Votre cœur dépend du sélénium, de la CoQ10 et de la vitamine K2

la santé du cœur

En bref -

  • Alors que 48 % des Américains adultes souffrent d’une forme de maladie cardiovasculaire, des taux optimaux de vitamine K2 MK-7 peuvent réduire votre risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral
  • La vitamine K2 facilite également la circulation du calcium des vaisseaux sanguins vers les os, réduisant le risque d’athérosclérose
  • Selon une étude, la combinaison de sélénium et de CoQ10 a eu un effet positif sur la mortalité sur une période de 12 ans et plus
  • Bien que la CoQ10 et l’ubiquinol étroitement liés favorisent la santé mitochondriale et cardiaque, les personnes âgées de plus de 30 ans ont des difficultés à absorber et à utiliser la CoQ10, mais ils ont plus de facilités avec l’ubiquinol réduit sous forme de complément
Taille du texte:

Dr. Mercola

Les maladies cardiaques sont la principale cause de décès pour de nombreux groupes de personnes aux États-Unis. Les « Centers for Disease Control and Prevention » signalent que près de 25 % de tous les décès sont dus à une maladie du cœur. La maladie coronarienne est le type le plus courant et, chaque année, 735 000 Américains souffrent d’une crise cardiaque.

Les facteurs de risque incluent l’hypertension artérielle, le tabagisme, l’obésité, une alimentation de mauvaise qualité et l’inactivité physique. Le coût annuel du traitement des maladies cardiovasculaires a été estimé à 351,2 milliards de dollars, y compris les coûts directs et indirects.

Selon un rapport publié par l’American Heart Association au début de 2019, 48 % de tous les Américains adultes souffrent d’une forme de maladie cardiovasculaire. La majorité semble être provoquée par le nombre croissant de personnes souffrant d’hypertension. En 2016, les maladies cardiovasculaires ont coûté la vie à plus de 840 000 personnes aux États-Unis.

La forme MK-7 de la vitamine K2 protège la fonction endothéliale

À l’intérieur de votre cœur et de tous les vaisseaux sanguins se trouve une fine membrane de cellules appelée endothélium. Ces cellules sont responsables du contrôle de la relaxation et de la contraction du système vasculaire. Un dysfonctionnement est un indicateur important des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques.

La dysfonction endothéliale peut résulter du diabète, du tabagisme et de l’hypertension artérielle. Après examen, certains médecins peuvent se tourner vers des prescriptions pharmacologiques, y compris des statines hypolipidémiantes et des inhibiteurs de l’ECA ou des bêtabloquants pour la gestion de la pression artérielle. Une autre option avec moins d’effets secondaires est l’utilisation de vitamine K2 MK-7.

Un groupe de chercheurs a développé une étude animale dans laquelle l’athérosclérose a été induite et les souris ont reçu un traitement de quatre semaines en vitamine K2 MK-7 à faibles doses. Les données ont révélé une amélioration de l’acétylcholine et de la vasodilatation dépendante de l’endothélium induite par le flux sanguin dans l’aorte et les artères fémorales.

L’effet a été mesuré à l’aide d’une IRM et a été associé à une production accrue de monoxyde d’azote (NO). Des doses plus élevées n’ont pas montré d’amélioration supplémentaire. Les chercheurs ont découvert que les données identifiaient une activité du profil endothélial pour la vitamine K2 qui n’avait pas été décrite précédemment. Hogne Vik, Ph.D., médecin-chef de NattoPharma, a déclaré :

« L'étude a démontré que la vitamine K2 - MK-7 améliorait la fonction endothéliale dépendante du NO chez la souris, et les résultats ont montré que la K2 - MK-7 procurait un effet vasoprotecteur indépendamment du fait que la dysfonction endothéliale ait été traitée avec de la vitamine K2 - MK-7 avant ou en même temps que l’apparition de plaques athérosclérotiques.

Cela contribue bien à notre corpus de recherches déjà important montrant que MenaQ7 est un nutriment cardio-protecteur et réaffirme pourquoi la communauté médicale est intéressée par une étude continue de cet important nutriment pour l’amélioration de la santé mondiale. »

Recevez-vous suffisamment de vitamine K chaque jour ?

