63 % évitent activement les sodas

Les sodas

En bref -

  • La consommation de soda est en chute libre depuis plusieurs dizaines d'années, et consomment aujourd'hui à peu près la même quantité qu’en 1986
  • Coca-Cola s’est lancé dans une campagne de marketing intensive pour « réintroduire » le Coca, avec des conditionnements plus petits, et ciblant les adolescents avec des canettes personnalisées
  • Tandis que les ventes de boissons gazeuses ont baissé de 2 % en 2013, les craintes liées aux dangers de l’aspartame pour la santé ont fait chuter les ventes de Coca-Cola light de 7 %
  • Des rats adolescents, nourris de boissons sucrées pendant un mois, ont présenté des troubles de la mémoire et de l’apprentissage
Taille du texte:

Dr. Mercola

Commencent enfin à réaliser les dangers des sodas, un nouveau sondage Gallup révélant que près de deux tiers d’entre eux (63 %) déclarent essayer activement d’éviter d’en consommer.

Cela représente une augmentation significative par rapport à 2002, quand 41 % seulement des personnes interrogées déclaraient essayer d’éviter les sodas, et montre clairement, comme le souligne le TIME, que « l’engouement pour les sodas est en train de retomber. »

La consommation de sodas atteint son niveau le plus bas depuis des décennies

L'industrie des sodas représente un marché de 75 milliards de dollars, une industrie qui a atteint son apogée aux États-Unis dans les années 1980 et 1990, lorsque Coca-Cola a commencé à promouvoir des formats de conditionnement toujours plus grands.

En 1990, la taille des fontaines à boisson avait augmenté de plus de 50 %, et en 1994, la bouteille en plastique de 60 cl (20 onces) arrivait sur le marché.

Tandis que les gens buvaient de plus en plus de sodas, les taux d’obésité et de diabète grimpaient en flèche, et bien que l’industrie des sodas nie aujourd'hui encore tout lien entre les deux, la recherche suggère le contraire.

L’esprit « Extra Large » semble s’être retourné contre Coca-Cola et d’autres fabricants de boissons, car depuis que les risques pour la santé sont apparus évidents, les ventes sont en baisse constante.

Ainsi que l'a rapporté Businessweek :

« Pendant des décennies, les fabricants de boissons gazeuses ont vu la consommation augmenter. Au cours des années 1970, les gens ont en moyenne doublé leur consommation de sodas ; dans les années 1980, la consommation de sodas avait dépassé celle d’eau du robinet.

En 1998, aux États-Unis, la consommation avait atteint 210 litres (56 gallons) par an et par habitant - c’est-à-dire l’équivalent de 1,3 baril de pétrole de soda.

Puis notre soif de sodas s’est un peu calmée, et tant de nouvelles boissons s’offraient à nous qu’il était facile de varier entre toutes. Les ventes de boissons gazeuses se sont stabilisées pendant quelques années ...

En 2005 elles ont commencé à chuter, et n’ont pas cessé depuis. D’après Beverage Digest, les américains boivent aujourd'hui en moyenne 450 canettes de soda par an, soit environ la quantité qu’ils consommaient en 1986. »

Coca-Cola cherche à ‘réintroduire’ le Coca chez les adolescents et propose de nouveaux conditionnements ‘déculpabilisants’

Une partie du plan de Coca-Cola pour encourager le retour des sodas, ironiquement, consiste à proposer des conditionnements plus petits, une stratégie dont ils pensent qu’elle pourrait repositionner le Coca-Cola de façon à ce que « les gens cessent de se sentir coupables d’en boire, ou, dans l’idéal, à ce qu’ils considèrent un Coca comme une friandise. »

Les mini-canettes de 15 cl (7,5 onces) et les bouteilles en verre de 25 cl (8 onces) se vendent bien. Même Sandy Douglas, président de Coca-Cola Amérique du Nord, indique se restreindre à ne boire qu’une seule bouteille de 25 cl de Coca-Cola classique le matin. En boire plus représenterait trop de calories, a-t-il déclaré dans Businessweek.

