La gratitude - Clé du bonheur et de la santé

Gratitude

En bref -

  • La gratitude consiste à mettre en valeur les choses positives de votre vie et à en reconnaître les sources. C’est comprendre que la vie ne vous doit rien, et que tout ce qui vous arrive de positif est un cadeau qui ne doit pas être tenu pour acquis
  • Des recherches de plus en plus nombreuses confirment que la gratitude offre de nombreux et puissants bienfaits pour la santé. Elle contribue à améliorer la santé mentale et physique, augmente notre satisfaction, lutte contre le stress, et bien plus encore
  • La gratitude est un sentiment qui peut grandir, en le travaillant. Écrire une lettre à une personne envers laquelle vous êtes reconnaissant, pratiquer le remerciement en pleine conscience pendant sept jours, sont des exemples d’exercices pratiques simples
Taille du texte:

Dr. Mercola

Des recherches de plus en plus nombreuses confirment que la gratitude offre de nombreux et puissants bienfaits pour la santé.

Voici ce qu’explique le Dr. P. Murali Doraiswamy, expert en santé cérébrale et mentale :

« Si la reconnaissance était un médicament, il serait le plus vendu au monde, et son indication serait la préservation de tous les organes importants de l’organisme »

La gratitude a de nombreux impacts positifs sur votre cerveau, et contribue à :

  1. Améliorer la santé physique par son effet anti-douleur global, en diminuant l’inflammation et la glycémie, en favorisant le système immunitaire, une pression artérielle saine et la santé cardiaque, et en encourageant à prendre soin de soi
  2. Augmenter le sentiment de bonheur et la joie de vivre en diminuant le stress et la détresse émotionnelle
  3. Améliorer la résilience émotionnelle, ce qui aide également à lutter contre le stress et l’anxiété
  4. Améliorer la santé mentale en provoquant la libération de substances chimiques antidépressives et régulatrices de l’humeur, telles que la sérotonine, la dopamine, la norépinephrine et l’ocytocine, tout en inhibant le cortisol, hormone du stress
  5. Améliorer la qualité du sommeil, ce qui peut apporter de nombreux bienfaits tant pour la santé physique que mentale

La recherche a également démontré que la gratitude est le meilleur prédicteur de bonnes relations.

D'ailleurs, bien avant que les scientifiques modernes ne confirment ces bienfaits, les philosophes anciens considéraient la gratitude comme la voie de l’équilibre mental, de la santé et de la satisfaction de la vie.

Définir la gratitude

J'ai lu récemment « The Little Book of Gratitude » (« Le petit livre de la gratitude »), de Robert Emmons. C’est un excellent livre que je vous recommande chaudement si vous avez besoin d'inspiration. Il y explique que « Nous ne nous sommes pas créés ni façonnés nous-mêmes, et nous ne sommes pas parvenus tout seuls là où nous en sommes dans notre vie.

Vivre dans la gratitude c’est donc vivre dans la vérité. C’est l'approche de la vie la plus juste et la plus honnête. »

D'après Robert Emmons, la gratitude implique de « mettre le positif en valeur et d’en reconnaitre les sources. C’est comprendre que la vie ne me doit rien et que tout ce qui m'arrive de bien est un cadeau, et être conscient que rien ne peut être tenu pour acquis. »

Générosité et bonheur ont un lien neuronal

Fait intéressant, la générosité est également associée au bonheur, ce qui pourrait sembler paradoxal puisque donner aux autres implique de sacrifier une partie de nos propres ressources physiques ou émotionnelles. Pourtant, de nombreuses personnes choisissent de le faire malgré tout - peut-être parce qu’elles anticipent le bien-être qui s’ensuit.

Cette expérience est aujourd'hui confirmée par la science, qui montre que la générosité et le bonheur sont en fait liés au niveau du cerveau.

Malheureusement, nombreux sont ceux qui sous-estiment le lien entre générosité et bonheur, et sont mêmes convaincus du contraire - c’est-à-dire par exemple qu’ils seront plus heureux en dépensant de l’argent pour eux-mêmes que pour les autres.

