Un chien qui se gratte, qui sent mauvais ? Le problème pourrait bien être une mycose...

(En anglais)
Taille du texte:

Dr. Becker

Dans cette vidéo, le Dr. Karen Beker nous parle du problème tenace et malodorant des mycoses du chien. Apprenez à reconnaître une prolifération de levures, comment traiter une poussée et suivez nos conseils pour prévenir le problème.

Aujourd’hui, je vais vous parler des chiens atteints de mycoses. Les levures sont des champignons unicellulaires qui se développent par bourgeonnement.

Les humains comme les chiens ont une quantité normale de levures saines naturellement présentes sur le corps. La flore intestinale normale et saine du chien est généralement composée de staphylocoques et d'une mince couche de levures, présents naturellement.

Ces taux sains dans la flore intestinale se maintiennent grâce à un système immunitaire équilibré.

Comment se développe une mycose

Sur le spectre du système immunitaire, l'équilibre se trouve au milieu, et c’est exactement ce que la fonction immunitaire de votre chien doit être - équilibrée.

Un système immunitaire hypoactif peut provoquer une prolifération de levures car il ne contrôle pas l’équilibre. À l’autre extrémité du spectre se trouve une réponse immunitaire suractivée, qui entraîne des allergies. Elle peut également engendrer des problèmes de levures.

Lorsqu'un vétérinaire traditionnel soigne un chien qui présente des allergies - indiquant un système immunitaire suractif - il prescrit généralement des stéroïdes pour stopper la réponse immunitaire. (Cela diminue les symptômes mais ne règle pas la cause sous-jacente des allergies.)

Lorsque le système immunitaire de votre chien est arrêté par des médicaments, il ne peut plus faire son travail de régulation et d’équilibre de la flore intestinale, et les levures de votre animal de compagnie se mettent à proliférer.

Lorsqu’un vétérinaire conventionnel voit un chien qui présente des allergies et éventuellement une infection secondaire de la peau, il prescrit souvent des antibiotiques. Les antibiotiques sont connus pour détruire les bonnes bactéries en même temps que les mauvaises, anéantissant au passage le niveau de levures saines, ces médicaments ne font donc souvent qu’empirer la situation.

Une autre raison pour laquelle un chien, allergique en particulier, peut présenter un surplus de levures, est qu’il peut développer une allergie à ses propres levures. Les tests intradermiques révèlent souvent qu'un chien fait une réaction allergique à sa propre flore naturelle.

Cette situation peut devenir très problématique car la réaction allergique du chien peut affecter tout son organisme. Ces chiens sont souvent rouges du museau au bout de la queue - leur corps tout entier est irrité et rouge feu.

En conclusion, les chiens présentant un système immunitaire hypo-actif ou les chiens immunodéprimés peuvent développer une mycose, tout comme les chiens ayant un système immunitaire sur-réactif, ou présentant des allergies.

Signes et symptômes de la mycose du chien

Le diagnostic définitif de mycose est établi par un vétérinaire, soit par un examen cytologique (visualisation d'un prélèvement de peau au microscope) soit par une mise en culture (envoi d'un prélèvement de peau stérile en laboratoire, où les cellules sont mises en culture et identifiées dans une boite de Piétri).

Mais en tant que maître, vous pouvez déterminer que votre chien a une mycose simplement par son odeur. Les levures ont une odeur très caractéristique. Certaines personnes trouvent qu’elles sentent le pain moisi ; d'autres comparent leur odeur au popcorn au fromage ou aux chips de maïs. Certaines personnes surnomment même la mycose des pattes du chien « Frito Feet » (« les pattes en chips de maïs »). C’est une désagréable odeur âcre, de moisissure.

L’odeur d’une mycose n’est pas une odeur normale. Un chien en bonne santé ne sent pas mauvais. Si votre toutou sent mauvais des pattes, ou si ses oreilles sentent le moisi, il est donc probable qu’il soit en proie à une prolifération de levures.

Un chien qui se gratte est un autre signe indiquant qu'il est atteint d'une mycose. La prolifération de levures démange énormément. Si ce sont les pattes qui sont touchées, le chien ne cessera pas d’y toucher. Il en va de même pour ses oreilles. Un chien qui fait beaucoup de « traineau » (il frotte son arrière-train par terre) peut également être un indice.

Si votre chien est sans arrêt en train de se gratter pour soulager de fortes démangeaisons, prêtez-y attention. Qu’il s'agisse d'une bactérie ou d'une mycose, il a besoin de votre aide pour régler le problème.

Étape n° 1 pour traiter une mycose : Revoir le régime alimentaire

Si votre animal de compagnie est atteint d'une mycose, il y a plusieurs mesures à prendre.

Pour commencer, il faut examiner son régime alimentaire. Il est rare que la mycose chez le chien ne se développe qu’en un seul endroit - une oreille, par exemple. Si c’est le cas pour le vôtre, vous pouvez sans doute vous en sortir en traitant simplement cette oreille contre la mycose et croiser les doigts pour que son système immunitaire réponde pour rééquilibrer sa flore naturelle.

