Changez les règles du jeu en prenant le contrôle de votre santé

Dr. Mercola

En bref -

  • La médecine conventionnelle est excellente dans diagnostic de la maladie, mais elle échoue lamentablement dans le traitement. Elle ne traite que les symptômes et non la cause, et normalement en utilisant des médicaments toxiques
  • Il existe des alternatives plus sûres et moins coûteuses qui peuvent vraiment répondre à la cause de la maladie. Invariablement, la récupération de la santé et le traitement de la maladie impliquent aborder votre régime alimentaire, l'exercice et d'autres facteurs en relation avec le style de vie
  • Au cours des 18 dernières années, nous avons été en mesure d'atteindre des centaines de millions de personnes partout dans le monde avec des informations susceptibles d'améliorer leur santé avec des messages de sauvetage
Taille du texte:

Par le Dr. Mercola

Ce site a été créé il y a 18 ans (www.mercola.com), en 1997, quand j’ai combiné mes deux grandes passions dans la vie - la santé et de la technologie - et assumé comme ma mission de partager les nouveaux développements en matière de santé naturelle avec un plus large public.

Grâce à vous, ce site est devenu le site de santé naturelle le plus visité au monde pendant les 11 dernières années.

Grâce à votre soutien fidèle, nous avons lentement mais sûrement réveillé le monde contre les fausses promesses de l’opinion médicale conventionnelle qui est voué à l’échec et qui revendique que la maladie est mieux traitée avec des médicaments, alors que le gouvernement sait ce qui est le mieux pour votre santé et ce qui devrait être appliqué pour vos options en matière de santé.

Dans cette vidéo qui vient d’être terminée et qui n’a pas été diffusée auparavant, je parle du chemin que j’ai parcouru vers la santé, sur ce qui m'a finalement conduit à ma philosophie et mes recommandations actuelles.

Apprentissage par l'expérience

L'expérience est un professeur formidable, et beaucoup de ce que j’enseigne aujourd'hui a surgi à partir des leçons que j’ai apprises quand j’essayais d’être plus sain. J’ai fait beaucoup d'erreurs, et je me suis trompé à cause de nombreux mensonges et tromperies, et de la confusion de la médecine conventionnelle.

Comme tant d'autres, j’ai grandi en mangeant des céréales pour le petit déjeuner et de la margarine totalement crue et j’étais en bonne santé. Mon régime était riche en glucides et sucres et faible en gras, et il est indiscutable que cela a joué un rôle important dans la carie dentaire, contre laquelle je me suis battue pendant une grande partie de ma vie.

Avec le temps je suis devenu un adulte et j’avais une bouche pleine de amalgames. Finalement, j’ai découvert la vérité sur les amalgames – elles se composent de 50 pour cent de mercure - et en 2009, je me suis approché de Charlie Brown (président de Alliance pour une dentisterie sans mercure) à une Expo Santé Liberté à Chicago.

À cette occasion, je lui ai offert de collaborer avec lui afin de sensibiliser au sujet du mercure en dentisterie et pour aider à éliminer cette toxine de la dentisterie pour de bon.

Cela a été un partenariat très réussi, et le 10 octobre 2013, un traité international juridiquement contraignant a été signé pour contrôler l'utilisation de ce métal toxique, et cela en grande partie grâce au travail de la campagne pour une dentisterie sans mercure, le projet organisé et dirigé par Charlie Brown.

Le traité des Nations Unies, Convention de Minamata sur le mercure, exige la suppression progressive de nombreux produits contenant du mercure d'ici 2020.

Ce traité marque surtout le début de la fin des amalgames dentaires dans le monde entier, car il exige à chaque nation de mettre en place graduellement une réduction dans l’emploi des amalgames, il est entré en vigueur immédiatement.

Depuis lors, j’ai établi un partenariat avec un certain nombre d’organisations de santé et de recherche qui sont de véritables défenseurs de la santé, et des éducateurs, y compris : GrassrootsHealth, Fluoride Action Network, National Vaccine Information Center, Institute for

Responsible Technology et Organic Consumers Association.

Ensemble, nous avons formé une coalition à but non lucratif appelée Health Liberty, dédiée à l'amélioration de l'éducation de base centrée sur l’importance de la santé, la sécurité alimentaire et la question du consentement éclairé.

Une passion pour l'exercice m’a conduit vers la médecine

Ma mère m'a inculqué une passion pour la lecture. En 1968, j’ai pris le livre du Dr. Ken Cooper, Aérobic, qui a déclenché une passion pour l'exercice que j’ai pratiqué régulièrement pendant les 47 dernières années, ne prenant jamais plus de quelques jours de repos à un moment donné.

