Se laver les mains à l’eau froide suffit-il à tuer les germes ?

Se laver les mains

En bref -

  • Si on vous a appris qu’il fallait se laver les mains à l’eau chaude pour se débarrasser de la saleté, des germes et des bactéries, sachez qu'une nouvelle étude déclare que l’eau froide fonctionne très bien, à condition de suivre quelques règles importantes
  • La FDA (Food and Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) stipule actuellement que la température de l’eau provenant des robinets d’eau chaude, en particulier dans les restaurants, doit se situer entre 37°C et 42°C (100 à 108 °F) pour un lavage des mains efficace
  • Certaines populations, comme les enfants, les bébés et les personnes âgées, sont plus à risque de contracter des infections et de les transmettre, et à certains moments, il est particulièrement important de vous laver les mains, après avoir touché des animaux ou de la viande crue, par exemple.
Taille du texte:

Dr. Mercola

Si vous vous êtes déjà trouvé dans un endroit sans eau chaude, pour une raison ou une autre, vous avez peut-être eu l’impression en vous lavant les mains à l’eau froide, qu’elles n’étaient pas tout à fait propres. Sans doute car la plupart d’entre nous avons appris à l’école maternelle qu’il faut impérativement se laver les mains à l’eau chaude et au savon, pour tuer les germes.

Même si l’on utilise du savon avec l’eau froide, on peut avoir l’impression que de l’eau chaude serait plus efficace. Mais existe-t-il une quelconque preuve scientifique que ce soit le cas ? Voici la réponse : une nouvelle recherche montre que si l’eau que vous utilisez pour vous laver les mains est tiède ou même froide, cela fonctionne aussi bien que l’eau chaude pour éliminer les bactéries. C’est la durée et la méthode de lavage qui fait toute la différence.

L’étude, menée à l’Université Rutgers et publiée dans le Journal of Food Protection, a porté sur 21 participants et s’est terminée par une conclusion intéressante : que la température de l’eau ait été de 15, 26 ou 37°C (60, 79 ou 100°F), leurs mains étaient au final aussi propres, du moment qu’ils les savonnaient et lavaient pendant 10 secondes.

Et voilà le meilleur : Chaque personne s’est vu appliquer une grande quantité de bactéries E. Coli sur les mains. Bien que les scientifiques chargés de l’étude aient utilisé une souche « non pathogène » de la bactérie, ils ont demandé à chaque participant de se laver les mains avec des eaux à différentes températures, pendant des temps variables.

Ils ont utilisé de l’eau froide, tiède ou chaude, entre un demi millilitre et 2 millilitres (ml) de savon, et se sont lavé les mains entre 5 et 40 secondes. Ils ont répété l’expérience 20 fois sur une période de six mois. Le Time a ajouté :

« Lorsque les chercheurs ont analysé les quantités de bactéries présentes sur les mains, après lavage, ils ont constaté que les trois températures d’eau fonctionnaient aussi bien. De même pour les différentes quantités de savon, mais ils expliquent que d'autres recherches sont nécessaires pour déterminer quel est le meilleur type de savon. »

Informations erronées, recommandations et révisions

BBC News a noté que, tandis que les directives américaines en matière de propreté sont plus sévères, les directives britanniques indiquent que l’on peut utiliser indifféremment de l’eau froide ou de l’eau chaude pour se laver les mains. Toutefois, ces chercheurs ont admis que leur étude était de faible ampleur et que des recherches plus étendues étaient nécessaire pour déterminer les meilleures façons d’éliminer les bactéries ou « microbes » nocifs.

L’important, a souligné la BBC, est de veiller à vous laver les mains pendant au moins 20 secondes, d'utiliser suffisamment de savon pour les couvrir entièrement et de les frotter dans tous les sens pour veiller à en nettoyer toutes la surface.

Les auteurs de l’étude expliquent que leur recherche est importante car les directives actuelles de la FDA spécifient que l’eau courante doit sortir des robinets à une température minimale de 37°C à 42°C (100 à 108 °F) pour un lavage des mains efficace. Ces directives doivent cependant être revues et révisées en 2018, les chercheurs expliquent que c’est donc le moment de changer de discours afin qu’il reflète la réalité. Voici ce qu'ils ont publié :

« La littérature à propos du lavage des mains comprend une quantité incroyable d'informations erronées et nous manquons de données sur de nombreuses questions. De nombreuses recommandations de lavage des mains sont établies sans support scientifique, et les avis à propos de ces recommandations sont partagés, comme l’indiquent les importantes incohérences parmi les affiches de consignes de lavage des mains. »

