Pourquoi-rions-nous ?

Un bon fou rire

En bref -

  • Le rire est une réaction spontanée qui se déclenche 30 fois plus souvent lorsqu'on est en société que lorsqu'on est seul
  • Un bon fou rire peut stimuler votre système immunitaire, améliorer votre circulation sanguine et favoriser le bon fonctionnement de vos vaisseaux sanguins, augmenter votre taux d’endorphines et déclencher une montée de dopamine, « l’hormone du bien-être », dans votre cerveau
  • Des études montrent que le rire aide les adultes, comme les enfants, à apprendre ; développer son sens de l’humour peut également s'apprendre
Taille du texte:

Dr. Mercola

Lorsqu’on y pense, les sons que nous émettons lorsque quelque chose nous fait rire sont un peu curieux, voire carrément bizarres. Pourtant, d'après les chercheurs, les gloussements et autres grognements qui accompagnent parfois les éclats de rire sont une science.

Les psychologues pensent que les fous rires ont une fonction, et qu'ils représentent bien plus qu’un simple effet secondaire de notre amusement.

Une autre question, en dehors de nous demander pourquoi nous rions : pourquoi rire jusqu’à en avoir mal au ventre fait-il tellement de bien ? Tout d'abord parce que c’est une réaction physique naturelle. Des expressions telles que « se tordre de rire », « être plié en deux de rire », ou « rire à s’en tenir les côtes » témoignent de la mobilisation active de votre corps, comme de votre esprit, lorsque vous riez.

Nous rions dans de nombreuses situations différentes. Parfois d'ailleurs dans des situations étranges. Il arrive que certaines personnes aient des fous rires dans des situations inconfortables, par exemple. Elles ne parviennent pas à se contrôler. Elles essayent peut-être de combler un silence pesant, ou bien elles tentent de cacher leur embarras dans une situation gênante, lorsqu’elles se trompent de W.C. dans un lieu public, par exemple.

D'après l’auteur Sam Davies, « Un rire nerveux est souvent l’expression physiologique d’émotions négatives telles que l'anxiété, la confusion, l'inconfort, ou le stress qu’une personne ressent lorsqu’elle est en société. » C’est une habitude qui accentue l’anxiété, plutôt qu’elle ne l'atténue.

Les bienfaits d'une bonne partie de rigolade pour votre santé

Rire peut déclencher des effets positifs à court terme dans votre organisme, mais également des effets à long terme. On peut dire également qu'un bon fou rire a des bienfaits physiologiques. Cela :

  • Stimule vos organes en vous obligeant à inhaler davantage d'oxygène que lorsque vous respirez normalement, ce qui fait automatiquement travailler les muscles de vos poumons et votre muscle cardiaque.
  • Augmente votre taux d’endorphines, les substances chimiques du « bien être » libérées par le cerveau, qui se répandent dans tout le corps en produisant un sentiment de légèreté - parfois même de faiblesse.
  • Améliore votre circulation sanguine et favorise le bon fonctionnement de vos vaisseaux sanguins.
  • Vous donne un « coup de fouet » psychologique, réduit votre anxiété et vous aide à vous détendre

Tout comme un « dialogue interne négatif » peut envahir votre organisme et ouvrir la voie aux radicaux libres qui endommagent vos cellules, l’inverse se produit lorsque vous laissez libre cours à votre rire. Votre rire stimule votre système immunitaire.

Lorsque vous riez, votre organisme produit des neuropeptides qui contribuent à lutter contre le stress, et potentiellement contre les maladies. La clinique Mayo affirme que le rire :

« Active puis atténue votre réponse au stress. Un bon fou rire déclenche puis calme votre réponse au stress, et peut augmenter votre rythme cardiaque et votre pression artérielle. Résultat ? Une agréable sensation de détente. »

Quant aux bienfaits à long terme du rire, dire que le rire vous aide à être de meilleure humeur peut sembler simpliste, mais c’est pourtant le cas. Rire à propos d'une situation stressante ou difficile vous aide non seulement à mieux la gérer, mais cela vous aide également à vous connecter aux autres d'une façon plus « concrète ».

Les aspects socialement scientifiques du rire

La recherche montre que vous êtes 30 fois plus susceptible de rire lorsque vous êtes en société, que lorsque vous êtes seul.

