Essayez les massages pour soulager vos douleurs

Massage Thérapeutique

En bref -

  • Un massage thérapeutique peut soulager la douleur mieux que si l’on ne suit aucun traitement
  • Comparés à d'autres traitements contre la douleur, comme l'acupuncture ou la physiothérapie, les massages thérapeutiques s'avèrent également bénéfiques et ont peu d’effets secondaires
  • En plus de soulager la douleur, les massages thérapeutiques diminuent l'anxiété et améliorent la qualité de vie liée à l'état de santé
Taille du texte:

Dr. Mercola

Aux États-Unis, la douleur est à l’origine d’environ 80% des visites chez le médecin. La douleur, en particulier la douleur persistante et chronique, a non seulement des conséquences physiques pour les patients, mais également des conséquences sociales, mentales, émotionnelles et spirituelles.

Une personne confrontée à des douleurs peut avoir du mal à gérer les tâches quotidiennes et à prendre part à des activités sociales. La santé psychologique et la qualité de vie en souffrent souvent. Malheureusement, aux États-Unis, le premier réflexe pour traiter la douleur est la prise de médicaments.

Résultat, nous avons aujourd'hui une épidémie d’abus et de mauvaise utilisation d’opioïdes, les gens devenant rapidement dépendants des médicaments, souvent après en avoir pris pour soulager des douleurs chroniques, comme des douleurs dorsales. Les décès par overdose d'antidouleurs opiacés sont maintenant nettement plus nombreux que ceux par overdose de drogues illicites.

Le bon sens, si vous souffrez de douleurs chroniques, commande de tester toutes les autres options avant d’en arriver à prendre des médicaments sur ordonnance. Et l’une des options qui vaut réellement la peine d’être essayée, au vu de son efficacité et de ses excellents résultats en termes de sécurité, est le massage.

Les massages aident à soulager la douleur

Une revue systématique et méta-analyse, publiée dans le journal Pain Medicine, a porté sur 60 études de grande qualité et sept de faible qualité, qui ont étudié l’utilisation du massage pour traiter différents types de douleur, notamment des douleurs musculaires et osseuses, des maux de tête, des douleurs internes profondes, des douleurs liées à la fibromyalgie et des douleurs de la colonne vertébrale.

La revue a révélé qu’un massage thérapeutique peut soulager la douleur mieux que si l’on ne suit aucun traitement. Comparés à d'autres traitements contre la douleur, comme l'acupuncture ou la physiothérapie, les massages thérapeutiques se sont avérés également bénéfiques et ont présenté peu d’effets secondaires.

En plus de soulager la douleur, les massages thérapeutiques ont également diminué l'anxiété et amélioré la qualité de vie liée à l'état de santé. On ne sait pas comment les massages, qui consistent à manipuler les tissus mous, arrivent à atténuer la douleur, mais il est probable que plusieurs mécanismes entrent en jeu. Ils comprennent des facteurs :

  • Biomécaniques
  • Physiologiques
  • Neurologiques
  • Psychologiques

Le massage est loin d’être une nouveauté dans le soulagement de la douleur et il était décrit par Hippocrate comme une thérapie efficace dans le traitement des blessures sportives et de guerre. Comme indiqué dans Pain Medicine dans un appel à l'utilisation du massage thérapeutique pour le traitement de la douleur, nous avons désespérément besoin de cette pratique ancestrale dans notre culture du « tout médicament » :

« ...l’état d’esprit du ‘tout médicament’ de nombreux américains, y compris des investisseurs du marché pharmaceutique, a généré des problèmes de santé et des problèmes sociaux significatifs dans ce pays.

Ce problème est illustré aux États-Unis par la crise majeure de santé publique des douleurs chroniques et a été récemment mis en avant par son symptôme le plus flagrant - l’addiction aux opiacés et l’abus de leur utilisation. »

L’efficacité des massages pourrait s’expliquer par le fait qu’ils réduisent l’inflammation locale et soulagent du stress

Les bienfaits des massages thérapeutiques pour le soulagement de la douleur sont suffisamment établis pour qu'ils soient couramment utilisés au cours des physiothérapies et des rééducations de blessures. Au cours d'une étude, des chercheurs ont fait des biopsies musculaires des participants dont certains avaient reçu des massages thérapeutiques, et d'autres aucun traitement, pour des dommages musculaires liés au sport.

