Taux de vitamine D

En bref

  • Les adultes de tous âges qui se protègent systématiquement du soleil ou limitent leurs activités extérieures sont couramment carencés en vitamine D
  • Les signes et facteurs qui peuvent suggérer une carence en vitamine D incluent le fait d’être âgé de plus de 50 ans, d’avoir une peau foncée, d’être obèse, de souffrir de douleurs osseuses, de se sentir déprimé, de transpirer de la tête et de présenter des troubles intestinaux
  • Augmenter le taux de vitamine D3 de la population pourrait prévenir des maladies chroniques qui sont responsables de près d'un million de décès par an à travers le monde
  • Optimiser votre taux de vitamine D peut vous aider à prévenir le cancer, les maladies cardiaques, les maladies autoimmunes, les infections, les troubles de la santé mentale, etc.
Article Antérieur Article Suivant

7 SIGNES QUI PEUVENT TÉMOIGNER D’UNE CARENCE EN VITAMINE D

28 Novembre 2016 | 27,186 Visualisations |


Dr. Mercola

Très peu d'aliments contiennent naturellement un taux de vitamine D thérapeutique et même les aliments enrichis n’en contiennent pas suffisamment pour couvrir vos besoins.

Malgré son nom, la vitamine D n’est pas une vitamine comme les autres. Il s'agit en fait d'une hormone stéroïde qu'il est prévu que nous obtenions principalement de notre exposition au soleil, et non via notre alimentation.

À quel point la carence en vitamine D est-elle répandue ?

Avant les années 2000, très peu de médecins envisageaient la possibilité que l'on puisse être carencé en vitamine D.

Mais les techniques pour mesurer le taux de vitamine D étant devenues abordables et facilement accessibles, de plus en plus d’études ont été menées et il est devenu évident que la carence en vitamine D est absolument endémique. Selon l’un des leaders de la recherche sur la vitamine D, le Dr. Michael Holick, en effet :

  • Les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont rapporté que 32% des enfants et adultes américains étaient carencés en vitamine D - ce qui est largement sous-estimé puisqu’ils se sont basés sur des taux de vitamine D qui ne correspondent pas à une santé optimale.
  • Une enquête nationale sur la santé et la nutrition a déterminé que 50% des enfants âgés de un à cinq ans, et 70% des enfants âgés de six à onze ans sont carencés ou présentent un taux insuffisant de vitamine D.
  • Des chercheurs comme le Dr. Holick estiment que 50% de la population générale court le risque de présenter une carence ou une insuffisance en vitamine D.

Les chercheurs ont également remarqué que les adultes de tous âges qui se protègent systématiquement du soleil (ce qui bloque la production de vitamine D) ou limitent leurs activités extérieures, sont couramment carencés en vitamine D. Les personnes ayant une pigmentation de la peau plus importante (ayant par exemple des descendants africains, du moyen orient ou d’Inde) sont également des personnes à risque, de même que les personnes âgées.

On estime que plus de 95% des séniors sont sans doute carencés en vitamine D, non seulement parce qu’ils ont tendance à passer moins de temps dehors, mais aussi parce qu’ils produisent moins de vitamine D lorsqu’ils sont exposés au soleil (une personne de plus de 70 ans produit environ 30% moins de vitamine D qu'une personne jeune, pour le même temps d’exposition).

7 signes qui peuvent témoigner d’une carence en vitamine D

Le seul moyen d’être certain de présenter une carence en vitamine D est de faire une prise de sang. Il y a cependant également certains signes et symptômes à surveiller. Si l’un d’entre eux vous concerne, vous avez sans doute intérêt à faire vérifier votre taux de vitamine D au plus tôt.

