Voici à quel point vos lentilles de contact sont dégoûtantes

Lentilles de contact

En bref -

  • Le microbiote oculaire des porteurs de lentilles de contact est différent de celui des personnes qui n’en portent pas
  • Le microbiote oculaire des porteurs de lentilles est plus proche du microbiote de la peau que de celui de l’œil, comportant trois fois plus de certains types de microbes
  • Certains de ces microbes, plus nombreux, sont liés à des maladies inflammatoires de l’œil, telles que la conjonctivite, la kératite (infection de la cornée) ou l’endophtalmite
Taille du texte:

Dr. Mercola

Vous n’êtes pas seulement un être humain … vous êtes un être fait de microbes, qui abrite près de 100 trillions de bactéries, champignons, virus et autres microorganismes qui composent le microbiote de votre organisme.

Les progrès de la science ont permis d’établir très clairement que ces organismes jouent un rôle essentiel pour votre santé, tant mentale que physique.

À ce jour, la recherche s’est concentrée principalement sur le rôle des microbes dans la santé de vos intestins et de votre peau, mais ce n’est là qu'un début.

Vos yeux possèdent également un microbiote, qui a été largement ignoré par les chercheurs, au point que nous ignorons quelles sont ses fonctions.

Une nouvelle étude, présentée lors de la réunion annuelle de la Société Américaine de Microbiologie, a toutefois permis de commencer à assembler les pièces du puzzle, en examinant les colonies de bactéries présentes sur les yeux de personnes portant des lentilles de contact, et sur ceux des personnes qui n’en portent pas.

Leurs conclusions confirment ce dont nous sommes de plus en plus conscients, à savoir que notre mode de vie moderne influe sur nos microbiotes … avec des conséquences potentiellement dangereuses.

Porter des lentilles de contact altère votre microbiote oculaire

En comparant la quantité et les différents types de bactéries présentes à la surface des yeux des porteurs de lentilles, à celles des personnes qui n’en portent pas, ils ont observé que les porteurs de verres de contacts présentent une plus grande diversité de microbes.

Le microbiote oculaire des porteurs de lentilles est plus proche du microbiote de la peau que de celui de l’œil, comportant trois fois plus des types de microbes suivants :

  • La méthylobacterium, une bactérie présente dans la terre, les eaux usées et les feuilles
  • Le lactobacillus, que l’on trouve dans le système digestif et dans le système urinaire
  • L’acinetobacter, que l’on trouve dans la terre et l’eau (et considéré comme responsable de la plupart des infections)
  • Le Pseudomonas, très présent dans l’environnement et pouvant provoquer des otites ou d'autres problèmes graves, notamment des infections cornéennes

Il s'agit d'une information importante pour les 71 millions de porteurs de lentilles à travers le monde, car certains de ces microbes, présents en plus grand nombre, sont associés à des maladies inflammatoires de l’œil, telles que la conjonctivite, la kératite (infection de la cornée), et l’endophtalmite.

Il pourrait s'agir de l’un des mécanismes par lequel le port de lentilles augmente le risque de maladies et d'infections oculaires.

On pense que l’altération du microbiote est due au contact des doigts sur les yeux, qui occasionne le transfert de microbes, qui ne devraient en principe pas s'y trouver en si grand nombre.

Elle pourrait également être due à l’altération du système immunitaire des yeux, provoquée par la pression directe de la lentille sur l’œil. Il est également possible que les lentilles de contact favorisent la présence dans les yeux de bactéries apparentées au microbiote cutané.

Maria Gloria Dominguez Bello, microbiologiste au centre médical Lagone de l’Université de New York, et chercheuse principale de l’étude, a déclaré :

« Notre recherche montre clairement que placer un corps étranger, tel qu'une lentille de contact, sur l’œil, n’est pas un acte anodin. »

Y-a-t-il un lien entre votre microbiote oculaire et la sécheresse oculaire ?

Bien que l’on ne soit qu’au début des découvertes à propos du microbiote oculaire, il y a des raisons de penser qu’il pourrait jouer un rôle important dans la santé des yeux. D'après une étude proposée, sponsorisée par le Centre National de l’Œil de Singapour :

« Au fil de l’évolution, de nombreux microbes, en particulier des bactéries commensales, ont colonisé la surface de l’œil. Les micro-organismes commensaux ont pour rôle d’entretenir l'homéostasie de la surface oculaire.

L’immunité innée de la surface oculaire est très active, et consiste en mécanismes actifs destinés à supprimer l’inflammation. On trouve par exemple des macrophages, des cellules dendritiques, des cellules suppressives, régulatrices, des cellules B, IgA, lysozymes, des peptides antimicrobiens et des barrières contre les agents externes.

Les commensaux normaux de la surface oculaire maintiennent un niveau de base d'activation des défenses innées, en stimulant les récepteurs de reconnaissance de motifs pathogènes sur les cellules épithéliales de la surface oculaire.

