10 moments surprenants pour aller au gymnase

Faire De L’exercice

En bref -

  •  Il existe de nombreuses idées fausses sur quand est-il approprié de faire de l'exercice. Par exemple, contrairement à la croyance populaire, il est généralement bénéfique de le faire après une chirurgie, si vous avez un rhume, pendant la grossesse et si vous souffrez de douleurs chroniques, y compris les douleurs articulaires
  • L’exercice offre également des avantages surprenants pour des conditions que vous n’attendez pas, y compris le syndrome de l’intestin irritable, la ménopause, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), les maux de tête et le sevrage tabagique
  • Il y a une quantité énorme de preuves confirmant que l'exercice est un acteur clé dans la réduction des maladies, dans une santé mentale, émotionnelle et physique optimale et dans la longévité
Taille du texte:

Dr. Mercola

Je vante depuis longtemps les avantages d'un programme régulier d'exercices, car il offre une amélioration de pratiquement tous les aspects de la santé : il stimule la fonction du cerveau, il aide à prévenir le cancer, stimule la fonction du cerveau, aide à prévenir le cancer et ralentit le taux de vieillissement.

Il existe de nombreuses idées fausses sur quand est-il approprié de pratiquer de l'exercice, certaines croyances erronées disent que, par exemple, si vous avec un rhume ou de l’arthrite, vous ne devriez pas le pratiquer.

La vérité est qu’il y a beaucoup de scénarios surprenants où, alors que vous pourriez être tenté par le canapé dans le salon, l'exercice est exactement ce que le médecin vous a ordonné.
Everyday Health a fait un excellent travail de compilation de 10 exemples, et je veux développer chacun d'entre eux ci-dessous.

  1. Récupération après une chirurgie

    Aller au gymnase après avoir subi une intervention chirurgicale mineure peut être très bénéfique, cela contribue à la fois à diminuer les effets secondaires et à vous remettre dans le bain de votre vie quotidienne de manière rapide.
    Cela comprend les patients atteints de cancer, qui subissent souvent une intervention chirurgicale dans le cadre d'un traitement conventionnel.
    Un rapport publié par Macmillan Cancer Support note que les patients avec un cancer et les survivants du cancer devraient entrainer au moins 2,5 heures par semaine, et cite un extrait de la déclaration consensuelle de l’American College of Sports Medicine (École Américaine de Médecine Sportive) sur les lignes directrices sur l’exercice pour les survivants du cancer, qui stipule :

    L'exercice est sans danger aussi bien pendant qu’après la plupart des types de traitement du cancer... Les patients sont priés d'éviter l'inactivité et de reprendre leurs activités quotidiennes normales dès que possible après la chirurgie et au cours des traitements adjuvants contre le cancer.

    Néanmoins, vous devez être conscient du niveau d’intensité et éviter les exercices pouvant affecter une opération chirurgicale ou de réparation, mais en général plus tôt vous pouvez bouger après la chirurgie, mieux c’est pour votre santé.

  2. Vous avez un rhume

    Deux études de la fin des années 1990 et oubliées depuis longtemps indiquent que non seulement il est sûr de vous entrainer lorsque vous avez une infection des voies respiratoires supérieures, il pourrait en fait vous faire sentir mieux - même si cela n’accélère pas votre rétablissement.
    En un mot, les études ont révélé que le virus du rhume n'a aucune incidence sur la fonction ou la capacité de travail du poumon des participants, et cela ne modifie pas le temps nécessaire pour se récupérer. Cela dit, ceux s’étant entrainés étaient plus susceptibles de déclarer que leurs séances d'entraînement avaient aidé à soulager leurs symptômes.

    Quand vous vous exercez pendant que vous vous battez contre un rhume, la « dose » d'exercice est très importante. Effectivement, trop d'exercice peut mettre plus de stress sur votre corps, ce qui peut ralentir votre système immunitaire, il est donc important de garder une l'intensité modérée lors de vos séances d'entraînement si vous êtes malade. Comme indiqué dans Exercise and Sport Sciences Reviews :

    Un exercice intense et prolongé provoque une immunodépression, alors que l'exercice modéré améliore la fonction immunitaire et peut réduire le risque et la gravité des infections respiratoires virales.

    Donc, vous pourriez aller faire une marche rapide si vous souffrez d’un rhume, ou tout simplement diminuer votre entraînement régulier. En ce qui concerne la prévention, il est prouvé que l'exercice régulier et modéré peut réduire votre risque de maladie respiratoire en augmentant votre système immunitaire.

