Des arômes de prunes et cerises avec une touche de Roundup

du glyphosate dans le vin

En bref -

  • Le glyphosate n’affecte pas seulement le champ sur lequel il est pulvérisé, mais aussi les champs avoisinants. Depuis que des bouteilles de vin organique ont été testées positives, les vignerons ont découvert que cette herbicide peut rester dans le sol pendant plus de 20 ans
  • Malgré que les preuves de la nocivité du glyphosate sur la santé continuent à s’accumuler, une contrée en Californie continue à l’utiliser, elle se défend en moyen d’une évaluation coûts-bénéfices, dans laquelle elle place les bénéfices du désherbage au-dessus des coûts pour la santé et l’environnement
  • La mention vin biodynamique signifie que les vignobles et la cuverie sont géographiquement proches, car ceci fait partie de la durabilité globale de l’opération. Cherchez les certificats Demeter ou SIP sur l’étiquette de la bouteille. Une ferme certifiée Demeter utilise des graines différentes et le certificat SIP vise précisément les vignobles
  • Un certificat biodynamique Demeter va bien au-delà des principes de l’agriculture biologique, car il considère la ferme comme un organisme interconnecté capable de maintenir un habitat sain en utilisant ce qui est produit sur la ferme
Taille du texte:

Dr. Mercola

Le fait qu’il y ait un sérieux problème dans la chaîne agroalimentaire n’est plus un secret pour personne. Les niveaux de toxicité des aliments augmentent et l’agriculture conventionnelle continue à être une des causes majeures de la pollution et la destruction de l’environnement. Les toxines s’accumulent pendant que la plante pousse, car elles sont ajoutées lors de la récolte et la transformation ou introduites lors de la fabrication.

Une toxine très nocive dans l’alimentation est le glyphosate, l’ingrédient actif de l’herbicide Roundup. Aucun autre pesticide n’est destiné à un « usage aussi intensif et répandu » dans l’agriculture que le glyphosate. Comme je l’ai déjà écrit dans le passé, lors de tests le glyphosate a été retrouvé dans le lait maternel, l’eau, les couches jetables et le miel.

Dans une récente émission de 60 Minutes Australia le glyphosate était nommé « une vilaine toxine... comme la poussière sur une étagère dans la cabane de la cour arrière de la plupart des familles australiennes. » En 2015 le Centre international de recherche sur le cancer, une branche de l’Organisation mondiale de la santé, a déterminé que le glyphosate est potentiellement cancérigène pour l’homme.

Même les vins biologiques contiennent du Roundup

L’utilisation du glyphosate n’affecte pas seulement les récoltes sur lesquelles il est pulvérisé, mais aussi les champs avoisinants. Même si cette substance chimique est interdite sur les fermes biologiques, les résultats d’une analyse ont révélé du glyphosate dans toutes les bouteilles de vin biologiques testées. Dr. Rupa Marya, professeur adjointe à l’université de Californie à San Francisco, a abordé le thème de la nature omniprésente du glyphosate dans le journal East Bay Express.

Elle a décrit une étude sur la bière et le vin, dans laquelle le glyphosate fut retrouvé dans toutes les bouteilles biologiques testées. Voici une citation sur le site web du California Wine Institute : « Vous ne pouvez même pas acheter du vin biologique qui est véritablement biologique. Tous les vins biologiques testés contenaient du glyphosate. Il est dans notre eau potable. »

Jay Feldman, directeur du groupe environnemental Beyond Pesticides, est revenu sur la difficulté d’établir une relation entre l’exposition aux substances chimiques et l’apparition de maladies chroniques. Il rappelle que le problème c’est que nous baignons dans une soupe toxique et qu’il est très difficile d’isoler une substance chimique ou un pesticide particulier responsable de l’apparition d’une maladie.

Le récent prix du jury lors d’un procès intenté contre Monsanto, désormais Bayer, a franchi un barrage qui à première vue paraissait insurmontable. Le jury a déclaré que les responsables de Monsanto « avaient agi avec malice et oppression » lorsqu’ils sont mis en vente le Roundup, alors que leurs dirigeants savaient pertinemment qu’il était dangereux pour ses utilisateurs.

