Vitamine D et autres astuces simples et peu coûteuses pour soigner un rhume

Taille du texte:
Rhume banal

Dr. Mercola

On pense souvent à tort que le rhume est d'origine bactérienne. Les rhumes sont généralement provoqués par des virus, ce qui signifie que si votre médecin vous prescrit un antibiotique, il sera parfaitement inutile.

Je reviendrai sur ce point, mais avant de vous présenter des mesures simples de prévention et de traitement, il est important que vous sachiez d'abord comment on attrape un rhume.

Comment attrape-t-on un rhume ?

Ce n’est pas en étant à proximité de personnes qui toussent ou éternuent, ou en marchant pieds nus sous la pluie, que l’on attrape généralement les virus du rhume, mais plutôt par le contact des mains.

Par exemple, une personne enrhumée se mouche puis vous serre la main, ou touche des surfaces que vous touchez à votre tour.

Les virus du rhume peuvent survivre pendant plusieurs heures sur les stylos, les claviers d'ordinateurs, les tasses à café, et autres objets, il est donc facile d’entrer en contact avec eux dans notre vie quotidienne.

Toutefois, il est important de savoir qu’être exposé à un virus du rhume ne signifie pas nécessairement que l’on va avoir un rhume.

Si votre système immunitaire fonctionne bien, vous devriez même vous débarrasser assez facilement du virus, sans tomber malade.

Par contre, si votre système immunitaire est affaibli, il laisse la porte grande ouverte aux virus - qui vont facilement s'installer dans votre corps.

La conclusion est donc simple, vous attrapez un rhume à cause d'un système immunitaire qui fonctionne mal.

De nombreux facteurs peuvent affaiblir le système immunitaire, mais les plus courants sont les suivants :

  1. Une consommation excessive de sucre et de céréales
  2. Un manque de sommeil
  3. Une mauvaise gestion des stress émotionnels au quotidien
  4. Une carence en vitamine D, comme évoqué ci-après
  5. Toute combinaison des facteurs qui précèdent

La carence en vitamine D : un autre facteur qui peut vous faire ‘attraper’ un rhume

La recherche a confirmé que le fait « d'attraper » un rhume ou une grippe peut être le symptôme d'une carence en vitamine D sous-jacente.

La vitamine D est un agent antimicrobien puissant, produisant de 200 à 300 peptides antimicrobiens dans votre corps, qui tuent les bactéries, les virus et les champignons. Un taux suboptimal de vitamine D nuit considérablement à votre réponse immunitaire et vous rend bien plus vulnérable au rhume, à la grippe et aux autres infections respiratoires.

La meilleure source de vitamine D est l’exposition directe au soleil. Même si, pour bon nombre d’entre nous, cela n’est pas facile en hiver, il est important de faire de son mieux pour obtenir de la vitamine D par une exposition aux UVB, car cette méthode présente de nombreux autres avantages.

La meilleure alternative au soleil est l’utilisation d'un appareil de bronzage sûr. Si vous n'avez accès ni au soleil naturel, ni aux UV artificiels, vous pouvez envisager de prendre un supplément de vitamine D3 par voie orale - mais sachez que des données de plus en plus nombreuses suggèrent que les suppléments ne valent pas l’exposition au soleil, car les rayons UV apportent de nombreux bienfaits pour la santé qu'il est impossible d’obtenir d'un complément alimentaire.

D'après les dernières recherches, de nombreux experts s'accordent aujourd'hui pour recommander un taux d’environ 35 UI de vitamine D par livre de poids corporel. Cette recommandation est valable également pour les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes.

Toutefois, gardez à l’esprit que les besoins en vitamine D varient grandement d'une personne à une autre, car votre taux dépend de nombreux facteurs, tels que la couleur de votre peau, la région dans laquelle vous vivez, et votre temps d’exposition régulière au soleil.

Donc bien que ces recommandations vous donnent une idée des besoins probables de la plupart des gens, il est tout simplement impossible de faire une recommandation globale qui corresponde aux besoins de chacun.

La seule façon de déterminer votre dose optimale est de faire faire une analyse de sang. Dans l’idéal, vous devriez maintenir un taux de vitamine D entre 50 et 70 ng/ml tout au long de l’année.

Combien de temps dure un rhume .... et comment vous en débarrasser plus rapidement ?

Les rhumes sans complications durent entre huit et neuf jours, mais environ 25% d’entre eux durent environ deux semaines, et 5 à 10% durent trois semaines. Même le rhume le plus tenace guérit généralement en quelques semaines ; c’est d'ailleurs l’une des façons de faire la différence entre un rhume et une allergie.

Un rhume dure, au plus, quelques semaines, mais les symptômes allergiques peuvent durer toute une saison.

