Mal De Dos

En bref

  • Le mal de dos est un problème répandu, 31 millions d'américains souffrent au quotidien de douleurs lombaires.
  • Les blessures sportives sont des causes courantes de douleurs dorsales. Mais d'autres facteurs augmentent le risque de souffrir de cette affection, comme une mauvaise posture, l’obésité, une mauvaise condition physique et l’inactivité, le stress psychologique et émotionnel, et les maladies silencieuses telles que l’ostéoporose.
  • La position assise prolongée et une mauvaise posture vous font non seulement courir le risque de souffrir d'un mal de dos chronique, mais également d'autres problèmes de santé tels que gain de poids, obésité, problèmes d'articulations et autres maladies.
Article Antérieur Article Suivant

Comment traiter le mal de dos sans médicaments dangereux

31 Août 2016 | 3,451 Visualisations |


Dr. Mercola

  • Le mal de dos est l’une des premières causes d'absentéisme au travail. C’est également la deuxième cause de visite chez le médecin (après les infections des voies respiratoires supérieures).
  • 75 à 85% des personnes souffrent d'un mal de dos à un moment ou à un autre de leur vie. Dans la plupart des cas, cette douleur est de nature mécanique - elle n’est PAS provoquée par une maladie grave comme une arthrite inflammatoire ou une fracture.

Je n’insisterai jamais assez sur le fait qu’il est possible de prévenir ou de traiter les maladies sans avoir recours à des médicaments. C’est également vrai pour le mal de dos. Il suffit de traiter la base du problème en modifiant votre style de vie et votre façon de vous nourrir et de bouger.

Une mauvaise posture Une mauvaise condition physique favorisée par l’inactivité Des maladies internes comme les calculs rénaux, les infections, les caillots sanguins
L’obésité Le stress psychologique/émotionnel L’ostéoporose ou la perte osseuse

Un mode de vie sédentaire et des stations assises prolongées augmentent - entre autres - votre risque de souffrir d'un mal de dos

Il existe un dénominateur commun entre la plupart des patients qui soufrent de douleurs chroniques sévères : un mode de vie sédentaire. La majorité des douleurs du dos, du cou et des douleurs musculaires en général sont dues à un déséquilibre des forces dans le corps, lui-même provoqué par des positions prolongées de travail ou autres, qui ne sont pas naturelles.

La position assise prolongée et une mauvaise posture sont des facteurs de risque majeurs non seulement de douleurs au dos, mais aussi de gain de poids, d'obésité, de problèmes articulaires, d'affections nerveuses comme le syndrome du canal carpien, et d'autres maladies invalidantes.

Les recherches sont d'ailleurs de plus en plus nombreuses à montrer que la position assise prolongée est un facteur de risque indépendant de mauvaise santé et de décès précoce - même si vous avez une activité physique régulière !

Le prix d'une mauvaise santé émotionnelle

Des éléments de plus en plus nombreux prouvent que les maux de dos et d’autres types de douleurs peuvent être exacerbés par les troubles psychologiques ou émotionnels. Je sais d’expérience que la santé émotionnelle et la capacité à bien gérer son stress sont des composantes essentielles d’une santé optimale, et peuvent largement influencer votre capacité à supprimer la douleur.

Votre santé peut être profondément influencée, en particulier en termes de douleur physique, par des troubles émotionnels sous-jacents et des traumatismes non résolus. Une étude de 2004 portant sur le mal de dos soutient cette théorie. Les chercheurs ont suivi 100 patients pendant quatre ans.

Tous les patients, dont aucun de souffrait de mal de dos au début de l’étude, ont subi des tests psychologiques. Les chercheurs ont ensuite comparé les participants qui ne souffraient toujours d'aucun mal de dos et ceux qui avaient développé des douleurs dorsales.

D'après les résultats, les personnes qui avaient obtenu de mauvais résultats aux tests psychologiques présentaient trois fois plus de risques de souffrir de mal de dos à la fin de l’étude.

Les dangers des médicaments utilisés dans le traitement du mal de dos

Back Pain Medications

Les médecins traditionnels prescrivent facilement des médicaments comme des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), des acétaminophènes et même des opiacés pour traiter les douleurs chroniques.