Le glyphosate est utilisé pour tuer les mauvaises herbes autour des vignes ; il n’est pas destiné à être pulvérisé directement sur les vignes non-OGM, car ceci détruirait les plantes. Les vins biologiques sont contaminés quand le vent transporte le nuage de pesticides sur toutes les vignes.

En plus cette substance chimique reste dans le sol pendant plus de 20 ans. Aaron Taylor a observé que le glyphosate, qui était appliqué tout au long des années passées sur les fermes avoisinantes, endigue maintenant les nouvelles pousses sous les vignes.

La contrée Alameda privilégie les économies rapides aux coûts à long terme

La Californie possède une puissante industrie viticole et selon le ministère californien de réglementation des pesticides elle a appliqué en l’an 2017 136.000 kg d’herbicides à base de glyphosate. Dans la contrée Alameda, en Californie, l’industrie viticole a utilisé à elle seule 750 des 13.600 kg utilisés à travers tout le pays. Malgré la montagne de preuves contre le glyphosate et le dernier procès gagné par une école de vignerons pour des dommages sur la santé attribués au Roundup, les vignerons de la contrée Alameda continuent à utiliser ce produit pour exterminer les mauvaises herbes.

Ed Duarte, un expert de la gestion des ravageurs du département de l’agriculture de la contrée Alameda, a déclaré que leur but était d’utiliser des pesticides seulement quand ceci est nécessaire, mais il a déclaré aussi que « c’est une évaluation coûts-bénéfices - quel est le coût de ces pesticides et quel est le bénéfice ? »

En d’autres termes, pour la contrée Alameda, les bénéfices d’un terrain sans mauvaises herbes en utilisant le Roundup vaut la dépense. Kristie et Rick Knoll vivent dans la contrée Alameda, où ils gèrent une des rares fermes qui n’utilise ni pesticides ni herbicides sur leurs plantes. Mais dans cette région leur attitude est exceptionnelle. Parmi les 1.000 hectares d’arbres fruitiers et vignobles, seulement 80 hectares sont certifiés biologiques.

Même si vous personnellement n’utilisez pas d’herbicide à base de glyphosate, votre santé reste exposée à un risque, depuis que les derniers tests ont révélé que de nombreux aliments étaient contaminés. Le fait que plus de 70% des Américains ont des taux décelables de glyphosate dans leur corps est aussi très alarmant. L’herbicide fonctionne en obstruant la voie du shikimate dans la plante, cette voie se trouve aussi dans la flore intestinale de l’humain et joue un rôle crucial pour la santé.

Le glyphosate n’est qu’un type de toxine parmi beaucoup d’autres. Depuis que de plus en plus de personnes sont maintenant au courant des dégâts infligés par l’agriculture conventionnelle sur la santé et l’environnement, les aliments biologiques ont le vent en poupe. Pour en apprendre davantage sur ces sujets et pour trouver une liste des organisations qui vous aident à localiser des fermes près de chez vous, lisez mon dernier article « Qu’est-ce qui rend la plupart des aliments si dangereux. »

Les principes biodynamiques dépassent la culture biologique

Dans cette interview avec Elizabeth Candelario nous parlons des principes de l’agriculture biodynamique et pourquoi les vignerons étaient parmi les premiers à adopter des stratégies biodynamiques. Tout a commencé quand les vignerons se sont aperçus que certains des meilleurs vins étaient produits sur des fermes biodynamiques.

Candelario explique que l’histoire des principes biodynamiques et de l’agriculture biologique doit beaucoup aux travaux de Rudolf Steiner, qui a développé dans les années 20 l’idée de considérer une ferme comme un organisme vivant qui pourrait vivre en autosuffisance en suivant les cycles de la nature.

