Tout sur la culture des asperges

(En anglais)
Asperges

En bref -

  • L’asperge, qui est l’un des rares légumes vivaces que l’on puisse cultiver dans son potager, peut vous garantir une récolte constante chaque année, pendant 15 à 20 ans
  • Parmi ses effets positifs sur la santé, il a été démontré que l’asperge influe positivement sur l’humeur, fait diminuer la pression artérielle, et protège du cancer
Taille du texte:

Dr. Mercola

Lorsque vous voyez de belles asperges, bien droites et bien rangées, chez votre marchand de légumes, vous vous demandez peut-être comment elles sont cultivées. Vous ne vous imaginez peut-être même pas pouvoir les cultiver dans votre potager.

Bien que cultiver des asperges demande de la patience - environ trois ans, pour être précis, avant que la plante soit à maturité, et qu’elle se développe bien - ce n’est pas si compliqué que vous pourriez le croire.

Toute la préparation et le travail du départ sont largement récompensés lorsque vous récoltez vos premières pousses bien tendres. Si vous préparez un potager et que vous souhaitez y cultiver un légume polyvalent, riche en vitamines et minéraux, et qui apporte de nombreux bienfaits pour la santé, alors pensez aux asperges.

Pourquoi l’asperge est aussi bonne pour la santé

Qualifiée de légume « bien-être », pour son action bénéfique sur l’humeur, l'asperge est un superaliment que vous pourriez envisager de consommer plus souvent, mais aussi de cultiver dans votre potager.

Du point de vue nutritionnel, c’est un légume équilibré, riche en vitamines A, E et K. Une tasse (180 grammes) d'asperges cuites ne contient que 40 calories.

L'asperge est également une bonne source de vitamines C et B, notamment de folates. Les folates aident votre corps à fabriquer de la dopamine, de la sérotonine, et de la norépinéphrine, et c’est pourquoi l’asperge est réputée améliorer l’humeur.

La thèse selon laquelle l’asperge protège du cancer est fondée sur sa haute teneur en glutathion, un puissant antioxydant. Elle contient également de la rutine, un bioflavonoïde (pigment végétal), qui prévient la rupture des petits vaisseaux sanguins. Elle protègerait également des effets néfastes des radiations.

L'asperge présente, entre autres minéraux, une teneur intéressante en cuivre, en fer, en magnésium, en sélénium et en zinc. Elle favorise également une bonne santé digestive, grâce à sa teneur en fibres insolubles et solubles, ainsi qu’en inuline, un prébiotique qui nourrit les bonnes bactéries de vos intestins.

Enfin, les chercheurs ont découvert dans les asperges un inhibiteur naturel de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA), qui s'avère efficace pour faire baisser la tension artérielle. Une étude de 2015 a révélé la présence, dans les pointes d'asperge, d’un nouveau métabolite sulfuré, l’asparaptine, qui d'après les auteurs, agit comme un « nouvel inhibiteur de l’ECA ».

Détails intéressants à propos des asperges

Il n’y a pas que l'aspect des asperges qui soit particulier : jetez un œil sur ces détails intéressants à propos de cette messagère du Printemps. Vous ne le savez peut-être pas, mais l’asperge fait partie des rares légumes vivaces du potager. Il suffit d’en planter une fois. En en prenant soin, elles repousseront fidèlement chaque année, et ce pendant parfois plusieurs dizaines d'années.

Ensuite, il faut savoir que l’asperge est une plante dioïque, c’est-à-dire qu’il existe des asperges mâles, et des asperges femelles. La différence entre les deux réside dans leurs feuilles, et dans la fructification. Ce sont les plantes femelles qui portent les graines ; elles présentent des fleurs bien développées, à trois pistils. Les fleurs des plantes mâles ne produisent pas de graines et sont nettement plus grosses.

Enfin, bien que les plus courantes soient les asperges vertes, il existe également des variétés violettes et blanches. Les asperges violettes contiennent généralement moins de fibres que les vertes, et sont également plus riches en sucre. Vous vous demandez peut-être comment sont produites les asperges blanches, sachant qu’il s'agit en fait de la même plante que les asperges vertes.

La seule différence est qu’elles sont enfouies sous la terre, pour empêcher le processus de photosynthèse. Si vous vous demandiez pourquoi les asperges blanches sont beaucoup plus chères que les vertes, vous avez maintenant l’explication. C’est le travail nécessaire à empêcher leur coloration qui en augmente le prix.

Elle est particulièrement chère en Europe continentale, en raison de sa très courte saison, et de la demande élevée ; elle y est souvent consommée accompagnée de vinaigrette ou de sauce hollandaise.