Mais bien que ces médicaments puissent soulager rapidement le mal de dos, leur effet n’est que temporaire - la douleur revient tôt ou tard et dans certains cas ils peuvent provoquer une hyperalgésie, ou sensibilité accrue à la douleur.

De plus, les médicaments vantés pour soulager les maux de dos sont saturés d’effets secondaires graves. Les AINS, par exemple, qui font partie des médicaments les plus prescrits sur le marché, multiplient non seulement votre risque d'attaque cardiaque, d’AVC et d'autres problèmes cardiovasculaires par deux à quatre, mais ils peuvent également provoquer :

  • De graves problèmes gastro-intestinaux, comme des saignements du tube digestif
  • Une augmentation de la tension artérielle
  • Des problèmes rénaux

Gardez à l’esprit que les effets secondaires potentiellement mortels des antalgiques ne se limitent pas aux AINS délivrés sur ordonnance, comme le Celebrex, mais concernent aussi des médicaments en vente libre comme l'aspirine, l’Advil ou le Motrin.

Il faut retenir que les anti-douleurs présentent toujours des risques. Malheureusement, si vous consultez votre médecin conventionnel à propos de votre mal de dos chronique, il y a de fortes chances pour qu’il vous prescrive un traitement à long terme à base d’anti-inflammatoires, de relaxants musculaires et probablement d'autres anti-douleurs ou même d’anti-épileptiques.

Votre médecin prescrit-il ce médicament coûteux mais dangereux contre le mal de dos ?

Big Pharma a récemment lancé la promotion du Humira, un médicament très cher qui rapporte près de 20.000 dollars par an. Le Humira est préconisé dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante, une maladie inflammatoire chronique du squelette axial, qui comprend la colonne vertébrale.
Il est choquant de voir les entreprises pharmaceutiques faire la promotion de ce médicament dangereux qui cible une cause extrêmement rare de douleur lombaire - une cause responsable de moins d'un dixième du dixième de 1% des douleurs lombaires ! De plus, le Humira peut entraîner de graves effets secondaires :

Back Pain X-Ray
  • La tuberculose
  • De graves infections
  • Un risque accru de lymphome et d'autres cancers 
  • L’hépatite B
  • Des réactions allergiques
  • Des problèmes hépatiques, nerveux ou sanguins
  • Des défaillances cardiaques
  • Des réactions immunitaires, comme le syndrome pseudo-lupique
  • Le Psoriasis

Cette liste n’est qu’un aperçu ; le Humira pourrait présenter des effets encore plus nocifs pour votre santé, qui pourraient être révélés plus tard par une surveillance post-marché de populations exposées qui font office de cobayes.

Limitez d’emblée le risque de souffrir de mal de dos !

Comme pour tout problème de santé, il vaut mieux prévenir le mal de dos que d’essayer de le soigner une fois qu’il est installé et qu'il risque d’être trop tard. Même si vous ne souffrez pas du dos, je vous recommande donc de suivre ces conseils simples :

  1. Étirez-vous toujours avant une activité physique intense.
  2. Tenez-vous droit (et non vouté) lorsque vous êtes debout ou assis.
  3. Si vous passez la majeure partie de votre temps en position assise, faites attention de bien rentrer le ventre et de basculer le bassin légèrement en arrière. Gardez en même temps la tête en arrière, les oreilles au dessus des épaules et les omoplates rapprochées. Cette posture vous permet de maintenir votre colonne vertébrale bien droite.
  4. Privilégiez les chaises et sièges de voitures avec un bon support lombaire.
  5. Changez souvent de position lorsque vous êtes assis. Je vous recommande également de faire régulièrement quelques pas ou d’étirer doucement vos muscles pour soulager les tensions.
  6. Évitez de vous pencher sans soutenir votre dos.
  7. Portez des chaussures confortables à petits talons. Les femmes doivent aussi éviter de porter des talons en permanence.
  8. Dormez sur le côté pour réduire les courbures de votre colonne vertébrale.
  9. Lorsque vous faites de la musculation en utilisant vos jambes, gardez toujours le dos bien droit.
  10. Maintenez un poids optimal.
  11. Arrêtez de fumer. Fumer réduit le flux sanguin vers le bas de la colonne vertébrale, ce qui provoque la dégénérescence des disques vertébraux.
  12. Exposez vous quotidiennement au soleil pour avoir un apport de vitamine D suffisant, qui aide à conserver des os solides, y compris ceux de la colonne vertébrale.
  13. Buvez de l’eau en quantité suffisante pour améliorer l’épaisseur de vos disques intervertébraux.

