L’huile de palme : un fantastique superaliment exotique

Huile de palme

En bref -

  • L’huile de palme - ou huile de palme rouge - contient d’importantes quantités de graisses saturées, de vitamines et d'antioxydants.
  • Des études ont montré que l’huile de palme brute joue un rôle favorable dans la santé cardiovasculaire.
Taille du texte:

Bien que la plupart des organismes de santé publique recommandent d'éviter les graisses saturées, associées à tort avec les maladies cardiaques, ce type de graisse est en réalité important pour votre santé globale. C’est pourquoi j’ai inclus des graisses saturées de haute qualité dans mon programme alimentaire complet.

L’huile de noix de coco est l’une des meilleures sources de graisses saturées qui soit, et possède également d'autres propriétés bénéfiques. Je l’utilise personnellement et l’ai évoquée en détails dans nombre de mes articles. Mais je vais aborder aujourd'hui une autre huile exotique qui mérite toute notre attention, pour sa forte concentration en graisses saturées et son extraordinaire profil nutritionnel : l’huile de palme.

Qu’est-ce que l’huile de palme ?

L’huile de palme est extraite des fruits de deux types de palmiers à huile : L’Elaeis guineensis, courant dans les régions d’Afrique, et l’Elaeis oleifera, que l’on trouve en Amérique du sud.

Certains récits anciens suggèrent que l’huile de palme faisait partie de l’alimentation des populations indigènes.

C’est aujourd'hui la plante oléagineuse la plus vendue dans le monde après le soja, ses principaux producteurs étant la Malaisie et l’Indonésie. L’huile de palme ne doit pas être confondue avec l’huile de palmiste. Les deux sont obtenues à partir du fruit, mais la seconde est issue des graines des fruits des palmiers à huile.

L'huile de palmiste contient davantage de graisses saturées, ce qui la rend également idéale pour la cuisine.

L’huile de palme - ou huile de palme rouge - contient d’importantes quantités de graisses saturées, de vitamines et d'antioxydants. Si vous trouvez une huile de palme incolore (que l’on appelle aussi l’huile de palme blanche), cela signifie qu’elle a été traitée. Le manque de couleur signifie qu’elle a perdu la plupart de ses propriétés nutritionnelles.

Les utilisations de l’huile de palme

Voici certaines des utilisations de l’huile de palme rouge :

  • Huile de cuisson : tout comme l’huile de coco, l’huile de palme résiste à la chaleur, à l'inverse d'autres huiles végétales. Sa stabilité la rend également facile à stocker pendant plusieurs mois à température ambiante.
  • Ingrédient savoureux : l’huile de palme est utilisée comme ingrédient dans les soupes et les sauces, ou pour parfumer certains plats.
  • Supplément alimentaire : l’huile de palme offre un excellent profil nutritionnel, qui la rend utile comme supplément.
  • Produit de soin corporel et d’entretien ménager : l’huile de palme est utilisée comme ingrédient dans des savons et des détergents, des cosmétiques et des produits ménagers.
  • Hydratant pour la peau : en raison de sa forte teneur en éléments nutritifs, l’huile de palme est bénéfique pour la peau. Elle est incorporée dans de nombreux produits de soin pour la peau.
  • « Écran solaire » : grace à sa teneur élevée en carotène, l’huile de palme rouge offre la même protection qu’un écran solaire de type SPF15, les dangereux composés en moins.
  • Biocarburant : l’huile de palme est en train de devenir une source de biodiesel, et de carburant dans les centrales électriques.

Composition de l’huile de palme

L’huile de palme contient environ 50% de graisses saturées (dont une majorité d'acide oléique), 40% d'acides gras monoinsaturés (MUFA) et 10% d'acides gras polyinsaturés (PUFA).

Elle tient sa couleur rouge des caroténoïdes béta-carotènes et lycopènes, les mêmes nutriments qui donnent leurs couleurs aux carottes et aux tomates. Son taux de carotènes est 15 fois plus élevé que celui des carottes et 300 fois plus que celui des tomates. C’est pourquoi l’huile de palme est reconnue comme étant la meilleure source de béta-carotène et d'alpha-carotène, les deux étant des précurseurs de la vitamine A.

L’huile de palme contient également 20 autres caroténoïdes, ainsi que les nutriments suivants :

  • De la vitamine E, en particulier des tocotriénols
  • De la vitamine K
  • Des CoQ10
  • Du squalène
  • Des phytostérols
  • Des flavonoïdes
  • Des acides phénoliques
  • Des glycolipides

Les bienfaits de l’huile de palme

Des études ont montré que l’huile de palme brute joue un rôle favorable dans la santé cardiovasculaire. Une étude publiée dans le British Journal of Biomedical Science a rapporté qu’en dépit de son taux élevé d'acides gras saturés, l’huile de palme ne contribue pas à l'athérosclérose ni à la thrombose artérielle.