La vitesse à laquelle vous vous rétablissez dépend généralement de vous et de votre hygiène de vie en général - et il ne s'agit pas de recourir aux remèdes en vente libre contre le rhume et la toux, ni aux antipyrétiques.

En fait, tant que votre fièvre ne dépasse pas 38,9°C (soit 102°F), il n’est pas nécessaire de la faire baisser. Les virus du rhume ne se reproduisent pas lorsque la température du corps est élevée, une légère fièvre peut donc vous aider à vous en débarrasser et à vous sentir mieux plus rapidement.

Il vaut mieux éviter également de prendre des antalgiques disponibles en vente libre, car une étude a montré que prendre de l’aspirine et du Tylénol (acétaminophène) supprime la capacité du corps à produire des anticorps pour détruire le virus du rhume.

La prise excessive d'aspirine est même associée à des complications pulmonaires, notamment à l’œdème pulmonaire, une accumulation anormale de liquide dans les poumons. Ne prenez ces médicaments qu’en cas d'absolue nécessité, par exemple si votre température dépasse 40,5°C (105°F), que vous souffrez de fortes douleurs musculaires ou de faiblesse.

Stratégies diététiques pour soigner le rhume

Si vous sentez arriver un rhume ou la grippe, ce n’est PAS le moment de consommer du sucre, QUEL QU’IL SOIT, des édulcorants artificiels ni des aliments transformés. Le sucre est particulièrement nocif pour votre système immunitaire - qui a besoin d’être renforcé, et non affaibli, pour combattre une infection naissante.

Si vous avez attrapé un rhume, vous devez fuir le sucre comme la peste, y compris sous forme de jus de fruits et même de céréales (qui se décomposent en sucre dans le corps).

Lorsque vous êtes enrhumé, il faut immédiatement traiter TOUS les facteurs contributifs, ce qui nécessite, entre autres, d'adapter votre alimentation et de favoriser les aliments qui renforcent le système immunitaire. Ces aliments sont détaillés dans le tableau ci-dessous.

Lait cru bio de vaches nourries à l’herbe et/ou protéines de lactosérum de bonne qualité

Aliments fermentés tels que kéfir cru, kimchi, miso, pickles, choucroute, etc., qui sont riches en probiotiques, c’est-à-dire en bonnes bactéries.

Œufs crus bio de poules élevées en plein air, de préférence d'un éleveur local

Bœuf nourri à l’herbe

Noix de coco et huile de noix de coco

 Acides gras oméga-3 d'origine animale, par exemple sous forme d'huile de krill

Fruits et légumes cultivés localement, en fonction de votre type métabolique

Champignons, en particulier des champignons reishi, shiitake et maîtaké, qui contiennent du bêta-glucane (qui renforce le système immunitaire)

Ail, un puissant antimicrobien qui tue les bactéries, les virus et les champignons. Il doit idéalement être frais, consommé cru, écrasé au moment de le manger avec le dos d'une cuillère

Des plantes aromatiques et épices ayant un ORAC élevé : curcuma, origan, cannelle et clous de girofle.

Veillez à boire suffisamment d’eau fraiche et pure L’eau est essentielle au fonctionnement optimal de tous les systèmes du corps, et contribuera à vous déboucher le nez et à ramollir les sécrétions. Vous devez boire suffisamment d’eau pour que votre urine soit jaune pâle.

Soupe de poulet. Oui, cela fonctionne ! Le poulet contient un acide aminé naturel, la cystéine, capable de fluidifier les mucosités présentes dans les poumons et de les rendre moins collantes, elles sont donc plus faciles à évacuer. Toutefois, les soupes en conserve ne donneront pas d'aussi bons résultats qu'une soupe maison.

Trois réflexes d'hygiène de vie anti-rhume

1. Bien dormir, et suffisamment : observez vos habitudes de sommeil. Si vous ne dormez pas suffisamment, ou que votre sommeil n’est pas réparateur, vous courrez davantage de risques d’être victime d'une agression virale. Votre système immunitaire est plus fort lorsque vous n’êtes pas en manque de sommeil.

2. Une activité physique régulière : avoir une activité physique régulière est une stratégie essentielle pour augmenter votre résistance aux maladies. Il a été prouvé qu'une activité physique modérée et régulière peut réduire votre risque de maladie respiratoire en renforçant votre système immunitaire. Une étude a même découvert que les personnes qui font du sport régulièrement (au moins cinq fois par semaine) réduisent leurs risques d'attraper un rhume de près de 50%.

Toutefois, si vous vous sentez déjà malade, n’en faites pas trop. Un excès d'activité physique peut infliger trop de stress à votre corps, ce qui risque d'affaiblir votre système immunitaire - et ce n’est pas ce que vous recherchez.

