Les microbes intestinaux peuvent être le reflet de votre santé

Personnes âgées

En bref -

  • Une récente recherche a montré que la microflore des séniors vivant dans des établissements de soins prolongés est moins diversifiée, et est en étroite corrélation avec les mesures de fragilité, de comorbidité, les marqueurs d’inflammation et d'autres facteurs qui contribuent au vieillissement et au décès. D'après les auteurs, les séniors pourraient avoir besoin de certains suppléments alimentaires pour améliorer leur flore microbienne
  • Les personnes de plus de 60 ans peuvent abriter jusqu'à 1000 fois moins de « bonnes » bactéries dans leurs intestins que les adultes plus jeunes, et un taux plus élevé de microbes pathogènes
  • La meilleure façon de préserver une flore intestinale optimale est de consommer régulièrement des aliments fermentés de façon traditionnelle, et d’éviter le sucre et les aliments transformés
Taille du texte:

Dr. Mercola

Les probiotiques, ainsi que de nombreux autres microorganismes, sont si essentiels pour votre santé que les chercheurs les comparent à un « organe nouvellement reconnu ».

Votre microflore - un terme qui désigne les bactéries, champignons, virus et autres microbes qui composent votre écosystème microbien interne - affecte en effet bien plus que votre système digestif.

Des recherches de plus en plus nombreuses montrent que les colonies de bactéries qui résident dans vos intestins pourraient jouer un rôle clé dans le développement du cancer, de l’asthme, des allergies, de l’obésité, du diabète, des maladies auto-immunes et même de problèmes cérébraux, comportementaux et émotionnels comme le TDAH, l'autisme et la dépression.

Une récente recherche montre également que votre alimentation, et par conséquent les microorganismes présents dans votre flore intestinale, peuvent influencer la façon dont vous vieillissez.

L’étude a été publiée dans le journal Nature, et certaines de ses conclusions sont surprenantes : la microflore des personnes en soins prolongés est non seulement moins diversifiée, mais elle est également en étroite corrélation avec les mesures de fragilité, de comorbidité, les marqueurs d’inflammation et d'autres facteurs qui contribuent au vieillissement et au décès.

D'après les auteurs, la conclusion de cette découverte est que les séniors pourraient avoir besoin de certains suppléments alimentaires pour améliorer leur flore microbienne.

À mesure que vous vieillissez, les probiotiques sont de plus en plus importants

Une précédente recherche a montré qu’aux alentours de 60 ans, le nombre de bactéries présentes dans les intestins chute de façon significative.

D’après le Dr Sandra McFarlane, du département de microbiologie et de biologie intestinale de l’université de Dundee, les personnes de plus de 60 ans ont généralement environ 1000 fois moins de « bonnes » bactéries dans les intestins que les jeunes adultes, et un taux plus élevé de microbes pathogènes, ce qui augmente leurs risques d’infections et de maladies gastrointestinales telles que le SII.

À mesure que vous vieillissez, votre immunité cellulaire diminue également. Il s’agit des globules blancs qui sont essentiels pour combattre les infections et les maladies potentiellement mortelles comme le cancer.

Une étude néozélandaise de neuf semaines ayant porté sur des personnes âgées de 63 à 84 ans, a montré que la consommation d'une souche de probiotiques appelée Bifidobacterium lactis augmentait aussi bien le nombre que la capacité anti-pathogène des globules blancs.

Les améliorations les plus importantes ont d'ailleurs été notées chez les personnes âgées qui présentaient les plus mauvaises réponses immunitaires avant l’étude.

Vos bactéries intestinales vous protègent des maladies d'origine alimentaire

Une autre recherche récente a montré que le Lactobaccilus reuteri, l'une des 180 et quelques espèces de Lactobacilles, couramment présent dans les intestins de l’homme, peut contribuer à nous protéger des infections d'origine alimentaires.

Toutefois, ce n’est pas parce qu’une souche particulière n'a pas fait l’objet d'une étude, qu’elle n’est pas efficace.  Ces études sont couteuses et ne sont généralement conduites que sur les souches qui présentent un potentiel commercial. 

Souvenez-vous, 90% du matériel génétique présent dans votre corps n’est PAS le vôtre

Votre corps contient environ 10 bactéries pour une cellule. Votre microflore intestinale joue un rôle actif dans de nombreuses maladies, et il va donc de soi qu’elle affecte votre santé tout au long de votre vie.

Pour les raisons expliquées plus haut, l'importance des probiotiques augmente avec l’âge, mais il est vraiment essentiel de maintenir une bonne santé intestinale dès la naissance.