Par ailleurs, Coca-Cola a décidé cet été de s'adresser directement au marché des adolescents. Les ados, bien que réputés pour leur consommation de boissons gazeuses, ont rapidement changé de cap et opté pour les boissons énergétiques.

Coca-Cola a donc imprimé les 250 prénoms d'adolescents les plus courants sur des bouteilles de Coca, espérant séduire les jeunes avec ces boissons « personnalisées ». Et cela a fonctionné. Les ventes ont progressé d’1 % en Amérique du Nord au cours des trois derniers mois.

Mike Weinstein, consultant dans le secteur des boissons, ancien président de la marque A&W, a même indiqué se rendre directement dans les collèges pour savoir si les adolescents reconnaissaient les slogans des fabricants de sodas.

Cependant, l'industrie semble comprendre progressivement que les attitudes envers l'alimentation changent, et que les gens cherchent de plus en plus à réduire leur consommation de sucres ajoutés et de boissons sucrées, ce qui appelle à « assainir » son image de marque.

Et là encore, Coca-Cola a réagi rapidement. Ils ont investi de fortes sommes dans de petites entreprises productrices de boissons « saines », telles que Fuze tea, Zico coconut water et organic Honest Tea. Coca-Cola est également propriétaire d’Odwalla, de Simply Orange juices, de Glaceau Vitaminwater, et de Core Power sports drinks.

Muhtar Kent, Président Directeur Général de Coca-Cola, n’a aucune intention pour autant d'abandonner les marques de Coca-Cola ni la boisson du même nom.

L’objectif de la vaste opération de marketing de deux ans, d’un coût d’un milliard de dollars, est de redonner à son département des boissons « pétillantes » sa gloire d’antan. Et au cas où vous vous poseriez la question … ce département des boissons pétillantes, dont le nom sonne tellement « sain » comprend les sodas, ce qui est tout à fait insensé.

Les effets des sodas sur votre cerveau

Lorsque vous buvez un soda, cela produit de nombreux effets sur votre organisme, y compris sur votre cerveau.

Une récente étude animale, présentée à la réunion annuelle de la Society for the Study of Ingestive Behavior (Société d’étude des comportements d'ingestion), a montré que les boissons sucrées peuvent être particulièrement nocives pour le cerveau des adolescents, l'un des principaux groupes d’âges que les fabricants de sodas tentent de « courtiser ».

Des rats adultes et adolescents ont été alimentés de boissons sucrées pendant un mois. Leurs fonctions cognitives et leur mémoire ont ensuite été évaluées.

Tandis que les rats adultes ont obtenu des résultats normaux, les rats adolescents présentaient des troubles de la mémoire et de l’apprentissage. Les chercheurs souhaitent maintenant savoir si les sodas provoqueraient une inflammation dans l'hippocampe, une partie du cerveau essentielle pour la mémoire et l'apprentissage.

Les peurs liées aux effets de l’aspartame sur la santé font chuter les ventes de Coca-Cola light

Si le Coca-Cola light ne contient pas de sucre, ce n’est absolument pas une raison pour le préférer au Coca-Cola ordinaire. Là encore, les gens commencent à comprendre les risques qu’il représente, en particulier du fait de sa teneur en édulcorant artificiel, l'aspartame.

Businessweek, dans son reportage sur la baisse des ventes de Coca-Cola, souligne que, tandis que les ventes de boissons gazeuses ont baissé de 2 % en 2013, les ventes de Coca-Cola light ont, elles, chuté de 7 %.

Cette différence est, d'après eux, « presque exclusivement due à l’impopularité croissante de l’aspartame, au vu des rumeurs persistantes selon lesquelles il représente un risque pour la santé. » De simples rumeurs ?

Loin s’en faut. Les recherches ne cessent de mettre en évidence de nouveaux dangers avérés de l’aspartame pour la santé.