Comment choisir le bon emplacement pour cultiver vos asperges

Pour organiser la culture d'asperges, vous devez prendre en compte les points suivants :

  • Hauteur : les asperges poussent assez haut - jusqu’à 1,5 mètre (5 pieds) - veillez donc à leur choisir un emplacement d’où elles ne feront pas d’ombre à d'autres plantes, plus petites
  • Emplacement : du fait qu’elle soit vivace, l'asperge repousse chaque année, pendant une période pouvant aller jusqu’à 15 à 20 ans - ce qui en fait un élément quasiment permanent de votre potager
  • Sol : l'asperge s’épanouit dans un sol léger, enrichi en compost, et bien drainé ; l’idéal, pour le sol, est un pH de 6 à 7
  • Espace : espacez les plantes d’environ 1m20 à 1m50 (entre 4 et 5 pieds) ; bien qu’elles s’étoffent assez peu les premières années, vous serez surpris, une fois qu’elles seront bien enracinées, de voir l’espace qu’elles occupent
  • Ensoleillement : bien que les asperges puissent supporter un peu d'ombre, vous minimiserez les maladies et obtiendrez des plantes plus vigoureuses en les plaçant en plein soleil ; un manque de lumière vous donnera des pousses fines et des plantes fragiles

Vous devez également savoir que vous avez deux possibilités pour planter des asperges : utiliser des graines, ou des griffes d'un an.

Comment cultiver des asperges à partir de graines

D'après le site Rodale’s Organic Life, bien que la culture d'asperges à partir de graines demande de la patience et un peu plus de travail, cette technique est moins coûteuse, et évite les risques liés au repiquage.

Un paquet de graines d'asperges vous coûtera à peu près le même prix qu’une seule griffe. Les plants d'asperges obtenus à partir de graines sont généralement plus résistants, et plus productifs que ceux obtenus à partir de racines.

Si vous démarrez à partir de graines, vous pourrez également éliminer les plantes femelles et ainsi cultiver uniquement des plantes mâles. Les plantes mâles ont généralement un meilleur rendement que les plantes femelles. Vous pouvez démarrer la culture des graines environ quatre semaines avant la dernière gelée prévue.

Dans les climats nordiques, vous pouvez faire les semis en intérieur, fin février ou début mars. Semez les graines dans des pots biodégradables - une graine par pot - et placez les pots près d'une fenêtre, au soleil.

Au départ, il vous faudra peut-être les réchauffer par en-dessous, pour maintenir les pots à une température de 25°C (77°F). Lorsque les graines auront germé, vous pourrez baisser la température à environ 20°C (67°F). Lorsque tout risque de gel est écarté, plantez les pousses à 5 à 7,5 cm de profondeur (2 à 3 pouces) dans une pépinière.

Lorsque de minuscules fleurs apparaîtront, repérez les plantes femelles au moyen d'une loupe, et repiquez les plantes mâles dans le potager, sur leur emplacement définitif.

Cultiver des asperges à partir de griffes

La plupart des gens, en particulier s'ils débutent dans la culture des asperges, trouvent plus simple d'utiliser des griffes. Ne serait-ce que parce que les griffes évitent l'année de désherbage fastidieux qui accompagne souvent la culture des asperges à partir de graines ! Les griffes, que l’on trouve facilement au printemps, ressemblent à de vieux balais à franges.

Choisissez des griffes fraiches et fermes, et évitez celles qui seraient ramollies ou flétries. Évitez les griffes de deux ans, qui risquent d'avoir été traumatisées par le rempotage qu’elles ont subi. Par ailleurs, elles ne produisent généralement pas plus vite que les griffes d'un an. Achetez les griffes lorsque vous êtes prêt à les planter, et plantez-les immédiatement si possible.

La façon la plus courante de procéder est de creuser un sillon. Votre sillon devra être profond d’environ 20 à 25 cm (8 à 10 pouces), et large de 45 à 50 cm (18 à 20 pouces). Placez-le au centre de la plate-bande.

C’est le meilleur moment pour enrichir la terre de fumier ou de compost. Pour obtenir de meilleurs résultats, le site Rodale’s Organic Life suggère de plonger les griffes dans du thé de compost 20 minutes avant de les mettre en terre.

Répartissez les racines dans le fond du sillon. Espacez-les de 30 à 40 cm (12 à 15 pouces), pour leur laisser la place de se développer. Recouvrez chaque griffe de 5 à 8 cm de terre (2 à 3 pouces), puis arrosez abondamment.

Lorsque la plante aura commencé à pousser - environ deux semaines plus tard - ajoutez de la terre. Continuez à ajouter de la terre régulièrement pour recouvrir les asperges jusqu'à ne voir dépasser qu’une petite partie de la pousse, et jusqu'à ce que le sillon soit totalement comblé.