Cette composition normale de microbes est importante, car en cas d'introduction d'une souche pathogène qui domine la flore, ou si une souche dominante secrète des produits excessivement immunogènes, il en résulte une inflammation et une infection.

L’étude proposée souhaite déterminer si la sécheresse oculaire pourrait avoir une origine microbienne. « La sécheresse oculaire étant une maladie inflammatoire connue de la surface oculaire, c’est l’une des façons dont les microbes peuvent contribuer à la pathologie », soulignent les chercheurs.

Le projet microbiote oculaire

Le projet microbiote humain, initié en 2008 et financé par le NIH (National Institute of Health, Institut National de la Santé), avait pour objectif de « définir les communautés microbiennes présentes dans les multiples sites du corps humain et de rechercher les corrélations entre les changements dans le microbiote et la santé. »

Malheureusement, ce projet, qui a coûté plusieurs millions de dollars, n’incluait pas la surface de l’œil. En 2009, des chercheurs du Bascom Palmer Eye Institute, aux États-Unis, ont donc initié le projet microbiote oculaire.

Alors qu’on pensait autrefois que la surface de l’œil était plutôt dénuée de vie microbienne, en raison des larmes et des clignements qui auraient « éliminé » tous microbes, la recherche du Bascom Palmer Eye Institute a prouvé le contraire, c’est à dire que la surface oculaire est « densément peuplée » de bactéries (dont une douzaine de types dominants), mais également de virus.

Autre fait intéressant, les chercheurs ont découvert qu’en cas de kératite, qui est une grave infection de la cornée, il ne restait environ que la moitié des variétés de bactéries.

Les bactéries prédominantes étaient du type Pseudomonas, et les changements au niveau du microbiote étaient intervenus bien avant que les infections oculaires ne soient diagnostiquées, ce qui suggère que de tels changements pourraient être utilisés pour diagnostiquer l’infection plus tôt, ou pourraient même un jour être inversés afin de prévenir tout simplement l’infection.

Les chercheurs pensent que les porteurs de lentilles de contact pourraient être plus exposés aux infections, car les lentilles représentent une surface que les agents pathogènes peuvent coloniser.

Des chercheurs indépendants ont développé des lentilles de contact antimicrobiennes, dont ils pensent qu’elles contreront ce problème, sans altérer les bactéries commensales normales de l’œil.

De nombreux problèmes de santé peuvent être dus à un déséquilibre de la communauté microbienne

Vos yeux ne sont pas les seuls à pouvoir souffrir d'une perturbation du microbiote. Les chercheurs ont découvert que des microbes de toutes sortes jouent des rôles essentiels dans le fonctionnement de l’organisme. Il a par exemple été démontré que les probiotiques, ou bonnes bactéries :

  • Luttent contre l’inflammation et contrôlent le développement des bactéries pathogènes
  • Produisent des vitamines, absorbent les minéraux et éliminent les toxines
  • Contrôlent l’asthme et réduisent les risques d'allergies
  • Sont bénéfiques pour l’humeur et la santé mentale
  • Normalisent votre poids

La recherche nous montre aujourd'hui que l’interaction complexe de tous ces microorganismes, bactéries et autres, est véritablement déterminante pour votre santé.

Les chercheurs commencent d'ailleurs à considérer le microbiote intestinal comme un « organe » sous-estimé. Il a même été suggéré qu’il serait plus approprié de considérer le corps comme un « super organisme », composé de micro-organismes symbiotiques.

La nature bénéfique de cette relation symbiotique va au-delà de ce qu'on appelle les « bonnes » bactéries. Même des micro-organismes que vous pourriez considérer comme « mauvais » ou pathogènes, peuvent jouer un rôle fondamental dans le maintien d'une bonne santé et la prévention des maladies. Par ailleurs :

  • Votre microbiote influe sur votre prédisposition au cancer. Les micro-organismes présents dans les intestins semblent même avoir un impact sur l’efficacité de divers traitements contre le cancer.
  • Votre microbiote influe sur votre poids. Les personnes obèses et les personnes minces abritent généralement des communautés de micro-organismes différentes.
  • Votre microbiote influe sur votre santé mentale. Même des problèmes de santé mentale graves et chroniques, y compris le trouble de stress post-traumatique, peuvent être traités grâce à certains probiotiques

Porter des lentilles de contact comporte-t-il d'autres risques pour la santé ?

Le risque le plus connu que présente le port de lentilles est l'augmentation du nombre d'infections.

Chaque année, près d'un million de porteurs de lentilles consultent leur médecin ou se rendent aux urgences pour un problème d'infection oculaire, souvent provoqué par une mauvaise utilisation des lentilles (des lentilles conservées pendant la nuit, ou mal nettoyées, par exemple).

Il peut s'agir d’abrasions cornéennes, d’ulcères cornéens, et même d'infections suffisamment graves pour provoquer la cécité.

