Le reflux gastrique

un homme qui souffre de reflux gastrique

En bref -

  • Environ 20 à 30 % des américains souffrent une fois par semaine de reflux gastrique (ou remontées acides), tandis que les 40 % restant souffrent une à deux fois par mois de brûlures d’estomac, qui peuvent être liées à la consommation de certains aliments particuliers qui irritent les intestins
  • Le RGO se définit par l’occurrence de reflux gastriques plus de deux fois par semaine, associés à une inflammation de l’œsophage
Taille du texte:

Environ 60 millions d'adultes souffrent de reflux gastriques, dont environ 25 millions quotidiennement. Malheureusement, la prévalence des reflux gastriques au sein de la population ne fait qu’augmenter.

Cette augmentation progressive du nombre de personnes souffrant de remontées acides peut être attribuée à plusieurs facteurs.

Au cours d'une étude de 2011, il a été déterminé que les cas de reflux acides avaient doublé au cours des 10 années précédentes.

Les chercheurs soulignant que cette augmentation du nombre de patients atteints était parallèle à l’augmentation du nombre de personnes obèses et en surpoids, l’obésité en particulier étant un facteur de risque connu de reflux gastriques.

Il n’est pas possible d'attribuer cette affection à une cause particulière, car elle peut être déclenchée par de nombreux facteurs externes et internes.

Cet article traite des déclencheurs du reflux gastrique, de ses causes et des possibilités de traitement, ainsi que des changements, en termes d'hygiène de vie que vous pouvez effectuer pour en atténuer ou en éliminer totalement les symptômes.

Reflux gastrique et RGO: s’agit-il du même trouble ?

La sensation de brûlure que les patients ressentent dans la poitrine ou dans la gorge est généralement attribuée à des brûlures d’estomac, à des reflux gastriques ou à un reflux gastro-œsophagien (RGO).

S'ils partagent tous les mêmes symptômes, les choses se compliquent lorsqu’on aborde la question des possibilités de traitement.

Lorsqu’une personne indique souffrir de brûlures d’estomac, elle fait généralement référence à une sensation de brûlure qu’elle ressent au niveau de la poitrine.

Dans certains cas, elle peut être confondue avec la douleur provoquée par une crise cardiaque, en particulier quand la douleur est intense.

Les brûlures d’estomac sont un symptôme du reflux gastrique, une affection provoquée par l'affaiblissement du sphincter inférieur de l’œsophage, qui permet à l’acidité gastrique de remonter dans l’œsophage.

En dehors des brûlures d’estomac, les patients qui souffrent de reflux gastriques peuvent également souffrir de maux de gorge et de toux.

En cas de reflux gastriques fréquents, on peut diagnostiquer un RGO, qui en est la forme chronique. Le RGO se définit par l’occurrence de reflux gastriques plus de deux fois par semaine, associés à une inflammation de l’œsophage.

En raison de la récurrence des reflux, les patients souffrent également d'autres symptômes, tels que détérioration de l’émail des dents, inflammation des muqueuses, asthme et mauvaise haleine.

Si vous avez du mal à différencier ces termes, souvenez-vous simplement que les brûlures d’estomac sont un symptôme de reflux gastriques et de RGO, le RGO étant la forme chronique des reflux gastriques.

Les reflux gastriques sont-ils dangereux?

Les reflux gastriques peuvent sembler être une affection courante, puisqu’elle est peu invalidante hormis les brûlures d’estomac et les nausées qu’elle entraine, mais elle peut cependant conduire à des maladies plus graves si elle n’est pas diagnostiquée ni traitée.

L'afflux constant d'acidité gastrique qui remonte dans l’œsophage peut provoquer de graves dommages au niveau de l’œsophage, dont la paroi est plus fine et plus fragile que celle de l’estomac.

Si aucune mesure n’est prise pour contrôler cette affection, de nombreuses complications peuvent survenir au niveau de l’œsophage.

Les reflux gastriques peuvent également provoquer une dégradation des dents en raison de la capacité de l'acide gastrique à détériorer et à affaiblir l’émail, et ainsi exposer les patients à un risque accru de caries dentaires.