Pourquoi il ne faut pas utiliser de cotons-tiges pour se nettoyer les oreilles

Élimination Cérumen

En bref -

  • Le cérumen fabriqué par vos oreilles sert à les nettoyer, à les lubrifier et à les protéger, mais certaines personnes essayent de l'éliminer à tout prix au moyen de méthodes dangereuses.
  • Les médecins disent qu’utiliser des cotons-tiges ou des moyens encore plus invasifs pour déloger le cérumen peut endommager, perforer ou même déboiter les osselets qui interviennent dans l’audition
  • L'élimination du cérumen se fait naturellement avec les mouvements qu’effectue l’oreille lorsque vous parlez ou mastiquez, qui aident à faire sortir la ‘vieille’ cire de vos oreilles ; cette cire est ensuite éliminée lorsque vous vous douchez et une nouvelle cire peut alors se former
  • Certaines personnes préconisent les bougies auriculaires pour éliminer l’excès de cérumen, mais les médecins disent qu'elles sont non seulement potentiellement dangereuses, mais qu’elles peuvent également laisser dans les oreilles des résidus de cendres ou de cire de bougie
Taille du texte:

Dr. Mercola

Des recommandations ont récemment été soumises, qui appuient un fait que vous connaissez sans doute déjà, à savoir qu'utiliser des cotons-tiges pour nettoyer vos oreilles n’est pas une bonne idée.

Le plus récent conseil a été publié dans le journal Otolaryngology Head and Neck Surgery, rédigé par le comité consultatif de l’American Academy (AAO-HNS) du même nom.

Vous vous souvenez peut-être avoir entendu cette phrase lorsque vous étiez petit : ne mets jamais rien dans ton oreille qui soit plus petit que ton coude.

Mais pourquoi cela ? Nous voulons tous avoir les oreilles propres ; de plus, il est généralement agréable de pouvoir suivre les conversations lorsque nous sommes à table en famille, donc si excès de cérumen il y a, il semble logique de vouloir s’en débarrasser d'une façon ou d'une autre.

Le Dr. Seth Schwartz, directeur du groupe de mise à jour des recommandations pour l’Académie, a indiqué que les médecins ne sont pas les seuls à s'intéresser à ces recommandations. Ils savent que, en particulier depuis ces dernières années, de plus en plus de personnes choisissent de se soigner elles-mêmes.

Incidemment, bien qu’on pourrait penser qu'un tel document ne serait pas particulièrement recherché, il semble qu’il le soit. Plus de 50.000 exemplaires des anciennes recommandations ont été téléchargées.

Deux faits très positifs sont à signaler à propos des nouvelles directives cliniques qui ont été publiées. D'abord un représentant de consommateurs, n’ayant pas nécessairement de lien avec la communauté médicale, faisait partie du comité.

Ensuite, le verbiage utilisé était bien plus clair et explicite que celui des années précédentes, a déclaré le Dr. Schwartz, ajoutant :

« La façon d'écrire les recommandations est devenue un peu plus transparente aujourd'hui. Nous sommes plus précis quant à la justification de nos décisions et quant aux données qui les soutiennent. »

La réponse des directives à la question « pourquoi » est assez concise, ainsi que l’a rapporté CNN :

« Les cotons tiges, épingles à cheveux, clés et cure-dents - tous ces petits objets plus petits que nos coudes, que nous adorons faire entrer dans nos oreilles - peuvent provoquer des coupures dans le conduit auditif, perforer nos tympans et déboiter nos osselets.

Et tous ces dommages peuvent provoquer une perte d'audition, des étourdissements, des sifflements ou autres symptômes de dommages auriculaires.

La meilleure alternative, d'après les experts, est de laisser la nature faire son travail. Alors comment faire pour nettoyer des oreilles encombrées de cire ? D’après l’AAO-HNSF, si votre corps se débarrasse correctement de l’excès de cérumen, vos conduits auditifs ne devraient jamais avoir besoin d’être nettoyés.