  1. Vous avez la peau foncée

    Les afro-américains ont plus de risques de présenter une carence en vitamine D car lorsqu’on a la peau foncée, il peut falloir un temps d’exposition au soleil jusqu’à 10 fois plus long pour produire la même quantité de vitamine D qu'une personne ayant la peau pâle !
  2. Vous vous sentez déprimé

    La production de sérotonine, l’hormone du cerveau associée à l’amélioration de l’humeur, augmente avec l’exposition à la lumière vive et diminue si l’exposition au soleil diminue. En 2006, les scientifiques ont évalué les effets de la vitamine D sur la santé mentale de 80 patients âgés et ont découvert que ceux qui avaient les taux de vitamine D les plus faibles étaient 11 fois plus susceptibles d’être déprimés que ceux qui recevaient des doses thérapeutiques.
  3. Vous avez 50 ans ou plus

    Comme nous l’avons expliqué, à mesure que vous vieillissez, votre peau ne fabrique plus autant de vitamine D en réaction à l’exposition au soleil. Concomitamment, vos reins deviennent moins efficaces pour convertir la vitamine D en la forme qui est utilisée par votre corps et les adultes âgés ont tendance à passer moins de temps dehors.
  4. Vous êtes en surpoids ou obèse (ou avez une masse musculaire importante)

    La vitamine D est une vitamine semblable à une hormone, lipo-soluble, ce qui signifie que la graisse corporelle agit comme un ‘collecteur’ en la stockant. Si vous êtes en surpoids, ou obèse, il est probable que vous ayez besoin de plus de vitamine D qu'une personne plus mince - et la même chose s'applique aux personnes ayant un poids corporel élevé en raison de leur masse musculaire.
  5. Vous souffrez de douleurs osseuses

    Selon le Dr. Holick, de nombreuses personnes qui consultent leur médecin pour des douleurs et des courbatures, en particulier associées à de la fatigue, sont diagnostiquées de façon erronée comme souffrant de fibromyalgie ou du syndrome de fatigue chronique.

    « Nombre de ces symptômes sont des signes classiques d'une carence en vitamine D responsable d’ostéomalacie, différente de la carence en vitamine D qui provoque l’ostéoporose chez les adultes », explique-t-il. « Le résultat de la carence en vitamine D est que le calcium n’est pas introduit dans la matrice extracellulaire du squelette. Les conséquences sont des douleurs osseuses lancinantes. »
  1. Transpiration de la tête

    Selon le Dr. Holick, l’un des premiers signes classiques de la carence en vitamine D est de transpirer de la tête. En fait, les médecins demandaient autrefois aux jeunes mamans si leur nouveau-né transpirait de la tête pour cette raison précise. Une transpiration excessive chez les nouveau-nés due à une irritabilité neuromusculaire est encore décrite comme un symptôme précoce courant de carence en vitamine D.
  2. Vous souffrez de troubles intestinaux

    Souvenez-vous, la vitamine D est une vitamine lipo-soluble, ce qui signifie que si vous avez un trouble gastrointestinal qui affecte votre capacité à absorber les graisses, vous risquez de souffrir également d’une mauvaise absorption des vitamines lipo-solubles comme la vitamine D. Cela inclut des maladies comme la maladie de Crohn, la maladie cœliaque ou la sensibilité non-cœliaque au gluten, et les maladies inflammatoires de l’intestin.

Optimiser votre taux de vitamine D peut prévenir, entre autres, le cancer et les maladies cardiaques

Les chercheurs ont souligné qu’augmenter le taux de vitamine D3 de la population pourrait prévenir des maladies chroniques qui sont responsables de près d'un million de décès par an à travers le monde L'incidence de plusieurs types de cancers pourrait également être divisée par deux.
La vitamine D combat également les infections, notamment les rhumes et la grippe, car elle régule l’expression des gènes qui poussent le système immunitaire à attaquer et détruire les bactéries et virus. Optimiser votre taux de vitamine D peut contribuer à vous protéger contre :

