Pourquoi votre cerveau est addict à la musique

 
Musique

En bref -

  • La musique déclenche une activité dans le noyau accumbens, une partie du cerveau qui libère de la dopamine, la substance chimique du bien-être qui nous aide à anticiper.
  • Votre cerveau apprend à prédire la succession des morceaux de musique en utilisant la reconnaissance des modèles et l'anticipation, des aptitudes qui pourraient bien avoir été essentielles dans notre évolution.
  • Lorsqu’ils écoutent une même musique, les individus ont une activité cérébrale similaire, ce qui pourrait expliquer que la musique ait le pouvoir d'unir et de rassembler les gens.
  • Il a été démontré que la musique diminue l’anxiété plus efficacement que n’importe quel anxiolytique, et qu’elle a également des effets bénéfiques sur les prématurés.
Taille du texte:

Dr. Mercola

Si vous êtes un mélomane, vous savez déjà qu’écouter de la musique peut contribuer à calmer vos nerfs, à évacuer le stress, à booster votre énergie pendant un entrainement, à rappeler des souvenirs, et à susciter de nombreuses autres émotions, dont la liste serait trop longue.

Même si vous n’êtes pas un passionné de musique, vous pourriez avoir de bonnes raisons de le devenir, récemment révélées par une série de recherches.

La musique déclenche de nombreux changements dans le cerveau, associés aux émotions et à la prise de décision dans un environnement abstrait

Lorsque vous écoutez de la musique, cela déclenche bien plus de réactions dans votre corps qu'un simple processus d'audition. La musique déclenche une activité dans le noyau accumbens, une partie du cerveau qui libère de la dopamine, la substance chimique du bien-être qui nous aide à anticiper.

Dans le même temps, l'amygdale, qui intervient dans le traitement des émotions, et le cortex préfrontal, qui permet la prise de décision dans un environnement abstrait, sont également activés, d'après une nouvelle recherche publiée dans le magazine Science.

En se basant sur l’activité de certaines parties du cerveau, en particulier le noyau accumbens, mise en évidence par une IRM alors que les participants écoutaient de la musique, les chercheurs pouvaient prédire combien d'argent les auditeurs étaient prêts à dépenser pour écouter des morceaux qu'ils n’avaient pas encore entendus.

Comme vous vous en doutez, les chansons qui provoquaient une activité dans les parties émotionnelles et intellectuelles du cerveau avaient un prix plus élevé.

Fait intéressant, l'auteur principal de l’étude a souligné que votre cerveau apprend à prédire la succession des morceaux de musique en utilisant la reconnaissance des modèles et l'anticipation, des aptitudes qui pourraient bien avoir été essentielles dans notre évolution. Voici ce qu’a rapporté le Time :

« Ces prédictions sont liées à la culture et basées sur l’expérience : une personne qui a écouté du rock ou de la musique classique occidentale depuis son enfance ne pourra pas prédire le déroulement d'un râga indien, par exemple, et vice-versa.

Mais si un morceau est légèrement nouveau tout en correspondant à la projection qu’en fait notre cerveau, nous avons tendance à beaucoup l’apprécier. Et cela s’explique par le fait que ‘nous avons réalisé un genre de conquête intellectuelle’, explique M. Salimpoor, chercheur principal.

En d'autres termes, la musique ferait appel à un mécanisme du cerveau qui a été essentiel dans notre évolution. La capacité à reconnaître des modèles et à généraliser sur la base de l’expérience, de prédire ce qui risque de se produire dans l’avenir - en bref, la capacité à imaginer - est quelque chose que l’homme fait bien mieux que n’importe quel autre animal. C’est ce qui nous a permis (avec le pouce opposable, bien moins glamour) de dominer le monde. »

Pourquoi la musique nous unit

Nous avons évoqué jusqu’à présent le rôle de la musique dans les parties émotionnelle et intellectuelle du cerveau, mais elle a également le pouvoir presque surnaturel de nous connecter les uns aux autres.

Une recherche indépendante publiée ce mois-ci donne une possible explication à ce phénomène.

En écoutant quatre morceaux de musique classique qu’ils n’avaient jamais entendus auparavant, les cerveaux des participants à l'étude ont réagi de façon très similaire.

Les parties du cerveau impliquées dans la planification des mouvements, la mémoire et l'attention ont toutes suivi des schémas d'activation similaires lorsque les participants écoutaient les mêmes morceaux, ce qui suggère que nous ressentons la musique de façon similaire.

Voici ce que l'auteur principal de l’étude a souligné :

« Nous passons beaucoup de temps à écouter de la musique - souvent en groupe, et souvent en y associant des mouvements synchronisés et de la danse … Nous avons ici montré pour la première fois qu’en dépit de nos différences individuelles en matière d’expériences et de préférences musicales, la musique classique suscite un schéma d'activité très uniforme chez les personnes dans plusieurs structures du cerveau, notamment celles qui interviennent dans la planification des mouvements, la mémoire et l’attention. »

Daniel Levitin, Ph.D., co-auteur de l’étude, ajoute :

« Il n’est pas dans notre nature de nous plonger dans une foule de 20.000 personnes, mais pour écouter un concert de Muse ou de Radiohead, nous le faisons... La musique a cette force unificatrice que rien n’égale. »

La musique soulage mieux de l’anxiété que les médicaments, et est bénéfique aux prématurés

Si vous voulez un exemple plus concret des pouvoirs de la musique, une méta-analyse de 400 études, conduite par Daniel Levitin et ses collègues, a montré des bienfaits impressionnants de la musique.