Parmi ces recherches, une récente note sur l’examen de la pertinence des études sur le cancer, soumises par G.D. Searle à la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) dans les années 1970, dans le cadre d’une demande d'autorisation de mise sur le marché.

L’examen des données a révélé que les études ne prouvaient pas l’innocuité de l’aspartame, tandis qu'une autre recherche récente suggère que l’aspartame présente des effets potentiellement carcinogènes. Les chercheurs ont déclaré que :

« Globalement, ni les études menées par G.D. Searle dans les années 1970, ni les autres essais biologiques, n'apportent un appui scientifique suffisant à l'innocuité de l’aspartame.

Par contre, les récents résultats d’essais biologiques sur la durée de vie et la carcinogénicité, conduits sur des rats et des souris, publiés dans des magazines revus par des pairs, ainsi qu'une étude épidémiologique prospective, ont apporté des preuves concluantes du potentiel carcinogène de l’aspartame.

Au vu des preuves des effets potentiellement cancérigènes de l’aspartame rapportées ici, il faut considérer la réévaluation de la position actuelle des organismes internationaux de règlementation, comme une question urgente de santé publique. »

Vous serez peut-être également surpris d'apprendre que la recherche a démontré, à de maintes reprises, que les boissons sucrées artificiellement, sans - ou faibles en - calories, ainsi que les aliments dits « de régime » ont en fait tendance à stimuler votre appétit, à augmenter les envies de glucides et à stimuler le stockage des graisses et la prise de poids.

Un rapport publié dans le magazine Trends in Endocrinology & Metabolism a souligné que les buveurs de sodas lights souffraient exactement des mêmes problèmes de santé que les personnes qui optaient pour les sodas classiques, c’est-à-dire excès de poids, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires et AVC.

Pour information, Coca-Cola maintient que l’aspartame est une « alternative au sucre sûre et d’excellente qualité ». Ils n’ont clairement pas consulté les centaines d’études menées sur cet édulcorant artificiel, démontrant ses effets nocifs...

Que se passe-t-il lorsque vous buvez un soda ?

Les sodas figurent sur ma liste des pires aliments et boissons que vous puissiez consommer. Une fois ingérés, votre pancréas commence rapidement à produire de l’insuline en réaction au sucre.

Une bouteille de 60 cl contient l’équivalent de 16 cuillères à café de sucre sous la forme de sirop de glucose-fructose (HFCS).

En plus de contribuer à la résistance à l’insuline, il entraine une augmentation assez rapide de la glycémie. Voici, étape par étape, ce qui se produit dans votre corps lorsque vous buvez une canette de soda :

  • Dans les 20 minutes, votre taux de glycémie explose, et votre foie répond au flot d’insuline qui en résulte en transformant d’énormes quantités de sucre en graisse.
  • Dans les 40 minutes, la caféine est totalement absorbée, vos pupilles se dilatent, votre pression artérielle augmente et votre foie déverse plus de sucre dans le sang.
  • Après 45 minutes environ, votre organisme augmente la production de dopamine, qui stimule les centres du plaisir du cerveau - réaction physique identique à celle provoquée par l’héroïne, soit dit en passant.
  • Après 60 minutes, votre glycémie commence à chuter, et vous risquez d’être tenté de reprendre un en-cas ou une boisson sucrée.

Comme je l'ai évoqué à maintes reprises, un taux d'insuline élevé de façon chronique (qu’une consommation régulière de soda provoque immanquablement) et la résistance à l’insuline qui en découle, sont des facteurs de risques de la plupart des maladies chroniques, notamment diabète et cancers.

Aujourd'hui, bien que de nombreuses personnes aient diminué leur consommation de boissons sucrées, le soda reste un incontournable dans l'alimentation de beaucoup.

Avec les boissons énergétiques, les sodas font partie des 10 aliments les plus caloriques qui soient (ils sont n° 4 sur la liste, pour être précis) et en 2012, l’institut Gallup a révélé que 48 % des personnes déclaraient boire au moins un verre de soda par jour, avec des effets néfastes prouvés sur leur santé.