On pourrait penser que le rire sert principalement à exprimer nos sentiments lorsque nous trouvons une situation drôle. Mais le site WebMD rapporte les conclusions d'une étude, publiée dans la Quarterly Review of Biology (« Revue trimestrielle de biologie »), qui indiquent que « ce n’est pas le cas ».

« La principale fonction du rire n’est pas nécessairement de nous permettre de nous exprimer. Son objectif pourrait être de déclencher des sentiments positifs chez les autres. Lorsque vous riez, il arrive que les personnes qui vous entourent rient en retour.

Le groupe entier est alors rapidement joyeux et détendu. Le rire a le pouvoir de soulager les tensions et de susciter un sentiment d'unité dans un groupe. Cela a pu être particulièrement important pour les premiers hommes, qui vivaient en petits groupes. »

Le seul fait de rire est une étude scientifique sur le culturalisme. Le rire est généralement motivé par l’environnement social. Il se peut que, sans que nous trouvions une situation ou un évènement particulièrement drôle, le rire des autres nous fasse rire. Un article de la BBC nous en explique l’une des raisons :

« Nous rions plus souvent lorsque nous sommes en compagnie... il s'agit d'une émotion sociale, et nous l’utilisons pour établir et maintenir des liens sociaux.

Nous produisons également des sons très étranges lorsque nous rions - sifflements, couinements, halètements et autres grognements - qui sont simplement produits par les muscles de la poitrine qui expulsent l’air de notre cage thoracique avec une forte pression. »

Fait intéressant à propos des déclencheurs du rire : ils sont souvent universels, les mêmes choses nous font tous rire. De plus, le rire est un son très reconnaissable. Lorsqu’une personne dont nous ne parlons pas la langue trouve quelque chose amusant, et en rit, nous savons ce que cela signifie.

Rire vous aide à apprendre et stimule la production de dopamine

Le magazine Psychology Today explique que le rire favorise notre capacité à apprendre. Cela se vérifie particulièrement chez les enfants, et c’est pourquoi le rire a un rôle important dans leurs jeux. Il les aide en effet à développer de nouvelles compétences tout en jouant.

Plus important encore, leur rire témoigne du fait que leur environnement est sûr et émotionnellement sain.

Des chercheurs ont mené une expérience sur des bébés, dont certains n’avaient que 18 mois, afin de déterminer si le rire les aidait à fixer leur attention, à les motiver, s’il favorisait leur perception, et les aidait à mémoriser et à apprendre. La conclusion : les bébés qui riaient parvenaient mieux à cibler leurs actions.

Rana Esseily, directrice de la recherche, pense que l’explication tient à la libération de dopamine.

D'autres scientifiques se sont basés sur ce que nous savons des effets de la dopamine, pour énoncer l’hypothèse selon laquelle le rire, comme dopant naturel, est plus efficace qu'un dopant chimique, allant dans le sens du slogan qui invite les jeunes à dire « non » à la drogue.

La dopamine est un neurotransmetteur qui contribue à contrôler les centres du cerveau liés à la récompense et au plaisir. Certains la qualifient de molécule de la motivation, qui vous apporte cette petite sensation de joie lorsque vous avez accompli quelque chose. De plus, elle favorise le rire. En son absence, on parle véritablement de carence en dopamine.

Vous l'avez souvent constatée chez d'autres, et sans doute déjà ressentie vous-même : cette sorte d'apathie ou de léthargie, qui entraine des effets qui vont de l’incapacité à se concentrer, aux problèmes de sommeil, en passant par le manque de désir sexuel.

Mais les scientifiques expliquent qu’il est possible de stimuler sa production de dopamine, sans pour autant être un amateur de sensations fortes. Elle peut être augmentée grâce à des aliments sains, tels que les avocats, le chocolat noir et le thé vert, et à certaines épices particulièrement saines, comme le curcuma et le poivre noir. Écouter de la musique peut également fonctionner. Le simple fait de prévoir d'écouter de la musique peut même fonctionner.

En fait, la dopamine peut vous aider à vous détendre, et le fait d’être détendu peut ouvrir votre esprit de façon à ce que vous perceviez l'humour autour de vous. C’est extrêmement sain.

Les scientifiques ont effectué des IRM de personnes en train de rire pour voir ce que le rire stimule. Il s'avère que le rire n'implique pas réellement la bouche ou la gorge, mais plutôt la cage thoracique, et se traduit par l’une des façons les plus primitives dont l’homme émet des sons. La BBC ajoute :

« Le rire est l’expression non verbale d'une émotion, et ces sons, que nous émettons généralement lorsque nous sommes en proie à une émotion forte, ressemblent davantage à des cris d'animaux qu’à notre langage habituel.

