Conseils pour réduire le cholestérol naturellement


Cholestérol

En bref -

  • Si vous choisissez de prendre des médicaments anti-cholestérol au lieu de traiter le problème sous-jacent, vous bloquez non seulement le processus naturel de guérison de votre corps, mais vous vous exposez en plus à des médicaments qui entrainent d'innombrables effets secondaires
  • Il est important de comprendre qu'il y a une grande différence entre un niveau moyen et un niveau sain de cholestérol
  • Apprenez à traiter un cholestérol élevé efficacement et de façon sûre
Taille du texte:

Dr. Mercola

Si vous choisissez de prendre des médicaments anti-cholestérol au lieu de traiter le problème sous-jacent, vous bloquez non seulement le processus naturel de guérison de votre corps, mais vous vous exposez en plus à des médicaments qui entrainent d'innombrables effets secondaires - notamment l’épuisement de vos réserves de Coenzyme Q10, ce qui entraîne fatigue, faiblesse musculaire, courbatures et au final, la défaillance cardiaque.

Lorsque j'ai commencé à exercer, au milieu des années 80, après mon internat, je m’intéressais déjà à la médecine préventive et je vérifiais les taux de cholestérol de presque tous mes patients. Je me suis rendu compte que de nombreuses personnes avaient des taux de cholestérol élevés.

Mais à ma grande surprise, nombre d’entre eux allaient montrer leurs résultats à leur ancien médecin (puisque, bien entendu, j’étais le petit nouveau dans le coin) qui les rassuraient et leur disaient que leurs taux étaient normaux.

Mais le problème est que la fourchette des taux « normaux » était, et est toujours très trompeuse car elle reflète la moyenne existante - qui est basée en grande partie sur des personnes malades.
Il est important de comprendre qu'il y a une grande différence entre un niveau moyen et un niveau sain de cholestérol. C’est très similaire à ce qui se produit aujourd'hui à propos des taux de vitamine D.

Aujourd'hui, toutefois, en ce qui concerne le cholestérol, la balance penche du côté opposé, et les taux recommandés de cholestérol sont de plus en plus bas, principalement en raison de l’influence importante de l’industrie pharmaceutique.

C’est le profit, et non la santé, qui guide les recommandations actuelles en matière de cholestérol

L'industrie pharmaceutique a rapidement réalisé quel marché gigantesque elle pouvait atteindre avec les médicaments anti-cholestérol. Pour ce faire, il fallait un médicament qui devrait être pris pendant des années, et qui, pour la plupart, ne serait pas suffisamment toxique ni dangereux pour être mortel à court terme.

Les médicaments anti-cholestérol (les statines) génèrent aujourd'hui des dizaines de milliards de dollars de profits chaque année.

L’industrie a également tiré profit de sa campagne publicitaire en sélectionnant des experts du milieu médical et en les nommant à des commissions gouvernementales qui font les recommandations adoptées par presque toute la communauté médicale et le secteur de la santé.

Avant 2004, un taux de cholestérol LDL de 130 était considéré comme sain. Toutefois, les directives à jour recommandent des taux de moins de 100 voir de moins de 70 pour les patients présentant un risque très élevé.

Pour atteindre ces objectifs extravagants et dangereusement bas, vous êtes généralement obligé de prendre divers médicaments anti-cholestérol. Les directives ont donc instantanément élargi le marché pour ces dangereux médicaments.

Sachez que l’on ne vous a pas dit toute la vérité à propos du cholestérol. Ce que vous disent la plupart des médecins conventionnels n’est réellement que de la publicité intelligemment détournée.

Le cholestérol n’est pas un démon malfaisant comme on veut vous le faire croire

Le cholestérol est essentiel et crucial pour un grand nombre de fonctions vitales dans votre corps.

Il fait partie intégrante de vos membranes cellulaires, et c’est aussi le précurseur (la matière première) que votre corps utilise pour fabriquer vos hormones steroïdes - dont la vitamine D. Votre peau contient du cholestérol, et lorsque les rayons UVB du soleil la touchent, elle convertit cette forme de cholestérol en vitamine D3 qui est ensuite transférée dans le sang. Votre corps la convertit ensuite en la forme active de la vitamine D.

Mais ce n’est pas tout. Lorsque vos taux de cholestérol sont trop bas, cela entraîne une série de conséquences négatives dans votre corps.

Les risques d'un taux de cholestérol bas

Le cholestérol est également essentiel pour une santé optimale du cerveau. Il aide à la formation de vos souvenirs et est vital pour la fonction neurologique. Un faible taux de cholestérol est d'ailleurs associé à divers troubles neurologiques, y compris la perte de mémoire.

Présenter un taux trop faible de ce composé bénéfique entraîne aussi les effets suivants :

Qu’est-ce qu’un taux trop élevé ?

Je considère personnellement qu'un taux au dessus de 330 est trop élevé. Mais un autre moyen efficace pour déterminer si vous courrez un risque lié à un métabolisme anormal du cholestérol est de vérifier votre ratio de HDL ou « bon » cholestérol par rapport à votre cholestérol total.

