Huile de ricin

En bref

  • L'huile de ricin, tirée des graines de ricin, est utilisée depuis des milliers d'années pour traiter de nombreux problèmes de santé, bien que les études scientifiques soient peu nombreuses sur le sujet ; des cas d’effets secondaires néfastes de l’huile de ricin ont été rapportés, il convient donc d'être prudent en testant son utilisation
  • L'huile de ricin contient une grande quantité d'un acide gras particulier, l'acide ricinoléique, dont on pense qu’il est à l’origine de ses propriétés thérapeutiques
  • Les graines de ricin contiennent également une toxine puissante, la ricine - tellement mortelle qu’elle est utilisée comme agent de guerre chimique - mais pas d'inquiétude, il n'y en a PAS dans l’huile de ricin
Article Antérieur Article Suivant

L’huile de ricin peut aider à soulager l'arthrite, la sciatique et le mal de dos

31 Octobre 2016 | 1,383 Visualisations |


Dr. Mercola

Vous savez sans doute que certains considèrent l’huile de ricin comme un remède contre la constipation.

Mais vous ne savez peut-être pas qu’elle est utilisée comme antiviral, antibactérien et antifongique, et qu’elle est utilisée en application topique pour traiter de nombreux problèmes de peau, réduire la douleur et stimuler le système immunitaire.

Toutefois, indépendamment de ce que certaines recherches ont suggéré, vous devez être très prudent dans vos expérimentations de l’huile de ricin, car les connaissances scientifiques sont assez rares sur le sujet, et plusieurs rapports d’effets secondaires désagréables ont été rapportés par certains utilisateurs.

Histoire des graines de ricin : ricinus communis

L’huile de ricin est tirée des graines de ricin, Ricinus communis, qui ont une composition chimique très inhabituelle. L’huile de ricin est un triglycéride composé d'acides gras, dont 90% d'acide ricinoléique.

On trouve cet acide gras particulier en faibles quantités dans quelques autres graines et huiles (0,27% dans l’huile de coton et 0,03% dans l’huile de soja) et il est considéré comme étant à la base des propriétés thérapeutiques uniques de l’huile de ricin. Le ricin est originaire d’Inde.

Il y a des siècles, la plante était appelée « Palma Christi » car on disait que les feuilles ressemblaient à la main du Christ. Cette association est vraisemblablement due à la vénération des gens pour les vertus thérapeutiques de la plante.

Elle fut plus tard utilisée à des fins médicinales en Égypte ancienne, en Chine, en Perse, en Afrique, en Grèce, à Rome et finalement au 17ème siècle en Europe et en Amérique. L'huile de ricin est aujourd'hui largement utilisée dans l’industrie. La tige de la plante est utilisée dans l’industrie du textile, en particulier en Russie, où l’huile de ricin est appelée « Kastorka ». 

L'huile est très visqueuse et ne gèle pas, ce qui en fait un lubrifiant idéal pour le matériel utilisé sous des climats très rudes. Voici certaines des utilisations modernes, non médicales, de l’huile de ricin :

  • Additif alimentaire et agent de saveur
  • Inhibiteur de moisissures
  • Ingrédient de produits de soin de la peau et de produits cosmétiques (rouge à lèvre, shampoing, savon, etc.)
  • Fabrication de plastiques, caoutchouc, résines synthétiques, fibres, peintures, vernis, lubrifiants, mastics, teintures et traitements pour le cuir ; le fabriquant de lubrifiants Castrol doit son nom à l’huile de ricin (castor oil en anglais)

L'huile de ricin fut utilisée pour la première fois comme lubrifiant dans l'aviation pendant la première guerre mondiale. Elle a donc de nombreuses utilisations industrielles pratiques. Mais saviez-vous que les graines de ricin, dont on fait l’huile, peuvent être MORTELLES ?

Une partie des graines de ricin guérit - mais une autre tue !

La ricine, une puissante toxine, est faite à partir d'une protéine présente dans la graine de ricin qui, si elle est ingérée (oralement, par le nez ou par injection), pénètre les ribosomes de vos cellules où elle empêche la synthèse des protéines, ce qui tue les cellules. La ricine est faite à partir de la « purée » qui reste après la transformation des graines de ricin en huile. 

1 miligramme de ricin seulement suffit à tuer, qu’il soit inhalé ou ingéré, et pire encore, injecté. Manger 5 à 10 graines de ricin seulement serait fatal.

Une fois le poison ingéré, il n’existe aucun antidote, ce qui explique pourquoi la ricine est utilisée comme agent de guerre chimique. Bien que ce composant toxique soit dérivé de la même graine, l’huile de ricin n’est pas considérée comme dangereuse.