Nous les produisons très simplement (contrairement à la parole) et ils sont contrôlés par un système évolutivement ‘ancien’ du cerveau, un système qui gère les vocalisations (par opposition au langage) chez tous les mammifères.

C’est pourquoi un AVC peut priver une personne de sa capacité à parler, mais lui laisser sa capacité à rire ou à pleurer. La partie du cerveau qui lui permet de parler aura été endommagée, mais l'ancien système émotionnel sera resté intact. »

Une tranche de rigolade par jour pour rester en bonne santé

Etonnamment, votre rire peut faire du bien aux personnes qui vous entendent. Des scientifiques de l’université de Loma Linda, aux États-Unis, ont conduit une étude pour savoir si le rire peut faire plus qu'apporter à une personne quelques minutes de bien-être.

Le Huffington Post a rapporté que vingt adultes en bonne santé, âgés de 60 à 70 ans environ, ont accepté de participer à l’expérience qui consistait à mesurer leur mémoire à court terme, ainsi que leur niveau de stress.

Le groupe a été divisé en deux, et l’un des deux groupes a visionné des vidéos amusantes. Il a été demandé aux participants du second groupe de rester assis en silence, sans parler ni interagir les uns avec les autres ; ils n'avaient ni livres, ni télévision, ni téléphones portables.

Après vingt minutes, des échantillons de salive ont été prélevés chez les membres des deux groupes, qui ont également passé un bref test de mémoire.

Les deux groupes ont obtenu de meilleurs résultats qu’aux tests qu’ils avaient passés au début de l’expérience, mais le sous-groupe qui avait visionné des vidéos amusantes a obtenu des résultats « nettement » meilleurs. L’amélioration s’est traduite par une remémoration accrue de 43,6 %, contre une augmentation de 20,3 % seulement pour le groupe qui avait été inactif.

Par ailleurs, les participants du groupe « vidéos amusantes » présentaient des taux de cortisol, dite « hormone du stress », nettement plus faibles. De nombreuses autres études ont montré que le rire est un bon remède.

Apprenez à rire pour effacer les douleurs

Les scientifiques - à moins qu’il ne s’agisse des humoristes - pensent qu’en adoptant la bonne démarche, il est possible de développer un bon sens de l’humour. Ils recommandent quelques exercices simples :

  • Ne prenez pas les choses trop au sérieux - en particulier vous-même. Apprenez à rire de vous, cela deviendra rapidement un moyen de gérer votre stress. Les alternatives au rire sont la colère, la dépression ou la honte. Le rire est tellement plus amusant, et bien meilleur pour la santé.
  • Passez davantage de temps avec des personnes qui vous font rire, et n’ont pas peur de rire d’elles-mêmes. Passer trop de temps avec des personnes qui ne rient pas finit par émousser notre sens de l’humour. Inscrivez-vous à un club de lecture, à un cours de yoga, ou apprenez à jouer au bowling. Vous rencontrerez des personnes qui sont dans le même état d’esprit que vous et qui aiment rire, car elles aiment la vie.
  • Ne riez jamais des autres. Il faut discerner ce dont il est approprié de rire, et personne ne doit jamais souffrir de vos rires.

L'un des bienfaits du rire à long-terme, que nous n'avons pas encore évoqué, est le soulagement de la douleur : cet effet est dû au fait que le seuil de la douleur augmente avec votre niveau d’endorphine. D'après Robin Dunbar, Ph. D., professeur de psychologie évolutionniste à l’université d’Oxford :

« Le rire est sans aucun doute le meilleur des remèdes contre la douleur. Il semble que les endorphines stimulent le système immunitaire, déclencher leur libération par le rire vous aide donc à guérir de maladies et permet à l’organisme de résister aux infections.

Le rire peut-il soulager les personnes qui souffrent de douleurs chroniques ? Vraisemblablement, plus vous participerez à des activités et évènements qui suscitent le rire, mieux vous parviendrez à supporter des douleurs chroniques. Ce que je dis ne doit certainement pas plaire aux laboratoires pharmaceutiques, mais le rire permettrait aux hôpitaux de faire des économies. »