Qui veut une bonne glace ?! Une glace qui ne fond pas !

Sandwich Glacé

En bref -

  • Découvrez pourquoi, après avoir passé une heure et 15 minutes au soleil, par 25°C, le sandwich glacé « premier prix » de Walmart, ne fond pas
  • Les sandwichs glacés de Walmart contiennent de nombreuses « gommes » et autres additifs, tels que le sirop de maïs, qui sont peut-être responsables de son étrange faculté à ne pas fondre ; les « gommes » sont des stabilisateurs destinés à faire conserver leur forme aux aliments
  • De nombreux aliments industriels, les hamburgers de McDonald, par exemple, semblent défier la nature en résistant à la moisissure, même en étant conservés à température ambiante pendant des années
Taille du texte:

(En anglais)

Dr. Mercola

Au cours de l’été, une habitante de Cincinnati a remarqué que le sandwich glacé « Walmart » de son fils n’avait pas fondu, alors qu'il l'avait accidentellement laissé dehors pendant 12 heures, sous une température de 25°C.

Bien évidemment étonnée par ce sandwich glacé, apparemment impossible à faire fondre, elle renouvela « l’expérience », avec le même résultat. Alors que d'autres marques fondaient complètement, la crème glacée Walmart restait étrangement intacte. Elle contacta alors une chaine d'information locale, qui refit le test, que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessus.

Après une heure et 15 minutes en plein soleil, par 25°C, le sandwich glacé Walmart est encore remarquablement solide. À côté du sandwich, une cuillérée de crème glacée à la vanille d’une autre marque s’est transformée en soupe au bout de 30 minutes seulement.

Pourquoi les sandwichs glacés de Walmart ne fondent-ils pas ?

Un représentant de la société Walmart a déclaré à Newsday que leurs sandwichs glacés étaient plus longs à fondre parce qu’ils étaient riches en crème. Il a expliqué que les crèmes glacées contenant plus de crème, telles que celles utilisées dans les sandwichs glacés « premier prix » de Walmart, fondent généralement plus lentement.

On ne sait pas précisément combien de crème contiennent ces sandwichs, comparés à d'autres marques, mais il est plutôt suspect que le représentant n’ait pas évoqué la longue liste d'additifs et de « gommes », comme par exemple le sirop de maïs, qui pourrait également contribuer à son étrange faculté à ne pas fondre.

Ces ingrédients non-alimentaires sont principalement utilisés comme stabilisants qui permettent aux aliments de conserver leur forme (et les crème glacées de qualité, telles que les glaces Haagen-Dazs, n’en contiennent pas).
En jetant un œil à la liste d’ingrédients des « sandwichs glacés à la vanille premier prix » de Walmart, vous allez comprendre de quoi il s'agit :

Crème glacée (lait, crème, lait fermenté, sucre, babeurre, lactosérum, contient 1% ou moins de mono- et diglycérides, extrait de vanille, gomme de guar, sulfate de calcium, gomme de caroube, gomme de cellulose, carraghénane, arômes artificiels, colorant : Annatto)

...Gaufrettes (farine de blé, sucre, huile de soja, huile de palme, cacao, dextrose, colorant caramel, sirop de maïs, sirop de glucose-fructose, farine de maïs, amidon modifié alimentaire, sel, lécithine de soja, bicarbonate de soude, arômes artificiels).

Ce qui est étrange également, c’est que Sean O’Keefe, professeur et chimiste alimentaire chez Virginia Tech, donne l’explication inverse quand à ce qui se passe si une crème glacée est plus riche en crème ; il explique qu'une glace contenant plus de crème fond plus vite, ce qui contredit le représentant de Walmart. Comme le rapporte la Pittsburgh Post-Gazette, cela signifie qu'une crème glacée faible en - ou sans - matières grasses mettrait plus de temps à fondre :

« Une teneur plus élevée en eau signifie que la crème glacée devra absorber plus d’énergie pour commencer à fondre. De plus, des crèmes glacées faibles en matières grasses sont généralement fouettées pour être plus aérées, ce qui leur permet de conserver leur structure plus longtemps. »

De nombreux aliments industriels semblent pouvoir se conserver « éternellement »

Un sandwich glacé qui ne fond pas par une chaude journée d’été a quelque chose de troublant et c’est tout à fait contre-nature. Tout aussi troublant, un hamburger qui ne pourrit pas après être resté à l’air libre pendant... plus de dix ans.

