Les principaux bienfaits de la rhodiola

rhodiola

En bref -

  • La rhodiola est une plante fleurie ancestrale aux nombreuses utilisations : elle réduit notamment la dépression, l’anxiété, les stress physiques, chimiques et environnementaux, et améliore l’humeur
  • Les mécanismes grâce auxquels la rhodiola est si efficace pour améliorer l’humeur, reposent notamment sur sa capacité à booster le taux de sérotonine dans le cerveau en facilitant son passage à travers la barrière hémato-encéphalique
  • La rhodiola est une plante nootropique, c’est-à-dire qu’elle améliore le fonctionnement du cerveau, et elle est également adaptogène, ce qui signifie qu’elle peut produire différents effets, en fonctions des besoins de votre organisme
Taille du texte:

Dr. Mercola

Des scientifiques du monde entier étudient avec intérêt les qualités de la rhodiola, une plante vivace robuste qui produit de magnifiques fleurs proches de celles du chrysanthème.

Au-delà de ses qualités esthétiques, la rhodiola possède également de nombreuses et précieuses qualités pour la santé.

La rhodiola se plait dans les régions froides et montagneuses et dans les régions arides de bord de mer, comme celles du nord de l’Asie, de l’Europe, et d’Amérique du Nord.

La Rhodiola imbricata, la Rhodiola algida et la Rhodiola crenulata sont des espèces très proches de la Rhodiola rosea, qui sont également utilisées en médecine traditionnelle.

Le début de son histoire remontant à l’époque des vikings, la rhodiola a reçu plusieurs surnoms. En dehors de son appellation scientifique, la Rhodiola rosea est également surnommée la racine d'or, l’orpin rose, la couronne du roi ou encore hóng jǐng tiān, selon sa provenance.

Depuis des millénaires, les peuples qui connaissent cette plante utilisent ses extraits pour améliorer la force et la virilité.

On donnait par exemple autrefois aux jeunes mariées sibériennes des brins de rhodiola pour améliorer leur endurance physique et les aider à supporter les longs hivers glacials, pour lutter contre l’anxiété et la dépression, et stimuler leur fertilité.

Le De Materia Medica, un célèbre texte grec écrit en 77 avant J.C., décrit les nombreuses propriétés médicinales des tiges de la plante. Selon le Centre Médical Suédois, la rhodiola fait depuis longtemps partie intégrante de la médecine traditionnelle en Suède, en Norvège, en Islande et en Russie.

L’histoire récente appuie un bon nombre des qualités qui lui sont attribuées depuis des temps très anciens. Il a été démontré que, lorsque l’organisme est affaibli par un stress prolongé ou particulièrement intense, la rhodiola soulage la fatigue tant physique que mentale, l’épuisement nerveux, et améliore même la capacité de concentration.

Les nombreux bienfaits de la rhodiola pour le corps et l’esprit

La rhodiola possède une longue liste de qualités revitalisantes tirées de ses tiges, de ses racines et de ses feuilles ; elle renforce par exemple votre immunité pour faire face aux maladies, elle a des effets bénéfiques et protecteurs sur le cerveau, les organes, les nerfs, les fonctions sexuelles et neurologiques.

Certaines études suggèrent qu’elle pourrait même prolonger votre espérance de vie. Voici ce que souligne l’une de ces études :

« Des études conduites sur des organes, tissus, cellules et enzymes isolés, ont révélé que les préparations à base de rhodiola possèdent des qualités adaptogènes, et ont notamment des effets neuroprotecteurs, cardioprotecteurs, antifatigue, antidépressifs, anxiolytiques, nootropiques, qu’elles prolongent l’espérance de vie et stimulent l’activité du SNC (système nerveux central).

Plusieurs essais cliniques ont démontré que l'administration répétée d’extrait de rhodiola rosea SHR-5 exerce un effet antifatigue qui améliore les performances intellectuelles (en particulier la capacité de concentration chez les sujets sains), et combat l’épuisement chez les patients souffrant du syndrome de fatigue chronique.