Effectivement, le Dr. Cooper a conçu le programme d'exercices pour les astronautes de la NASA, mais à part le fait de garder en forme les astronautes dans un environnement anti-gravité, l'exercice n'a pas été perçu très favorablement ici-bas sur terre.

Quand j’ai commencé à courir, les gens jetaient des choses sur moi parce qu'ils pensaient que j’étais une sorte de voyou ou que j’échappais de la scène d'un crime ! Simplement, les gens ne couraient pas « sans raison » aux années 60.

J’étais un étudiant de première année au collège lorsque le premier homme est arrivé sur la lune. Comme pour le reste de la nation, cet événement a attiré mon attention, et j’ai décidé que je voulais être astronaute. La meilleure façon de le faire était de rejoindre l'Air Force Academy.

Malheureusement, il était difficile d'être nommé par le Congrès pour y entrer, alors en attendant, je continuais mon éducation, en mettant l'accent sur le génie. Plus tard, j’ai passé à pré-med - en grande partie parce que j’étais tellement excité à propos de l'exercice et de la santé.

Au début de l'école de médecine, l’un de mes professeurs a dit à notre classe que le temps d’obtenir notre diplôme, la plupart de ce que nous avions appris serait périmé ou obsolète.

Vraiment, l'élément clé de notre éducation était de nous enseigner comment apprendre, et cela est resté avec moi depuis - je n’ai jamais atteint un point où j’ai pensé que je savais tout et que je n’ai plus besoin d'apprendre. Bref, l'école de médecine m'a appris à devenir un étudiant perpétuel, et cette attitude m'a bien servi.

Malheureusement, la plupart des médecins ignorent ce message et s’obstinent à mettre en pratique une médecine qui n’est pas mise à jour.

La nutrition comme médecine

La médecine conventionnelle est excellente lors du diagnostic de la maladie, mais elle échoue lamentablement dans les approches de traitement. Généralement, elle se concentre sur le traitement des symptômes et non sur les causes, et elle le fait en utilisant des médicaments toxiques qui, souvent, causent des problèmes plus dangereux que la maladie initiale.

La découverte de la nutrition en tant que méthode de guérison n’a pas été révolutionnaire pour moi. Ça m'a vraiment ouvert les yeux et m'a donné une perspective complètement différente sur la santé et la guérison. J’avais déjà commencé à fouiller dans la médecine et à me pencher sur la littérature relative à la nutrition, et j’ai commencé à assister à des conférences sur les modalités alternatives de guérison, normalement tous les mois, pour acquérir les connaissances et les compétences pour aider les gens à guérir.

Ensuite j’ai appliqué ce que j’avais appris dans ma pratique médicale et j’ai obtenu d'excellents résultats - tant et si bien que finalement je suis arrivé au point où je me suis dit « Ce truc fonctionne vraiment ! » et avec cela, je me suis engagé à pratiquer la médecine sans médicaments.

Lorsque j’ai signalé à mes patients cette nouvelle orientation, 70 pour cent d'entre eux m’ont quitté. Ils étaient peu prêts à cesser d'utiliser les médicaments dont ils étaient sûrs pour faire face à leurs problèmes de santé avec la nutrition et d'autres changements de style de vie.

Cela s’est avéré être une bénédiction, car les patients qui me restaient voulaient vraiment aller mieux et étaient prêts à faire le travail. Finalement, la nouvelle du succès de la guérison s’est répandue, et au fil des années, je fini par traiter les patients de partout dans le monde.

Avoir une longueur d’avance...

Au cours des 18 dernières années, j’ai été souvent parmi les premiers à communiquer dans les médias et à la plus large audience les stratégies de guérison et pour aller bien de manière naturelle. La vérité est que votre corps a une capacité innée à guérir.

Il est conçu pour aller vers la santé et pour rester éloigné de la maladie - à condition que vous lui donniez le support de base dont il a besoin en termes de nutrition, le mouvement physique, l'exposition à la lumière du soleil, etc.

Par exemple, en 2000, je me mis à parler de l'importance de la vitamine D pour la santé au-delà du rachitisme, et j’ai mis en garde les gens contre les effets de l’évitement de l'exposition au soleil pendant plus de 15 ans. Heureusement, maintenant la littérature médicale a établi fermement que la vitamine D est essentielle pour la santé, et que sa carence joue un rôle dans de dizaines de maladies chroniques.

Il y a quinze ans, j’ai commencé aussi à tirer la sonnette d'alarme sur les aliments génétiquement modifiés (GM), à dire aux personnes de les éviter afin de protéger leur santé.

Maintenant, le débat public sur les aliments génétiquement modifiés a finalement été mis en évidence, et les efforts de base ont conduit à des initiatives de vote pour étiqueter les organismes génétiquement modifiés (OGM) dans de dizaines d'États, et les grands médias comme

National Geographic signalent que les aliments génétiquement modifiés sont une fraude dangereuse.