Il s’est avéré que les massages thérapeutiques ont réduit l’inflammation et favorisé la biogénèse mitochondriale dans le muscle squelettique.

De plus, une revue publiée dans le journal Thérapies Complémentaires en Pratique Clinique a révélé qu'un massage à pression modérée réduit la dépression, l'anxiété, le rythme cardiaque et le taux de cortisol, et modifie les tracés d’EEG qui indiquent une réponse de relaxation. D’après l’étude :

« Un massage à pression modérée augmente également l’activité vagale et fait baisser le taux de cortisol. »

La fréquence et la durée ont leur importance pour certains types de douleur

Anecdotiquement parlant, certaines personnes sont très soulagées par les massages, alors que d'autres ne le sont pas. La différence pourrait provenir de la durée. Les chercheurs du Group Health Research Institute à Seattle ont cherché la durée de massage optimale pour les personnes souffrant de douleurs cervicales chroniques.

Certains participants à l'étude ont reçu 30 minutes de massage deux à trois fois par semaine, d'autres des massages de 60 minutes, une à trois fois par semaine (un troisième groupe comparatif n'ayant reçu aucun massage).

En comparaison au groupe n’ayant pas reçu de massage, ceux en ayant reçu trois fois par semaine étaient presque cinq fois plus susceptibles de ressentir une nette amélioration de leurs fonctions et plus de deux fois plus susceptibles de ressentir une nette diminution de la douleur.

Les meilleurs résultats en termes de diminution de la douleur ont été ressentis par le groupe ayant reçu des massages de 60 minutes deux ou trois fois par semaine. Il apparaît que des massages plus longs et pratiqués plusieurs fois par semaine sont plus efficaces pour soulager les douleurs cervicales, en particulier pendant les quatre premières semaines.

Si vous essayez les massages thérapeutiques et ne ressentez pas de soulagement, essayez d’en modifier la durée et la fréquence. D'autres variables influent également sur l’efficacité des massages, comme la technique utilisée et le niveau de compétence du massothérapeute.

Si vous cherchez un massothérapeute, demandez à votre prestataire de soins de santé holistique de vous recommander un massothérapeute qualifié et expérimenté dans le type de douleur que vous cherchez à soulager.

Plus de 80% des hôpitaux proposent aujourd'hui des massages thérapeutiques

Un sondage de l’American Hospital Association (AHA) a révélé que 82% des hôpitaux offrant des thérapies complémentaires et alternatives proposent notamment des massages thérapeutiques. Parmi eux, plus de 70% offrent des massages thérapeutiques pour gérer et soulager la douleur. Cette pratique a gagné une réputation positive parmi ceux qui l’ont essayée. Selon l’American Massage Therapy Association (AMTA - Association américaine de massages thérapeutiques) :

« Dans un récent sondage de consommateurs commandé par l’AMTA, 91% des répondants ont admis que les massages étaient efficaces dans la réduction de la douleur et presque la moitié des personnes interrogées (47%) ont reçu un massage spécifiquement dans le but de soulager leur douleur. »

l’AMTA souligne que les massages ont un impact bénéfique sur la douleur par le simple effet du contact humain, et peuvent être particulièrement efficaces pour soulager les douleurs lombaires, la migraine et la douleur due au syndrome du canal carpien. L’AMTA signale plusieurs bienfaits prouvés des massages pour le soulagement de la douleur :