70 ans plus tard, selon Candelario, « Lord Northbourne a écrit un livre, dans lequel il parle des différences entre l’agriculture chimique et l’agriculture biologique. En utilisant le terme biologique il se réfère à l’idée de Steiner, qui considère une ferme comme un organisme biologique. »

Les principes de l’agriculture biodynamique sont maintenant utilisés dans des vignobles et des fermes dans tout le pays, où la terre est considérée comme un organisme individuel qui fonctionne comme un ensemble. L'Arkansas Democrat-Gazette appelle ceci « une vision holistique de l’agriculture ». De la même manière que la reconnaissance de ll'interconnectivité des systèmes dans le corps humain améliore l’état de santé général, les principes de l’agriculture biodynamique ont mené à la production des meilleurs vins et aliments dans le monde entier.

Les effets de l’agriculture biodynamique sur les aliments et l’environnement

En février 2019 Candelario a démissionné de son poste de directeur général de Demeter après y avoir travaillé pendant presque 11 ans. Demeter est une agence mondiale de certification biodynamique, fondée par un petit groupe d’agriculteurs qui connaissaient très bien les principes de Steiner sur l’agriculture.

Pour garantir le maintien de l’intégrité des normes, ils ont commencé en 1928 à établir un programme de certification très strict et depuis ils sont la plus ancienne organisation de certification écologique dans le monde. Candelario explique que les principes de l’agriculture biologique sont basés sur tout ce qu’il ne faut pas faire, comme par exemple utiliser des fertilisants synthétiques ou des pesticides. Les principes biodynamiques défendent l’idée de base que la ferme est un organisme vivant, ce qui signifie qu’elle respecte les normes biologiques.

Le fermier cherche des solutions pour lutter contre les ravageurs et les mauvaises herbes à l’intérieur du système et maintient ainsi l’idée que la ferme est un système fermé. Afin d’obtenir une certification biologique, une ferme doit bannir des substances interdites sur une superficie spécifique en hectares, cette superficie peut ensuite être certifiée comme étant biologique.

Pour obtenir une certification biodynamique, la ferme entière doit répondre aux normes. Les animaux sont un élément fondamental, tant en ce qui concerne leur bien-être que l’intégration de la biodiversité dans la terre. La vision plus large est de guérir la planète grâce à une transition de l’agriculture conventionnelle vers une ultime biodynamique biologique.

Un des défis était le nombre très réduit de fermes familiales certifiées Demeter, qui vendaient leurs produits à l'échelle locale ou régionale. Candelario commençait à travailler avec Whole Foods pour sélectionner des entreprises en ligne avec les principes biodynamiques. Pour plus d’informations lisez mon dernier article « Les effets de l’agriculture biodynamique sur l’environnement et la qualité des aliments. »

Bien choisir votre prochaine bouteille de vin naturel

Quand un vin est produit sur le principe biodynamique, ceci signifie généralement que les vignobles et la cuverie sont géographiquement proches, car ceci fait partie de la durabilité globale de l’opération. Si un vin est produit de cette façon, vous pouvez en déduire qu’il est aussi biologique, puisque la certification biodynamique est soumise à des normes plus élevées.

Regardez les certifications sur l’étiquette au dos de la bouteille, comme les certifications Demeter ou SIP, les deux garantissent la durabilité de la ferme sur laquelle les raisins sont récoltés. Une ferme certifiée Demeter utilise des graines différentes et le certificat SIP vise précisément les vignobles. Le prix d’un vin certifié durable commence à 13€, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de braquer une banque pour déguster un verre qui n’est pas saturé en glyphosate et d’autres toxines. Depuis que la demande pour des vins plus sains augmente, les vignerons produisent presque toutes les sortes de vin que vous pouvez acheter dans le commerce conventionnel, des vins rouges, blancs, rosés et pétillants.

Tandis que la contrée Alameda continue à adopter le glyphosate, les vignerons de la contrée Sonoma ont adopté les principes biodynamiques. Sur le site web de la contrée Sonoma vous trouverez une liste des fermes qui implémentent l’approche biodynamique et biologique dans leur production ainsi que leurs coordonnées et une petite histoire sur chaque ferme.