Les compléments alimentaires pour les cheveux, la peau et les ongles, sont-ils efficaces ?

une belle femme

En bref -

  • Pour être en bonne santé, les cheveux, la peau et les ongles ont besoin de trois protéines structurelles principales : la kératine solubilisée, les peptides de collagène, et l’élastine, mais il existe des compléments alimentaires à base de plantes qui peuvent également les fortifier et les dynamiser
  • L’extrait de Polypodium leucotomos, un complément alimentaire pour peaux sensibles à base de plantes, la nicotinamide (ou niacinamide), qui protège du cancer de la peau, et les phytocéramides (des lipides d'origine végétale), font partie des interventions intégratives disponibles
  • Il existe deux types de facteurs qui peuvent influer sur vos cheveux, vos ongles, et votre peau : les facteurs intrinsèques, tels que le processus de vieillissement et les fluctuations hormonales
  • Les facteurs extrinsèques comprennent les ultraviolets (UV) émis par le soleil, les dommages dus aux radicaux libres, et l’augmentation de l'activité des enzymes qui décomposent le collagène et l’élastine ; la pollution atmosphérique et le tabagisme sont également des « forces extérieures » qui endommagent la peau
  • Une combinaison de compléments alimentaires spécifiques, tels que collagène, biotine, vitamine D et fer, peut aider à renforcer vos cheveux, votre peau et vos ongles, de l’intérieur
Taille du texte:

Dr. Mercola

Des cheveux forts et brillants, des ongles (y compris des pieds) lisses, souples et de couleur uniforme, et une peau éclatante, sont généralement considérés comme des signes extérieurs d'une bonne santé.

La plupart des enfants bénéficient de tous ces signes, mais avec des facteurs tels que les hormones du stress, le stress oxydatif et une alimentation qui est souvent loin d’être saine, les cheveux et les ongles peuvent devenir secs et cassants, et la peau rêche et terne.

Si vous avez déjà sillonné les rayons de compléments alimentaires, vous avez certainement remarqué - et peut être-même essayé - les vitamines et minéraux sensés embellir vos cheveux, votre peau et vos ongles. Vous avez peut-être également remarqué qu’il existe des douzaines de produits, parmi lesquels il est difficile de faire le tri. Comment savoir lesquels sont efficaces, et lesquels sont de l’argent jeté par les fenêtres ?

Comment une substance contenue dans une gélule peut-elle faire une différence ? Un produit qui est bon pour les cheveux peut-il également profiter à votre peau, et vice-versa ? Le fait que l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux n’ait pas l’autorité pour réglementer les compléments alimentaires avant leur mise sur le marché, complique encore les choses.

Si les dermatologues n’ont généralement pas l’habitude de recommander des compléments alimentaires aux personnes en bonne santé, cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas être bénéfiques. Voici d'ailleurs certains cas dans lesquels ils peuvent s'avérer utiles : en plus d'apporter certaines modifications à votre hygiène de vie, savoir faire les bons choix en matière de nutrition et de compléments alimentaires peut faire toute la différence.

Les facteurs qui peuvent affecter la santé de vos cheveux, de vos ongles et de votre peau

Pour être en bonne santé, les cheveux, la peau et les ongles ont besoin de trois protéines structurelles principales : la kératine solubilisée, les peptides de collagène, et l’élastine.

L’extrait de Polypodium leucotomos, un complément alimentaire pour peaux sensibles à base de plantes, la nicotinamide (ou niacinamide), qui protège du cancer de la peau, et les phytocéramides (des lipides d'origine végétale), font partie des interventions intégratives disponibles. Les facteurs qui posent problème sont de deux types :

  • Les facteurs intrinsèques, tels que le processus de vieillissement et les fluctuations hormonales, affectent les taux des trois protéines, tandis que l’inflammation et un taux élevé de glycémie nuisent à l’intégrité du collagène ainsi qu’à sa production.
  • Les facteurs extrinsèques tels que les ultraviolets (UV) émis par le soleil, peuvent provoquer des dommages via les radicaux libres, et augmenter l'activité des enzymes qui décomposent le collagène et l’élastine ; la pollution atmosphérique et le tabagisme sont des exemples de « forces extérieures » qui endommagent la peau.

Existe-t-il des solutions contre les cheveux ‘rebelles’, ternes, et contre la perte de cheveux ?