  • Le massage thérapeutique peut atténuer la perception de la douleur et l’anxiété chez les patients atteints de cancer
  • Le massage thérapeutique peut réduire les maux de tête post-traumatiques plus efficacement que les poches de froid instantané
  • Les massages reçus à l’hôpital après un pontage coronarien réduisent la douleur et les spasmes musculaires
  • Les massages favorisent la production d’endorphines par le cerveau. Selon l’AMTA, « les bienfaits des massages thérapeutiques qui s'appliquent à toutes sortes de douleurs incluent notamment la stimulation de la production d’endorphine par le cerveau et le fait que les patients gagnent en confiance pour l'amélioration de leur état. »

Des massages plus prononcés stimulent la circulation sanguine et améliorent l’apport en oxygène et en nutriments vers les tissus corporels et aide votre système lymphatique à éliminer les déchets. Ils soulagent également les muscles tendus et noués ainsi que les articulations raides, ce qui améliore la mobilité et la souplesse. On dit que les massages augmentent l’activité du nerf vague, l’un des dix nerfs crâniens, qui affecte la sécrétion des hormones responsables de l'absorption des nutriments, le rythme cardiaque et la respiration.

19 solutions non médicamenteuses pour soulager la douleur

Si vos douleurs sont supportables, essayez ces méthodes en premier lieu, avant de recourir à quelque antalgique que ce soit.

1. Éliminez ou diminuez radicalement les céréales et les sucres de votre alimentation : éviter les céréales et les sucres fera diminuer votre taux d’insuline et de leptine ainsi que la résistance à l'insuline et à la leptine, qui est l’une des principales raisons de la production des prostaglandines inflammatoires. C’est la raison pour laquelle il est si important de stopper la consommation de sucre et de sucreries pour contrôler la douleur et d'autres types de maladies chroniques.

2. Prenez des acides gras oméga-3 d'origine animale de bonne qualité : je vous recommande personnellement l’huile de krill. Les acides gras oméga-3 sont les précurseurs des médiateurs d’inflammation que l’on appelle les prostaglandines. (C’est d'ailleurs de cette façon que fonctionnent les anti-inflammatoires : en manipulant les prostaglandines.)

3. Optimisez votre production de vitamine D en vous exposant régulièrement au soleil de façon appropriée, car elle intervient dans différents mécanismes pour réduire votre douleur.

4. La technique de libération émotionnelle (EFT) est une approche non-médicamenteuse pour gérer toutes sortes de douleurs. L’EFT emprunte les principes de l'acupuncture en ce qu’elle vous aide à équilibrer votre subtil système énergétique. Elle aide à résoudre des émotions négatives sous-jacentes, souvent inconscientes, qui peuvent exacerber vos douleurs physiques.

En stimulant (par des tapotements) du bout des doigts des points d'acupuncture bien établis, vous rééquilibrez votre système énergétique, ce qui tend à dissiper la douleur.

5. Thérapie laser de classe 4 par K-Laser : si vous souffrez de douleurs ayant pour origine une blessure, de l'arthrite ou d'autres origines inflammatoires, je vous encourage vivement à essayer la thérapie par K-laser. Cela peut être un excellent choix pour soulager de nombreuses affections douloureuses, y compris les blessures graves.

En traitant les causes sous-jacentes de la douleur, vous n'aurez plus besoin d'antalgiques. Le traitement par K-laser est une thérapie par laser infrarouge de classe 4 qui contribue à réduire la douleur, l’inflammation, et améliore la guérison des tissus - tant les tissus durs que mous, notamment les muscles, les ligaments, et même les os.

La longueur d’onde infrarouge utilisée dans le K-Laser permet de cibler des parties spécifiques de votre corps et peut pénétrer profondément dans l’organisme pour atteindre des endroits tels que la colonne vertébrale ou la hanche.

6. La chiropractie : de nombreuses études ont confirmé que la chiropractie est bien plus sure et moins chère que les traitements médicaux allopathiques, en particulier lorsqu’elle est utilisée pour soulager les douleurs telles que les douleurs lombaires.

Les chiropracteurs, ostéopathes et naturopathes diplômés sont fiables car ils sont reçu une formation complète sur la gestion des troubles musculo squelettiques au cours de leurs études, qui durent entre quatre et six ans. Ces experts de santé ont une formation complète en gestion des troubles musculo squelettiques.

