Les tomates bio, plus petites mais plus nutritives


Tomates bio

En bref -

  • Les tomates sont parmi les meilleures sources alimentaires de lycopène, dont il a été démontré qu’il a une activité anti-cancéreuse, et qu’il peut réduire votre risque d’AVC.
  • Faire cuire les tomates (pour faire une sauce ou un concentré de tomates par exemple) augmente non seulement la quantité de lycopène absorbable par le corps, mais en augmente également l’activité antioxydante totale. Consommez vos tomates, qu’elles soient crues ou cuites, avec une matière grasse, de l’huile d’olive par exemple, car le lycopène est un nutriment lipo-soluble.
  • Choisissez des variétés bio, que ce soit pour les tomates entières, le concentré de tomates, le ketchup ou la sauce tomate. Il a été démontré que le ketchup bio contient 57% de lycopène en plus que les grandes marques courantes.
Taille du texte:

Dr. Mercola

La tomate, qui est en fait un fruit et non un légume, contient de nombreux nutriments utiles, et selon une recherche récente, les tomates biologiques sont encore plus nutritives que celles cultivées de façon conventionnelle.

L’un des nutriments les plus connus de la tomate est le lycopène - le composé qui donne aux tomates leur belle couleur rouge.
Le lycopène est un antioxydant essentiel dont il a été démontré qu’il a une activité anti-cancéreuse. Ce composé n’est pas produit naturellement par le corps, il doit donc être apporté par l’alimentation.

D'autres fruits et légumes contiennent également du lycopène, mais aucun n’en contient autant que la tomate.
Ce qui est intéressant, c’est que lorsqu’il est cuit, la biodisponibilité du lycopène augmente au lieu de diminuer, comme c’est généralement le cas pour de nombreux autres aliments crus, car la chaleur a tendance à détruire les précieux nutriments.

Ceci dit, il vaut mieux éviter les tomates en conserve et les sauces tomate car les revêtements des boites contiennent généralement des œstrogéno-mimétiques comme du bisphénol A (BPA), qui est également un produit chimique perturbateur endocrinien. Le mieux est de faire votre propre sauce tomate bio, ou d’acheter de la sauce bio en bocal.

Une étude montre que les tomates bio ont une concentration en phénols plus élevée de 139%

Il semble tout à fait logique que des aliments cultivés dans un sol plus sain avec des fertilisants naturels et aucune substance chimique agricole synthétique, soient plus nutritifs. Les agriculteurs le savent très bien, mais pourtant ce bon sens ancestral est largement bafoué aux États-Unis, pour protéger l'agriculture industrielle à grande échelle.

D'après une récente étude publiée dans le journal PLOS One, cultiver des tomates selon les standards de l'agriculture bio permet d'obtenir une concentration extrêmement élevée en phénols, par rapport aux tomates cultivées de façon conventionnelle avec des produits chimiques agricoles.

Les chercheurs ont comparé les teneurs totales en phénols de tomates biologiques et de tomates conventionnelles cultivées sur des parcelles voisines au Brésil. Cela a permis une comparaison plus juste des tomates, puisque les deux variétés étaient cultivées dans un sol et sous un climat similaires, susceptibles d'affecter la teneur en nutriments.

D’après les auteurs :

« Cette étude a été menée dans l’objectif de tester l’hypothèse que, en conséquence des conditions stressantes associées au système agricole, les tomates issues de l'agriculture biologique accumulent plus de composés nutritionnels, tels que les phénols et la vitamine C. »

Il a été démontré que les tomates bio contiennent 55% plus de vitamine C, et ont une teneur totale en phénols plus élevée de 139% au stade de la maturité commerciale, par rapport aux tomates cultivées de façon conventionnelle. D’après les auteurs :

« [C]ela semble cohérent avec l'activité plus de deux fois plus élevée de la phénylalanine ammonia-lyase (PAL), que nous avons observée tout au long du développement des fruits provenant de l'agriculture biologique.

Prises ensemble, nos observations suggèrent que les tomates issues de l'agriculture biologique sont exposées à des conditions stressantes qui résultent en un stress oxydatif et en l’accumulation de concentrations plus élevées de solides solubles tels que les sucres et autres composés contribuant aux qualités nutritionnelles du fruit, tels que vitamine C et phénols. »

Les légumes ne sont plus aussi nutritifs aujourd'hui qu’ils l’étaient autrefois...

Il y a eu une amélioration à propos de la taille. Les tomates conventionnelles sont beaucoup plus grosses. Toutefois, alors que de nombreux consommateurs mal informés assimilent taille et qualité, il n’en est absolument rien. Au moins pour ce qui est des tomates bio, vous en tirez plus de bénéfices, même si « l’emballage » est plus petit.

Mais c’est généralement vrai aussi pour les autres produits biologiques. D'après une étude publiée en 2009, les produits américains, bien qu’ils n’aient jamais été aussi gros, contiennent moins de nutriments et ne sont plus aussi savoureux qu’ils l’étaient au temps de vos grand parents.