Des glandes situées dans vos oreilles produisent le cérumen qui les lubrifie, les nettoie et les protège. Sa principale raison d’être est de piéger les corps étrangers tels que la poussière, les saletés et les cellules de peaux mortes pour éviter qu’ils ne pénètrent plus profondément et forment un dépôt dans votre conduit auditif.

Une étude a établi que l'on trouve dans le cérumen du lysozyme, un enzyme antibactérien, des acides gras, des alcools, du cholestérol et du squalène.

De plus, des études indiquent que le cérumen est produit uniquement dans le tiers extérieur de votre conduit auditif, utiliser des cotons tiges ou un autre instrument risque donc de pousser le cérumen plus profondément dans votre conduit, près du tympan.

De plus, utiliser des cotons tiges libère de l’histamine dans vos oreilles, qui peut provoquer des démangeaisons, irritations et inflammations. Le reflexe est généralement d'utiliser encore plus de cotons tiges, ce qui aggrave le problème.

En clair, c’est en essayant de se débarrasser du cérumen que les problèmes apparaissent souvent, car les bactéries, les champignons et les virus peuvent passer de l’oreille externe vers l’oreille interne. En plus de boucher votre conduit auditif et de provoquer une perte d'audition, l’utilisation d'instruments peut percer votre tympan.

L’élimination du cérumen s’effectue naturellement lorsque vous parlez ou mastiquez des aliments : les mouvements de votre mâchoire ainsi que le renouvellement de la peau à l’intérieur du conduit s'associent pour aider à faire sortir la vieille cire de façon à ce qu’une nouvelle cire « propre » puisse se former. L'ancienne cire est éliminée lorsque vous vous douchez.

À faire et à ne pas faire en cas de bouchon de cérumen

Que se passe-t-il lorsque le cérumen s'accumule dans vos oreilles ?

Le chapitre des directives intitulé « À faire et à ne pas faire » explique qu’un bouchon se forme lorsque l'oreille ne parvient pas à éliminer correctement le cérumen. Cela se produit le plus souvent chez des personnes âgées, explique le Dr. James Battery, directeur de l’Institut National de la Surdité et Autres Troubles de la Communication, en donnant un exemple de scénario courant :

« Chez les personnes présentant un bouchon de cérumen, l’utilisation de cotons-tiges risque de pousser la cire plus profondément dans le conduit auditif et d’endommager le tympan... Environ 2% d'adultes présentant un bouchon de cérumen se rendent chez leur médecin en se plaignant de perte auditive. »

L'accumulation de cérumen est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes âgées entendent mal. Que vous ayez un trouble de l’audition ou que vous pensiez avoir un bouchon de cérumen, voyez un professionnel qui pourra nettoyer vos conduits auditifs par micro-aspiration ou par d'autres méthodes appropriées.

Si le volume de cérumen est important, il peut être nécessaire d'irriguer le conduit auditif sous pression au moyen d'une seringue, mais cela doit être fait obligatoirement par un professionnel car une méthode ou une pression inappropriée pourrait endommager le tympan.
Toutefois, n’utilisez pas l’irrigation pour nettoyer vos oreilles si vous êtes diabétique ou avez un tympan percé.

Et voici donc le plus important point « à ne pas faire » : n’utilisez aucun instrument pointu comme une aiguille à tricoter, une épingle à cheveux ou un crayon pour nettoyer vos oreilles  (oui, tous ces objets ont déjà été utilisés à cette fin).

Une autre recommandation est d’éviter de trop nettoyer vos oreilles car cela peut aggraver un problème de bouchon. La nécessité d'avoir des oreilles propres est culturelle, explique le Dr. Schwartz, mais le mieux est simplement de nettoyer l’excès de cire lorsqu’elle devient visible à la sortie de l’oreille.

Quant aux choses « à faire », la première est de demander conseil à votre médecin pour savoir comment éliminer vous-même un bouchon de cérumen. Ceci étant dit, certaines affections (dont vous n'avez peut-être même pas conscience de souffrir) peuvent être des contre-indications à l’auto-nettoyage des oreilles.