Mais si votre chien, comme la plupart, est atteint de mycose par exemple aux quatre pattes, ou aux deux oreilles, ou en particulier si tout son corps est atteint, vous devez obligatoirement vous préoccuper de son alimentation.

L'alimentation est la base de la santé. La façon dont vous nourrissez votre chien peut soit aider son système immunitaire à gérer la mycose, soit elle va au contraire nourrir une situation de prolifération de levures, potentielle ou existante.

Je vous conseille de mettre votre animal au « régime anti-levures ». L'avantage d’un régime anti-levures est que c’est également un régime anti-inflammatoire et un régime approprié aux chiens.

Les levures utilisent le sucre comme source d’énergie. Les hydrates de carbone se décomposent en sucre. Les médecins comme les vétérinaires conseillent aux patients atteints de mycose d’éliminer les sucres de leur régime alimentaire.

Le sucre alimentaire, ce n’est pas seulement le sucre blanc qui est ajouté à de nombreuses friandises ou à certains aliments pour chiens. Il existe des formes « secrètes » et cachées de sucre, comme le miel par exemple, qui peuvent aussi alimenter des proliférations de levures. Bien que le miel puisse être bénéfique aux animaux dans certains cas, il fournit néanmoins une source alimentaire aux levures. Donc si votre chien est atteint d'une mycose, vous devez lire attentivement les étiquettes de sa nourriture et de ses friandises et éviter tout produit contenant du miel, du sirop de glucose-fructose et même de la pomme de terre ou de la patate douce.

Si votre chien souffre d'une mycose importante, je vous conseille de le mettre au régime totalement sans sucre. Nourrissez-le de légumes à faible index glycémique. Éliminez les pommes de terre, le maïs, le blé, le riz - tous les hydrates de carbone doivent être éliminés d'un régime sans sucre. C’est une étape vraiment importante. J'aimerais pouvoir vous dire qu’il est facile de traiter une mycose et de l’éviter sans se préoccuper du régime alimentaire, mais ce n’est pas le cas. Votre animal doit avoir une alimentation qui contribue à maintenir sa flore intestinale saine et équilibrée.

La seconde mesure que je recommande est d'ajouter des aliments naturellement antifongiques à son alimentation, comme de l'ail ou de l’origan, en petites quantités. Ces aliments sont à la fois antifongiques et anti-levures et peuvent aider à réduire le taux de levures présentes dans l’organisme de votre chien.

Désinfecter une mycose de l’oreille

En plus de le mettre au régime anti-levures et de lui donner une alimentation antifongique, la troisième chose à faire pour aider votre chien à se débarrasser de sa mycose est de désinfecter les parties atteintes de son corps.

Généralement, un vétérinaire prescrit une crème, une pommade ou une solution, à appliquer régulièrement sur la partie atteinte. Le problème de cette méthode est qu’à mesure que les levures meurent, des couches de levures mortes se forment et s'accumulent. À moins d’enlever les couches de levures mortes et de désinfecter la peau, continuer à appliquer une pommade sur des couches de levures mortes peut finir par exacerber le problème.

Il est donc très important de désinfecter les parties du corps de votre chien infectées par la mycose. Il n’existe aucun médicament ni aucune crème qui puisse désinfecter votre animal - c’est à vous de le faire.

Si les oreilles de votre chien sont atteintes de mycose, vous devez les désinfecter quotidiennement. Certaines personnes produisent beaucoup de cérumen et se nettoient les oreilles tous les jours, alors que d'autres n’en produisent presque pas, et il en va de même pour les chiens. Certains n’ont presque jamais besoin qu'on nettoie leurs oreilles, alors que d'autres nécessitent un nettoyage quotidien.

La fréquence dépend entièrement de la quantité de déchets produits par les oreilles de votre chien. Si votre labrador a les oreilles qui coulent en été, vous devez les nettoyer chaque jour pendant cette période.

Examinez les oreilles de votre chien : si elles sont propres, sèches et ne sentent pas mauvais, vous pouvez attendre jusqu'au lendemain pour les nettoyer. La fréquence du nettoyage dépend donc vraiment de la quantité de déchets accumulés dans les oreilles. Si vous ne nettoyez pas ces déchets, ils ne disparaissent pas par magie. Ils se transforment en cérumen, puis en levures, et enfin en infection bactérienne fulminante, à moins que vous ne vous en occupiez.

Vous pouvez désinfecter les oreilles de votre chien avec du coton et une solution que vous trouverez dans le commerce, ou avec de l’hamamélis. Utilisez autant de coton que nécessaire pour enlever tous les déchets des oreilles à chaque nettoyage. N’insérez pas de coton-tige dans le canal auriculaire de votre chien.

Désinfecter une mycose des pattes

Les levures se développent dans les environnements humides et dans les plis - entre les pattes de votre chien, par exemple, dans le pli de l’aisselle ou de l'aine, et autour de la vulve et de l’anus. Il est donc particulièrement important de désinfecter ces parties sur un chien atteint de mycose.

