Des habitudes en matière d'hygiène qui risquent de vous faire plus de mal que de bien

Produits d'hygiène corporelle

En bref -

  • Sur la base d’un article paru dans le Reader’s Digest, qui cite un certain nombre de pratiques soi-disant « saines » en matière d'hygiène, je détaille ici 10 habitudes d’hygiène corporelle que je considère comme nocives
  • Il existe de nombreuses idées reçues en matière d'hygiène, et il se peut que vous ayez des habitudes qui vous semblent saines - comme vous brosser les dents immédiatement après un repas - et qui font pourtant plus de mal que de bien
  • Utiliser un gel désinfectant pour les mains, se nettoyer les oreilles avec des coton tiges, faire des douches vaginales et utiliser des produits parfumés sur certaines parties du corps dont la peau est sensible, sont des exemples de mauvaises pratiques en matière d'hygiène corporelle
Taille du texte:

Dr. Mercola

Un article paru dans le Reader’s Digest cite un certain nombre de pratiques soi-disant « saines » en matière d'hygiène, qui font pourtant plus de mal que de bien.

Vu les commentaires plutôt condensés de cet article et les nombreuses idées reçues à propos de ces domaines particuliers en matière d'hygiène, j’aimerais revenir en détail sur certains d’entre eux.

Vous savez sans doute que de nombreux produits d’hygiène corporelle vendus dans le commerce, tels que les bains moussants et les gels désinfectants pour les mains, contiennent des substances chimiques nocives potentiellement dangereuses pour votre santé.

Mais que pensez-vous du fait de vous laver les dents après un repas, de vous nettoyer les oreilles, de la pratique des douches vaginales ou des gommages de la peau ? Ces pratiques courantes sont-elles bonnes ou mauvaises pour la santé ?

Si vous avez un doute, examinez de plus près les habitudes suivantes en matière d'hygiène, des habitudes courantes qui risquent pourtant de nuire à votre santé. Voici 10 habitudes courantes en matière d'hygiène qui vous font plus de mal que de bien.

Mauvaise habitude n° 1 en matière d'hygiène : utiliser du gel désinfectant pour les mains

Si vous pensez qu’un gel antibactérien est aussi efficace, voire plus efficace qu'un simple lavage des mains à l’eau et au savon, il faut que je vous éclaire sur ce sujet. De nombreux gels antibactériens pour les mains contiennent de l'alcool à friction (à 70°) comme ingrédient actif bactéricide, qui risque de vous dessécher la peau.

Le triclosan est un ingrédient pire encore, dont il a été démontré qu'il contribue au développement de la résistance bactérienne, et qu’il augmente également la quantité de bisphénol-A (BPA) que vous absorbez lorsque vous manipulez des tickets de caisse en papier thermique, ou d'autres produits contenant du BPA.

Le BPA est un perturbateur endocrinien présent dans de nombreux produits qui font partie de notre quotidien, et qui est associé à plusieurs effets néfastes sur la santé, notamment, d'après le magazine Newsweek, « il interfère avec le bon fonctionnement de certaines hormones, telles que les œstrogènes.

Des études sur les animaux l’ont associé à de nombreux effets inquiétants sur la santé, notamment au fonctionnement anormal du cerveau et à un développement sexuel anormal. » Une recherche publiée dans PLOS One à propos de l’interaction entre le BPA, les gels antibactériens et les tickets de caisse en papier thermique met en garde contre ce grave danger pour la santé.

La meilleure solution en matière d’hygiène des mains est d'utiliser un savon doux et de l’eau. Dans la mesure du possible, évitez les savons antibactériens qui contribuent au problème croissant de la résistance aux antibiotiques. Si vous devez vraiment avoir recours à un gel désinfectant, il vaut mieux le préparer vous-même. Consultez la vidéo ci-dessus pour de plus amples informations.

Mauvaise habitude n° 2 en matière d'hygiène : vous brosser les dents immédiatement après le repas

Un brossage des dents quotidien fait partie des bases d'une bonne hygiène. L’idéal est un brossage soigneux, deux fois par jour, en pratiquant une pression légère à modérée pendant deux minutes environ.