Vous pouvez vous contenter d'une promenade si vous êtes enrhumé, ou simplement réduire un peu votre entrainement habituel.

3. Gérez vos problèmes émotionnels : les stresseurs émotionnels peuvent également vous prédisposer à une infection et empirer les symptômes du rhume.  Trouver des moyens de gérer le stress quotidien contribue à avoir un système immunitaire renforcé et résilient.

Des suppléments qui chassent les agents pathogènes

Les compléments alimentaires peuvent être bénéfiques en cas de rhume, mais ils ne doivent être utilisés qu’en appoint des mesures d'hygiène de vie évoqués.

Zinc : pris dans la journée, dès les premiers symptômes, le zinc peut réduire la durée de votre rhume d’environ 24 heures ainsi que la sévérité des symptômes.

Vitamine C : un antioxydant très puissant ; prenez une forme naturelle, comme l’acérola, qui contient également des micronutriments Vous pouvez en prendre plusieurs grammes toutes les heures jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux, à moins que vous ne commenciez à avoir des selles liquides.

Huile d'origan : plus sa concentration en carvacrol est élevée, plus elle est efficace. Le carvacrol est l'agent antimicrobien le plus actif de l’huile d'origan.

Propolis : une résine recueillie par les abeilles et l’un des composés antimicrobiens dont le spectre d'activité est le plus étendu qui soit ; la propolis est également la source d’acide caféique et d’apigénine la plus riche qui existe, deux composés très importants qui stimulent la réponse immunitaire et combattent même le cancer.

Un thé préparé avec un mélange de fleurs de sureau, d'achillée, d’eupatoire perfoliée, de menthe poivrée et de gingembre : à boire bien chaud et plusieurs fois par jour pour lutter contre le rhume ou la grippe. Il fait transpirer, ce qui aide à éliminer le virus de votre organisme.

Extrait de feuilles d’olivier : les anciennes civilisations égyptienne et méditerranéenne l’utilisaient à de nombreuses fins thérapeutiques, et il est largement reconnu comme solidifiant naturel et non toxique du système immunitaire.

Rappelez-vous de ce conseil : lavez-vous les mains ‘intelligemment’

Vous laver fréquemment les mains est l’une des façons les plus simples d’en éliminer les germes et les virus et de réduire vos risques de tomber malade. Se laver les mains minutieusement est vraiment une mesure préventive importante, car il y a bien plus de risques de transmettre une infection en serrant la main de quelqu’un, qu’en l’embrassant.

L’eau et le savon conviennent très bien. Ne faites pas l’erreur d'utiliser des savons antibactériens, car leur utilisation généralisée donne naissance à des souches bactériennes résistantes ou « super-bactéries », ce qui fait que leurs ingrédients perdent leur efficacité lorsqu’ils sont vraiment nécessaires, par exemple pour les chirurgiens avant une intervention.

De plus, le triclosan, le principe actif de la plupart des produits antibactériens, est un agent antibactérien qui tue les bactéries et inhibe la prolifération bactérienne. Le triclosan tue non seulement les bactéries, mais il a été démontré qu’il tue également les cellules humaines.

Se laver les mains trop souvent peut être contre-productif

Il y a une autre réserve importante à garder à l’esprit. Votre peau - et non le savon - est votre principale défense contre les bactéries.

Vous laver les mains ne doit pas devenir une obsession. Si vous les lavez trop souvent, vous risquez d’éliminer une grande partie de la graisse protectrice de votre peau, ce qui entrainerait des gerçures et des saignements.

Il est rare qu’un germe présent sur la peau pose problème - cela en devient généralement un lorsque vous le transférez vers votre nez, votre bouche, ou une plaie ouverte comme une gerçure. Vous laver les mains trop souvent peut donc être contre-productif, en offrant une porte d’entrée vers votre organisme à des agents pathogènes potentiellement dangereux.

Évitez les antibiotiques !

Le rhume peut être provoqué par plus de 300 virus différents, donc chaque fois que vous avez un rhume, il est dû à un virus distinct (par exemple l'adénovirus, le rhinovirus, le virus parainfluenza ou le coronavirus). Un virus est bien plus petit qu’une bactérie, c’est une minuscule grappe de matériel génétique entourée d'une enveloppe de protéine.

Il n’existe à ce jour AUCUN médicament capable de tuer ces virus. Les antibiotiques, y compris la pénicilline, n’ont aucun effet sur les virus, mais sont malheureusement (et inutilement) prescrits en abondance à cette fin.

Associé à l’administration excessive d'antibiotiques au bétail, cela contribue à l’augmentation vertigineuse du nombre de maladies résistantes aux antibiotiques.