Éducatrice bien être et consultante en nutrition, Karen Hanrahan conserve le hamburger McDonald que vous voyez sur la photo ci-dessous, à gauche, depuis 1996. Comme vous pouvez le constater, lorsque cette photo a été prise en 2010, le hamburger alors âgé de plus de 10 ans avait toujours le même aspect que le hamburger qui vient d’être fait, et qui est photographié à sa droite...

McDonald's Hamburger

L’aspect « momifié » du steak haché s’explique en partie par le fait qu'il contient énormément de sodium (sel), qui est utilisé depuis toujours comme conservateur naturel. De plus, le steak haché, qui est très fin, perd son humidité rapidement, et sèche donc au lieu de développer des moisissures ou des bactéries.

Mais qu’en est-il du pain ? Quel genre de pain peut donc rester à l’air libre pendant des années sans que la moindre moisissure ne se développe ? Je pense que la réponse est « une mixture qui ressemble à du pain », mais qui n'a rien à voir avec du pain naturel. Voici les ingrédients qui composent un petit pain McDonald :

Farine enrichie (farine de blé blanchie, farine d’orge maltée, niacine, fer réduit, mononitrate de thiamine, riboflavine, acide folique), eau, sirop de glucose-fructose et/ou sucre, levure, huile de soja et/ou huile de colza, contient un maximum de 2% de : Sel, gluten de blé, sulfate de calcium, carbonate de calcium, sulfate d'ammonium, chlorure d'ammonium, agent de conditionnement de pâte

...(Peut contenir l’un ou plusieurs des ingrédients suivants : Stéaryl de sodium lactylé, DATEM, acide ascorbique, azodicarbonamide, mono- et diglycérides, monoglycérides éthoxylés, phosphate monocalcique, enzymes, gomme de guar, peroxyde de calcium), acide sorbique (conservateur), propanoate de calcium et/ou propanoate de sodium (conservateurs), lécithine de soja.

Du vrai pain ne devrait être composé que d'une poignée d’ingrédients, tels que de la levure, de la farine, des œufs, du beurre et du lait ou de l’eau. Faites la comparaison avec le pain de McDonald, qui contient du plâtre de Paris, du sulfate de calcium, ainsi que du sulfate d'ammonium et du chlorure d'ammonium, qui peuvent provoquer une irritation gastro-intestinale, qui se traduit par des symptômes tels que nausée, vomissements et diarrhée.

Il en est de même avec la « crème glacée » Walmart... Pour être qualifiée de crème glacée, elle doit contenir au moins 10% de matière grasse lactique. En dehors de cela, elle peut contenir tous les additifs possibles, que beaucoup désigneraient comme n’étant pas de « vrais aliments ». Une vraie crème glacée ne contient également que quelques ingrédients, tels que du lait, du sucre, de la crème et de la vanille, ce dont la mixture de Walmart est assez éloignée. Si vous voulez gouter la meilleure crème glacée qui soit, faites-la vous-même, avec du lait cru.

Consommée avec modération, c’est une gourmandise relativement saine (et oui, elle fond si vous la laissez en plein soleil).

Pourquoi la consommation de produits lourdement transformés risque d’entraîner une mort prématurée

Walmart est l’exemple type du magasin dans lequel ne pas faire ses courses si on accorde de l’importance à sa santé. Bien qu’il soit possible de trouver une nourriture saine chez Walmart, la grande majorité de leurs produits sont lourdement transformés. C’est peut-être la raison pour laquelle les épiceries Walmart sont associées à l’ obésité. Un supermarché Walmart supplémentaire pour 100.000 habitants augmente l’IMC moyen de 0,24 unités et le taux d'obésité de 2,3 %.