Des résultats encourageants ont été obtenus dans des cas de dépression légère à modérée, et d'anxiété généralisée. Plusieurs mécanismes d'action qui contribuent potentiellement aux effets cliniques de l’extrait de rhodiola, ont été identifiés. »

L’un des bienfaits des composants de la rhodiola, vient du fait qu’ils renforcent la capacité de l’organisme à lutter contre un autre type de stress : le stress oxydatif.

Elle aide également à lutter contre les infections et stimule les dépenses énergétiques, tout en contribuant à réduire l’inflammation, à stimuler l’énergie, à prévenir l’accumulation des graisses, à protéger votre cœur et vos poumons, à réduire les douleurs et à améliorer l’humeur.

Ce dernier point explique pourquoi la rhodiola est considérée comme un nootropique, c’est-à-dire une substance qui améliore le fonctionnement du cerveau.

La plante offre à cet égard des bienfaits qui lui sont propres, car elle stimule l'activité du cerveau et il a été démontré qu’elle active directement quatre neurotransmetteurs importants :

  • La norépinéphrine
  • La sérotonine
  • La dopamine
  • L’acétylcholine

Chacun d’entre eux est important, et la dépression est étroitement liée à un faible taux de dopamine. Les études soulignent que ces neurotransmetteurs agissent ensemble et sont importants pour la mémoire, la concentration et l'apprentissage.

La rhodiola améliore également la vigilance et réduit la fatigue tant physique que mentale, ainsi que l'anxiété.

Par ailleurs, la rhodiola pourrait être une alternative plus sûre aux ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) ou à des antidépresseurs tels que la sertraline, composant actif du Zoloft.

Les puissants bienfaits du salidroside, l’un des composants de la rhodiola

D’où viennent tous ces incroyables bienfaits ? Son parfum de rose est dû à la présence d'huile essentielle de géraniol, mais on a recensé dans la rhodiola plus de 140 composés organiques puissants, ayant des effets sur la santé.

Voici trois des plus importants, reconnus pour leurs propriétés adaptogènes (ce qui signifie qu’ils produisent des effets différents, en fonction des besoins de votre organisme) :

  • Le salidroside, ou rhodioloside, considéré par de nombreux experts comme la molécule bioactive la plus importante de la plante, et probablement responsable de ses effets protecteurs et stimulants sur le cerveau.
  • La rosavine, dont nombre des propriétés et mécanismes sont similaires à ceux de du salidroside, mais dont il faut une dose plus élevée pour produire les mêmes effets.
  • Le tyrosol, qui est l’un des éléments antioxydants de l’extrait de rhodiola mais qui, s'il contribue sans doute à leurs bienfaits, n’apparait pas toujours sur la liste de composants des suppléments vendus dans le commerce.

Une étude a montré que le salidroside contribue à restaurer l’équilibre entre les radicaux libres et les antioxydants, et qu’il favorise la circulation sanguine dans le cerveau, vous protégeant ainsi des risques d’AVC (ou d’ischémie).

En raison de ses propriétés antibactériennes, le salidroside est également efficace dans le traitement de l’acné. Si les traitements standards contre l’acné provoquent parfois une résistance aux antibiotiques et même des problèmes plus graves, le salidroside peut éliminer la fine couche visqueuse de cellules bactériennes, le biofilm, généralement difficile à faire disparaître.

Son action antioxydante peut contribuer à lutter contre le vieillissement, bien que ses mécanismes chez l’homme n’aient pas été particulièrement étudiés.

On sait toutefois qu'un stress oxydatif élevé favorise le développement de nombreuses maladies chroniques et de problèmes de santé liés à l’âge.

Les voies et mécanismes du salidroside

Comment le salidroside nous procure-t-il tous ses bienfaits ? Il apparait qu'il active plusieurs voies essentielles, par lesquelles la rhodiola exerce la plupart de ses bienfaits.

