Migraines, ce qui les provoque, et comment mieux les traiter


Attaque De Migraine

En bref -

  • La migraine est l’un des problèmes de santé les plus courants dans le monde, plus répandue que le diabète, l'épilepsie et l'asthme combinés.
  • Une étude observationnelle a récemment découvert que les personnes qui souffrent de migraines ont une structure des vaisseaux sanguins du cerveau différente par rapport à ceux qui ne souffrent pas de migraines, entraînant une plus grande asymétrie dans le débit sanguin de l’hémisphère.
  • Il semble que les facteurs environnementaux jouent un rôle important dans le déclenchement d'une crise de migraine. Cela comprend certains aliments et boissons, les changements hormonaux, le stress, les stimuli externes, comme les parfums ou les lumières, la déshydratation et les changements dans le cycle du sommeil.
  • L’aspartame et les OGM sont connus pour provoquer des maux de tête et déclencher les migraines.
  • La prévention des migraines commence par l’évitement des déclencheurs. Le plus souvent, cela signifie manger des aliments sains complets (en évitant ceux transformés) et gérer votre stress.
Taille du texte:

Dr. Mercola

 Je suis heureux de n’avoir jamais souffert de migraine, car elle est pourtant l’un des problèmes de santé les plus courants au monde – plus répandue que le diabète, l’épilepsie et l’asthme combinés. En outre, il s’agit de l'une des 20 premières causes d'incapacité de travail chez les adultes.

Le trouble est plus présent chez les femmes, avec environ 15 à 18 pour cent des femmes dans le monde qui les subissent, contre six à sept pour cent des hommes. Environ 60 pour cent des femmes ont eu des migraines liées à la menstruation, ce qui signifie qu’elles ont tendance à coïncider avec leur cycle menstruel.

Mis à part la lancinante et intense douleur, qui peut apparaître d’un seul côté de la tête, ou des deux côtés, certaines personnes ressentent des signes avant-coureurs de la migraine (les migraines avec aura) . Il peut y avoir des nausées, des vomissements, de la fièvre, des frissons, des sueurs, et/ou une sensibilité à la lumière, au son et aux odeurs.

Les personnes souffrant d’une migraine pour la première fois peuvent être très effrayées par les symptômes neurologiques, qui peuvent ressembler à ceux d’une attaque :   une vision floue, voir même une courte perte visuelle , et/ou la vision de taches ou de lignes ondulées, et/ou des picotements dans les bras ou les jambe.

Les migraines peuvent être liées à une structure anormale des vaisseaux sanguins

Une théorie de longue date explique que la migraine serait provoquée par des changements vasculaires dans le cerveau : la constriction des vaisseaux sanguins et la baisse du débit sanguin, suivie par des étirements et la dilatation des vaisseaux, ce qui active les neurones de la douleur et de signalisation.

Cependant, les recherches les plus récentes ont écarté cette théorie, les chercheurs ayant déterminé que les migraines ne sont pas précédées par une constriction et une diminution du flux sanguin, mais plutôt par une augmentation du flux sanguin de près de 300 pour cent. Malgré cela, la circulation semble normale, voire légèrement réduite, quand l'attaque bat son plein.

Plus récemment, une petite étude d'observation a constaté que les migraineux (les gens qui subissent des migraines) ont tendance à avoir une structure de vaisseaux sanguins différente des personnes ne souffrant pas de migraines.

Trois types de sujets ont été inclus dans l'étude. Sur 170 sujets, 56 ont subi des migraines avecaura, 61 des migraines sans aura, et 53 ont été inclus en tant que témoins.

En utilisant l'angiographie par résonance magnétique, les chercheurs ont examiné la structure des vaisseaux sanguins et les changements dans la circulation sanguine cérébrale, en se concentrant sur un système d'artères qui fournit du sang au cerveau appelé « polygone de Willis ».

Ils ont trouvé qu’un polygone de Willis incomplet était significativement plus fréquent chez ceux qui subissent des migraines avec ou sans aura, par rapport au groupe de contrôle (73 pour cent contre 51 pour cent et 67 pour cent respectivement).

En conséquence, comparés à ceux ayant un polygone de Willis complet, ceux qui présentaient un polygone incomplet avaient une plus grande asymétrie hémisphérique du débit sanguin cérébral. Selon l’un des auteurs de l'étude, le Dr. John Detre, docteur en médecine, professeur de neurologie et de radiologie :

Les anomalies dans le polygone de Willis et la circulation sanguine étaient plus importantes dans l'arrière du cerveau, où se situe le cortex visuel. Cela peut expliquer en partie pourquoi les auras de migraine plus courantes consistent en des symptômes visuels : tels que voir des distorsions, des taches ou des lignes ondulées.

Autres hypothèses

Il y a aussi d'autres hypothèses, par exemple, une méta-analyse de 29 études d'associations pangénomiques a identifié récemment cinq régions génétiques liées à l'apparition de la migraine et 12 régions génétiques associées à une susceptibilité à la migraine. En plus de cela, pas moins de 134 régions génétiques qui semblent accroître la sensibilité à la migraine ont été identifiées.