Depuis près de 15 ans de longue lutte contre l’emploi du mercure et du fluorure continue

En 1998, j’ai prévenu mes lecteurs pour qu’ils évitent les dentistes utilisant encore des amalgames au mercure dans leur pratique, après avoir appris cette douloureuse leçon moi-même. Vraiment les amalgames n’ont pas de place dans la dentisterie moderne. Il s’agit d’une pratique désuète, et placer des pouces de neurotoxines à proximité de votre cerveau n'a tout simplement aucun sens. Comme indiqué précédemment, le traité international sur le mercure annonce maintenant le début de la fin du mercure en dentisterie.

Toujours en 1998, j’ai commencé à écrire sur les dangers de la fluoration de l'eau, en soulignant que le fluorure est un médicament toxique qui s’accumule dans votre corps et peut détruire les enzymes humaines. Depuis lors, les preuves contre le fluorure en tant que panacée pour les caries dentaires sont devenues plus fortes, et la lutte pour supprimer le fluorure des réserves municipales d'eau continue.

Ici, nous travaillons en partenariat avec le Fluoride Action Network (Réseau sur l’action du fluorure) dont l’intention (comme la mienne) est d’éliminer le fluorure de l'eau potable et pas seulement aux États-Unis, mais partout dans le monde.

Comme le montrent tous ces exemples, il faut habituellement une décennie d’années ou plus pour inverser les mythes médicaux profondément enracinées, peu importe leur manque de base scientifique.

Mais finalement, la vérité a tendance à l'emporter, et je crois qu'il est seulement une question de temps avant que la fluoration de l'eau ne soit considérée pour ce qu'elle est vraiment – l’une des plus grandes erreurs de la santé publique de l'histoire des États-Unis, plutôt que d'être

l’une des plus grandes réalisation de la santé publique du 20ème siècle ...

Plus tôt cette année, le gouvernement américain a finalement admis que les Américains ont été surexposés au fluorure et, pour la première fois depuis 1962, le niveau recommandé de fluorure dans l’eau potable a été baissé.

Cela ne suffit pas, mais c’est un pas dans la bonne direction. J’ai aussi commencé à travailler avec une organisation au Mexique qui développe un système d'élimination des fluorures low-tech que même les communautés rurales les plus pauvres pourront utiliser pour améliorer la qualité de leur eau potable.

Les premiers avertissements émis – des années à l'avance

En 2006, j’ai commencé à avertir contre un édulcorant artificiel, l’aspartame, convaincu qu'il s’agissait de l'un des additifs les plus dangereux dans l'approvisionnement alimentaire. Depuis lors, la littérature médicale s’est remplie avec des études démontrant ses effets nocifs. Non seulement les édulcorants artificiels favorisent effectivement l'obésité, ils aggravent également le diabète et ils ont beaucoup d'effets secondaires.

J’ai été le premier à émettre dans les médias un avertissement sévère contre Vioxx. En 1999, j’ai découvert une étude qui montrait que les personnes prenant ce médicament avaient un risque massivement accru de mourir d'une maladie cardiaque et d’un AVC, et j’ai publié cette information dans ma newsletter.

Effectivement j’ai émis le premier avertissement public contre Vioxx alors qu'il était encore à la phase des essais cliniques - une année avant qu’il ne soit disponible par prescription. Je l'avais prédit, Vioxx serait retiré du marché une fois que l’augmentation dans les décès cardiaques serait enfin reconnue et, effectivement, c’est exactement ce qui est arrivé. Mais pas avant que plus de 60.000 personnes soient mortes après avoir pris ce médicament vedette ...

Prenez le contrôle de votre santé, pour la vie!

Je voudrais encourager tous ceux qui sont vraiment sceptiques à évaluer les évidences et à  mettre en pratique quelques-uns de ces principes de vie sains ; parce que la preuve ultime pour la plupart des gens est leur propre expérience.

Elle fonctionne ou elle ne le fait pas. Vous vous sentez mieux et en meilleure santé, ou vous ne le faites pas. Mon mantra est « Prenez le contrôle de votre santé », et mon but est de vous apprendre à descendre du manège des médicaments, qui ne traitent généralement que les symptômes tout en détériorant réellement votre santé.

Les médicaments peuvent également être mortels, et même lorsqu'ils sont correctement prescrits et administrés, ils tuent des centaines de milliers de personnes chaque année. Mon message est le suivant : il existe des alternatives plus sûres et moins coûteuses qui peuvent vraiment répondre aux causes de votre maladie.

Invariablement, la récupération de la santé et de traitement de la maladie impliquent d'aborder votre régime alimentaire, l'exercice, et d'autres facteurs relatifs au style de vie, dont la plupart coûtent peu ou rien.

+ Source et Référence