Selon le rapport final du Journal International de Toxicologie sur l’huile de ricin, il n’y a pas lieu de craindre une contamination de l’huile de ricin par la ricine, car la ricine ne se « dissout » pas dans l’huile de ricin. L'huile de ricin entre dans la composition de produits cosmétiques depuis de nombreuses années, sans incident. Par exemple, en 2002, l’huile de ricin et l'huile de ricin hydrogénée étaient respectivement utilisées dans 769 et 202 produits cosmétiques.

Le comité international mixte FAO/OMS d'experts sur les additifs alimentaires a établi l’apport acceptable journalier d'huile de ricin à 0,7 mg/kg de poids corporel. Cela équivaut à peu près à une cuillère à soupe pour un adulte et une cuillère à café pour les enfants. La prise orale d'huile de ricin résulte généralement en une « purge » de l'appareil digestif en quatre à six heures environ.

D'après l'Association Internationale pour l’huile de ricin, des études, au cours desquelles les participants avaient reçu une concentration d’huile de ricin de 10% pendant 90 jours, n'ont révélé aucun effet néfaste.

En dépit du fait que la FDA (Food and Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) et l’Association Internationale pour l’huile de ricin ont déclaré que l’huile de ricin était sans danger, si vous avez l’intention de l’essayer, comme je l’ai dit précédemment, soyez extrêmement prudent car de nombreux effets secondaires négatifs ont été rapportés.

L'huile de ricin n’est PAS sans effets secondaires

Castor Plant
Plant de ricin
http://faculty.ucc.edu/biology-ombrello/POW/castor_bean.htm

Les principaux effets secondaires de l’huile de ricin entrent dans les catégories des réactions cutanées et des troubles gastro-intestinaux, ce qui n’est pas très surprenant vu l'action de l'agent sur les parois intestinales.

L’huile de ricin est décomposée en acide ricinoléique par votre intestin grêle, qui agit comme irritant sur votre muqueuse intestinale. 

C’est cette action qui donne à l’huile de ricin la capacité d’inverser la constipation - mais c’est également la raison pour laquelle certaines personnes rapportent un inconfort digestif, des diarrhées et d'autres effets secondaires gastro-intestinaux. 

Si vous souffrez de crampes, de côlon irritable, d’ulcère, de diverticulite, d'hémorroïdes, de colites, de prolapsus ou avez récemment subi une opération chirurgicale, il vaut probablement mieux éviter l’huile de ricin en raison de ces possibles réactions négatives.

Bien que l’huile de ricin soit utilisée traditionnellement pour stimuler le travail chez les femmes enceintes en bonne santé, de nombreux cas de nausées ont été rapportés, et une étude conduite en 20017  a notamment observé que ces femmes souffraient pratiquement toutes de nausées.

Un remède maison qui existe depuis des millénaires

Malgré les effets secondaires, les Indiens faisaient autrefois bouillir les graines ou les cosses dans du lait mélangé à de l’eau, puis buvaient l’infusion pour soulager l'arthrite, le mal de dos, et la sciatique. D'après l’article de David Williams, les graines de ricin sont largement utilisées en Inde pour soulager toutes sortes de problèmes de santé, notamment les suivants :

  • La constipation
  • La dysenterie
  • Les maladies inflammatoires de l’intestin
  • Les infections vaginales et de la vessie
  • L’asthme

Les utilisations médicales modernes de l’huile de ricin

Les utilisations médicales habituelles de l’huile de ricin relèvent des cinq catégories générales suivantes :

  1. Remèdes gastro-intestinaux
  2. Antimicrobiens (antibactériens, antiviraux, et antifongiques)
  3. Stimulants du travail
  4. Anti-inflammatoires et analgésiques
  5. Système immunitaire et stimulant lymphatique

Les bienfaits de l’huile peuvent être obtenus par son application topique et elle apparaît efficace dans le traitement de nombreuses maladies de peau comme la kératose, les dermatoses, la cicatrisation de plaies, l’acné, la teigne, les verrues et autres infections de la peau, les kystes sébacés, les démangeaisons et même la perte de cheveux. L’huile de ricin et l'acide ricinoléique favorisent également l’absorption d'autres agents par la peau. L’huile de ricin semble également prometteuse dans le traitement du cancer.

Des études cliniques initiales suggèrent également que la ricine, combinée à un anticorps qui la confine dans les cellules malignes, rétrécit les tumeurs des patients atteints de lymphomes. L’huile de ricin serait en fait utilisée pour traiter toutes les maladies indiquées ci-dessous. Bien que je ne puisse évidemment pas garantir l’efficacité de l'huile de ricin dans le traitement de toutes ces maladies (puisqu’il n’y a pas eu suffisamment de recherches à ce jour), je les indique ici pour en illustrer les nombreuses possibilités.