Si le finastéride, un médicament délivré sur ordonnance, est vanté par l’industrie médicale comme étant « la » référence contre la perte de cheveux, en particulier contre la calvitie hippocratique masculine, les études cliniques indiquent qu’il est également prescrit pour traiter l’hypertrophie de la prostate, et que ses effets secondaires ont de quoi faire dresser les cheveux sur la tête : l'un des plus connus, c’est qu'il risque d'altérer la fonction sexuelle.

Voici ce qu’on peut lire sur le site Harvard Health :

« En avril 2012, la FDA a émis un avertissement concernant le finastéride. Elle indiquait que les effets secondaires d'ordre sexuel pouvaient persister même après l'arrêt du traitement. Ces effets secondaires comprennent une baisse de la libido et des problèmes d’éjaculation. L'avertissement était basé sur une centaine de rapports reçus par la FDA en près de 20 ans.

Avant de prendre du finastéride, les hommes doivent prendre en compte le risque de symptômes sexuels, ainsi que d'autres effets secondaires potentiels plus graves. Certaines études ont montré par exemple que les hommes qui prennent du finastéride pendant une période prolongée, et développent un cancer de la prostate, ont tendance à avoir une maladie plus agressive, qui se développe plus rapidement. »

Si ses partisans déclarent que le finastéride n’est pas nécessairement en cause, et que les effets secondaires sont « probablement rares », ces problèmes sont apparus chez 4 à 6 % des hommes qui ont pris le médicament, et les effets étaient « généralement » réversibles.

On peut certainement dire sans se tromper que parmi ces hommes, aucun de ceux qui ont subi ces effets secondaires considère qu’ils en valaient la peine.

Les carences en vitamines et/ou en minéraux, tels que de faibles taux de vitamine D et de fer, de même que l’hypothyroïdie, peuvent également entrainer des problèmes capillaires comme l’alopécie.

L'alopécie androgénique est une perte de cheveux qui, chez les hommes, commence avec le dégarnissage du front, et chez les femmes est généralement répartie sur l’ensemble de la chevelure. L'alopécie areata est caractérisée par l'apparition de plaques « chauves », ou d'une perte de cheveux qui touche l’ensemble du crâne.

L'alopécie de traction est provoquée par des coiffures telles que les queues de cheval ou les tresses africaines, et est souvent réversible. Une étude de 2017 suggérait que « des thérapies efficaces pourraient être mises au point dans un futur proche. »

Les compléments alimentaires contre la perte de cheveux

Le Dr. Michelle Henry, instructrice clinique au Weill Cornell Medical College, explique que pour ceux qui souhaitent éviter les produits pharmaceutiques, une combinaison de compléments alimentaires spécifiques, notamment parmi ceux qui suivent, peut s'avérer utile :

La biotine — D’après le Dr. Henry, les études sur la biotine (vitamine B7) portaient autrefois principalement sur la pousse des ongles, mais les cheveux et les ongles étant des systèmes similaires, une supplémentation en biotine s'avère utile pour les deux.

Elle recommande d’en prendre 2.500 à 5.000 microgrammes par jour, car il s'agit d'un type de vitamine B « essentiel pour la pousse des ongles, et potentiellement également pour la pousse des cheveux. »

Les graines de tournesol, les noix, les noix de pécan et les avocats sont de bonnes sources végétales de biotine, tandis que les sources de biotine de type protéines comprennent les jaunes d'œufs bio ainsi que le lait, le beurre et le fromage préparés à base de lait bio de vaches nourries à l’herbe, les abats d'animaux nourris à l’herbe, tels que le foie et les rognons, et le saumon sauvage d’Alaska.

Le collagène — Présent dans de nombreux compléments alimentaires beauté, le collagène peut être bénéfique pour les cheveux et pour la peau, explique le Dr. Henry, précisant que les compléments de collagène marin peuvent être utiles pour les végétariens ou les vegan qui souffrent de pertes de cheveux, car « Il leur fournit une source supplémentaire de protéines, qui sont essentielles pour la pousse des cheveux. »

Votre organisme ne fabrique pas les acides aminés essentiels qui participent à la formation du collagène, vous devez donc les obtenir par le biais de votre alimentation, ou de compléments. Une étude financée par l’industrie a montré que les femmes qui prennent quotidiennement 50 millilitres d'un produit à base de collagène pendant 60 jours, présentent moins de rides et ont une peau moins sèche après 12 semaines.

