur différentes questions de santé mentale, notamment sur la qualité de vie liée à la santé, et l’humeur, qui s’en trouve améliorée.

De plus … il est très probable que la pratique régulière d'une activité physique soit liée à l’amélioration de la fonction cérébrale et des fonctions cognitives, ce qui a une influence positive sur les performances académiques. »

En clair, il ne faut pas sous-estimer l’importance d’encourager votre enfant à rester actif après l’école et le week-end pour qu'il profite des merveilleux bienfaits de l’activité physique sur le cerveau. Encore mieux, soyez un exemple et restez actifs ensemble, en famille.

Idéalement, adoptez des activités variées, car chaque type d’exercice apporte des bienfaits particuliers pour votre santé cérébrale et peut même aider votre cerveau à se développer à mesure que vous vieillissez, au lieu de rétrécir, comme c’est la norme. Une revue de plus de 100 études, publiée dans le Journal of Applied Physiology, a révélé que l’activité physique aérobie et l’entrainement en résistance sont tout aussi importants pour maintenir la santé cérébrale et cognitive.

Par exemple, il a été démontré que les exercices en aérobie améliorent la capacité à coordonner plusieurs tâches - une aptitude nécessaire à la plupart d’entre nous dans un monde qui fonctionne en accéléré. Ils peuvent également améliorer votre capacité à rester concentré sur une tâche pendant des durées prolongées.
L’entrainement en résistance, de son côté, améliore votre capacité à vous concentrer en dépit de distractions environnantes. En règle générale, l’activité physique tend à améliorer la capacité des différentes parties de votre cerveau à travailler ensemble. On pense que ces effets sont dus aux changements provoqués par l'activité physique dans le lobe préfrontal et dans le lobe temporal.

Votre cerveau « à l’entrainement »

L’activité physique encourage votre cerveau à travailler à sa capacité optimale en provoquant la multiplication des cellules nerveuses, en renforçant leurs interconnexions et en les protégeant des dommages.
Des tests sur les animaux ont montré qu'au cours de l'activité physique, leurs cellules nerveuses libèrent des protéines que l’on appelle des facteurs neurotrophiques. L'un en particulier de ces facteurs, que l’on appelle le facteur neurotrophique issu du cerveau (BDNF), déclenche de nombreuses autres substances chimiques qui favorisent la santé des neurones, et ont un bienfait direct sur les fonctions cérébrales, dont l'apprentissage. De plus, l'activité physique protège votre cerveau par :

  • Un meilleur afflux de sang et d'oxygène vers votre cerveau
  • La production de composés neuro-protecteurs et de facteurs de croissance qui aident à créer de nouvelles cellules nerveuses et à soutenir la plasticité synaptique
  • L'amélioration du développement et de la survie des neurones

L'augmentation du taux de norépinéphrine et d’endorphines, qui permet une réduction du stress et une amélioration de l’humeur

Une étude de 2010 sur les primates, publiée dans le magazine Neuroscience a également révélé qu'une activité physique régulière améliore non seulement le flux sanguin vers le cerveau, mais aide également les singes à apprendre de nouvelles tâches deux fois plus vite que des singes ne pratiquant pas d'activité physique - un bienfait dont les chercheurs pensent qu'il pourrait être vérifié chez l'homme.

L'activité physique est bénéfique aux enfants de nombreuses façons

Il ne fait aucun doute que les enfants ont besoin d’exercice, et que la plupart n’en font pas suffisamment. Moins d'un tiers des enfants âgés de 6 à 17 ans pratiquent 20 minutes d'activité physique par jour minimum, sous une forme ou une autre. C’est tout à fait dramatique, quand on connait la multitude de bienfaits à court et à long terme dont votre enfant peut bénéficier, en adoptant un programme d’exercices régulier, notamment :

La diminution du risque de diabète et de prédiabète

L'amélioration de la qualité du sommeil

Des os plus forts

La diminution de l’agitation ou de l’hyperactivité ; la contribution à une diminution des symptômes de l’ADHD

Le renforcement du système immunitaire

L'amélioration de l’humeur

La perte de poids

Une augmentation de l’énergie

Comment encourager vos enfants à bouger

Tout d'abord, il est impératif de limiter le temps que votre enfant passe à regarder la télévision, ou à jouer avec un ordinateur ou des jeux vidéo, et de remplacer certaines de ces activités sédentaires par une activité physique. Le choix d'activités physiques est vaste, des cours de sports ou de danse à la gymnastique, en passant par les promenades en vélo ou les jeux de chat-perché avec les amis. Laissez votre enfant choisir des activités qui lui plaisent, et qui sont adaptées à son âge.

Souvenez-vous que l'astuce pour que les enfants prennent goût très tôt à l'activité physique est qu’elle soit amusante. Gardez également à l’esprit que des exercices courts et spontanés tout au long de la journée sont la façon idéale de pratiquer une activité physique.