Une autre étude publiée en début d’année suggère que l’intense et lancinante douleur qui est la marque d’une migraine peut être provoquée par l’hyperactivité dans la signalisation de la douleur des neurones sensoriels de votre cerveau.

Une troisième hypothèse est que la migraine apparaît suite à un trouble du système nerveux, très probablement dans votre tronc cérébral. Même si la plupart des régions de votre cerveau n'enregistrent pas ou ne transmettent pas de signaux de douleur, un réseau de nerfs appelé nerf trijumeau le fait. La douleur est relayée par le réseau trijumeau à une zone dans votre tronc cérébral appelée noyau trijumeau.

De là, elle est acheminée vers le cortex sensoriel de votre cerveau, qui est impliqué dans votre prise de conscience de la douleur et des autres sens, ce qui active d'abord votre nerf trijumeau, déclenchant la migraine.Cela est encore en cours de discussion, mais certains chercheurs croient que la libération d’une onde de neurotransmetteurs à travers votre cortex peut stimuler directement votre nerf trijumeau, ce qui déclenche la réaction en chaîne qui se termine dans la transmission des signaux de la douleur.

Outre celles déjà mentionnées, d'autres théories suggèrent :

  • Des changements dans la sérotonine chimique du cerveau. Lorsque les niveaux baissent, les vaisseaux sanguins, y compris ceux du cerveau, enflent et deviennent enflammés, ce qui peut provoquer la douleur de la migraine.
  • Une perturbation des énergies subtiles qui circulent dans tout votre corps ; parallèlement à cela les problèmes émotionnels non résolus se manifestent dans votre corps comme des maux de tête.
  • Une carence en vitamine B. Il apparaît dans une étude que les suppléments de vitamine B6, B12, et d'acide folique peuvent réduire par deux les migraines sur une période de six mois. Des études précédentes, telles qu’une étude de 2004 de l’European Journal of Neurology, ont signalé que même des doses élevées de B2 (riboflavine) peuvent aider à prévenir les crises de migraine.

Déclencheurs communs de la migraine

Il semble que les facteurs environnementaux jouent un rôle important dans le déclenchement d'une crise de migraine. Voici quelques-uns des facteurs le plus fréquemment rapportés :

Aliments et boissons :
Beaucoup de gens éprouvent des migraines quand ils mangent certains aliments, en particulier: le blé, les produits laitiers, le sucre, les conservateurs artificiels ou les additifs chimiques, la charcuterie ou la viande transformée, l’alcool (surtout le vin rouge et la bière), l'aspartame, la caféine et les OGM. La caféine peut aussi déclencher une attaque - Parfois un excès de noix
Changements dans le cycle de sommeil : l’hypersomnie et un manque de sommeil peuvent déclencher une migraine. Hormones : Certaines femmes ressentent des migraines avant ou pendant leursrègles, pendant la grossesse ou pendant la ménopause. D'autres subissent des migraines à cause des médicaments hormonaux comme les pilules contraceptives ou les traitements hormonaux substitutifs
Allergies : Y compris les allergies alimentaires, les sensibilités alimentaires et les sensibilités chimiques Stress/Post-stress : Tout type de traumatisme émotionnel peut déclencher une migraine, même une fois le stress passé Stimuli externes : Les lumières brillantes, les lampes fluorescentes, les bruits forts et les odeurs fortes
Déshydratation Déshydratation et / ou faim. Sauter des repas ou jeûner sont des déclencheurs courants L'effort physique : Un exercice extrêmement intense ou même les relations sexuelles sont connus pour provoquer la migraine Les changements climatiques, et / ou les changements d'altitude

Les allergies alimentaires sont-elles la cause de vos migraines ?
Ces aliments se trouvent parmi ceux reconnus pour pouvoir provoquer des migraines :

Blé et Gluten

Lait de vache (y compris les yaourts et les glaces)

Céréales

Sucre de canne

Levure

Maïs

Agrumes

Œufs

Aspartame

OGM

 

 

Je vous conseille d'éviter autant que possible les aliments transformés, car ils contiennent une variété de colorants alimentaires, des arômes, des conservateurs et d'autres additifs qui pourraient favoriser les migraines et les maux de tête, en plus des autres symptômes d'allergie alimentaire. Les réponses aux questions suivantes peuvent vous aider à déterminer si oui ou non vous souffrez d’une allergie ou d’une sensibilité alimentaire :

  • Ressentez-vous des ballonnements après les repas, des gaz, des éructations fréquentes, ou tout autre problème digestif ?
  • Souffrez-vous de constipation ou de diarrhée chronique ?
  • Avez-vous le nez bouché après les repas ?
  • Ressentez-vous un manque d’énergie ou vous sentez-vous somnolent après avoir mangé ?

Si vous répondez oui à l'une de ces questions, vous voudrez peut-être l’approfondir. Tenir un journal alimentaire détaillé est la meilleure façon de commencer la traque des aliments potentiellement inducteurs de la migraine.