    En fait, une étude a montré que les personnes ayant entrainé régulièrement (cinq jours ou plus par semaine) réduisent leur risque d'avoir un rhume de près de 50 pour cent. Et dans le cas d’attraper un rhume, leurs symptômes sont beaucoup moins sévères que parmi ceux n’ayant pas entraîné.

  3. Maux de tête

    En fait, l'inactivité est un facteur de risque pour les maux de tête, puisque l'activité physique fonctionne pour soulager les maux de tête dans un certain nombre de façons, telles que :

    •     Libération des endorphines analgésiques
    •     Réduction du stress et en améliorant la santé cardiovasculaire
    •     Amélioration de la circulation sanguine vers le cerveau
    •     Réduction de la tension musculaire et la fatigue
  4. Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

    Si vous avez une maladie du poumon, comme la MPOC, l'exercice peut aider à améliorer votre circulation, en aident votre corps à utiliser l'oxygène plus efficacement. Il peut également aider à renforcer votre cœur, réduire vos symptômes et augmenter votre niveau d'énergie de sorte que vous pouvez effectuer des activités quotidiennes sans fatigue ou sans être à bout de souffle.

  5. Grossesse

    Si vous êtes en bonne santé et votre grossesse est normale, l'exercice régulier peut améliorer votre santé et celle de votre bébé, en offrant ces avantages :

    •     Soulagement des maux de dos et d’autres douleurs musculo-squelettiques
    •     Diminution de la tension artérielle maternelle
    •     Réduction des gonflements
    •     Diminution du risque de diabète gestationnel
    •     Amélioration l'humeur post-partum, y compris la tristesse

    La recherche montre également que l'exercice pendant la grossesse a un impact bénéfique sur le cœur de votre bébé en réduisant la fréquence cardiaque fœtale et en augmentant la variabilité du rythme cardiaque, et il peut également vous aider à maintenir un poids sain, et à avoir un accouchement plus facile et une récupération plus rapide.

    Une façon d’envisager l'exercice pendant la grossesse est comme une préparation de votre corps pour le travail et l'accouchement. Comme avec la plupart des choses physiquement exigeantes dans la vie, si votre corps est en forme, vous et votre bébé aurez un moment beaucoup plus facile.

  6. Arthrose ou douleurs articulaires

    Si vous avez des douleurs articulaires, l'exercice est un must ; il aide à prévenir et à soulager les douleurs articulaires à travers un certain nombre de mécanismes, y compris le renforcement clé des muscles de soutien, la restauration de la flexibilité, l’amélioration de la densité osseuse et de la fonction articulaire et la facilitation de la perte de poids.
    La notion que l'exercice est préjudiciable pour vos articulations est une idée fausse, car il n'y a aucune preuve pour étayer cette croyance. Bien au contraire, l'inactivité favorise une faiblesse musculaire, des contractures articulaires et la perte de l'amplitude des mouvements, ce qui peut conduire à plus de douleur et à la perte de fonctionnalité, et même d’activité. Pour briser ce cycle potentiellement dévastateur, l'exercice régulier est essentiel.
    Si vous souffrez d'arthrose ou de douleurs articulaires et vous trouvez que vous avez de la douleur pendant plus d'une heure après votre séance d'exercice, vous devez ralentir ou choisir une autre forme d'exercice. Les dispositifs d'assistance sont également utiles pour diminuer la pression sur les articulations touchées au cours de votre séance d'entraînement.

    Vous pouvez également travailler avec un kinésithérapeute ou un entraîneur personnel qualifié qui peut développer une gamme d’activités sûres pour vous. Si l'exercice provoque une douleur qui persiste plus de quelques heures, probablement c’était trop.

  7. Syndrome de l’intestin irritable (SII)

    Des stratégies alimentaires sont essentielles pour guérir le syndrome de l’intestin irritable au niveau de base, mais l'exercice peut aussi aider à améliorer les symptômes du SII. Dans une étude, l'exercice a permis d'améliorer les problèmes comme les crampes, les ballonnements, la constipation et la diarrhée, avec 43 pour cent des gents pratiquant de l’exercice qui montraient une amélioration significative de leurs symptômes.

  8. Ménopause

    Il a été démontre que seulement trois heures d'exercice par semaine améliorent de manière significative la santé mentale et physique chez les femmes en ménopause, y compris en soulageant des symptômes de la ménopause et en améliorant la qualité de vie. Alors que, idéalement, vous devez simplement continuer votre programme d'exercices pendant la ménopause et au-delà, il n’est jamais trop tard pour commencer un programme d'exercices. Donc, si vous approchez de la ménopause et vous ne pratiquez pas encore de l’exercice de manière régulière, maintenant c’est le moment idéal pour commencer.