La durée du lavage est importante, car des tests pratiques ont prouvé que cinq secondes ne suffisent pas, tandis que les frotter pendant 10 secondes est tout aussi efficace pour avoir les mains propres, que de les frotter plus longuement. « Le temps passé à ouvrir le robinet, à mettre du savon sur vos mains et à les rincer ensuite, ne compte pas », maintient le co-auteur Donald Schaffner, professeur émérite et spécialiste en sciences alimentaires à l’université Rutgers. Voici sa conclusion, publiée par Medical News Today :

« Cette étude peut avoir des implications significatives sur l’énergie, car utiliser de l’eau froide consomme moins d’énergie que d'utiliser de l'eau tiède ou chaude. Il faut un changement de politique. Au lieu d'imposer une température, la politique devrait préciser simplement que l’eau doit être confortable ou chaude. Nous gaspillons de l’énergie pour chauffer l’eau à une température qui n’est pas nécessaire. »

Comment vous assurer que vos mains soient parfaitement propres, même en utilisant de l’eau froide

10 secondes est le temps minimum nécessaire pour se laver les mains. Mais y a-t-il des cas dans lesquels il est nécessaire de se laver les mains plus longtemps ou d'utiliser différentes méthodes ? Absolument, répond le professeur Schaffner. « Si vous venez de changer une couche ou que vous avez fait du jardinage ou découpé un poulet cru, ne pensez pas vous en tirer avec 10 secondes si vous voyez ou sentez encore quoi que ce soit sur vos mains. Dans tous les cas, continuez de savonner. »

Toutefois, si l’eau chaude est disponible, maintenir une température d’eau confortable peut faire toute la différence pour encourager les gens à se laver les mains suffisamment longtemps pour qu’elles soient propres. Faute de quoi, « ce ne sera pas fait correctement », explique-t-il.

D'après les experts, il y a une bonne et une mauvaise méthode pour réaliser presque toute chose, mais pour ce qui est de vous laver les mains, en particulier si elles sont spécialement sales, il existe une procédure infaillible, en plusieurs étapes, dont la première est de passer autant de temps à frotter qu’il vous faut pour chanter ‘joyeux anniversaire’, deux fois. Voici la procédure établie par l’Organisation Mondiale de la Santé :

  1. Mouillez vos mains et appliquez suffisamment de savon pour les couvrir entièrement.
  2. Frottez vos paumes l'une contre l’autre, les doigts entrelacés.
  3. Frottez chaque paume sur le dos de l’autre main, en frottant entre vos doigts.
  4. Frottez entre les doigts, le dos des doigts, en plaçant une main sur l’autre, et autour des pouces.
  5. Les mains encore savonneuses, frottez les deux paumes du bout des doigts, puis rincez soigneusement à l’eau chaude ou froide.

Le site NHS Choice vous conseille d'utiliser une solution hydro-alcoolique si vous n'avez pas un accès immédiat au savon et à l’eau. Séchez ensuite vos mains soigneusement, si possible avec une serviette jetable. Si vous n’en avez pas encore l’habitude, utilisez la serviette en papier pour arrêter le robinet, ainsi que pour ouvrir les portes, si vous êtes dans des toilettes publiques.

Il y a plus à prendre en compte que de simples « germes »

Le professeur Schaffner affirme qu’utiliser de l’eau tiède ou même froide pour vous laver les mains, pendant suffisamment longtemps, peut avoir plusieurs avantages, comme d’éviter de faire couler l’eau le temps qu’elle chauffe, ce qui économise du temps et de l’énergie, en particulier dans les restaurants et autres lieux de restauration. De la même façon, utiliser de l’eau trop chaude peut irriter voire même endommager la peau.

En fait, lorsque vous appliquez régulièrement une crème hydratante sur vos mains, cela aide non seulement à réparer la peau sèche et endommagée (qui est plus difficile à nettoyer), mais les mains présentent également moins de bactéries après le lavage que celles des personnes qui n’utilisent pas de crème hydratante (veillez à choisir un produit naturel).

Mais certains germes sont plus dangereux que d'autres, et certaines populations, comme les enfants et les personnes âgées, présentent un risque plus élevé de contracter des infections et de les propager. Le site NHS Choices a établi une liste des cas dans lesquels il est particulièrement important de vous laver les mains, et de veiller à ce que les enfants les lavent également :

  • Après avoir utilisé les toilettes
  • Après avoir manipulé de la nourriture crue - non seulement le poulet et les autres viandes, mais également les légumes crus
  • Avant de manger ou de manipuler de la nourriture, même si elle est « prête à manger »
  • Après tout contact avec les animaux, y compris les animaux domestiques
  • Après avoir rendu visite à une personne hospitalisée ou dans un autre type d'établissement de santé

