Fatigue

En bref

  • Les chercheurs ont détecté des anomalies dans le cerveau de personnes souffrant de fibromyalgie, une affection chronique dont les symptômes comprennent des douleurs musculaires et de la fatigue.
  • Certains chercheurs ont suggéré que la douleur de la fibromyalgie serait provoquée par la dépression, mais une nouvelle étude contredit cette hypothèse. Les anomalies seraient indépendantes des niveaux d’anxiété et de dépression.
  • Les chercheurs ont étudié 20 femmes diagnostiquées avec une fibromyalgie et 10 femmes en bonne santé, ne souffrant pas de la pathologie et ayant servi comme groupe de contrôle.
Article Antérieur Article Suivant

La preuve de l’existence de la fibromyalgie

7 Avril 2016 | 2,048 Visualisations |
Édition: Français

Les chercheurs ont détecté des anomalies dans le cerveau de personnes souffrant de fibromyalgie, une affection chronique dont les symptômes comprennent des douleurs musculaires et de la fatigue.

Certains chercheurs ont suggéré que la douleur de la fibromyalgie serait provoquée par la dépression, mais une nouvelle étude contredit cette hypothèse. Les anomalies seraient indépendantes des niveaux d’anxiété et de dépression.

Les chercheurs ont étudié 20 femmes diagnostiquées avec une fibromyalgie et 10 femmes en bonne santé, ne souffrant pas de la pathologie et ayant servi comme groupe de contrôle. Les chercheurs ont réalisé des imageries cérébrales appelées tomographies d'émissions monophotoniques (TEMP).

L’imagerie montrait chez les femmes souffrant du syndrome une « perfusion cérébrale » - des anomalies au niveau du débit sanguin dans le cerveau. Les anomalies étaient en corrélation directe avec la gravité des symptômes de la maladie.

Une augmentation du débit sanguin fut révélée dans la région du cerveau dont on sait qu’elle détermine l’intensité de la douleur.

Dr. Mercola

On estime que 2 à 4 pourcent de la population des États-Unis souffre de fibromyalgie, 9 personnes sur 10 étant des femmes. Les résultats des nouvelles recherches, telles que celle mentionnée ci-dessus, devraient mettre un terme à la controverse sur l’existence de la fibromyalgie.

Oui, la fibromyalgie est une vraie maladie, parfois invalidante. Les personnes qui en souffrent parlent souvent de douleurs dans tout le corps - y compris dans les muscles, les ligaments et les tendons - ainsi que d’épuisement. Elles ont aussi généralement des « points sensibles », ou des parties du corps sur lesquelles une légère pression suffit à provoquer une vive douleur.

Preuve tangible de l’existence de la fibromyalgie

Les causes de la fibromyalgie sont encore inconnues. Toutefois, certains experts comme le Dr. Frederick Wolfe (directeur de la Banque de Données Nationale pour les maladies rhumatismales et principal auteur du rapport de 1990 ayant défini pour la première fois des lignes directrices pour le diagnostic de la fibromyalgie), pensent que la fibromyalgie est principalement une réponse physique à un stress mental et émotionnel, à une dépression et à l’anxiété liée à des problèmes économiques et sociaux.

Je dois dire que je suis d’accord avec son allégation, car presque toutes les personnes fibromyalgiques que j'ai rencontrées présentaient une composante émotionnelle sous-jacente.

Ceci ne signifie PAS que la fibromyalgie est uniquement « dans la tête ». Comme démontré par l’étude mentionnée ci-dessus, les imageries par TEMP ont révélé que les femmes fibromyalgiques présentaient une anomalie du débit sanguin dans le cerveau. En particulier, on a découvert une augmentation du débit sanguin dans la région du cerveau dont on sait qu’elle détermine l’intensité de la douleur.

Une étude similaire menée il y a plusieurs années avait abouti presque aux mêmes résultats. Dans cette étude, les patients fibromyalgiques avaient passé un type de scanner détaillé du cerveau, appelé imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle (IRMf) alors qu'un instrument appliquait par intermittence des pressions d'intensités différentes sur l’ongle de leur pouce gauche.

Lorsque les participants recevaient une pression légère, le débit sanguin dans le cerveau augmentait bien plus chez les patients fibromyalgique que chez les personnes du groupe de contrôle. Tout comme dans l’étude plus récente, l’augmentation du débit sanguin - qui est une « mesure de substitution » de l’activité nerveuse - a été observée dans des parties du cerveau associées à la douleur.

De plus, lorsque les participants étaient soumis à différents niveaux de pression, les patients fibromyalgiques faisaient part d'une douleur à un niveau de pression deux fois moins élevé que celui qui provoquait la même sensation douloureuse chez les patients sains. Il semble donc qu’il y ait une anomalie dans la gestion des stimuli de douleur par le système nerveux central des patients fibromyalgiques.