Le pourcentage de HDL est un facteur de risque de maladie cardiaque très important.

Divisez simplement votre taux de HDL par votre cholestérol total. Ce pourcentage devrait idéalement être de plus de 25%. Généralement, plus il est élevé, mieux c’est, car il n’existe aucun effet secondaire connu d'un taux trop élevé de bon cholestérol.

Si votre ratio descend en dessous de 15 à 20%, vous présentez un risque élevé, et en dessous de 10%, c’est un indicateur significatif de risque de maladie cardiaque.

Comment traiter un cholestérol élevé efficacement et sans danger

Heureusement, il existe des stratégies simples qui peuvent vous aider à réguler votre cholestérol.

Tout d'abord, sachez que vous contenter de diminuer vos apports de cholestérol alimentaire n’est pas une stratégie efficace.
Pourquoi ?

Parce que 75% de votre cholestérol est produit par votre foie, qui est influencé par votre taux d'insuline. En conséquence, si vous optimisez votre taux d'insuline, vous régulez également votre taux de cholestérol.

L'une des façons les plus efficaces d’y parvenir est de faire du sport et de faire attention à ce que vous mangez. Les aliments qui augmentent votre taux d'insuline contribuent également à un taux de cholestérol élevé en incitant votre foie à en produire davantage.

Voici mes principales recommandations pour réduire et réguler votre taux de cholestérol en toute sécurité :

  1. Faites suffisamment d’exercice.
  2. Réduisez, dans l’optique de les éliminer totalement de votre alimentation, les céréales et les sucres.
  3. Consommez les aliments qui correspondent à votre type nutritionnel.
  4. Mangez une bonne proportion de vos aliments crus.
  5. Consommez suffisamment d'acides gras oméga-3 d'origine animale de bonne qualité. J'ai une préférence pour ceux provenant de l’huile de krill.
  6. Évitez les excès d'alcool et de tabac.
  7. Réglez vos problèmes émotionnels.

J'ai traité entre 20 et 30.000 patients et seules cinq personnes environ n'ont pas obtenu de résultats en appliquant ces recommandations. Ces personnes souffraient vraisemblablement d'une maladie, l’hypercholestérolémie familiale.

C’est une maladie extrêmement rare qui touche environ une personne sur mille parmi celles qui sont sous traitement, mais pour ces personnes les statines peuvent s'avérer bénéfiques.

Certaines personnes m’ont interrogé sur la prise de levure de riz rouge et ce sujet nécessite d’être clarifié. Sachez que la levure de riz rouge est aussi une statine, dont le mécanisme est exactement le même que celui des autres statines, même si elle est disponible sans ordonnance.

Le problème de cholestérol de mon voisin l’a presque tué

Le 5 juin, mon voisin m'a appelé en me proposant une partie de tennis. Nous avions l’habitude de jouer régulièrement avant que je ne déménage il y a deux ans. Il me battait généralement en deux sets malgré ses 70 ans, il plaçait toujours très bien la balle.

Mais cette fois ce fût un peu différent car il était beaucoup plus lent et j'arrivais facilement à lui renvoyer les balles. Cette fois je le battis en deux sets. Bien sûr il avait deux ans de plus et donc 72 ans à ce moment mais cela ne pouvait pas expliquer la baisse de son niveau de jeu. 

Après notre match il m’expliqua qu'il était fatigué en permanence depuis que son médecin l’avait mis sous Zocor. Bêtement, il ne l’avait pas mis sous ubiquinol. Cela devrait être considéré comme une erreur médicale. Dans ce cas précis, les statines ont ruiné la santé de mon voisin. Son énergie et sa rapidité avaient chuté de façon radicale.

Heureusement, il a bien voulu essayer l’ubiquinol ainsi qu'un supplément de vitamine D. J’espère qu’il me battra à nouveau en deux sets la prochaine fois que nous jouerons.

Ce que vous devez savoir si vous décidez de prendre des médicaments anti-cholestérol

Si vous choisissez de continuer à prendre des statines, il est essentiel que vous compreniez le mécanisme d'action de ces médicaments.

Ils agissent généralement en réduisant une enzyme dans votre foie qui réduit non seulement la production de cholestérol, mais aussi la production de coenzyme Q10. Lorsque vous diminuez la production de CoQ10, vous augmentez le risque de nombreux problèmes de santé.

Le vieillissement prématuré est l’un des principaux effets secondaires d'une trop faible quantité de CoQ10 car cette vitamine essentielle recycle d'autres antioxydants comme les vitamines C et E.

Une carence en CoQ10 peut aussi accélérer les dommages à l’ADN. Il est donc absolument vital de prendre un supplément de CoQ10 si vous prenez des statines. Malheureusement, de nombreux médecins n’en informent pas leurs patients.

Si vous avez plus de 40 ans, je vous recommande vivement de prendre de l’ubiquinol, une forme réduite de coenzyme Q10 qui est bien mieux absorbée par l’organisme.