Entretenir votre plate-bande d'asperges

La clé d’une belle récolte annuelle d'asperges réside dans l’entretien de votre plate-bande. Voici les étapes qui vous aideront à y parvenir :

Désherbez soigneusement autour des plantes, en particulier les premières années, pour empêcher les mauvaises herbes d’étouffer les pousses, ce qui réduirait votre récolte

Paillez vos plantes pour retenir l’humidité, les protéger en hiver, et pour limiter le développement des mauvaises herbes

Arrosez régulièrement les deux années qui suivent la plantation ; par la suite, lorsque les racines seront plus profondes, l'arrosage sera moins essentiel

Arrosez avec un engrais liquide, tel que du thé de compost, au Printemps et en Automne ; certains suggère d'apporter également une dose d’engrais en milieu de Printemps, car les asperges ont un besoin d’engrais important

Ôtez et détruisez les feuillages qui ressemblent à de la fougère avant l'apparition de nouvelles pousses, car ils sont réputés attirer les maladies et les œufs de parasites, tels que ceux des criocères de l’asperge

Formez des monticules de terre ou paillez la plate-bande avant l'apparition des pousses si vous souhaitez obtenir des asperges blanches

Coupez les plantes au ras du sol chaque année, de préférence en Automne, et en tous cas avant la nouvelle repousse

Les nuisibles susceptibles de ruiner votre récolte

Votre pire ennemi dans la culture des asperges est le criocère de l'asperge, qui se nourrit des pousses au Printemps, et attaque souvent le feuillage en été. Ces insectes sont reconnaissables à leur carapace d'un bleu-noir métallique, tâchée de trois points blancs ou jaunes. Ils mesurent environ 6 mm (un quart de pouce).

Les criocères de l’asperge pondent des œufs foncés le long des feuilles de la plante, qui se transforment en larves marron ou gris clair, aux extrémités noires. Vous pouvez les retirer à la main, ou les éliminer au moyen d'une poudre ou d'un spray.

Si vous les retirez à la main, faites-le le matin, de bonne heure, lorsque la température est trop fraiche pour qu’ils s’envolent.

Il existe également des criocères à 12 points, d'un brun rouge et marqués de six points noirs sur chaque aile, et le ‘mineur de l’asperge’, connu pour creuser des galeries en zigzag dans les tiges.

Ce qu’il faut savoir à propos de la récolte des asperges

L'une des étapes les plus difficiles dans la culture de l’asperge, c’est l'attente de la première récolte. Voici ce qu’il faut savoir sur la récolte de ce légume tendre.

Au cours des deux premières années, la plante a besoin de toute son énergie pour développer de profondes racines, et les experts déconseillent donc de tenter une récolte.

La troisième année, vous récolterez des tiges de l’épaisseur d'un doigt, d’environ 20 cm de long (8 pouces), pendant quatre semaines. La quatrième année, vous pourrez récolter des asperges pendant une période allant jusqu’à huit semaines. Récoltez-les en début de Printemps, environ tous les trois jours.

Lorsque les températures se réchauffent, en fonction de la production, il faut parfois couper les asperges deux fois par jour. L'idéal est d'utiliser un couteau tranchant pour prélever les pointes des asperges, mais vous pouvez également les couper à la base, au niveau du sol.

Placez-les rapidement au réfrigérateur. Faites blanchir les pointes avant de les congeler. Vous pouvez également les mettre en bocaux.

Le meilleur moment dans la culture des asperges : la dégustation !

Les asperges sont non seulement croquantes, parfumées et succulentes, mais elles sont également bonnes pour la santé. Nul doute que le meilleur moment de la culture des asperges est leur dégustation !

De tendres pointes d'asperges sont un accompagnement bienvenu à chaque repas. Une cuisson douce, par exemple une dizaine de minutes à la vapeur, augmente la biodisponibilité de ses bons composants.

Pour le petit-déjeuner, l’asperge est excellente ajoutée dans une omelette. Au déjeuner, vous pouvez ajouter des asperges crues, ou légèrement cuites à la vapeur, dans une salade. Pour le dîner, des asperges grillées, rôties ou cuites à la vapeur feront un excellent accompagnement pour une viande bio, nourrie à l’herbe, ou pour un saumon sauvage d’Alaska, que j'apprécie particulièrement.

Quelle que soit la façon dont vous la préparez, l’asperge est un superaliment que je vous recommande vivement d'inscrire régulièrement sur votre liste de course. Vous serez d'ailleurs ravi d'apprendre que l’asperge contient peu de résidus de pesticides, vous pouvez donc acheter et consommer sans risque celles qui sont cultivées de façon conventionnelle.

Enfin, si vous remarquez une odeur inhabituelle après avoir mangé des asperges, généralement lorsque vous urinez, ne vous inquiétez pas. D'après le site WebMD, 25 % seulement des individus possèdent le gène qui leur permet de sentir cette odeur particulière. Si vous en faites partie, rassurez-vous, bien qu’elle puisse être désagréable, cette odeur n'a pas lieu de vous alarmer.