Si vous voulez vous plonger dans les recherches, jetez un œil au Projet Microbiote Humain (en anglais Human Microbiome Project (HMP)), dont l’objectif est d’identifier les communautés microbiennes présentes dans les différentes parties du corps humain, et de rechercher les corrélations entre les changements dans le microbiote et la santé.

Vous y trouverez 15 projets de démonstration qui étudient le rôle de la microflore dans des maladies telles que le psoriasis, la maladie de Crohn, l’obésité, l’acné, etc.

Les microbes affectent votre santé de mille façons

Les chercheurs ont également découvert que vos bactéries intestinales jouent un rôle clé dans :

1. Le comportement : une étude publiée dans Neurogastroenterology & Motility, a montré que des souris manquant de bactéries intestinales se comportaient différemment des autres, adoptant ce que l’on appellerait un « comportement à haut risque ». Ce changement de comportement était accompagné de changements neurochimiques dans le cerveau des souris. D’après les auteurs :

« Les bactéries colonisent les intestins dans les jours qui suivent la naissance, au cours d'une période sensible de développement du cerveau, et influencent apparemment le comportement en provoquant des modifications de l’expression de certains gènes. »

2. L’expression génétique : votre flore intestinale est une variable très importante de l’épigénétique. Comme précisé ci-dessus, les chercheurs ont également découvert que l'absence ou la présence de microorganismes dans les intestins au cours de la petite enfance altère l’expression génique de façon permanente.

Grâce au profilage génétique, ils ont déterminé que l’absence de bactéries intestinales altère les gènes et les voies de signalisation impliquées dans l'apprentissage, la mémoire et la motricité. Ceci suggère que les bactéries intestinales sont intimement liées au développement du cerveau et au comportement ultérieur.

Ces changements comportementaux pouvaient être inversés en exposant les souris à des microorganismes normaux tant qu’elles étaient au début de leur vie. Mais à partir du moment où les souris sans germes avaient atteint l’âge adulte, le fait de les coloniser avec des bactéries n’influençait pas leur comportement.

Il a également été découvert que les probiotiques influencent l'activité de centaines de gènes, les aidant à lutter contre les maladies.

3. Le diabète : d'après une étude danoise, les populations bactériennes intestinales des diabétiques sont différentes de celles des non-diabétiques. Les diabétiques ont en particulier moins de Firmicutes et davantage de Bacteroidetes et de Protéobactéries que les non-diabétiques.

L’étude a également découvert une corrélation positive entre le ratio Bacteroidetes/Firmicutes et l’intolérance au glucose. D’après les auteurs : « Les résultats de cette étude indiquent que le diabète de type 2 chez l’homme est associé aux modifications de la composition du microbiote intestinal. »

Le sucre nourrit les bactéries pathogènes, les levures et les champignons présents dans vos intestins, ce qui peut vous faire encore plus de mal que sa faculté de favoriser la résistance à l’insuline. 

L'une des principales conséquences d'une alimentation saine (pauvre en sucres et en céréales, riche en aliments entiers crus et en aliments fermentés) est qu’elle permet à vos bonnes bactéries de prospérer, et ces bactéries réalisent ensuite un véritable « tour de magie » en restaurant votre santé. D'autres études montrent que l’optimisation de la flore intestinale contribue à prévenir le diabète de type 1.

4. L’autisme : la mise en place d'une flore intestinale normale dans les 20 premiers jours de sa vie joue un rôle crucial dans la maturation du système immunitaire de votre bébé. Les bébés qui développent une flore intestinale anormale ont donc un système immunitaire affaibli et sont particulièrement enclins à développer des troubles tels que le TDAH, des troubles de l’apprentissage et l’autisme, en particulier s’ils sont vaccinés avant que l’équilibre de leur flore intestinale soit rétabli.

5. L’obésité : la composition des bactéries intestinales n’est généralement pas la même chez les personnes minces que chez les personnes obèses. C’est aujourd'hui l’un des axes les plus importants de la recherche sur les probiotiques. En bref, il est important de restaurer votre flore intestinale si vous avez du mal à perdre du poids. Des études ont également démontré les effets bénéfiques des probiotiques dans le traitement de nombreux troubles, dont notamment :

Les maladies inflammatoires de l'intestin (MII)

Le syndrome de l'intestin irritable (SII)