Un chien ne transpire que par sa truffe et par ses coussinets, il faut donc désinfecter ses pattes en période humide et chaude, lorsque les levures ont tendance à se développer.

Selon la taille de votre chien, vous pouvez par exemple utiliser une grande bassine en plastique et la remplir d’eau avec un tuyau ou si vous avez un petit chien, vous pouvez tout simplement le mettre dans un évier ou un lavabo. Si vous avez un chien de race géante, vous pouvez essayer d’utiliser une boite de conserve remplie d’eau. Le but est de faire tremper les pattes puis de les essuyer doucement.

Vaporiser ou essuyer simplement les pattes du chien ne suffit pas. Les levures vivent sous les ongles et dans tous les plis que vous ne pouvez pas atteindre si les pattes ne sont pas immergées dans un bain de pattes.

Comme solution de bain de pattes, je recommande un mélange de 4 litres d’eau (1 gallon, précisément) avec une tasse de peroxyde d’hydrogène et 1 à 4 tasses de vinaigre blanc. Vous pouvez utiliser cette solutions plusieurs fois par jour si nécessaire, pour que les pattes de votre chien restent propres. « Propres et sèches » doit devenir votre devise.

Après avoir trempé les pattes de votre chien dans la solution astringente d’eau/peroxyde d’hydrogène/vinaigre blanc, il est inutile de les rincer. Essuyez-les simplement en les tapotant. La solution, une fois séchée sur les pattes de votre chien, sert d'antifongique et limite en principe le léchage et les mordillements.

Bains et rinçages anti-levures

Si votre chien est atteint d’une prolifération de levures sur la peau, je vous conseille de lui désinfecter le corps entièrement avec un shampoing antifongique naturel. Vous pouvez le faire aussi souvent que nécessaire.

Il est faux de dire qu’on ne doit pas laver un chien trop souvent. À l’époque où les shampoings étaient agressifs, fabriqués à base de dérivés de charbon et de goudron, c’était un bon conseil. Mais il existe aujourd'hui de nombreux shampoings dans le commerce qui sont sans danger, ne dessèchent pas la peau de votre animal et n’abîment pas ses poils.

Les céréales et les hydrates de carbones nourrissant les proliférations de levures, je vous déconseille d’utiliser des shampoings à base d'avoine. L’avoine est une céréale qui alimente les levures présentes sur la peau de votre chien.

Utilisez un shampoing antifongique à base d’huile de tea-tree ou d'un mélange de plantes, par exemple. Cela aidera à maîtriser la prolifération des levures sur votre animal.

Je conseille également d’utiliser un rinçage antifongique après le shampoing pendant l’été, d'une à trois fois par semaine. J’utilise quatre litres d’eau (1 gallon) pour une tasse de vinaigre blanc ou une tasse de jus de citron. Vous pouvez également utiliser 20 gouttes d’huile de menthe. Les trois parfumeront agréablement votre toutou.

Après un shampoing au tea-tree par exemple, et un bon rinçage à l’eau, enchainez avec l’un de ces rinçages astringents antifongiques naturels pour réduire drastiquement la quantité de levures.

Ne versez jamais ces rinçages sur la tête ni dans les yeux de votre chien. Versez du cou vers la queue. Versez les 4 litres de solution sur votre chien puis faites-la pénétrer dans les poils et la peau en frictionnant, en insistant sur les parties du corps qui ont tendance à être infestés de levures - aisselles, pattes, la région de l’aine et autour de la queue. Puis essuyez votre chien avec une serviette, sans le rincer. Non seulement votre chien se sentira mieux, mais de plus les levures ne se reproduiront pas aussi rapidement.

Attention toutefois à l’utilisation du jus de citron et du peroxyde d’hydrogène : ils peuvent décolorer les poils d'un chien noir. Si vous avez un chien à poils noirs, utilisez plutôt le vinaigre blanc pour éviter l’effet éclaircissant.

Pour les chiens à mycoses tenaces ou récurrentes

Chez de nombreux chiens, les problèmes de mycoses sont saisonniers. Lorsque les températures et l’humidité grimpent chaque année, ils développent des mycoses et sentent mauvais. Si c’est le cas de votre chien, il vous faut veiller en été à le désinfecter et à régler toute question de régime alimentaire qui pourrait contribuer au problème.

Par contre, si votre chien est infecté par des mycoses tout au long de l’année - par 30° à l’ombre comme au plus froid de l’hiver - il faut envisager qu'il ait un problème de système immunitaire.

Si votre chien est envahi par un germe pathogène opportuniste tel que les levures, il est probable que son système immunitaire ne fonctionne pas correctement.

Dans ma clinique, lorsque je reçois un animal atteint de mycoses tenaces, je fais un test d'immunité pour mesurer ses taux d’immunoglobine (IgG, IgM et IgA). Chez un chien qui présente une prolifération permanente de levures, ces taux sont généralement bas.

Si votre chien présente des taux d’immunoglobines sains, il devrait être capable de surmonter presque n'importe quelle infection, et en particulier une infection opportuniste de levures.

+ Sources et Références