Parmi les données, une étude a révélé qu’écouter de la musique diminuait davantage l’anxiété et le taux de cortisol de patients qui étaient sur le point de subir une intervention chirurgicale, que des anxiolytiques.

D'autres données ont prouvé que la musique a un impact sur les anticorps liés à l’immunité et pourrait augmenter le nombre de cellules immunitaires antibactériennes. D'autres recherches encore ont montré que diffuser de la musique dans les unités néonatales de soins intensifs améliorait la santé des prématurés souffrant de détresse respiratoire ou de septicémie.

Lorsque les parents chantaient pour leur bébé, ou que des sons similaires à ceux entendus dans le ventre de la mère étaient diffusés, cela entrainait de nombreux bienfaits, notamment des modifications des rythmes cardiaques, des réflexes de succion, et du niveau de stress des parents. Les chercheurs ont déclaré que :

« Basés sur la mesure des signes vitaux d’un nouveau-né, le son et les berceuses peuvent améliorer son comportement alimentaire et ses réflexes de succion, et peuvent rallonger les périodes d’état d’éveil-calme. Les berceuses préférées des parents, chantées de vive voix, peuvent améliorer les liens et donc diminuer le stress que les parents associent aux soins d'un enfant prématuré. »

Globalement, les récentes recherches démontrent de façon convaincante l’intérêt d'utiliser la musique comme outil thérapeutique, tant pour les bébés que pour les adultes.

Pourquoi associer aussi la musique à vos entrainements

De nombreuses personnes portent instinctivement des écouteurs pour écouter leur musique préférée lorsqu’elles font du sport, ce qui est judicieux puisque certains types de musique peuvent vous motiver à courir plus vite, ou vous encouragent à continuer malgré la fatigue, ce qui améliore la qualité de l’entrainement.

De plus, la recherche a montré qu'écouter de la musique en faisant du sport booste les fonctions cognitives et la fluence verbale des personnes souffrant de maladies coronariennes (qui sont associées à un déclin des capacités cognitives).

Les signes d'amélioration dans les zones de fluence verbale sont plus que doublés après avoir écouté de la musique, par rapport aux séances sans musique.

Écouter de la musique en faisant du sport peut également améliorer vos performances, en augmentant votre endurance de 15% ; de plus, vos mouvements suivent généralement le rythme du morceau de musique.

Par exemple, au cours d'une étude, lorsque le rythme de la musique ralentissait, le rythme des participants ralentissait également.  Et lorsque le rythme s'accélérait, leurs performances suivaient le mouvement.

Votre corps répond peut-être simplement au rythme de façon plus ou moins consciente, mais le type et le rythme de la musique que vous choisissez pour faire du sport peut également influencer votre motivation consciente.

Quelle est la meilleure musique ?

Lorsqu’une musique vous donne de l’énergie et de l’entrain, vous le sentez, et c’est sans doute le type de musique que vous ajoutez naturellement à votre playlist pour les entrainements.

Du reste, si une musique vous détend, soulage votre anxiété ou vos douleurs, ou vous égaye, vous le sentez également, car la sélection d’une musique est un processus très personnel - et très intuitif.

En d'autres termes, vous êtes le seul à savoir quelle est la « meilleure » musique pour vous, et elle changera inévitablement - non seulement d'un jour à l’autre, en fonction de votre humeur, mais aussi avec le temps et les différentes périodes de votre vie.

Aujourd'hui, la technologie nous offre un moyen simple de profiter des pouvoirs de la musique, en nous permettant de créer différentes playlists pour le sport, pour la relaxation, le travail et d'autres moments importants de la journée, de sorte que vous pouvez avoir accès instantanément à la musique appropriée à votre humeur ou à votre activité.

Vous pouvez également écouter de la musique par le biais des radios sur Internet, en utilisant des services gratuits comme Pandora, qui crée des stations pour vous, basées sur vos goûts musicaux.

Toutefois, ma source favorite de musique est Spotify, qui est d'après moi une nouvelle façon d'écouter de la musique. Au lieu d'acheter des musiques sur iTunes, ou des CD, vous les louez. Spotify donne accès à plus de 16 millions de morceaux, et offre très certainement plus de 95% de la musique que vous souhaiterez écouter un jour.

Pour 10 $ par mois (un peu moins de 9 €), vous pouvez écouter toutes vos musiques préférées sur votre téléphone, votre tablette, votre ordinateur ou votre chaine hi-fi. Le site offre même un débit binaire de haute qualité sans coût supplémentaire. Je l’utilise depuis environ un an et en suis très satisfait.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, intégrer la musique dans votre style de vie est une façon simple mais très efficace d'améliorer votre santé et votre qualité de vie.