  9. Douleur chronique

    L'exercice peut aider à soulager la douleur à long terme pour une variété de conditions, y compris l'arthrose, le dos et les douleurs musculo-squelettiques. En outre, parce que l'exercice conduit souvent à une meilleure posture, à une plus grande amplitude des mouvements et une meilleure fonctionnalité de votre corps, il peut aider à traiter la source sous-jacente de votre douleur ainsi que contribuer à prévenir les maux de dos chroniques. Les exercices qui peuvent être particulièrement utiles pour la douleur chronique incluent l'étirement, l’entrainement de résistance et la natation.

  10. Arrêter de fumer

    L'exercice est un allié puissant dans votre décision d'arrêter de fumer puisque les symptômes du sevrage et les envies de cigarettes diminuent pendant et après l'exercice. Dans une étude, publiée dans la revue Nicotine & Tobacco Research, 25 fumeurs hommes et femmes, qui avaient fumé pendant une moyenne de 19 ans, ont reçu une brève séance d’aide psychologique anti-tabagique. Ils ont reçu aussi des patchs de nicotine.
    Ils ont ensuite été assignés au hasard soit à un groupe d’exercices d'entraînement de résistance ou à un groupe de « contrôle de contact ». Remarquablement, le groupe pratiquant de l’exercice avait deux fois plus de succès dans l'abstention par rapport au groupe de contrôle.

L'exercice est un allié puissant dans votre décision d'arrêter de fumer puisque les symptômes du sevrage et les envies de cigarettes diminuent pendant et après l'exercice. Dans une étude, publiée dans la revue Nicotine & Tobacco Research, 25 fumeurs hommes et femmes, qui avaient fumé pendant une moyenne de 19 ans, ont reçu une brève séance d’aide psychologique anti-tabagique. Ils ont reçu aussi des patchs de nicotine.

Ils ont ensuite été assignés au hasard soit à un groupe d’exercices d'entraînement de résistance ou à un groupe de « contrôle de contact ». Remarquablement, le groupe pratiquant de l’exercice avait deux fois plus de succès dans l'abstention par rapport au groupe de contrôle.

Êtes-vous prêt à vous lancer?

Il y a une quantité énorme de preuves confirmant que l'exercice est un acteur clé dans la réduction des maladies, dans une santé mentale, émotionnelle et physique optimale et dans la longévité. C’est vraiment une façon phénoménale de tirer le meilleur parti de votre vie !

Après avoir examiné 40 articles publiés entre 2006 et 2010, les chercheurs ont constaté que l'exercice réduit le risque d'environ deux douzaines de conditions de santé , allant du cancer et les maladies cardiaques au diabète de type 2, l’accident vasculaire cérébral, la démence et la dépression. L’exercice peut aussi ralentir le taux de vieillissement, en stimulant la régénération de l’énergie produite dans les mitochondries des cellules, en nous fournissant ainsi la plus proche source de jeunesse que nous ne trouverons jamais.

Idéalement, vous aurez fait l'exercice d'une partie régulière de votre vie avant que d’attendre votre âge “dorée”… mais si vous ne l’avez pas fait, il n’y a pas de meilleur moment pour commencer que le présent. La recherche a montré que l'exercice régulier, même initié en fin de vie, offre des avantages profonds sur la santé.

De nombreuses directives de santé publique continuent à se concentrer principalement sur la composante aérobique de l’exercice, mais cette activité limitée peut conduire à des déséquilibres qui peuvent empêcher effectivement une santé optimale. Voilà pourquoi il est si important de maintenir un programme de remise en forme bien équilibré, qui comprend non seulement l'aérobic, mais aussi la l’entrainement de force, les étirements et l'entraînement par intervalles à haute intensité du type Peak Fitness.

Si vous faites de l'exercice avec un état de santé actuel spécifique, pensez toujours à écouter votre corps et si vous sentez que vous avez besoin d'une pause, prenez le temps de vous reposer. Même faire de l’exercice pendant quelques minutes par jour est mieux que de ne pas le faire du tout, et vous trouverez probablement que votre endurance augmente et que vous êtes en mesure de terminer les séances d'entraînement plus difficiles après quelques jours de pratique.

+ Source et Référence