L'une d’entre elles, la Nrf2, est une voie génétique qui active des gènes protecteurs, stimule la production de protéines antioxydantes et protège les cellules, ce qui a conduit les auteurs d'une étude à avancer que le salidroside pourrait être efficace dans le traitement de l’AVC ischémique.

La rhodiola active également l’AMPK, qui stimule aussi la production de protéines antioxydantes, prévient la résistance à l’insuline, réduit l’inflammation, contrôle la glycémie, et prévient l'accumulation de graisse dans le foie.

Les cytokines sont des molécules de signalisation sécrétées par certaines cellules du système immunitaire, et qui affectent d'autres cellules, notamment celles associées à l’inflammation et à l’immunité.

Surnommées les « méchantes cellules », nombreuses en cas d'inflammation chronique, et d'infection aiguë, il est nécessaire d'avoir un bon équilibre de cytokines pour que l’attaque soit efficace.

Cependant, certaines personnes souffrant d'inflammation chronique et/ou d’une maladie auto-immune, peuvent présenter une dominance des Th1 lorsque cette voie est suractivée.

Les effets de la rhodiola sur le stress

Voici notamment pourquoi la rhodiola vaut son pesant d'or et comment elle booste votre énergie et vous permet de survivre au stress :

« Le stress peut temporairement apporter un regain d’énergie, mais ce n’est pas une énergie durable. Après une période de stress prolongée, les processus et substances neurochimiques nécessaires à la production d’énergie sont affaiblis.

La dopamine et la sérotonine, par exemple, permettent de rester concentré et positif pendant plusieurs heures d'affilée, et combattent les tensions et l’impulsivité. Or le stress prive l’organisme de ces neurotransmetteurs, essentiels au traitement des pensées sur le long terme.

Il perturbe également la thyroïde et ses hormones stimulantes, et ralentit le métabolisme de l’organisme. Essayez d’être productif lorsque le mécanisme qui permet à votre corps d'accumuler de l’énergie, ne fonctionne pas correctement : vous ne tiendrez pas longtemps. »

Une autre étude souligne que le salidroside agit également sur l’axe HHS (l’hypothalamus, l’hypophyse et les glandes surrénales), qui comprend un système de glandes qui contrôlent de nombreuses réponses du corps au stress, notamment la libération de cortisol.

Le salidroside est un exemple d'adaptogène qui facilite l’expression de la Hsp70, une « protéine de choc thermique » qui aide les cellules à s'adapter aux expositions répétées aux mêmes agents stressants.

Il est également susceptible d'augmenter la tolérance au stress émotionnel et physique, et de réduire l’expression de la Hsp70 dans les cellules cancéreuses de l’estomac, notamment liée à son effet sur les cellules cancéreuses du côlon.

L’ostéoporose, par exemple, une maladie susceptible de réduire la densité osseuse, est partiellement due au stress oxydatif.

Les effets antioxydants du salidroside peuvent contribuer à prévenir l'apparition de l’ostéoporose et à préserver une bonne santé osseuse. Ils peuvent même améliorer la santé osseuse avec le temps.

La rhodiola : mises en garde, informations et supplémentation

Soyez prudent si vous associez la rhodiola avec certains médicaments. Les inhibiteurs de monoamine oxydase ne doivent pas être associés à des substances qui stimulent la production de dopamine ou de norépinéphrine.

Ne prenez pas de rhodiola en même temps que des ISRS, des médicaments contre l’hypertension artérielle, ou le diabète, des substrats du CYP2C9, de la phénytoïne, de la warfarine ou des antidépresseurs, sans demander conseil à votre médecin.

Au moins une étude a montré qu’à des doses de 400 milligrammes (mg) par jour, la rhodiola peut réduire les symptômes de la fatigue chronique, avec peu voire pas d’effets secondaires.

Les suppléments de rhodiola rosea sont disponibles sous forme de gélules, de thé ou d’extrait liquide, mais les extraits de bonne qualité doivent contenir au moins 3 % de rosavine, et 1 % de salidroside.

Les autres espèces de rhodiola, telles que la R. crenulata, peuvent renfermer des concentrations de salidroside beaucoup plus élevées.