Les chercheurs ont supposé que les prix très bas de l'alimentation dans les supermarchés Walmart ont fini par « réduire le coût d’opportunité de la consommation d'aliments et par augmenter le coût d'opportunité de l’activité physique, » conduisant de ce fait à une augmentation du taux d'obésité. De plus, depuis que Walmart a décidé d'augmenter sa gamme de produits bio, la chaine a été submergée d'accusations de non-conformité de ces produits, provenant d’élevages CAFO (opérations d'alimentation des animaux enfermés) ou importés de Chine, et non de petites fermes biologiques américaines, comme les consommateurs sont poussés à le croire.

La chaine a également été accusée de placer des affiches dans ses magasins, qui induisent les consommateurs en erreur et les portent à croire que certains produits sont biologiques alors qu’ils ne le sont pas. Le pire, sans doute, est que le plus gros des ventes de Walmart est basé sur la malbouffe : des aliments lourdement transformés. Les sandwichs glacés qui ne fondent pas, par exemple, sont l’une des meilleures ventes du rayon des produits laitiers, d'après le représentant de la société. Les aliments transformés peuvent contenir des douzaines de substances chimiques qui ne sont absolument pas de vrais « aliments ». On peut notamment y trouver :

  • Des conservateurs
  • Des colorants artificiels
  • Des arômes artificiels (le terme arôme artificiel sur une étiquette peut correspondre à au moins 10 substances chimiques)
  • Des texturants (substances chimiques qui modifient la texture des aliments)

Les fabricants de produits alimentaires prétendent généralement que les additifs alimentaires chimiques sont sûrs, mais la recherche dit le contraire. Les conservateurs, par exemple, sont associés à des pathologies telles que cancer, réactions allergiques, etc. De plus, les nutriments naturels des aliments sont souvent détruits par leur transformation, puis parfois rajoutés à ces mêmes aliments sous forme de vitamines et minéraux synthétiques.

Ces éléments synthétiques ne trompent toutefois pas votre corps, et ne lui fournissent pas tous les nutriments synergiques que lui fournirait une alimentation non transformée. La plupart des aliments transformés sont au contraire principalement composés de glucides raffinés qui se transforment rapidement en sucre dans votre corps. Ceci augmente vos taux d'insuline et de leptine , et contribue à la résistance à l’insuline, qui est le principal facteur sous-jacent de presque toutes les maladies chroniques connues, y compris la prise de poids.

Acheter des aliments sains à un prix raisonnable

Pendant des siècles, l'homme s’est régalé de légumes, viandes, œufs, fruits et autres aliments non transformés, ceux-ci n’ayant été inventés que récemment. De nombreux dirigeants et scientifiques travaillant pour de gros fabricants d'aliments transformés évitent de consommer leurs propres produits pour de nombreuses raisons liées à la santé, et il est évident que favoriser un régime alimentaire à base d'aliments non transformés est primordial pour la santé.

Si vous faites vos courses chez Walmart parce que vous avez un budget serré, ne pensez pas qu'acheter des plats préparés et aliments transformés revient moins cher que de cuisiner et de manger des aliments frais. Ne tombez pas dans le piège. Si vous comparez la valeur nutritionnelle des aliments frais à celle des aliments dénaturés et transformés-à-mort et les conséquences sur la santé qu’entraine l’un ou l'autre choix, il est évident que vous pouvez manger correctement et améliorer votre santé sans pour autant dépenser une fortune. Certains des aliments les plus sains sont incroyablement abordables, et reviennent parfois même à moins d'un Euro par portion :

  • Le lait cru biologique
  • Les noix et graines natures
  • Deux œufs bio de poules élevées en liberté
  • Les avocats, les baies, les brocolis
  • Les aliments fermentés faits maison