Brève mise en garde à propos du Lyrica

Les douleurs de la fibromyalgie peuvent être très fortes, et la plupart des personnes ne réagissent pas aux antidouleurs classiques. On comprend donc facilement l’enthousiasme engendré par l’autorisation de mise sur le marché par la FDA du Lyrica, premier médicament traitant les douleurs de la fibromyalgie. 

Le Lyrica est un médicament originellement prévu pour traiter les douleurs de la neuropathie diabétique, mais qui fut rejeté en raison de ses pauvres résultats et de ses nombreux effets secondaires, comprenant gains de poids, œdèmes, vertiges et somnolence. 

L’une des principales inquiétudes à propos du Lyrica est sa tendance à provoquer un gain de poids important, sachant que de nombreux patients fibromyalgiques sont déjà en surpoids. Au cours d’essais de ce médicament sur trois mois, 9 pourcent des patients ont eu prise de poids de plus de 7 pourcent, et ils continuaient de prendre du poids régulièrement.

Et, comme vous vous en doutez certainement, ceci représente un risque majeur, compte tenu du fait qu’ il n’existe aucun traitement pour guérir la fibromyalgie.

Soulager les symptômes et les douleurs de la fibromyalgie de façon naturelle

Un programme de traitement naturel de la fibromyalgie doit comporter trois étapes :

1. La guérison émotionnelle

Le rééquilibrage bioénergétique des traumatismes émotionnels passés est à ce jour le seul traitement efficace de la fibromyalgie que je connaisse.

De nombreuses techniques différentes peuvent être utilisées à cette fin, mais l’ Emotional Freedom Technique ou EFT (technique de libération émotionnelle) reste ma préférée. L’EFT est une procédure qui s'inspire des très fameuses découvertes d’Albert Einstein (tout, y compris votre corps, est composé d’énergie) ET de l'acupuncture, tirée de la sagesse ancienne chinoise. 

En substance l’EFT est une version émotionnelle de l'acupuncture, sans les aiguilles. Certains points de libération sont par contre stimulés par des tapotements du bout des doigts. Chacun est capable d'apprendre les bases de l’EFT et de les pratiquer sur soi (quelques minutes suffisent généralement).

2. Modifications du régime alimentaire

Les personnes souffrant de fibromyalgie observent parfois une diminution de leurs symptômes en éliminant de leur alimentation l’un ou plusieurs des aliments ci-après :

  • Le maïs
  • Le blé
  • Les produits laitiers
  • Les agrumes
  • Le soja
  • Les noix 

3. Pratique d'une activité physique

Les personnes souffrant de douleurs fibromyalgiques ont tendance à craindre toute activité physique, ce qui est bien compréhensible. Pourtant, les recherches montrent qu'une combinaison d'activité aérobie et d’entrainement musculaire peut améliorer les symptômes de la fibromyalgie. 

Dans une étude réalisée par des chercheurs de Harvard, des femmes souffrant de fibromyalgie ayant suivi un entraînement physique pendant 20 semaines, ont fait part d’une amélioration de leur force musculaire et de leur endurance, et de la diminution de leurs symptômes, y compris la douleur, les raideurs, la fatigue et la dépression.

Si vous-même ou l’un de vos proches souffrez de fibromyalgie, je vous recommande vivement de travailler avec un spécialiste qui vous apprendra quels exercices pratiquer pour faciliter votre processus de guérison en toute sécurité.

Enfin, tout en travaillant au rééquilibrage de vos traumatismes émotionnels, les thérapies suivantes peuvent vous apporter une aide supplémentaire pour réduire la douleur et vous remettre sur la voie d’une santé optimale :

  • La technique d'intégration neuro-structurelle (NST) -- La NST est une thérapie qui utilise une série de mouvements ressemblant à des massages doux, qui ont un effet profond et spectaculaire d’équilibrage musculaire. À l’inverse des massages, ou de la plupart des manipulations, les bénéfices semblent perdurer dans le temps ; des séances de 3 à 10 minutes sont généralement suffisantes pour obtenir un soulagement permanent - si toutefois vous avez au préalable géré la question des aliments à problèmes et les traumatismes émotionnels anciens.
  • Les soins chiropratiques -- En particulier les techniques chiropratiques qui abordent les composantes émotionnelles, telles que la TBM (Total Body Modification - modification complète du corps), la NOT (Neural Organisation Technique - organisation neurologique), et la BEST (Bio Energetics Synchronisation Technique - technique de synchronisation bio énergétique).
  •  L’acupuncture -- Des études occidentales ont révélé que l’utilisation de l’acupuncture sur des points de soulagement de la douleur stoppe le débit sanguin vers certaines régions clés de votre cerveau en quelques secondes, ce qui pourrait expliquer comment cette technique ancienne aide à soulager la douleur. Il a également été suggéré que l'acupuncture encouragerait l'activité des antidouleurs chimiques naturels du corps, et les recherches ont montré qu’elle pouvait soulager les douleurs fibromyalgiques pendant une période pouvant atteindre 16 semaines.
Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.