La sclérose en plaques

La maladie de Parkinson

La paralysie cérébrale

L’arthrite

La migraine et autres maux de têtes

La cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire)

L’épilepsie

Les troubles hépatiques, y compris la cirrhose

La sclérodermie

L'appendicite, la colite et autres problèmes intestinaux

Le SIDA

La détoxification

Le cancer

Les irritations oculaires

Les problèmes gynécologiques

Les études démontrent l’efficacité de l’huile de ricin comme antimicrobien, anti-inflammatoire et immunostimulant

Les études sur l’huile de ricin sont rares, mais j’en ai malgré tout trouvé quelques unes intéressantes, que j'ai résumées dans le tableau ci-dessous.

Il a été découvert que l’huile de ricin a un fort effet suppressif sur certaines tumeurs.

Une étude indienne de 2011 a montré que l’extrait de feuille de ricin a une activité antibactérienne plus efficace que la Gentamycine (utilisée comme standard pour la comparaison) contre les bactéries gram-positives et gram-négatives.

Une étude de 2010 a montré que les cataplasmes d'huile de ricin sont un moyen efficace de soulager la constipation chez les personnes âgées.

Une autre étude conduite en 2009 a démontré que l’huile de ricin soulage efficacement les symptômes de l'arthrite.

Une étude a été menée en 1999 pour déterminer si l’huile de ricin pouvait stimuler le système lymphatique. Les résultats ont été positifs. Après deux heures de traitement à base de cataplasmes d’huile de ricin, il est constaté une nette augmentation du nombre de cellules T-11, qui continuent d'augmenter pendant sept heures après le traitement.

Dans une étude de 2000 sur les effets de l'acide ricinoléique sur l'inflammation, les chercheurs ont découvert qu’il possède des propriétés anti-inflammatoires « semblables à celles de la capsaïcine ».

Les patients atteints de dermatite professionnelle peuvent réagir positivement à l’huile de ricin ou à l'acide ricinoléique.

L'huile de ricin peut favoriser la guérison en stimulant le système lymphatique

L'un des bienfaits thérapeutiques les plus intéressants de l’huile de ricin, s'il s'avère exact, est son renforcement du système immunitaire. Et cette propriété curative ne nécessite pas que vous ingériez l’huile, mais seulement que vous l'utilisiez en application externe.
Les bienfaits des cataplasmes d’huile de ricin ont été popularisés par Edgar Cayce, qui était guérisseur psychique, et ont été étudiés plus tard par William McGarey, de Phoenix en Arizona, médecin généraliste, adepte du travail d’Edgar Cayce et auteur de The Oil That Heals (« l’huile qui guérit »).

William McGarey a indiqué que, utilisés correctement, les cataplasmes d'huile de ricin améliorent le fonctionnement du thymus et d'autres composants de votre système immunitaire. Plus précisément, il a découvert au cours de deux études différentes, que les patients qui utilisaient les cataplasmes d'huile de ricin avaient une nette augmentation de leur production de lymphocytes, par rapport à ceux qui utilisaient les cataplasmes placébo.

Les lymphocytes sont les cellules de votre système immunitaire qui combattent la maladie et sont produites et stockées principalement dans vos tissus lymphatiques1(thymus, rate et ganglions lymphatiques). Des centaines de kilomètres de tubules lymphatiques permettent le ramassage des déchets contenus dans les tissus et leur transport vers le sang afin qu’ils soient éliminés, un processus que l’on appelle le drainage lymphatique.

Lorsque votre système lymphatique ne fonctionne pas correctement, déchets et toxines peuvent s'accumuler et vous rendre malade.

La congestion lymphatique est un facteur majeur d’inflammation et de maladie. C’est là qu’intervient l’huile de ricin. Lorsque l’huile de ricin est absorbée par la peau (d'après Edgar Cayce et William McGarey), votre nombre de lymphocytes augmente. L'augmentation du nombre de lymphocytes accélère l’élimination des toxines de vos tissus, ce qui favorise la guérison.

Application topique de l’huile de ricin

Il existe plusieurs façons d’utiliser l’huile de ricin en application topique. Vous pouvez l'appliquer simplement sur la partie affectée de votre peau. Vous pouvez également apposer un pansement imprégné d'huile de ricin si la zone à traiter est petite.