Laver vos mains correctement élimine la saleté, les bactéries et les virus pouvant être transmis à d'autres personnes et objets, ce qui peut propager des rhumes, des intoxications alimentaires et la diarrhée. Le professeur Jeremy Hawker, consultant épidémiologiste à Public Health England, explique :

« Les mains sont facilement contaminées par des bactéries fécales lorsque l’on va aux toilettes et ces bactéries peuvent facilement être transmises ensuite aux objets que vous touchez, y compris à la nourriture. Malheureusement, tout le monde ne se lave pas les mains systématiquement après être allé aux toilettes, ou avant de manipuler de la nourriture. Laver vos mains à l’eau et au savon est suffisant pour éliminer la saleté, les virus ou les bactéries et peut réduire le risque de diarrhée de presque 50%. »

Qu’en est-il du savon antibactérien ?

De nombreuses maisons de retraite, hôpitaux et écoles utilisent systématiquement un savon antibactérien, mais est-ce vraiment mieux ? Est-ce même sans danger ? Voici ce que de nombreuses personnes, y compris dans le milieu médical, ne savent pas à propos du savon antibactérien. Le premier savon antibactérien a été introduit par Dial dans les années 1940.

Il contenait de l’hexachlorophène, une substance chimique et agent antibactérien dont il a été confirmé qu’il provoquait des dommages cérébraux chez les enfants. Il a été ordonné au fabricant de le retirer du marché.

Puis, quelques individus entreprenants ont élaboré une autre substance chimique, le triclosan, dont certains d’entre vous se souviennent peut-être qu’il était réputé « tuer les germes au premier contact ». C’était sans doute le cas, jusqu’à un certain point, mais il ne tuait pas seulement les germes.

De nombreuses entreprises ont sauté sur l’occasion de faire des profits, et des savons « antibactériens » ont commencé à voir le jour un peu partout, promettant de « rendre votre environnement plus sûr et d'apporter une protection supplémentaire contre les maladies ». Mais fin 2013, la FDA a décidé de réexaminer le triclosan, et à ainsi mis à jour deux problèmes séparés :

  • De possibles perturbations des dosages hormonaux chez les animaux de laboratoire
  • Une augmentation du développement de bactéries résistantes aux médicaments

Quelques jours plus tard, ils ont publié une autre déclaration, selon laquelle il n’existe actuellement aucun élément prouvant que les « savons antibactériens en vente libre sont plus efficaces pour prévenir les maladies qu’un lavage à l’eau et au savon ordinaire. »

D'après le site ChemicalWatch Global Risk & Regulation News, le Natural Resources Defense Council (NRDC) a intenté un procès contre la FDA en 2010, en affirmant qu’elle avait « violé l’Administrative Procedure Act et le Federal Food, Drug and Cosmetics Act en ‘retardant de façon déraisonnable la question des conditions d'établissement des monographies pour l’utilisation de certains produits contenant du triclosan comme ingrédient actif.’ »

Les dangers du Triclosan, un ingrédient présent dans les savons antibactériens

Les experts affirment que les savons antibactériens contenant du triclosan ne sont pas recommandés pour le nettoyage des coupures et égratignures car il ralentit la guérison des plaies et augmente le risque de formation d'une cicatrice. Mais pire, l’Union Européenne a annoncé qu’elle allait éliminer progressivement le triclosan des produits d'hygiène car ses risques en surpassaient les bienfaits ! Bien qu’il en existe bien d'autres, ces risques comprennent notamment :

  • L’augmentation du risque de cancer
  • L’interférence avec l'activité et la contraction musculaire
  • Des perturbations endocriniennes
  • Des perturbations de la fonction thyroïdienne
  • L’augmentation des allergies aux arachides et des rhumes des foins

De nombreux fabricants ont inclus du triclosan dans leurs produits antibactériens, mais Beyond Chemicals note que, en raison de pressions exercées par des consommateurs avertis, certains des fabricants les plus importants ont commencé à discrètement reformuler au moins quelques-uns de leurs produits, sans triclosan. Par conséquent :

« Les formules des produits peuvent être modifiées sans notification préalable … pensez à toujours consulter l’étiquette des produits pour savoir s'ils contiennent du triclosan. Certains magasins de détail sont susceptibles de vendre encore les anciennes formules. Cherchez les étiquettes qui mentionnent : ‘ protection antimicrobienne.’ Certains savons antibactériens peuvent contenir un produit cousin du triclosan, le triclocarban, à la place du triclosan.

En conclusion, si vous n'avez à votre disposition que de l’eau froide, vous aurez les mains propres en les lavant avec un savon simple, qui ne soit pas « antibactérien », et en les frottant méthodiquement, pendant au moins 10 secondes.