Vous brosser les dents plus fort ou plus longtemps que nécessaire risque de vous faire plus de mal que de bien. À moins que vous n’ayez une raison particulière de vous brosser les dents le midi, il est communément admis qu’un brossage matin et soir est suffisant. Il est recommandé d'attendre environ 30 à 60 minutes après avoir mangé.

La raison pour laquelle les experts conseillent d'attendre au moins une demi-heure, c’est qu'un brossage immédiatement après le repas risque d'abimer l’émail de vos dents. Le taux de pH dans votre bouche à ce moment est plus bas et plus acide, ce qui rend le brossage plus abrasif.

Une étude de 2004, publiée dans le magazine Caries Research, a montré que se brosser les dents trop tôt après avoir mangé ou bu, en particulier des aliments et boissons acides, telles que des sodas, accélère l’érosion de la dentine.

Mauvaise habitude n° 3 en matière d'hygiène : vous nettoyer les oreilles avec des cotons tiges

Le nettoyage des oreilles est une autre habitude courante en matière d'hygiène qui risque de faire plus de mal que de bien. Il est dangereux d'introduire dans votre canal auditif des cotons tiges, épingles à cheveux ou autres petits objets.

Toute tentative d’éliminer de vos oreilles du cérumen, du shampoing ou de l’eau ne vaut pas les dommages potentiels qui risquent de se produire : coupures, performation du tympan ou déplacement des os qui interviennent dans l’audition.

Puisque votre corps gère naturellement l'accumulation de cire dans votre canal auditif, pourquoi prendre le risque de vous infliger des saignements, des vertiges, une perte de l’audition, des bourdonnements d'oreille, ou pire encore ?

La cire, ou cérumen, est produite par des glandes situées dans votre oreille, et sert de lubrifiant et de protection. Elle agit comme un ‘agent de piégeage’ qui empêche les impuretés, la poussière et autres débris de pénétrer dans le canal auditif.

Vous ne savez peut-être pas que votre cire d'oreille contient des éléments naturels, notamment des « acides gras à longue chaine - saturés et insaturés - des alcools, du squalène et du cholestérol. » Ceci étant dit, il est important de comprendre que toute tentative d’extraction du cérumen est potentiellement plus dangereuse que la présence de cérumen en elle-même.

La prochaine fois que vous serez tenté d'introduire quelque chose dans votre canal auditif, allez-y doucement et laissez la nature faire son travail.

Mauvaise habitude n° 4 en matière d'hygiène : les douches vaginales

En dépit de ce que vous expliquent les publicités, la douche vaginale n’est pas une pratique saine, ni recommandée. Un rinçage du vagin à l’eau ou à base de tout autre agent nettoyant ne sert qu’à perturber l’équilibre des bonnes bactéries, et risque de donner l'avantage aux mauvaises bactéries.

En dépit des preuves, cette pratique est inutile et potentiellement dangereuse. D'après le bureau de la santé féminine du département américain de la santé et des services sociaux (HHS), environ une femme sur cinq, entre 15 et 44 ans, pratique la douche vaginale.

Si vous le faites principalement pour masquer les odeurs vaginales, sachez que la plupart des odeurs sont naturelles et sont influencées par de nombreux facteurs, notamment votre alimentation et votre cycle de reproduction.

Si vous remarquez une odeur gênante persistante, ou des pertes vaginales inhabituelles, le mieux est de consulter votre gynécologue car il peut s'agir d'une vaginose bactérienne ou d'une mycose.

Mauvaise habitude n° 5 en matière d'hygiène : des gommages trop fréquents

L’utilisation fréquente de produits exfoliants endommage et dessèche votre peau, mais ces produits sont également nocifs pour l’environnement. Aux États-Unis, une loi a été adoptée en 2015 interdisant l’utilisation de microbilles, qui entraient couramment dans la composition de gommages pour le visage, de gels lavants pour le corps et même de dentifrices.

D'après la FDA (US Food and Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux), les fabricants auraient jusqu’en juillet 2019 pour éliminer progressivement les microbilles de leurs produits cosmétiques.

Ces billes minuscules, qui ne sont rien d'autre que des petits morceaux de plastique, représentent un énorme risque pour l’environnement, principalement du fait qu’elles soient si petites. Du fait de leur taille, elles s’évacuent facilement par vos canalisations, s'acheminent jusqu'à l'usine de traitement des eaux puis sont déversées directement dans les cours d’eau.