La vitamine K est une vitamine liposoluble que votre corps utilise pour plusieurs fonctions. Étant donné que le corps en stocke peu, vous ressentirez un épuisement rapide sans apport régulier. De plus, plusieurs médicaments courants peuvent également réduire vos taux en vitamine K. Il existe deux formes principales de vitamine K et deux sous-types courants.

La vitamine K1 (phylloquinone) se trouve dans les légumes à feuilles vertes et elle est surtout connue pour son rôle dans la coagulation du sang. Sans une dose suffisante, votre sang ne coagule pas correctement, ce qui entraîne des conséquences potentiellement mortelles.

La vitamine K2 (ménaquinone) joue un rôle primordial dans la santé des os et du cœur. Votre corps peut synthétiser la vitamine K2 dans votre intestin grâce à certaines bactéries. Il existe deux sous-types communs. Le premier est la ménaquinone-4 (MK-4), une vitamine K2 à chaîne courte présente dans les produits d’origine animale. La MK-4 a une demi-vie courte, ce qui en fait un mauvais candidat comme complément alimentaire.

La ménaquinone-7 (MK-7) possède une chaîne plus longue et elle est présente dans les aliments fermentés. Il existe plusieurs variétés de formes à longue chaîne de vitamine K2, mais la plus courante est la MK-7. C’est la forme que vous souhaiterez rechercher dans les compléments.

L’une des meilleures façons de bénéficier d’une bonne source de vitamine K2 est de faire fermenter vos propres légumes en utilisant une culture d’amorçage avec des souches bactériennes qui produisent de la K2 et la forme MK-7. La MK-7 séjourne plus longtemps dans le corps, contribuant ainsi à prévenir l’inflammation et à réduire le risque de fractures osseuses car elle est plus efficace pour atteindre les os.

La vitamine K2 joue un rôle préventif dans les maladies cardiaques

L’une des façons dont la vitamine K2 influence la santé des os et du cœur est l’activation de protéines, telles que la protéine matricielle GLA enzymatique dans le système vasculaire et l’ostéocalcine dans les os. « GLA » signifie acide glutamique. Cet acide est responsable de la fixation du calcium présent sur vos parois artérielles et de faciliter son intégration dans les os.

Lorsque le calcium dans la muqueuse de vos vaisseaux n’est pas éliminé, les dépôts se transforment en athérosclérose, responsable du durcissement et du rétrécissement des artères, ce qui entrave lentement la circulation sanguine. C’est un déclencheur courant de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de maladie vasculaire périphérique.

Dans l’étude de Rotterdam, les participants qui présentaient le taux le plus élevés de K2 étaient 52 % moins susceptibles de subir une calcification sévère de leurs artères et 57 % moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque au cours d’une période de sept à dix ans. Les chercheurs ont également constaté que ceux qui consommaient 45 microgrammes (µg) de K2 par jour vivaient en moyenne sept ans de plus que ceux qui n’en consommaient que 12 µg par jour.

La vitamine K2 améliore la flexibilité artérielle et réduit le risque d’athérosclérose. La relation synergique entre la vitamine K2, la vitamine D, le calcium et le magnésium améliore la santé de vos os et de votre cœur.

La combinaison de sélénium et de CoQ10 réduit le risque de mortalité

Le fonctionnement optimal des cellules dépend de plusieurs facteurs, notamment les quantités de sélénium et de coenzyme Q10 (CoQ10) consommées. Les chercheurs ont écrit sur la faible consommation de sélénium en Europe et la production de CoQ10 qui diminue avec l’âge. Un essai interventionnel, impliquant du sélénium et de la CoQ10 comme complément alimentaire, s’est déroulé sur une période de quatre ans.

Les participants situés dans une région rurale de Suède ont montré une réduction de la mortalité cardiovasculaire grâce à l’intervention de l’étude. Douze ans plus tard, les chercheurs ont cherché à déterminer si cette réduction de la mortalité persisterait une fois l’étude terminée.

Après avoir évalué les données des participants d’origine, ils ont constaté une réduction continue de la mortalité cardiovasculaire chez ceux qui avaient utilisé les compléments à base de sélénium et de CoQ10. Le groupe ayant reçu le traitement actif affichait un taux de mortalité de 28,1 %, tandis que le groupe placebo avait un taux de mortalité de 38,7 % après 12 ans.