La vitamine D — La carence en vitamine D est une autre cause courante de perte de cheveux, et peut dans certains cas conduire à l’alopécie. La vitamine D stimule le développement des follicules pileux. Si vous en manquez, cela peut donc affecter vos cheveux.

L’idéal est de maintenir un taux de vitamine D entre 60 et 80 ng/mL (150 à 200 nmol/L), même si les autorités sanitaires suggèrent parfois des taux nettement plus faibles. Ceci étant dit, il est important de faire vérifier régulièrement votre taux de vitamine D, et l’idéal est de l’obtenir en vous exposant raisonnablement au soleil.

Le chou palmiste — De nombreuses recherches justifient que des hommes comme des femmes aient recours à ce complément pour traiter la perte de cheveux. Tiré d'un palmier, et utilisé depuis des siècles par les indiens d'Amérique, il inhibe la 5-alpha réductase, qui est une enzyme.

Cette enzyme convertit la testostérone en DHT, un androgène puissant. Le Dr. Henry explique que le chou palmiste convient aux personnes qui présentent une alopécie androgénique, « qui est essentiellement due à une sensibilité à leur propre testostérone. »

Selon l’Académie américaine de dermatologie, « l’alopécie areata peut également affecter vos ongles des mains et des pieds. Les ongles peuvent être parsemés de minuscules marques. Ils peuvent également présenter des lignes ou taches blanches, être rugueux, perdre leur brillance, devenir fins et se dédoubler. »

Sauvez votre peau : des remèdes ‘peu invasifs’ ou une modification de votre alimentation et de votre hygiène de vie ?

Certains médecins conseillent des interventions esthétiques « très peu invasives », telles que le resurfaçage cutané au laser, la dermabrasion, le gommage chimique, le traitement par radiofréquence, les injections de botox, les dérivés de vitamine A, l'œstrogène en application topique ou d'autres traitements, pour parvenir à trois des résultats les plus souhaités : améliorer l’élasticité de la peau, réduire les rides et resserrer les pores.

Ils recommandent également parfois d’appliquer un écran solaire avant de sortir, mais ce conseil est assorti de problèmes spécifiques. La FDA admet que, parmi les ingrédients des crèmes solaires utilisés aux États-Unis, 14 sur 16 présentent un danger, et 12 d’entre eux n’ont pas fait l’objet de recherches.

L’oxybenzone, que l’on trouve dans de nombreuses crèmes solaires, est un perturbateur endocrinien dont il a été démontré qu'il réduit la fertilité masculine, et ce n’est là qu'un des nombreux problèmes qu'il pause.

Si modifier son alimentation et son hygiène de vie peut sembler pénible à certaines personnes, ce sont cependant des mesures peu coûteuses qui peuvent améliorer d’innombrables aspects de la santé, au-delà de vos cheveux, de votre peau et de vos ongles.

L'une des stratégies les plus efficaces est d'opter pour une alimentation qui limite les aliments transformés et le sucre, tout en favorisant les bonnes matières grasses. Un temps de sommeil suffisant, c’est-à-dire un minimum de sept heures par nuit et jusqu’à neuf heures, d'après la Fondation nationale américaine du sommeil, est un autre facteur important.

Une étude a montré qu'un sommeil de mauvaise qualité accélère même le vieillissement intrinsèque et réduit la capacité de la peau à se défendre contre les stresseurs extérieurs, tels que l’exposition excessive aux UV.

Il existe d'autres substances naturelles bénéfiques pour la peau et les cheveux. L’ashwagandha stimule par exemple le taux de DHEA, qui déclenche la production de collagène. Votre peau conserve éclat et jeunesse grâce à la production d'huiles naturelles. Elle lutte également contre les radicaux libres responsables de la formation de rides, de points noirs et de boutons.

Une petite étude conduite en Italie a montré qu'un dérivé synthétique de l'huile de bois de santal peut aider à faire repousser les cheveux, et il a été démontré qu’il peut aider à traiter la calvitie en favorisant la production d'hormones de croissance et de kératine, connues pour favoriser la pousse des cheveux et la régénération cutanée.