Il est recommandé de nettoyer et de désinfecter vos lentilles correctement et d'utiliser chaque fois une nouvelle dose de solution pour lentilles. Ne « comblez » pas le niveau de solution, et ne réutilisez pas la solution de nettoyage plusieurs fois.

Exposer les lentilles à de l’eau non stérile, quelle qu’elle soit, peut aussi poser problème, et il est également recommandé d’enlever vos lentilles avant de vous baigner et avant de vous coucher le soir. Le boitier dans lequel vous conservez vos lentilles doit être remplacé tous les trois mois.

Les verres de contact et les lunettes agissent également comme des filtres et empêchent les 1500 longueurs d'ondes du soleil de traverser votre rétine pour atteindre le cerveau.

Porter des lunettes ou des lentilles de contact en permanence pourrait augmenter votre risque de dépression, car votre cerveau serait privé de nombreuses longueurs d'onde précieuses émises par le soleil.

Améliorez votre vue grâce à la relaxation

Si vous hésitez entre les lentilles et les lunettes, sachez que ces dernières seront beaucoup moins perturbantes pour vos yeux, en particulier pour votre microbiote.

Toutefois, même lorsque vous portez des lunettes, vous rééduquez essentiellement vos yeux pour les contraindre à voir toute la journée, et c’est tout l’inverse de ce qui favorise une bonne vision.

Votre vue n’est pas altérée par des muscles oculaires trop faibles. Ils sont suffisamment forts. Ils sont simplement trop tendus pour fonctionner correctement, vous devez donc les détendre. La méthode Bates est une approche mentale qui peut vous aider.

Le problème, lorsque vous commencez à porter des lentilles de contact, c’est que vous affaiblissez en fait davantage votre vue.

Cet affaiblissement progressif de votre vue peut entrainer une attitude défaitiste si vous ne réalisez pas que c’est vous-même qui êtes à l’origine du problème. Greg Marsh, coach certifié, expert en vision naturelle, nous explique :

« Le mot clé du Dr. Bates est ‘contrainte’. Si vous contraignez vos yeux, vos pensées et votre vue, ces muscles vont finir par être tendus. La contrainte est à la base de tout. Imaginez-vous sur une corde raide, vous marchez et vous voyez la voie qu’il faut suivre.

C’est de cette façon que les yeux doivent fonctionner. Si vous vous crispez lorsque vous êtes sur une corde raide, vous êtes mort, n’est-ce pas ? Au lieu d'y penser comme à une forme d’exercice, vous devez l’aborder de façon très délicate ; c’est un peu comme une méditation. »

Tentez l’expérience, formez une tête d’épingle avec votre main, et vous serez surpris de constater à quel point votre vue est précise, sans aucune lentille correctrice. Repliez simplement votre index afin de former un trou de la taille d’une tête d'épingle.

Placez ce petit trou devant votre œil et remarquez à quel point tout ce que vous regardez au travers est plus net. On croit ce que l’on voit, comme dit l’adage, et cela contribuera à vous convaincre qu'il est réellement possible de bien voir, sans lentilles correctrices.

Enlever vos lunettes peut vous aider à améliorer votre vue

Dans l’idéal, vous devriez enlever vos lunettes (ou vos lentilles) chaque fois que vous pouvez le faire en toute sécurité. Veillez également à disposer d'un éclairage suffisant, en particulier lorsque vous lisez.

Les deux troubles de la vue les plus courants qui nécessitent le port de lunettes sont la myopie (qui apparait généralement au cours de l’enfance ou à l'adolescence) et la presbytie (qui oblige à porter des lunettes aux alentours de cinquante ans).

Ces deux troubles répondent très bien à la méthode Bates, et l'approche est d'ailleurs presque identique dans les deux cas.

Si vous avez une correction légère, vous pourrez vous passer de vos lunettes de plus en plus souvent, à mesure que votre vue s'améliorera. Bien entendu, vous devrez continuer à porter des lunettes si c’est indiqué sur votre permis de conduire, jusqu’à ce que vous réussissiez les tests de vue sans lunettes.

L'une des méthodes Bates les plus connues est la méthode de la paume. Regardez autour de vous et notez la netteté de votre vue à l’instant présent.

Ensuite, placez simplement le centre des paumes de vos mains devant vos yeux. Détendez vos épaules. Vous pouvez prendre appui sur une table ou sur une pile de coussins pour favoriser la relaxation.

Détendez-vous ainsi pendant au moins deux minutes. Retirez ensuite vos mains, et ouvrez les yeux : votre vue vous semble-t-elle plus nette ?

En général, c’est le cas. Souvenez-vous que votre état d’esprit est important. En ayant confiance en vous et en la capacité de votre corps à se régénérer, la plus grosse difficulté est d'apprendre à vous détendre, de façon à ce que vos yeux fonctionnent en accord avec leur conception naturelle.