Les chercheurs ont également constaté une réduction significative du risque chez ceux qui souffraient de cardiopathie ischémique, d’hypertension artérielle, de diabète et d’une capacité cardiaque fonctionnelle altérée. L’action protectrice ne s’est pas limitée à la seule période de l’intervention. Elle a également persisté pendant le suivi. Les responsables de l’étude ont averti que cette petite étude doit être utilisée pour générer des hypothèses et non des conclusions.

La différence entre CoQ10 et ubiquinol

La CoQ10 et la version réduite, l’ubiquinol, sont des compléments populaires que les personnes utilisent pour la santé du cœur et la santé mitochondriale. La croissance rapide des ventes de ces produits suggère que de plus en plus de personnes se familiarisent avec l’importance de la santé mitochondriale.

Une enquête a également révélé que la CoQ10 est le complément numéro un recommandé par les cardiologues à leurs patients. La CoQ10 est un antioxydant liposoluble utilisé pour nettoyer les sous-produits potentiellement nocifs du métabolisme. Les maladies cardiaques semblent être enracinées dans un dysfonctionnement mitochondrial, ce qui signifie que la CoQ10 joue un rôle unique et important.

Les chercheurs ont découvert que la CoQ10 peut améliorer la récupération après un pontage et des chirurgies valvulaires cardiaques. Elle peut également contribuer à réduire les effets de l’insuffisance cardiaque congestive et de l’hypertension. La CoQ10 et l’ubiquinol aident également à combattre les effets négatifs de nombreux médicaments, notamment les antiarythmiques, les statines, les antibiotiques, les inhibiteurs de l’ECA et les diurétiques.

L’ubiquinol est la version réduite de CoQ10. La conversion de CoQ10 en ubiquinol se produit des milliers de fois à l’intérieur des mitochondries, en basculant entre les deux formes moléculaires pour convertir les aliments en énergie. Votre corps commence par augmenter la production d’ubiquinol au cours de la petite enfance. Mais après avoir atteinte l’âge de 30 ans, elle commence à décliner.

Les personnes âgées de moins de 30 ans peuvent absorber efficacement les compléments de CoQ10, mais celles qui sont plus âgées réussissent mieux avec l’ubiquinol car il est plus facilement absorbé et utilisé. Vous pouvez également améliorer la capacité de votre corps à convertir la CoQ10 en ubiquinol grâce à une exposition sensible au soleil et à la consommation de légumes à feuilles vertes, chargés de chlorophylle.

Le sélénium est un micronutriment important pour la santé du cœur

Les micronutriments sont utilisés par votre corps dans la production d’énergie, la fonction immunitaire, la coagulation sanguine, la santé osseuse et d’autres processus. Ces composés alimentaires ne sont nécessaires qu’en petites quantités, mais ils sont essentiels au bien-être et à la prévention des maladies. Les micronutriments ne peuvent pas être produits par le corps. Ils doivent donc être consommés dans le cadre de votre alimentation.

Le sélénium est un oligo-élément et un micronutriment découvert il y a près de 200 ans. Les scientifiques d’aujourd’hui ont reconnu qu’il était essentiel en raison de ses puissantes activités anti-inflammatoires, antivirales et anticancéreuses.

Au niveau cellulaire, le sélénium est un élément actif de la glutathion peroxydase, une enzyme responsable de la conversion du peroxyde d’hydrogène en eau et servant de première ligne de défense contre les radicaux libres nocifs.

Les chercheurs ont découvert que les personnes qui ont des taux plus élevés en sélénium connaissent des taux de cancer plus faibles. La meilleure source alimentaire est la noix du Brésil qui contient en moyenne 70 à 90 µg de sélénium par noix. Seulement deux ou trois noix par jour répondent à vos besoins quotidiens. Les autres sources alimentaires incluent les sardines, les œufs bio issus de poules élevées en plein air, le saumon sauvage et les graines de tournesol.

Bien que la vitamine K2 MK-7, la CoQ10 et le sélénium soient tous disponibles sous forme de compléments, les nutriments sont souvent plus biodisponibles lorsqu’ils sont consommés à partir d’aliments complets. Si vous choisissez d’utiliser un complément, veillez à utiliser un produit de qualité provenant d’une source en laquelle vous pouvez avoir confiance.