L'une des meilleures choses que vous puissiez faire si vous pensez souffir d'une allergie alimentaire est faire un régime d'élimination. Il suffit d'enlever tous les aliments contenant ce à quoi vous croyez être allergique et de voir si vos symptômes s’améliorent au cours des jours qui suivent. Si vous n'avez aucune idée des aliments auxquels vous êtes allergique, vous pouvez arrêter de manger tous ceux qui apparaissent dans le tableau ci-dessus.

Gardez à l'esprit qu'en fonction de la fréquence typique de vos migraines, vous devrez peut-être éviter le(s) aliments(s) suspects pendant quelques semaines afin d'évaluer s'il y a un effet ou non.

Pour confirmer les résultats, vous devrez prendre l'aliment ou la boisson en question (avec l'estomac vide). Si l'aliment suspecté est coupable, normalement vous serez capable de sentir les symptômes de l'allergie en moins d'une heure ; puisque parfois les migraines peuvent avoir un temps de latence plus long, vous vous concentrerez sur les ballonnements ou la somnolence.

Méfiez-vous de l'aspartame et des OGM

L'aspartame et les OGM sont connus pour provoquer des maux de tête et déclencher des migraines. L'aspartame peut aussi déclencher d'autres symptômes neurologiques tels que des troubles visuels et des picotements dans les extrémités. J’ai d’ailleurs diagnostiqué une migraine à ma sœur, qui était aussi mon chef de bureau lorsque j’ai commencé à pratiquer la médecine. Elle avait eu l'aura visuelle qui est courante et vous donne l’impression d’être  victime d'un AVC. Elle était très réactive à l'aspartame et il suffit simplement qu’elle en sente l’odeur pour souffrir d’une migraine.

L'un des principaux problèmes de l'aspartame est le méthanol qu'il forme dans votre corps. Le méthanol agit comme un cheval de Troie, transporté dans les tissus sensibles de votre corps, comme votre cerveau, où une enzyme appelée l'alcool déshydrogénase (ADH) le transforme en formaldéhyde. Il peut causer des ravages sur les protéines sensibles et l’ADN.

Les migraineux pourront reconnaître aisément plusieurs des symptômes de l'empoisonnement au méthanol, qui comprend des maux de tête, une migraine lancinante, des bourdonnements d'oreille, des étourdissements, des nausées, des troubles gastro-intestinaux, de la faiblesse, des vertiges, des frissons, des trous de mémoire, des engourdissements et des douleurs lancinantes dans les extrémités, des troubles du comportement et des névrites.

Régime alimentaire pour soulager les migraines

Éliminez tous les produits avec gluten

Favorisez les produits d’agriculture biologique, et produits d’animaux nourris à l'herbe ou au pâturage qui ne contiennent ni additifs ni ingrédients génétiquement modifiés

Éliminez tous les édulcorants artificiels, surtout l'aspartame. Ma sœur est parmi ceux qui souffrent immanquablement d’une migraine s’ils consomment de l'aspartame.

Consommez des carbohydrates qui proviennent principalement des légumes (sauf les pommes de terre et le maïs, qui en général devraient être évités).

Favorisez les aliments entiers, non transformés, consommés crus ou seulement légèrement cuits (idéalement, essayez de manger au moins un tiers de vos aliments crus, ou autant que vous pouvez)

Nourriture de haute qualité, des sources locales

Astuces naturelless pour soulager une migraine rapidement

Pour prévenir les migraines, il faut commencer par éviter les déclencheurs. Le plus souvent, cela signifie manger des aliments complets sains (en évitant les plus transformés) et gérer votre stress efficacement.

L'exercice régulier peut aussi aider à garder à distance les migraines par l'amélioration de votre réponse au stress ainsi que des conditions inflammatoires sous-jacentes qui peuvent déclencher des migraines. Idéalement, ce sont les choses sur lesquelles vous devez vous concentrer pour réduire complètement vos migraines. Cela dit, si vous subissez une migraine et vous avez besoin d'un soulagement immédiat, vous pouvez essayer une ou plusieurs des mesures suivantes :

Stimulez la capacité de votre corps à neutraliser la douleur. En faisant pression sur un nerf juste sous votre sourcil, vous pouvez entraîner votre glande pituitaire à libérer des endorphines qui stopperont la douleur immédiatement.

 Techniques de libération émotionnelle (EFT). Les néophytes qui utilisent ce procédé simple obtiennent un soulagement dans 50 à 80 pour cent des cas et, très souvent, le soulagement est complet et permanent.

Prendre de 1/2 à 3 cuillères à café de poivre de Cayenne dans un verre de 20 cl d'eau (chaude ou froide). Le cerveau libère des endorphines lorsque le poivre de Cayenne arrive à la muqueuse de l'estomac. Une autre alternative est d'avaler une cuillerée de pâte de wasabi

Arôme de pomme verte. Une étude a révélé que cet arôme soulage considérablement la douleur de la migraine. Cela peut fonctionner aussi avec d'autres parfums que vous aimez, c'est pourquoi consulter un aromathérapeute peut être bénéfique

Compresse chaude/froide :
 Alternez des compresses chaudes et froides sur votre front et/ou derrière votre cou

Massez vos oreilles, le lobe de l’oreille, et la "couronne" de votre tête - l'anneau des muscles entourant votre tête là où vous poseriez une couronne