Un conseil pour la société Coca-Cola ? Préparez-vous à un recours collectif

Un conseil pour la société Coca-Cola : prévoyez un budget pour un recours collectif similaire à celui qui a été entrepris contre l'industrie du tabac. Ces produits sont aujourd’hui clairement liés à l’épidémie d'obésité et aux maladies chroniques.

Coca-Cola admet cibler les adolescents (et avait auparavant ciblé les enfants par le biais de publicités diffusées dans les écoles et de placements de produits). Aujourd'hui, Coca-Cola tente de donner une nouvelle image, plus saine, de ses produits.

Le nouveau « Coca-cola Life », un soda faible en calories, à faible teneur en sucre, conditionné dans une canette verte, rien que ça, a été conçu pour « faire taire les critiques » puisqu’il contient moins de sucre et ne contient pas d'aspartame. Pourtant ce nouveau soda habillé de vert n’est rien d'autre qu’une cigarette avec filtre.

Il faut ensuite évoquer le côté encore plus sournois de la société Coca-Cola. Le journaliste d'investigation Michael Blanding a révélé dans son livre, The Coke Machine - The Dirty Truth Behind the World’s Favorite Soft Drink, que les usines d’embouteillage Coca-Cola situées en Inde ont considérablement appauvri les réserves d’eau, asséchant les puits de certains villages, tout en déversant du cadmium, du chrome et autres substances carcinogènes dans l’environnement.

Des faits similaires ont été dénoncés au Mexique. De nombreux habitants des pays du tiers-monde n’ont déjà pas accès à l’eau potable, ce qui fait des sodas les seules boissons non-contaminées disponibles. À mesure que la demande augmente, les usines d’embouteillage se développent, ponctionnant encore davantage les réserves d’eau disponibles, dans un dangereux cercle vicieux.

Rejoignez la communauté grandissante des personnes qui disent « non » aux sodas

Pour vous débarrasser de votre dépendance aux sodas, commencez par traiter la composante émotionnelle de vos fringales en utilisant des outils tels que la Technique de Libération Émotionnelle (EFT).

L’EFT fonctionne mieux, pour surmonter les envies de nourritures, que toutes les autres méthodes traditionnelles ou alternatives que j'ai pu essayer, et elle peut vous aider à atteindre vos objectifs en termes de bonnes habitudes alimentaires.

Essayez en particulier la méthode du Turbo Tapping, qui est un outil extrêmement simple et efficace pour vous débarrasser rapidement de votre addiction au soda.

Si vous avez toujours des fringales après avoir essayé l’EFT ou la technique du Turbo Tapping, vous avez peut-être besoin de faire des changements dans votre alimentation. Souvenez-vous qu'il n’y a rien de plus efficace que l’eau pour répondre aux besoins de votre corps.

Si vous avez vraiment envie d'une boisson gazeuse, essayez l’eau minérale gazeuse parfumée d'un trait de jus de citron vert ou de citron, ou sucrée à la stévia ou au Luo Han, tous deux étant des édulcorants naturels et sains.

Souvenez-vous également que si vous souffrez d’hypertension artérielle, d’un taux de cholestérol élevé ou de diabète, ou que vous êtes en surpoids, cela signifie que vous avez un problème de sensibilité à l’insuline et avez tout intérêt à éviter TOUS les édulcorants.

Les boissons sucrées, qu’elles contiennent du sucre, du HFCS, du fructose naturel ou des édulcorants artificiels tels que de l’aspartame, sont parmi les pires ennemis dans la lutte contre l’obésité et les problèmes de santé associés, tels que le diabète et les maladies cardiaques et hépatiques, pour n’en citer que quelques-uns.

Abandonner TOUTES ces boissons peut grandement contribuer à réduire votre risque de problèmes de santé chroniques et de poids, sans parler de votre exposition aux additifs potentiellement cancérigènes tels que le colorant caramel et l'aspartame.