En fait, les légumes moyens que l'on trouve dans les supermarchés aujourd'hui contiennent entre 5 et 40% de minéraux (tels que magnésium, fer, calcium et zinc) en moins par rapport à ceux cultivés il y a à peine 50 ans. Comme le suggère l’étude mentionnée ici, les produits gigantesques contiennent plus de « matière sèche » qu'autre chose, ce qui dilue les concentrations de minéraux.

D'autres études ont également démontré que les fruits et légumes bio sont plus nutritifs

Des recherches antérieures ont également démontré qu'il peut y avoir une différence nutritionnelle entre les légumes biologiques et ceux cultivés de façon conventionnelle. Une étude de 2003 publiée dans le Journal of Agricultural Food Chemistry a par exemple démontré que les aliments biologiques sont plus efficaces pour lutter contre le cancer.

Et en 2005, des scientifiques ont découvert que, comparés à des rats nourris de façon conventionnelle, des rats ayant une alimentation biologique bénéficiaient de plusieurs bienfaits en termes de santé.
Les rats qui avaient une alimentation biologique ou très peu fertilisée présentaient :

  • Un système immunitaire amélioré
  • Un sommeil de meilleure qualité
  • Moins de poids et étaient plus minces que les rats nourris autrement
  • Un taux sanguin de vitamine E plus élevé

D'autres études ont également examiné la composition nutritionnelle et les différences entre les produits bio et les produits conventionnels :

  • Une étude de 2010 menée par PloS ONE (financé partiellement par l’USDA), a établi que les fraises bio sont plus nutritives que les fraises non bio
  • En 2009, l’Association américaine pour l'avancement des sciences a organisé une présentation sur la santé des sols et son impact sur la qualité des aliments. Conclusion : des sols sains permettent d'obtenir des récoltes aux concentrations plus élevées en nutriments
  • Même le CDC (Le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies) a conduit sa propre étude comportementale, qui a découvert un risque plus élevé de TDAH chez les enfants présentant un taux élevé d'organophosphates (pesticides)

Les chercheurs ont cultivé des fruits et des légumes et ont élevé des vaches sur des sites biologiques et non biologiques adjacents, et ont fait les découvertes suivantes :

  • Les fruits et légumes biologiques contiennent jusqu'à 40% d'antioxydants en plus
  • Les produits biologiques ont des taux plus élevés de minéraux bénéfiques tels que le fer et le zinc
  • Le lait des troupeaux d’élevage biologique contient jusqu’à 90% d'antioxydants en plus

Les résultats étaient tellement impressionnants qu'ils ont déclaré que consommer des aliments biologiques peut même aider à augmenter les apports de nutriments pour les personnes qui ne mangent pas les cinq portions de fruits et légumes quotidiennes recommandées.

En plus d’une meilleure nutrition potentielle, il existe d'autres raisons de choisir des aliments biologiques et idéalement cultivés localement, notamment une meilleure qualité des aliments, plus de saveur et, pour les produits locaux : plus de fraîcheur puisqu'ils n'ont pas voyagé pendant plusieurs milliers de kilomètres.

Un autre avantage important du bio = la diminution de la charge toxique

De nombreux « experts de santé » insistent sur le fait qu’il y a peu de différences entre les produits biologiques et les produits conventionnels, mais leurs arguments sont plutôt légers. Une méta-analyse de l’université de Stanford de 2012 a par exemple été largement couverte par les médias qui, à quelques rares exceptions près, l’ont utilisée pour semer le doute à propos de l'intérêt d'une alimentation bio. Il fallait être un lecteur de média alternatif pour comprendre le vrai scoop révélé par cette étude...

En bref, la méta-analyse qui a porté sur 240 rapports comparant les aliments biologiques aux aliments conventionnels (dont 17 études sur l'homme), a établi que les aliments bio SONT plus surs, et probablement plus sains que les aliments conventionnels --si vous êtes convaincu qu’ingérer moins de toxines est plus sain et plus sur pour vous. L’étude de Stanford a également découvert que les aliments biologiques ont en particulier tendance à contenir plus de phénols.

Je pense que les produits bio cultivés dans des sols sains peuvent être plus nutritifs que leurs équivalents conventionnels cultivés avec des produits chimiques synthétiques dans des sols épuisés, mais l'un des avantages majeurs des produits biologiques est la réduction de votre charge toxique. Les produits chimiques agricoles, comme les fertilisants synthétiques, les herbicides et les pesticides, peuvent engendrer de nombreux problèmes de santé :

  • Neurotoxicité
  • Perturbation du système endocrinien
  • Cancer
  • Disparition des défenses immunitaires
  • Stérilité chez l’homme et fausses couches chez la femme

Les bienfaits des tomates pour la santé

Les tomates sont riches en flavanoïdes et autres substances phytochimiques aux propriétés anti-cancer. Elles sont aussi une excellente source de lutéine, de zéaxanthine, de vitamine C, qui est principalement concentrée dans la substance gélatineuse qui enrobe les pépins, ainsi que de vitamines A, E et de vitamines du groupe B, de potassium, de manganèse et de phosphore. Les tomates contiennent également d'autres phytonutriments moins connus :

  • Des flavonols : rutine, kaempférol, quercétine
  • Des flavonones : naringénine, naringénine chalcone
  • Des acides hydroxycinnamiques : acide caféique, acide férulique, acide coumarique
  • Des glucosides : esculoside A
  • Des dérivés d'acides gras : acide 9-oxo-octadecadienoic

Pour en revenir au lycopène - un caroténoïde antioxydant qui donne à de nombreux fruits et légumes comme les tomates et la pastèque leur couleur rouge ou rose - c’est un nutriment dont il faut vous assurer d'avoir des apports suffisants.