Les chercheurs ont suggéré que cela serait dû au ratio graisses saturées/graisses insaturées de l’huile, ainsi qu’à sa richesse en nutriments.

Les tocotriénols présents dans l’huile de palme contribuent également à protéger votre cœur du stress, ce qui suggère qu’elle a des propriétés protectrices contre les maladies cardiaques. Parmi les autres bienfaits cardiovasculaires associés à la consommation d'huile de palme, on peut citer :

  • L’amélioration de la circulation sanguine
  • La diminution des taux de cholestérol
  • La diminution des dommages engendrés par les radicaux libres, et de l'inflammation
  • La réduction de la tension artérielle

Des études suggèrent que les propriétés antioxydantes de l’huile de palme contribuent à prévenir différents types de cancers. D'après les observations, les tocotriénols expriment leurs puissantes propriétés antioxydantes et contribuent à inhiber le développement des cancers de la peau, de l’estomac, du pancréas, des poumons, du foie, du sein, de la prostate, du colon, et d'autres encore. La vitamine E classique ne produit pas ce résultat.

La teneur en antioxydants de l’huile de palme aide également à prévenir la dégénérescence neurologique en stoppant les radicaux libres qui endommagent les tissus cérébraux et nerveux, et en favorisant la circulation, ce qui augmente votre protection contre les maladies telles que la démence, la maladie d’Alzheimer, de Parkinson et d'autres troubles mentaux.

D'autres données confirment également que l’huile de palme peut aider à renforcer la fonction immunitaire et favoriser la santé des os, des yeux, la santé bucco-dentaire, des poumons, de la peau et du foie. L’huile de palme étant une huile riche en graisse, elle contribue à fournir de l’énergie et améliore l'absorption des nutriments liposolubles tels que les vitamines A, D et E.

Comment faire de l’huile de palme

Que ce soit à petite ou à grande échelle, les quatre étapes principales à suivre pour faire de l’huile de palme sont les suivantes :

  • Séparation des fruits (les fruits du palmier à huile poussent en grappes compactes)
  • Ramollissement de la pulpe des fruits
  • Extraction de l’huile du fruit
  • Purification de l’huile

Malheureusement, la qualité de l’huile de palme est altérée et compromise par le processus de purification. Certains fabricants utilisent un procédé de raffinage qui blanchit l’huile - ce qui signifie qu’elle perd la plupart de ses propriétés nutritionnelles.

Comment l’huile de palme agit-elle ?

L’huile de palme est avant tout une huile comestible. Je vous suggère d'utiliser de l’huile de palme rouge non raffinée pour être sûr de profiter de ses bienfaits nutritionnels. Elle a toutefois un goût prononcé, que certaines personnes n'apprécient pas.

Appliquer l’huile de palme directement sur la peau est également bénéfique. Des lésions telles qu’ecchymoses, coups de soleil, et coupures, guérissent plus vite en y appliquant de l’huile de palme.

L’huile de palme est-elle sans danger ?

Bien que les milieux de la santé considèrent l’huile de palme comme un superaliment, de nombreux environnementalistes se rallient contre elle. Devant l'augmentation de la demande, les forêts tropicales de Malaisie et d’Indonésie sont abattues et remplacées par des plantations de palmiers à huile africains.

La production d'huile de palme est aujourd'hui associée à la déforestation et menace d’extinction des espèces sauvages comme les orangs-outans, les éléphants pygmées, les panthères nébuleuses et certaines espèces d'oiseaux.

Pour contrer les dommages infligés à l’environnement, certains organismes environnementaux à but non lucratif se sont réunis en 2004 avec des fabricants d'huile de palme et ont établi la ‘Table Ronde pour l’Huile de Palme Durable (RPSO)’, un organisme de certification mondial.

Ils ont créé huit principes écologiques comprenant 39 critères pour prévenir les impacts négatifs de la production d'huile de palme sur l’environnement. Les fabricants doivent se conformer à ces critères pour être éligibles à la certification.

Effets secondaires de l’huile de palme

La consommation d'huile de palme est sans danger, même en grandes quantités. Elle ne produit aucun des effets secondaires provoqués par les médicaments. En raison de sa composition, elle se métabolise plus efficacement avec les aliments, ce qui signifie moins de risques de souffrir de gêne abdominale ou de troubles intestinaux.

Une petite mise en garde, toutefois : si vous consommez de grandes quantités d'huile de palme, votre peau peut prendre une coloration un peu jaune. Ceci est dû à sa teneur élevée en caroténoïdes. Le bon côté, c’est que cette coloration signifie que votre protection contre les UV nocifs est renforcée.

L'application topique d'huile de palme peut également colorer votre peau de jaune-orangé. Bien que cette coloration parte à l’eau, les tâches d'huile de palme sur les vêtements, par contre, sont plus difficiles à faire partir. L’une des alternatives est d'appliquer plutôt de l’huile de palmiste, qui s'avère être mieux absorbée par la peau que l’huile de palme.