Votre corps a été conçu pour fonctionner de cette façon, et c’est ce que vous imitez lorsque vous pratiquez un entrainement par intervalle à haute intensité - c’est-à-dire de courtes séquences d’activité très intenses entrecoupées de périodes de repos.

Les enfants adoptent généralement ce type de comportement spontanément lorsqu’ils jouent dehors, et ne sont pas cloitrés devant un écran de télévision ou d'ordinateur. Comme les adultes, les enfants ont besoin de variété dans leurs exercices pour en tirer les meilleurs bienfaits, assurez-vous donc que votre enfant pratique :

  • Un entraînement fractionné
  • De la musculation
  • Des étirements
  • Des activités de gainage

Cela peut sembler énorme, mais si votre enfant suit un court de gymnastique, qu'il joue souvent avec le chien dans le jardin, et qu’il fait du vélo après l’école, il aura couvert tous ces types d’exercices. Souvenez-vous aussi qu’être un modèle en restant actif vous-même est l’une des meilleures façons de motiver et d'inspirer vos enfants.
Si votre enfant vous voit aborder l’activité physique comme une part importante et positive de votre style de vie, il suivra naturellement votre exemple. De plus, il est facile de prévoir des activités qui font participer toute la famille et qui sont des occasions de passer de bons moments ensemble. Des sports comme la randonnée, les promenades en vélo, le canoë et la natation sont tous de bonnes options.

Le peak fitness pour les enfants

Comme je l'ai déjà dit, les séries d’exercices fractionnés sont la forme d'activité physique idéale. Bien qu’ils puissent sembler extrêmes pour certains, ce type d’exercices courts et intensifs sont sans doute les plus naturels pour les enfants !

L'homme n’est tout simplement pas conçu pour courir à une allure constante pendant de longues périodes, et vous ne voyez presque jamais non plus ce type de comportement dans la vie sauvage. La recherche est tellement claire à propos des énormes bienfaits de ce type d’exercices - qui sont proches d'un comportement naturel - que l’American Heart Association et l’American College of Sports Medicine ont aujourd’hui modifié leurs recommandations d’exercices cardiovasculaires, passant d’un entrainement cardio en aérobie lent mais régulier à l’entrainement par intervalle à haute intensité.

Parmi les bienfaits de l’entrainement par intervalle à haute intensité, on peut citer :

L'amélioration significative de votre sensibilité à l’insuline, en particulier si vous suivez un régime pauvre en aliments transformés, en sucres et en céréales

L'optimisation de vos taux de cholestérol, si vous adoptez également une alimentation appropriée

L’augmentation du métabolisme des graisses et l’optimisation de votre taux de graisse corporelle (qui résultent d'une meilleure conservation du sucre et du glycogène dans vos muscles)

La quasi-disparition du diabète de type 2 et de l’hypertension artérielle

L’augmentation naturelle de votre niveau d'hormone de croissance (hGH)

L’augmentation de votre capacité aérobie

Peak fitness - mode d’emploi

L'une des clés est d'augmenter votre rythme cardiaque jusqu’au seuil anaérobie (220 moins votre âge) pendant 20 à 30 secondes, puis d’observer une période de récupération de 90 secondes. Selon le niveau de forme physique de votre enfant, il peut avoir besoin d'un peu de temps pour parvenir à huit cycles.
Je conseille de commencer par deux à quatre cycles, et d'augmenter progressivement jusqu'à huit. Il n’existe aucune règle sur la façon spécifique de pratiquer ce type d’entrainement - votre enfant peut simplement courir dans le jardin, utiliser un tapis de course, un vélo elliptique, ou un vélo d'appartement, ou simplement faire du vélo en plein air.

Voici les principes de base:

  • Échauffez-vous pendant trois minutes
  • Ensuite, donnez-vous à fond pendant 30 secondes
  • Récupérez à allure modérée pendant 90 secondes
  • Répétez 7 fois, soit un total de 8 répétitions
  • Ralentissez ensuite pendant quelques minutes en réduisant votre intensité de 50 à 80%

Sachez que l’entrainement par intervalle à haute intensité offre de nombreux bienfaits pour la santé, que vous ne pouvez tout simplement pas obtenir avec un autre type d’activité physique. Pour les adultes de plus de 30 ans, le plus important de ces bienfaits est la production naturelle d’hormones de croissance (hGH), qui est essentielle pour la force, la forme générale, et l’espérance de vie.

Naturellement, les enfants et les adolescents n’ont pas besoin de se préoccuper de produire des hGH, mais l’entrainement par intervalle à haute intensité peut néanmoins procurer de magnifiques bienfaits pour cette tranche d’âge, car il peut améliorer la perte de graisse de façon très importante et contribuer au développement musculaire.
Il améliore également considérablement la vitesse et les performances athlétiques, ce qui peut être extrêmement bénéfique pour de jeunes athlètes en herbe.

De façon globale, ce type d’entrainement aidera votre enfant (et vous !) à atteindre ses objectifs de forme physique bien plus rapidement.

Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.