Quant aux bougies auriculaires et autres - Non, c’est non

D’après le Colon Therapists Network, le concept de bougie auriculaire remonterait à 2500 ans avant J.C. :

« Les cultures anciennes, y compris les Égyptiens, ont fait référence à leur utilisation. Des parchemins découverts en orient ont décrit la méthode d'utilisation des bougies auriculaires, également appelées cônes auriculaires. »

Audiology.org décrit ces dispositifs d’élimination de la cire  et la façon dont ils sont censés fonctionner :

« Des cônes creux faits de tissu trempé dans de la cire d'abeille ou de la paraffine ; le côté étroit est placé dans l’oreille et le côté opposé du cône est allumé... Les partisans des bougies auriculaires prétendent que l’oxygène est attiré par la flamme, produisant une aspiration qui tire littéralement les résidus hors de l’oreille. »

Une étude a révélé qu'au cours d'un essai clinique limité ayant porté sur huit oreilles, aucune extraction de cérumen du conduit auditif externe n'a été constatée, et que 122 oto-rhino-laryngologistes ont compté 21 blessures dues à l’utilisation de bougies auriculaires.

Il arrive souvent que de la cire de bougie coule dans l’oreille au cours du processus, et en conclusion, « les bougies auriculaires n’ont aucun avantage... et peuvent provoquer de graves blessures. »

Les médecins ORL trouvent également parfois de la cendre dans les oreilles des personnes ayant utilisé des bougies auriculaires, et les accidents (auxquels vous vous exposez lorsque vous jouez avec le feu) engendrent de nombreuses blessures.

Quand trop, c’est trop

Ce n’est pas une mauvaise chose d'avoir de la cire dans les oreilles. Tout le monde en a et c’est normal », explique le Dr. Schwartz. « Cela pose un problème surtout lorsqu’il y en a trop. »

Certaines personnes font également face à des écoulements, des douleurs, des pertes d'audition et même à des saignements. Tous ces problèmes doivent être pris en charge par un professionnel et appellent donc absolument à consulter votre médecin.

La méthode la plus simple et la plus sure pour éliminer de la cire d'oreille vous-même est de vous allonger sur le côté en plaçant une serviette de toilette sous votre tête et de verser quelques gouttes d'huile d’olive, d’huile de coco ou d’eau dans votre oreille pour ramollir la cire.

Versez ensuite un bouchon de peroxyde d'hydrogène à 3% dans votre oreille pour en chasser la cire. De l’eau pure ou une solution saline stérile fonctionne tout aussi bien que l’huile ou que les gouttes auriculaires disponibles en vente libre.

Le peroxyde d'hydrogène peut aussi aider à soulager les infections respiratoires comme le rhume ou la grippe. Il est possible que vous entendiez un bruit de bulles ou ressentiez de légers picotements, qui sont tout à fait normaux. Lorsqu’ils cessent, répétez avec l'autre oreille.

Un manque d'acides gras oméga-3 dans votre organisme peut également contribuer à ce que le cérumen s'accumule de façon excessive. La meilleure façon d'y remédier est de consommer des aliments riches en acides gras oméga-3 comme du saumon sauvage d’Alaska et des sardines, ou de prendre un supplément d'oméga-3 d'origine animale de très bonne qualité. Une fois votre bouchon ou excès de cérumen évacué, veillez à avoir des apports suffisants en oméga-3 pour prévenir toute récurrence.

Une perte d'audition n’est pas toujours le signe d’un bouchon de cérumen. Plus une personne est âgée, plus elle a eu en fait d'opportunités de faire face à des bruits forts qui peuvent accélérer la perte d'audition partielle. C’est l’une des causes les plus fréquentes. L’Institut National de la Surdité et Autres Troubles de la Communication explique :

« Les sons peuvent être très néfastes lorsqu’ils sont trop forts, même pendant un temps bref, ou lorsqu’ils sont à la fois forts et durent longtemps. Ces sons peuvent endommager la structure fragile de l’oreille interne et provoquer une perte d'audition due au bruit (NIHL pour Noise Induced Hearing Loss en anglais). »