Ces billes, qui ressemblent à des œufs de poissons, sont consommées par de nombreuses espèces de la faune marine, plancton, poissons, oiseaux de mer et baleines. Si l’idée de devoir abandonner les microbilles vous préoccupe, sachez qu’il existe des solutions bien plus sûres et naturelles qui vous permettront d'avoir une belle peau sans qu’elle soit exposée à de dangereux parabens ou à d'autres contaminants chimiques.

Le brossage à sec de la peau, par exemple, élimine les peaux mortes, ce qui en améliore l’aspect, libère les pores bouchés et permet à votre peau de « respirer ». Vous pouvez également préparer un exfoliant maison pour le visage et le corps et mélangeant un abrasif naturel, comme du sel, du sucre ou du café moulu, avec une huile porteuse telle que de l’huile de noix de coco.

Si vous avez une peau normale à mixte, vous pouvez pratiquer des gommages deux à trois fois par semaine. Une fois par semaine est suffisant si vous avez une peau sensible.

Mauvaise habitude n° 6 en matière d'hygiène : prendre de longues douches très chaudes

En dehors du fait que cela épuise une précieuse ressource naturelle, prendre de longues douches très chaudes dessèche énormément votre peau. Si vous vous douchez à l’eau non filtrée, vous faites pénétrer toutes sortes de substances chimiques nocives dans les pores de votre peau, qui s'ouvrent naturellement sous l’effet de l’eau chaude.

Le mieux est de vous doucher à l’eau raisonnablement chaude, et de procéder à votre toilette sans y passer plus de temps que nécessaire. Rester un long moment sous l’eau très chaude dessèche non seulement votre peau, mais risque également de provoquer une surchauffe de votre organisme et des étourdissements.

Avoir un malaise sous la douche n’est vraiment pas souhaitable et peut de surcroît mettre votre vie en danger. Voici donc ce que je vous recommande pour ce qui concerne la douche :

  • Installez un filtre au niveau de votre douche ou de l’arrivée d’eau de votre maison
  • Baissez la température
  • Utilisez un savon doux, et du shampoing si nécessaire
  • Rincez-vous
  • Sortez de la douche

En évitant les douches longues et très chaudes, vous rendrez service à votre peau, en particulier en hiver, lorsqu’il est courant d'avoir la peau sèche.

À ce propos, si vous avez la peau sèche, vous pouvez vous enduire d'huile de noix de coco après votre douche, qui permettra de maintenir l’hydratation de votre peau et de soulager les parties squameuses ou qui vous démangent. Prendre votre douche avant de vous coucher vous aidera à vous détendre et à vous préparer à dormir.

Mauvaise habitude n° 7 en matière d'hygiène : une hydratation excessive

Tout comme laisser votre peau se dessécher, l'hydrater trop souvent avec des produits de soin du commerce peut également lui nuire. Voici la meilleure façon d’obtenir et de garder une peau lumineuse et saine, souple et bien hydratée :

Vous pouvez également essayer de pratiquer le brossage à sec de votre peau. Non seulement le brossage à sec de la peau vous débarrasse des peaux sèches, mais c’est également un puissant outil de détoxification - qui aide votre organisme à éliminer les toxines et les déchets via les ganglions lymphatiques. Voici certains des bienfaits présumés du brossage de la peau à sec :

Il permet de soulager le stress

Il exfolie la peau

Il est stimulant

Il améliore la digestion et la fonction rénale

Il améliore la circulation sanguine

Il réduit la cellulite

Il stimule votre système lymphatique

Mauvaise habitude n° 8 en matière d'hygiène : mettre sa main devant la bouche lorsqu’on tousse ou éternue

Pour enrayer la propagation des bactéries et virus par la toux et les éternuements, le CDC (Centre américain de contrôle et de prévention des maladies) recommande d'utiliser un mouchoir en papier pour vous couvrir la bouche et le nez, puis de jeter le mouchoir et de vous laver les mains.

Il propose également une seconde option, qui consiste à tousser ou éternuer dans le pli du coude, en prenant soin d’éviter le contact avec les mains et les avant-bras.