Pour protéger votre santé, vous devriez, d'après moi, dépenser 90% de votre budget en aliments non transformés, et seulement 10% en aliments transformés (malheureusement, la plupart des américains font l'inverse). Cela demande un peu d'organisation, en particulier si vous avez un budget serré :

  1. Désignez quelqu’un pour préparer les repas. Quelqu'un doit passer un peu de temps dans la cuisine. Il faut que vous ou votre conjoint(e), ou un autre membre de votre famille, prépare les repas à partir d’ingrédients sains, produits localement.
  2. Faites preuve d’imagination : Voici un domaine dans lequel nos grand-mères peuvent nous en apprendre beaucoup : l'art de ne rien gâcher et de préparer un bon repas avec peu de choses, qui faisait partie du quotidien pour les anciennes générations. Essayez de revenir aux bases de la cuisine - utiliser la carcasse d'un poulet rôti pour faire du bouillon qui servira de base à une soupe, faire un gros rôti le dimanche dont il restera de quoi préparer des repas dans la semaine, apprendre à cuisiner de bons plats mijotés avec des morceaux de viande peu couteux, utiliser les restes, etc.
  3. Prévoyez vos repas : Si vous n’êtes pas prévoyant, préparez-vous à échouer. C’est une étape essentielle, car pour réussir il vous faudra être prêt au moment des repas. Cela nécessite de repérer, idéalement dans les marchés de producteurs locaux, les produits de saison à prix attractifs et de programmer vos repas en fonction, mais vous pouvez utiliser ce principe également dans les supermarchés.

    On peut généralement prévoir à l'avance les repas de toute la semaine, il suffit de s'assurer d'avoir tous les ingrédients nécessaires sous la main, et de faire un maximum de préparation à l'avance, de façon à ce que le dîner soit facile à préparer si vous manquez de temps le soir. Vous savez parfaitement que vous déjeunez tous les jours aux alentours de midi, alors au lieu de compter sur le fast-food à côté de votre lieu de travail, pensez à ce que vous allez emmener pour déjeuner le lendemain, avant de vous coucher. C’est une stratégie simple mais formidable, qui vous aidera à manger plus sainement, surtout si vous emportez un repas sain.
  4. Évitez de gâcher de la nourriture : Selon une étude publiée dans le journal PLOS ONE, les américains gâchent chaque jour environ 1.400 calories de nourriture par personne. Les deux mesures ci-dessus vous aideront à limiter le gâchis dans votre foyer.
  5. Achetez des produits d’origine animale bio : En matière de produits biologiques, il vaut mieux favoriser les produits d'origine animale (viande, œufs, beurre, etc.) plutôt que les légumes, car ce sont ceux qui ont tendance à être les plus concentrés en pesticides.
  6. Réduisez le coût de la viande de bœuf élevé en pâturage. La viande de bœuf fini en pâturage est bien plus saine que la viande de bœuf nourri au grain (que je vous déconseille de consommer). Pour limiter les coûts, recherchez les rôtis bon marché ou le bœuf haché. Il est également possible de faire des économies en achetant un quartier de bœuf entier (ou d'un partager un avec deux ou trois autres familles), si vous avez suffisamment de place dans votre congélateur pour le stocker.
  7. Profitez des promotions sur les produits non-périssables pour en faire des stocks. Si vous avez la chance d'avoir près de chez vous une coopérative d'achats, vous pouvez aussi en profiter pour acheter des aliments en vrac, ce qui économise des emballages coûteux, tant pour vous que pour le fournisseur.
  8. Fréquentez les marchés de producteurs. Vous pourriez être surpris de réaliser qu’en allant directement les chercher à la source, vous pouvez vous procurer des aliments bio très sains, produits localement, pour bien moins cher que ce que vous pouvez trouver dans votre supermarché. Cela vous permet d’être gagnant sur tous les tableaux : des aliments produits près de chez vous, ce qui réduit l’empreinte carbone et vous garantit une fraicheur optimale, et sans produits chimiques, semences génétiquement modifiées ni autres toxines potentielles.