Comment soulager le mal de dos naturellement

Les soins chiropratiques

L'une des meilleures tactiques pour aider à traiter le mal de dos est de consulter un chiropracteur qualifié.

Le problème est que de nombreuses personnes délaissent les soins chiropratiques en pensant qu’il ne s’agit que de « remettre les os en place ». Toutefois, la chiropratique fait bien plus que cela. En fait, l’un des fondements de ce système de santé est le « vitalisme » - reconnaître que le corps humain possède une intelligence de guérison innée, ou une ‘force de vie’ qui guide et dirige le processus de guérison du corps.

Interrompez votre position assise... ou mieux encore, Restez assis le moins longtemps possible

Je conseillais jusqu’à maintenant de se lever et de faire quelques exercices à son bureau pour contrer les effets négatifs de la position assise. Mais depuis ma discussion avec le Dr. James Levine, auteur de Get Up ! : Why Your Chair Is Killing You and What You Can Do About It (« Debout ! Pourquoi votre chaise vous tue et comment y remédier »), je suis convaincu que passer 10 minutes debout pour chaque heure que l’on passe assis est vraiment le strict minimum, MAIS c’est loin d’être l’idéal.

Ce que je faisais n’était pas suffisant ; je pense que la solution est en fait de passer le plus de temps possible debout.

Exercices contre le mal de dos

Faire du sport et être physiquement actif aide à renforcer les muscles de la colonne vertébrale, ce qui réduit radicalement le mal de dos. Voici quelques programmes d’exercices qui peuvent cibler spécifiquement le mal de dos :

Le Foundation Training

L'un des meilleurs programmes d’exercices contre le mal de dos est à mon avis le Foundation Training, créé par le Dr. Eric Goodman, chiropracteur. Il l'a développé pour traiter son propre mal de dos chronique.

Les exercices de Foundation Training sont des mouvements structurels simples mais puissants qui aident à renforcer et à réaligner la posture de votre corps et traitent la cause profonde de la douleur lombaire liée à la faiblesse et au déséquilibre de votre chaine musculaire postérieure, eux mêmes étant les conséquences d'un mode de vie sédentaire et de stations assises prolongées. 

La méthode Gokhale

Élaborée par Esther Gokhale, « gourou de la posture », cette méthode vous permet de redécouvrir votre posture originelle, qui est la façon dont votre corps a été conçu pour tenir debout, assis, et pour se déplacer. Sa technique vous apprend à vous assoir, vous allonger et à marcher en adoptant une posture correcte.

Les exercices Egoscue

Les exercices Egoscue sont une série d’étirements et d’exercices spéciaux qui aident à restaurer votre équilibre musculaire et l'alignement de votre squelette. Je passe souvent au moins une heure à pratiquer un exercice Egoscue appelé « la tour ». Il est très simple - il vous suffit de vous allonger sur le sol et de détendre votre bassin et vos vertèbres thoraciques.

Entraînement par intervalles à haute intensité

Incorporez également des sessions de haute intensité, comme le Peak Fitness, dans votre programme d’exercices, une à deux fois par semaine étant un rythme suffisant. Incorporez des exercices qui font travailler votre corps intensément, mais qui renforcent également la force, l’équilibre et la souplesse musculaire.

Pensez à développer vos abdominaux pour éviter le mal de dos. Et, comme indiqué plus haut, commencez toujours par faire des étirements et un échauffement avant de pratiquer une activité physique intense.

Le yoga

Le yoga peut être une stratégie efficace pour soulager le mal de dos car il fait prendre conscience de la façon dont on bouge son corps.