Pour des applications plus étendues ou plus systémiques, elle peut être utilisée en huile de massage, et serait particulièrement efficace en application le long de la colonne vertébrale, sur les voies lymphatiques. Mais le summum des utilisations de l'huile de ricin est le « cataplasme d’huile de ricin ». Pour préparer un cataplasme d’huile de ricin, vous aurez besoin des éléments suivants :

  1. Une huile de ricin pressée à froid de haute qualité (voir la dernière partie de cet article)
  2. Une bouillotte ou une compresse chauffante
  3. Du film plastique, des feuilles de plastique ou un sac poubelle en plastique
  4. Deux ou trois carrés de laine ou de flanelle de 30cm de côté, ou un morceau suffisamment grand pour couvrir la zone à traiter, une fois plié en trois
  5. Une vieille serviette de bain

Voici les indications pour préparer et utiliser un cataplasme à l’huile de ricin (aimablement fournies par Daniel H. Chong, médecin naturopathe) :

  • Pliez le morceau de flanelle en trois de façon à ce qu’il soit encore suffisamment grand pour couvrir le haut de votre abdomen et votre foie, ou placez les trois carrés les uns sur les autres.
  • Imprégnez le tissus d'huile de ricin de façon à le saturer complètement. L’huile doit être à température ambiante.
  • Allongez-vous sur le dos, les pieds surélevés (en plaçant par exemple un coussin sous vos genoux et vos pieds), posez la compresse de flanelle directement sur votre abdomen, couvrez-la de plastique et placez la bouillotte sur le plastique.
  • Recouvrez le tout avec la vieille serviette de toilette pour garder la chaleur. Prenez garde de ne pas faire couler d'huile à l’endroit où vous êtes allongé, car elle tache. Si nécessaire, recouvrez cette surface pour la protéger.
  • Laissez poser le cataplasme pendant 45 à 60 minutes.
  • Lorsque vous avez terminé, rincez-vous avec une solution de deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude pour 1 litre d’eau ou simplement à l’eau et au savon (lavez la serviette de toilette à part, car l’huile de ricin peut donner une odeur désagréable aux autres vêtements s’ils sont lavés ensemble).
  • Vous pouvez réutiliser le cataplasme plusieurs fois, en ajoutant de l’huile chaque fois si nécessaire, de façon à ce qu’il reste saturé. Rangez le cataplasme dans un grand sachet zip ou un autre contenant en plastique, dans un endroit pratique, à côté de votre lit par exemple. Remplacez-le lorsqu’il commence à changer de couleur.
  • Pour une efficacité maximum, appliquez au moins quatre jours d'affilée par semaine pendant un mois. Les patients qui utilisent le cataplasme tous les jours en tirent le plus de bienfaits.

Méfiez-vous lorsque vous achetez de l’huile de ricin

Comme pour tout, vous devez être prudent quant à l’origine de votre huile de ricin. La majorité de l’huile vendue dans les magasins provient de graines de ricin qui ont été lourdement traitées avec des pesticides, a été extraite par solvant (l’hexane est couramment utilisé), désodorisée, ou autrement chimiquement traitée, ce qui endommage les phytonutriments bienfaisants et peut même contaminer l’huile avec des agents toxiques.

Permettez moi d'insister à nouveau sur le fait que la plupart des bienfaits thérapeutiques de l’huile de ricin sont plus anecdotiques que scientifiques, et des effets secondaires ont été rapportés. Comme pour toute nouveauté, procédez prudemment, de façon à pouvoir minimiser toute réaction non désirée. Je vous invite à nous faire part de vos commentaires sur toute expérience - positive ou négative - d’utilisation de l’huile de ricin. Je suis toujours curieux de connaître vos impressions et expérimentations de remèdes naturels et vos retours sont toujours les bienvenus.

 

Article Antérieur Article Suivant

Clause de non-responsabilité: Tout le contenu publié sur le présent site web se fonde sur les opinions du Dr. Mercola, sauf indication contraire. Les articles individuels ont comme base les opinions de l'auteur respectif qui garde les droits d'auteur comme établis. Les informations fournies sur ce site web ne sont pas destinées à remplacer une relation directe avec un professionnel de santé qualifié et ne sont pas destinées à être considérées comme conseil médical. Toutefois, elles sont fournies avec le but de partager les connaissances et les données obtenues à partir des recherches et de l'expérience du Dr. Mercola et de son public. Le Dr. Mercola vous recommande de prendre vos propres décisions en matière de soins et de santé sur la base de vos recherches et en collaboration avec un professionnel de santé qualifié. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous prenez un médicament ou si vous avez un problème médical, consultez votre professionnel de santé avant d'utiliser des produits sur la base du contenu de ce site web.