La différence entre les verrues génitales chez l’homme et chez la femme

Symptômes des verrues génitales

En bref -

  • Si vous remarquez quelque chose d'inhabituel en urinant, il est possible que vous ayez des verrues à l'intérieur du passage
  • Lorsqu'il s'agit de prévenir les verrues génitales, se préserver en pratiquant des rapports sexuels protégés est la méthode la plus efficace
Taille du texte:

Les verrues génitales, ou condylomes, sont dues au papillomavirus humain (HPV). Ce virus envahit la couche externe de la peau à partir d'une lésion, et crée une surcroissance de cellules, qui prend la forme distinctive d'une verrue.

Ces verrues apparaissent généralement sur les parties génitales, mais elles peuvent également apparaitre à d'autres endroits, si le HPV s'y est installé, comme le cou ou les mains.

Les verrues génitales chez l’homme et la femme

Chez l’homme, les verrues génitales, ou condylomes, peuvent apparaître sur n’importe quelle partie du pénis. Elles peuvent également se développer sur les zones voisines, telles que le scrotum, le haut des cuisses, et l’intérieur de l’urètre. Si le virus atteint la région anale, des verrues peuvent également apparaitre à l'intérieur ou autour de l’anus.

Chez la femme, par contre, les condylomes sont parfois difficiles à repérer. Ils peuvent en effet se développer dans des endroits tels que les parois vaginales ou le col de l’utérus. Ils peuvent toutefois également apparaître autour de l’anus et sur le haut des cuisses.

Les verrues elles-mêmes sont généralement indolores, mais elles peuvent devenir gênantes lorsqu’elles se multiplient et ne sont pas soignées. Elles peuvent également provoquer des saignements, donc si vous remarquez des saignements suspects provenant de votre urètre ou de votre vagin, faites-vous examiner immédiatement par un médecin.

De plus, les verrues qui se développent à l'intérieur de l’urètre peuvent perturber le flux d'urine. Si vous remarquez quelque chose d'anormal lorsque vous urinez, il est possible que vous ayez des condylomes dans le canal urinaire.

Traitement et prévention des verrues génitales

Il n’existe aucun moyen connu pour éliminer le HPV et se débarrasser définitivement des condylomes. Par contre, il existe plusieurs méthodes conventionnelles pour éliminer les verrues :

  • Les crèmes en application locale — il existe des crèmes spécifiques à appliquer sur les verrues pour éviter qu’elles ne se propagent. Le traitement peut durer plusieurs semaines.
  • La cryothérapie — les verrues sont gelées avec de l'azote liquide, des cloques se formant ensuite autour d’elles. Ce procédé permet de décoller les verrues sans risque, et favorise la régénération des cellules cutanées.
  • Électro-cautérisation — le traitement se fait sous anesthésie locale. Un dispositif qui émet un courant électrique est ensuite utilisé pour éliminer les verrues.
  • La chirurgie — Le médecin élimine les verrues à l'aide d'un scalpel.
  • Traitement au laser — un puissant faisceau lumineux est utilisé pour brûler les verrues.

L'inconvénient de ces méthodes, c’est qu’elles peuvent nécessiter des visites répétées chez le médecin, et elles finissent donc par être couteuses. Vous pouvez donc choisir d'utiliser des remèdes maison, qui sont très accessibles et peu coûteux, pour traiter vos verrues.

Pour ce qui est de prévenir l'apparition de verrues génitales, la méthode la plus efficace reste de vous protéger lors de vos rapports sexuels. Il est vivement recommandé en effet d'utiliser un préservatif lors de vos rapports, qui pourra vous protéger également d'autres maladies sexuellement transmissibles (MST), et éviter une grossesse non désirée.

Il est également important d’effectuer des dépistages réguliers du HPV. La plupart des souches de HPV sont asymptomatiques et, pour compliquer les choses, leur période d'incubation peut être de quelques semaines à plusieurs mois.

Si le virus est détecté lors d'un dépistage de routine, cela vous permet de démarrer un traitement immédiatement et d’empêcher ainsi le développement de symptômes, mais également d’éviter de le transmettre, sans le savoir, à votre partenaire.