La constipation et la diarrhée

Le cancer du côlon

L'éradication des infections à H. pylori, associées aux ulcères

Les infections vaginales

Le renforcement de la réponse immunitaire

L'eczéma

La polyarthrite rhumatoïde

La cirrhose du foie

L'encéphalopathie hépatique

Le syndrome de fatigue chronique

Comment optimiser votre flore intestinale

Avoir une alimentation saine est la meilleure façon de maintenir des intestins en bonne santé, et la consommation régulière d'aliments fermentés de façon traditionnelle est le moyen le plus simple de conserver une flore intestinale optimale. Voici des exemples de choix sains :

Les légumes fermentés de toutes sortes (chou, carottes, chou-kale, chou cavalier, céleri, épicés avec du gingembre et de l'ail)

Le lassi (boisson indienne à base de yaourt, consommée traditionnellement avant le repas)

Le tempeh

Le lait cru fermenté comme le kéfir ou le yaourt, mais PAS les versions industrielles, qui ne contiennent généralement pas de cultures vivantes et sont chargées de sucres qui nourrissent les bactéries pathogènes

Le natto

Le kimchi

Veillez à éviter les versions pasteurisées, car la pasteurisation détruit la plupart des probiotiques naturels. Je vous DÉCONSEILLE par exemple la plupart des yaourts aux « probiotiques » que l’on trouve aujourd'hui dans le commerce.

Ils sont pasteurisés et donc associés à tous les problèmes que provoquent les produits à base de lait pasteurisé. Ils contiennent aussi généralement des sucres ajoutés, du sirop de glucose fructose, des colorants et/ou édulcorants artificiels, tous néfastes pour votre santé.

Consommer des aliments fermentés de façon traditionnelle vous apportera également les bienfaits supplémentaires suivants :

Des nutriments importants : certains aliments fermentés sont d’excellentes sources de nutriments essentiels comme la vitamine K2, qui est importante pour prévenir la formation de plaques d’athérome et les maladies cardiaques. Le fromage en grain (à base de lait caillé) est par exemple une excellente source de probiotiques et de vitamine K2.

Vous recevrez votre apport journalier recommandé de K2 (environ 200 microgrammes) en consommant 15 grammes, soit une demie once de natto par jour. Ils contiennent également de nombreuses vitamines B, en quantités

Optimisation de votre système immunitaire : il a été démontré que les probiotiques modulent vos réponses immunitaires via le système immunitaire de la muqueuse intestinale, et ont un effet anti-inflammatoire potentiel. Quatre-vingt pour cent de votre système immunitaire sont situés dans votre système digestif, et c’est pourquoi avoir des intestins sains est essentiel si vous voulez conserver une santé optimale, car un système immunitaire fort est votre premier système de défense contre TOUTES les maladies

Détoxification : les aliments fermentés font partie des meilleurs chélateurs qui soient. Les bonnes bactéries présentes dans ces aliments sont des détoxifiants très puissants, capables d'éliminer de nombreuses toxines ainsi que des métaux lourds

Économique : les aliments fermentés peuvent contenir jusqu’à 100 fois plus de probiotiques qu'un supplément : en ajoutant une petite quantité d'aliments fermentés à chacun de vos repas, vous en aurez donc pour votre argent

Une variété naturelle de la microflore : en variant le type d’aliments fermentés que vous consommez, vous obtiendrez une bien plus grande variété de bonnes bactéries que ce que vous pourriez obtenir d'un supplément

Comment reconnaitre un supplément de probiotiques de bonne qualité

Ceci étant dit, si vous n’appréciez pas le goût des aliments fermentés, il est conseillé de prendre un supplément de probiotiques. Cependant, avant d'abandonner les aliments fermentés, sachez qu’il vaut mieux commencer par de petites quantités, comme une demi-cuillère à café, ou les utiliser comme condiments en les associant à d'autres aliments, par exemple en assaisonnement d’une salade. 

Si malgré tout vous ne souhaitez pas en manger, il est important de noter que, bien que je ne recommande généralement pas la prise de compléments alimentaires, les probiotiques de bonne qualité sont une exception. Je vous conseille de rechercher un supplément qui remplisse les conditions suivantes, afin de garantir sa qualité et son efficacité :

  • Les souches de bactéries présentes dans le produit doivent pouvoir survivre à l’acide présent dans votre estomac et à la bile, afin qu'un nombre suffisant de bactéries atteigne vos intestins en vie.
  • Les souches de bactéries doivent avoir un effet bénéfique sur la santé
  • L'activité des probiotiques doit être garantie tout au long du processus de fabrication, de la période de stockage et de la durée de conservation du produit

Avec l’expérience, j'ai compris qu’il n’existe aucun supplément de probiotique universel. Toutefois, la plupart des gens semblent mieux réagir au Lactobacillus sporogène qu’à tout autre probiotique, c’est donc un bon point de départ si vous hésitez.