  • Les maladies cardiovasculaires. La vitamine D est très importante pour lutter contre l’hypertension, la maladie cardiovasculaire athérosclérotique, les crises cardiaques et les AVC. D'après le Dr. Holick, une étude a montré qu'une carence en vitamine D augmente le risque de crise cardiaque de 50%. Pire encore, si vous avez une crise cardiaque et que vous êtes carencé en vitamine D, votre risque de mourir de cette crise cardiaque est de pratiquement 100%.
  • Les maladies auto-immunes. La vitamine D est un puissant immunomodulateur, ce qui la rend essentielle pour prévenir les maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques et les maladies inflammatoires de l'intestin.
  • Les infections, notamment la grippe. Elle vous aide également à combattre les infections de tous types. Une étude menée au Japon, par exemple, a montré que les écoliers qui prenaient 1200 unités de vitamine D par jour pendant l’hiver réduisaient leur risque d'attraper la grippe A d’environ 40%.
  • Réparation de l’ADN et processus métaboliques. L'une des études du Dr. Holick a montré que des volontaires sains qui avaient pris 2000 UI de vitamine D par jour pendant plusieurs mois avaient vu 291 de leurs gènes régulés positivement. Ces gènes contrôlent jusqu'à 80 processus métaboliques différents : de l'amélioration de la réparation de l’ADN à l’impact sur l’autoxydation (oxydation qui intervient en présence d’oxygène et/ou de radiations UV, ce qui a des conséquences sur le vieillissement et le cancer, par exemple), la stimulation du système immunitaire et de nombreux autres processus biologiques.

Quelle quantité de vitamine D pour une santé optimale ?

S'agissant de la vitamine D, il ne suffit pas d’être dans la fourchette « moyenne » ou « normale », vous devez vous trouver dans la fourchette « optimale ». La raison à cela est que les chercheurs ont progressivement augmenté cette fourchette au fil des années.

Aujourd'hui, la fourchette optimale pour la santé, évaluée sur la base de populations en bonne santé qui sont largement exposées au soleil, se situe entre 50 et 70 ng/ml.

Quant à la façon d'optimiser votre taux de vitamine D, je suis profondément convaincu que la meilleure méthode est une exposition appropriée au soleil. Je n’ai d'ailleurs personnellement pas pris de supplément de vitamine D depuis trois ou quatre ans, et mon taux se situe pourtant aux alentours des 70 ng/ml.

Le temps nécessaire d’exposition au soleil varie grandement en fonction des facteurs suivants :

Le taux d'antioxydants et l'alimentation en général

L'âge

La couleur de la peau et/ou le bronzage

L’utilisation d'écrans solaires

La latitude et l'altitude

La couverture nuageuse et la pollution

La couche d’ozone

La réflexion des surfaces

La saison

L’heure

Votre poids

 

Si, pour quelque raison que ce soit, vous ne pouvez pas vous exposer suffisamment au soleil, une cabine de bronzage sûre est la deuxième meilleure solution. La plupart des appareils de bronzage utilisent des ballasts magnétiques pour générer la lumière. Ces ballasts magnétiques sont des sources reconnues d’EMF qui peuvent contribuer au cancer.

Si vous entendez un gros bourdonnement lorsque vous vous trouvez dans une cabine de bronzage, c’est qu’elle est équipée d’un système à ballasts magnétiques. Je vous conseille fortement d'éviter ce type de cabine et de n’utiliser que celles qui sont équipées de ballasts électroniques.

Si vous n'avez accès ni au soleil, ni à une cabine de bronzage sure, vous n’avez plus qu'une seule option pour augmenter votre taux de vitamine D, c’est de prendre un supplément. Si vous optez pour un supplément de vitamine D, souvenez-vous qu’il vous faut aussi augmenter vos apports en vitamine K2 soit par le biais de votre alimentation, soit au moyen d’un supplément.

Si vous obtenez votre vitamine D à partir du soleil, ce n’est pas aussi important, bien qu’il soit sage dans tous les cas de vous assurer que vos sources alimentaires de vitamine K2 sont suffisantes.

Faites tester votre taux de vitamine D avec le projet D*Action

Comment savoir si votre taux de vitamine D se situe dans la bonne fourchette ? Le facteur le plus important est de faire vérifier votre taux sérique de vitamine D tous les six mois, car la réponse de l’organisme à l’exposition aux ultraviolets ou à la supplémentation orale de vitamine D3 varie beaucoup. Le test est connu sous le nom de 25(OH)D, ou hydroxy-vitamine D-25, et vous pouvez le faire pratiquer par pratiquement n’importe quel médecin.

Vérifier son taux de vitamine D est l’un des tests les plus importants à faire, et si vous ne l'avez encore jamais fait, il en est temps - Je n’insisterai jamais assez sur ce point.

Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.