Si vous n'avez pas d'autre possibilité que d'utiliser vos mains, veillez à ne toucher à rien et à vous laver les mains immédiatement après une quinte de toux ou d’éternuements. À ce propos, si vous sentez que vous allez éternuer à un moment mal approprié, et que cela risque d’être gênant, il existe quelques astuces pour stopper l’éternuement sans que cela ne provoque de dommages physiques.

« Se frotter le nez, respirer fortement par le nez et exercer une pression sur la lèvre supérieure sous le nez, peut faire passer l’envie d’éternuer, mais lorsque les éternuements commencent, il vaut généralement mieux se laisser aller », explique le Dr. Alan Wild, ORL pédiatrique et professeur adjoint au département ORL et chirurgie de la tête et du cou, de l’école de médecine de l’université de Saint-Louis.

Mauvaise habitude n° 9 en matière d'hygiène : vaporiser du parfum sur vos sous-vêtements

Il semble évident que vaporiser du déodorant, de l’eau de Cologne ou du parfum directement sur vos parties génitales serait une mauvaise idée, mais vous devez savoir que vaporiser ces produits sur vos sous-vêtements est tout aussi mauvais.

Appliquer des produits de soins corporels sur des parties aussi sensibles peut perturber le pH naturel de votre organisme, et provoquer des vaginoses bactériennes, des éruptions et irritations cutanées, des infections des voies urinaires, ou des mycoses.

Vous vous en doutez, la douleur et les odeurs associées à ces troubles seront au moins aussi désagréables que les odeurs corporelles que vous tentiez de masquer.

La meilleure méthode pour veiller à l’hygiène de vos parties intimes, et du reste de votre corps, c’est d'utiliser du savon doux et de l’eau. Au-delà de ça, je vous suggère de faire la paix avec vos odeurs corporelles naturelles et de porter toute odeur particulièrement désagréable à l'attention de votre médecin.

Si vous avez l’habitude d'utiliser du talc, sachez qu’il est associé à des dommages pulmonaires et au cancer du poumon, ainsi qu’au cancer de l’ovaire. Bien que tous les produits à base de talc, y compris les poudres pour bébé, les poudres pour le corps et le visage, soient exempts d'amiante depuis l’adoption d'une loi en ce sens dans les années 1970, je vous déconseille d’utiliser du talc, en raison des risques potentiels qu’il représente pour la santé.

Mauvaise habitude n° 10 en matière d'hygiène : l’utilisation de bain moussant et de galets de bain effervescents

Tout comme le fait de vaporiser des parfums sur vos sous-vêtements, vous plonger dans des mousses parfumées risque d'irriter votre peau et de perturber le pH de votre organisme.

Si vous souhaiter prendre des bains sains et sans danger, vous pouvez tout simplement ajouter une demi-tasse de sel d’Epsom dans votre baignoire. Vous pouvez également mélanger une demi-tasse de sel d’Epsom avec quelques gouttes d'huiles essentielles apaisantes, seules ou mélangées, comme l’huile de camomille, l’huile d’encens ou de lavande.

Quoi que vous fassiez, ne versez jamais d'huile essentielle directement dans l’eau de votre bain, car elle flotterait à la surface de l’eau et serait alors en contact direct avec votre peau. Cela risquerait de provoquer une sensation de brûlure intense et une éruption cutanée douloureuse.

Pour éviter toute irritation de la peau, il vaut toujours mieux mélanger les huiles essentielles à du sel d’Epsom, ou utiliser une huile porteuse. Le site Rodale’s Organic Life propose cette recette pour préparer un bain relaxant, qui pourra vous aider à soulager votre stress tout en favorisant un sommeil plus réparateur :

Bain relaxant

Ingrédients :

  • 5 gouttes d'huile essentielle de lavande
  • 4 gouttes d’huile essentielle de camomille allemande ou romaine
  • 3 gouttes d'huile essentielle d’encens

Instructions :

  1. Mélangez les huiles essentielles avec une cuillère à soupe d'huile porteuse, comme de l’huile de noix de coco ou de jojoba
  2. Versez le mélange dans l’eau de votre bain après avoir arrêté l’eau
  3. Mélangez doucement avec la main
  4. Entrez dans la baignoire et profitez d'un moment de détente et d'apaisement