7. L’acupuncture peut aussi traiter efficacement de nombreux types de douleurs. La recherche a démontré un effet « clair et net » de l’acupuncture dans le traitement des douleurs cervicales, dorsales et des épaules, de l'arthrite et des maux de tête.

8. Il a été démontré que la physiothérapieest aussi efficace que la chirurgie pour traiter les affections douloureuses telles que les déchirures du cartilage et l'arthrite.

9. L’Astaxanthine est l’un des antioxydants liposolubles les plus efficaces que l’on connaisse. Il a des propriétés anti-inflammatoires très puissantes et est très souvent bien plus efficace que les médicaments anti-inflammatoires. Des doses élevées sont généralement nécessaires et il peut falloir 8 milligrammes (mg) ou plus par jour pour bénéficier de ses bienfaits.

10. Le gingembre : cette épice possède une puissante action anti-inflammatoire, soulage la douleur et a un effet apaisant sur l’estomac. Le gingembre frais fonctionne bien, infusé dans de l’eau bouillante comme du thé, ou râpé dans un jus de légumes.

11. Le curcuma: au cours d’une étude portant sur des patients atteints d’arthrite, ceux ayant ajouté 200 mg de curcuma par jour à leur traitement ont vu leurs douleurs réduites et leur mobilité augmentée. Une étude antérieure avait également révélé qu’un extrait de curcuma composé de curcuminoïdes pouvait bloquer des voies inflammatoires, empêchant ainsi la surproduction d'une protéine qui provoque œdèmes et douleurs.

12. La boswellia : également appelée boswellia serrata, cette plante contient des substances anti-inflammatoires actives spécifiques. C’est personnellement l’une de mes préférées car je l'ai vue donner de très bons résultats pour de nombreux patients souffrant d’arthrite rhumatoïde.

13. La bromélaïne : cette enzyme, que l’on trouve dans les ananas, est un anti-inflammatoire naturel. On peut en consommer sous forme de supplément, mais manger des ananas frais, notamment les variétés riches en bromélaïne, peut également être bénéfique.

14. Le myristoléate de cétyle (CMO) : cette huile, que l’on trouve dans le poisson et le beurre frais, agit comme un « lubrifiant articulaire » et un anti-inflammatoire. Je l’ai utilisée sur moi-même pour soulager des kystes ganglionnaires et un syndrome du canal carpien léger qui ressurgit lorsque je tape trop longtemps sur des claviers non ergonomiques. J'ai utilisé pour cela une préparation topique.

15. Huile d’onagre, de cassis et de bourrache : elles contiennent des acides gras essentiels gamma-linoléique (GLA), qui sont utiles dans le traitement de la douleur de l'arthrite.

16. Crème de Cayenne : également appelée crème de capsaïcine, cette épice est obtenue à partir de piments forts déshydratés. Elle atténue la douleur en épuisant la réserve de substance P de l’organisme, un composant des cellules nerveuses qui transmet le signal de la douleur au cerveau.

17. Le cannabis thérapeutique est utilisé depuis longtemps comme analgésique naturel. Ses qualités médicinales sont dues à de fortes concentrations (jusqu'à 20%) de cannabidiol (CBD), de terpènes médicinales et de flavonoïdes.

Il existe des variétés de cannabis très faibles en tetrahydrocannabinol (THC) - le composant psychoactif de la marijuana qui vous fait vous sentir « shooté » - et riches en CBD. Le Journal of Pain (JOP), une publication de l’American Pain Society (APS), possède une longue liste d’études menées sur les effets antidouleurs du cannabis.

18. Des méthodes telles que le yoga, le Foundation training, l’acupuncture, l'activité physique, la méditation, les compresses chaudes et froides, et les techniques corps-esprit peuvent également donner d’étonnants résultats en termes de soulagement de la douleur, sans aucun médicament.

19. Le grounding, ou marcher pieds-nus à l’extérieur, peut aussi soulager la douleur dans une certaine mesure, en combattant l’inflammation.