Les massages
Ils soulagent les muscles tendus et noués et les raideurs articulaires, améliorant mobilité et souplesse Ils soulagent les douleurs des migraines, du travail de l'accouchement, de la fibromyalgie et même les douleurs cancéreuses
Ils détendent et assouplissent les muscles blessés et sur-sollicités, réduisant spasmes et crampes Ils stimulent le système lymphatique, qui est la défense naturelle du corps contre les envahisseurs toxiques
Ils réduisent le temps de récupération des entrainements intensifs et éliminent les douleurs subséquentes chez l’athlète Ils soulagent les douleurs de l'arthrite en améliorant la souplesse articulaire
Ils réduisent et réalignent les tissus cicatriciels après la cicatrisation Ils réduisent les adhérences post-opératoires et les œdèmes
Ils renforcent votre niveau de vigilance et d'attention Ils contribuent à réduire le temps de travail et les déchirures chez les futures mamans
Ils réduisent les symptômes du SPM Ils réduisent le stress, l’anxiété et la dépression et atténuent les insomnies

Le traitement par K-Laser

Certaines personnes envisagent rapidement la chirurgie pour soulager la douleur, mais je vous la déconseille fortement à moins que vous n’ayez essayé en vain tous les autres traitements possibles indiqués ci-dessus. Toutefois, si aucune de ces stratégies ne fonctionne, je vous conseille d’essayer le K-Laser - qui est vraiment efficace.

La thérapie par K-Laser infrarouge fonctionne en stimulant l’enzyme cytochrome oxydase dans les mitochondries de vos cellules. Elle améliore la micro-circulation et stimule la circulation des globules rouges dans la zone traitée. La thérapie par K-laser contribue à réduire la douleur et l’inflammation, et améliore la cicatrisation des tissus durs et mous, notamment les muscles, les os et les ligaments.

Elle restaure également les fonctions veineuse et lymphatique à mesure que vos tissus sont oxygénés.

Respiration de décompression structurelle

Voici comment pratiquer la respiration de décompression structurée :

    1. Que vous soyez assis ou debout, placez vos pouces à la base de votre cage thoracique, en positionnant vos auriculaires sur les os pointus sur le devant de votre taille. Considérez l’espace entre vos doigts comme une règle graduée.
    2. Rentrez le menton pour faire ressortir votre poitrine. Prenez trois respirations lentes et profondes comme indiqué ci-dessous.
    3. La distance entre vos pouces et vos auriculaires devrait augmenter lorsque vous inspirez.
    4. Lorsque vous expirez, contracter vos muscles abdominaux pour éviter que votre torse ne s'affaisse. Voici l’étape la plus importante : ne laissez pas votre torse s'affaisser vers votre bassin lorsque vous expirez. cela doit vous paraître difficile et vous devez sentir votre abdomen se contracter lorsque vous expirez.

Pratiquez cet exercice pendant 30 secondes environ, puis revenez à votre position assise normale. Avec le temps vos muscles vont se renforcer et votre posture en position assise va s'améliorer progressivement.

Autres stratégies pour vous débarrasser d’un mal de dos chronique (et d'autres types de douleurs)

  • Ayez un apport suffisant d’acides gras oméga-3 d'origine animale, de bonne qualité.
  • Éliminez ou réduisez radicalement vos apports de céréales et de sucres, en particulier de fructose.
  • Optimisez vos taux de vitamine D (par une exposition régulière et appropriée au soleil) et de vitamine K2.
  • Connectez-vous à la terre. Le grounding, ou connexion à la terre, peut aider à réduire l’inflammation dans votre corps et à soulager le mal de dos et d'autres types de douleurs. En marchant pieds nus dans l’herbe humide ou le sable, votre corps reçoit de la terre une bonne quantité d’électrons.

Quant à la gestion du mal de dos, je vous suggère d’essayer les solutions naturelles suivantes :

  • L’astaxanthine
  • Le gingembre
  • Le curcuma
  • La crème de Cayenne
  • La boswellia
  • La bromélaïne
  • Le myristoléate de cétyle (CMO)
  • L’huile d’onagre, de cassis et de bourrache

 

Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.