Maintenant que vous connaissez la vérité, à vous de faire bon usage de cette perle de sagesse. Comme l'a déclaré dans un communiqué de presse le professeur Philippe Tobler, du département des sciences économiques de l’université de Zurich, auteur d'une étude, « Il n’est pas nécessaire de devenir un martyre pour être plus heureux. Il suffit simplement d’être un peu plus généreux. »

La gratitude est une forme de générosité

La générosité n’implique pas nécessairement d'argent. En effet, la gratitude est une forme de générosité, parce qu’elle nécessite d'offrir ou de transmettre « quelque chose » à une autre personne - même s'il ne s’agit que d’exprimer des remerciements verbalement.

Après tout, vous n’êtes pas reconnaissant envers vous-même, mais envers quelque chose ou quelqu'un d’extérieur à vous. De plus, comme le souligne Robert Emmons :

« Pour générer la gratitude, le donneur doit agir intentionnellement, généralement au prix d'un certain sacrifice, pour que le don ait une valeur. La personne qui reçoit le cadeau doit le reconnaitre comme tel, comme quelque chose de bon qui a été offert spontanément.

La gratitude fait donc intervenir trois aspects de l’esprit. Nous reconnaissons le bienfait intellectuellement, nous le reconnaissons en toute conscience, et nous apprécions émotionnellement le cadeau et celui qui l’offre.

Le terme ‘cadeau’ est important dans ce contexte car les cadeaux ne sont pas mérités, ce sont des choses qui ne nous sont pas dues par le donneur, que nous n’avons pas lieu de réclamer...

Lorsque nous sommes reconnaissants, nous reconnaissons que nous n'avons aucun droit sur le cadeau ou sur le bienfait reçu, et qu’il a été librement offert par compassion, générosité, ou par amour.

Reconnaitre ce cadeau est le début de la gratitude. La gratitude n’est pas une simple stratégie ou tactique pour se sentir mieux ou personnellement plus heureux. Elle fait bien plus que cela. La gratitude nous permet de nous sentir bien mais également de faire du bien. »

Semez chaque jour des graines de gratitude

Même si vous ne ressentez pas souvent de gratitude, sachez que ce sentiment peut être cultivé et renforcé avec un peu de pratique. L’une des façons de tirer parti du pouvoir positif de la gratitude est de tenir un journal, dans lequel vous écrivez chaque jour les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant.

Au cours d'une étude conduite en 2015, des participants ayant tenu un journal de la gratitude et ayant noté les choses pour lesquelles ils étaient reconnaissants quatre fois par semaine pendant trois semaines, ont noté une diminution de leur dépression et de leur stress et une augmentation de leur sentiment de bonheur.

Une action en pleine conscience , consistant à tenir un journal et à pratiquer la méditation en pleine conscience, a conduit à des améliorations similaires. Il est en effet important de garder à l’esprit que plus vous vous concentrez sur une pensée, plus elle occupe votre esprit, soyez donc attentif au type de pensées que vous nourrissez, en particulier le soir. Voici ce que suggère Robert Emmons :

« Lorsque vous êtes couché, et avant de vous endormir, essayez de vous concentrer sur des pensées plaisantes - des évènements positifs pour vos proches, les bruits apaisants de votre chambre, la chance que vous avez d’être en bonne santé, des projets, comme vos prochaines vacances ou un voyage à venir, des choses agréables que vous avez faites ces derniers jours, à quel point vous vous sentez détendu, les choses gentilles que d'autres ont pu faire pour vous ...

Le neuroscientifique Rick Hanson pense que le cerveau prend la forme sur laquelle repose l’esprit. Faites reposer votre esprit sur la peur, la tristesse, la contrariété et l’irritabilité et cela se transformera de façon neuronale en anxiété, en dépression et en colère.

Demandez à votre cerveau de dire merci, et il trouvera de plus en plus de raisons d’être reconnaissant, et commencera à prendre la forme de la gratitude.

Tout ce que nous faisons crée des connexions avec les réseaux de notre cerveau, et plus on répète une action, plus ces connexions se renforcent. L’esprit peut changer le cerveau de manière durable. En d'autres termes, ce qui traverse l’esprit façonne le cerveau. »

Éviter de se laisser submerger par les mauvaises nouvelles est la seconde partie de cette équation. Si vous avez du mal à maintenir un état d’esprit positif face aux évènements du monde, vous avez peut-être intérêt à limiter votre exposition aux médias.