On pense depuis longtemps que l'activité antioxydante du lycopène est plus puissante que celle d'autres caroténoïdes tels que le béta-carotène, et une récente recherche a révélé qu’il pourrait réduire de façon significative votre risque d’AVC (ce que ne font pas les autres antioxydants). L'analyse de 2012 a suivi plus de 1.000 hommes ayant entre 45 et 55 ans, pendant plus de 12 ans.

Après avoir contrôlé les autres facteurs de risque d’AVC, tels que l’âge et le diabète, ils ont découvert que les hommes qui avaient les taux sanguins de lycopène les plus élevés présentaient 55% de risques en moins de subir un AVC que les hommes avec les taux les plus bas. Les autres antioxydants, dont l'alpha-carotène, le bêta-carotène, l’alpha-tocophérol (vitamine E) et le rétinol (vitamine A), n’ont pas cet effet bénéfique.

Pour une bonne absorption, les tomates doivent être consommées avec une matière grasse

Le lycopène est un nutriment lipo-soluble, ce qui signifie qu'il est essentiel de le consommer avec une matière grasse pour qu'il soit correctement absorbé. Une sauce tomate mijotée doucement, qui contient de l’huile d’olive ou une autre source de bonne graisse, comme du bœuf élevé au pâturage, peut être une source parfaite.

Attention toutefois : pour cuisiner votre sauce tomate, utilisez des tomates fraîches, car les boites de conserve ont généralement un revêtement qui contient du bisphénol-A (BPA), un puissant œstrogéno-mimétique qui est associé à de nombreux problèmes de santé, notamment le diabète, les maladies cardiaques, un risque accru de cancers du sein et de la prostate, des effets neurologiques, des problèmes de fécondité et d’obésité.

Autre chose : si vous consommez beaucoup de ketchup, envisagez d'acheter une version bio (et non sucrée car le ketchup classique est une source de sucre et de sirop de glucose-fructose). Il a été démontré que le ketchup bio contient 57% plus de lycopène que les grandes marques courantes.

Les tomates pourraient être meilleures cuites que crues

Les tomates diffèrent de nombreux autres aliments en ce qu’il peut être préférable de les cuire que de les manger crues. Faire cuire les tomates (pour faire une sauce ou un concentré de tomates par exemple) augmente non seulement la quantité de lycopène absorbable par le corps, mais en augmente également l’activité antioxydante totale. Au cours d'une étude, les tomates ont été chauffées à un peu plus de 88°C pendant 2, 15 et 30 minutes :

  • Les taux de trans-lycopène ont augmenté alors respectivement de 54%, 171% et 164%
  • Les taux de cis-lycopène (qui est une forme facilement absorbée par votre organisme) ont augmenté respectivement de 6%, 17% et 35%
  • Les taux d'antioxydants ont augmenté respectivement de 28%, 34% et 62%

Le retour ‘aux sources’...

La voie la plus simple vers la santé est de se concentrer sur des aliments complets, bio, cultivés ou élevés comme la nature l’a prévu. Ce qui signifie des pratiques d'agriculture durable, sans utilisation d'additifs, de pesticides ni d’engrais chimiques. Vous pouvez même les cultiver vous même.

Bien choisir les types de graines peut largement contribuer à avoir une récolte abondante dans votre jardin, et détermine même si vos légumes seront juteux ou résistants. Les graines Heirloom ont été sélectionnées avec soin pour produire les meilleurs plantes possibles ; elles sont résistantes et permettent une production abondante.

Comme le prouve l’étude mentionnée ici, les fruits et légumes cultivés selon les standards biologiques sont généralement plus nutritifs, mais même s’ils ne l’étaient pas, les produits bio limitent la quantité de résidus toxiques que vous consommez, ce qui est un important bienfait en soi.

Quant aux tomates, elles sont parmi les plus importantes sources de lycopène, dont il a été démontré qu’il a un effet anti-cancer et le potentiel de réduire le risque d’AVC. Pensez simplement à consommer vos tomates, qu’elles soient crues ou cuites, avec une matière grasse, de l’huile d’olive par exemple, car le lycopène est un nutriment lipo-soluble.

Pensez aussi à les acheter bio, les tomates entières comme le concentré, le ketchup ou la sauce, et évitez les conserves car l'acidité des tomates augmente la libération de BPA toxiques contenus dans les revêtements des boites.