La Technique de Libération Émotionnelle (EFT) peut être un outil utile si vous avez tendance à être pessimiste.

L’EFT est une forme d'acupressure psychologique basée sur les méridiens énergétiques utilisés en acupuncture. C’est une façon efficace pour rétablir rapidement votre équilibre interne, vous apaiser, et elle contribue à débarrasser votre esprit des pensées et émotions négatives.

Des exercices simples pour renforcer votre muscle de la gratitude

En conclusions, voici une liste de suggestions tirées du livre de Robert Emmons, « The Little Book of Gratitude », qui vous aideront à renforcer votre sens de la reconnaissance :

Soyez attentif à la bienveillance des autres au lieu de vous centrer sur vous-même. Vous aurez ainsi davantage l’impression d’être soutenu par la vie et vos angoisses injustifiées s'atténueront. Apprécier la gentillesse des autres signifie également que vous aurez moins tendance à la tenir pour acquise.

Concentrez-vous sur ce que vous avez reçu, plutôt que sur ce qu’on vous a retiré. « Le mode ‘surplus’ améliore notre sens des valeurs, le mode ‘déficit’ nous pousse à penser à quel point notre vie est incomplète », explique M. Emmons.

Reconnaissez vos émotions positives au lieu de les supprimer. « La gratitude appelle d'autres émotions positives, comme la joie, la satisfaction et l’espoir, et ces émotions produisent des bienfaits physiques directs via les systèmes immunitaire et endocrinien », précise Robert Emmons.

« Une vision reconnaissante de la vie est un chasseur de stress, les personnes reconnaissantes sont donc mieux équipées que les autres pour gérer les incertitudes, les ambiguïtés et les situations qui génèrent de l’anxiété. »

Évitez de vous comparer aux personnes dont vous avez l’impression qu’elles sont plus avantagées que vous. Cela ne fera qu’affaiblir votre sentiment de sécurité. Ainsi que le souligne Robert Emmons, « Vouloir plus augmente l’anxiété et la tristesse.

Il est plus sain d’imaginer ce que serait la vie sans l’un des plaisirs que vous appréciez aujourd'hui … la gratitude vous protège des émotions qui engendrent l’anxiété. Il n’est pas possible d’être reconnaissant et envieux à la fois, ni d’être reconnaissant tout en ayant des regrets. »

Reconnaissez la valeur des autres tout en reconnaissant vos propres contributions. Exprimer sa gratitude n’est pas exclusif. Être reconnaissant de l’aide d'une personne ne signifie pas nier vos propres contributions.

Robert Emmons propose également dans son livre plusieurs exercices pratiques. En voici deux qui vous aideront à faire travailler votre muscle de la gratitude :

1. Écrivez une lettre à une personne envers laquelle vous êtes reconnaissant. Robert Emmons suggère de « Décrire précisément pourquoi vous êtes reconnaissant, en quoi il ou elle a influencé votre vie, et combien vous pensez souvent à ses efforts ». « Si vous en avez envie, annoncez votre visite à cette personne, sans lui préciser l’objet de votre visite.

Lisez-lui votre lettre. Et attendez-vous à être ému, et à ce que l’autre personne le soit également. Soyez ouvert et prêt à accueillir ce que cette expérience vous apportera à tous deux, et prenez le temps d’en discuter avec votre ami. »

2. Pratiquez les remerciements en pleine conscience pendant sept jours d'affilée. « Lorsque vous remerciez quelqu'un qui a fait quelque chose pour vous, peu importe le type de service, soyez précis, commentez l’effort que cela lui a demandé, le coût, et restez concentré sur cette personne », suggère R. Emmons. « Par exemple, ‘Merci de m’apporter mon thé au lit. J'apprécie vraiment que tu te lèves tôt tous les jours. Tu es tellement attentionné.’ La clé de l’efficacité est de parvenir à marquer un temps entre le geste gentil et votre remerciement. »