Les signes et symptômes courants d'une carence en biotine

Biotine

En bref -

  • La biotine joue un rôle dans la production d'énergie, et elle est couramment utilisée dans le traitement des troubles neurologiques, de la perte de cheveux (alopécie) et des troubles cutanés (tels que l’acné et l’eczéma) associés à un manque de certaines enzymes
  • Une récente recherche suggère que la biotine pourrait être un complément efficace dans le traitement de la sclérose en plaque (SP), en favorisant la réparation de la myéline et la production d’énergie cellulaire
  • Prendre un supplément de biotine peut fausser votre bilan thyroïdien, à la hausse ou à la baisse ; il faut donc arrêter la prise de tout supplément de biotine au moins un jour ou deux avant d’effectuer un bilan thyroïdien pour être sûr d'avoir des résultats fiables
Taille du texte:

Dr. Mercola

La biotine (vitamine B7) - un micronutriment essentiel hydrosoluble - fait partie du complexe de vitamines B. La biotine est parfois appelée également vitamine H, coenzyme R ou d-biotine.

La biotine joue un rôle dans la production d'énergie et, votre corps n’étant pas capable de la synthétiser, vous devez l’obtenir par votre alimentation.

Elle est couramment utilisée dans le traitement des troubles neurologiques, de la perte de cheveux (alopécie) et des troubles cutanés (tels que l’acné et l’eczéma) associés à un manque de certaines enzymes.

L'apport quotidien recommandé est fixé à 5 microgrammes (mcg) pour les enfants et à 30 mcg pour les adultes et, ces quantités étant assez facilement obtenues à partir de l’alimentation, les carences sont considérées comme étant rares.

50 grammes de beurre, par exemple (environ 3,5 cuillères à soupe) ou 50 grammes de graines de tournesol, contiennent respectivement 47 mcg et 33 mcg de biotine.

Certaines personnes prennent néanmoins des suppléments de biotine hautement dosés pour embellir leurs cheveux, leur peau ou leurs ongles, et il est important de savoir que cela peut fausser les résultats d'un bilan thyroïdien.

Les signes et symptômes courants d'une carence en biotine

Bien qu’elle soit plus rare que d'autres carences en nutriments, il est néanmoins possible de présenter un manque ou une carence en biotine. La biotine étant hydrosoluble, votre corps ne la stocke pas.

Vos apports doivent donc être constants. Les femmes enceintes ont un risque accru d'insuffisance ou de carence, qui peut avoir des effets néfastes sur le développement du fœtus.

La perte de cheveux et des plaques rouges et squameuses (en particulier sur le visage) sont des signes courants indiquant que vous pourriez manquer de biotine. Voici d'autres signes et symptômes d'une carence en biotine :

  • Dépression
  • Perte d'appétit
  • Nausées
  • Douleurs musculaires
  • Paresthésie

Dans votre organisme, la biotine joue un rôle important dans :

Le métabolisme des graisses, des glucides et des acides aminés

Le fonctionnement du système nerveux

Le maintien d'un niveau sain de cholestérol LDL

La régulation de la glycémie

La fortification des cheveux et pour stopper la chute des cheveux, en réagissant avec des enzymes pour fabriquer des acides aminés, qui sont des blocs de construction de protéines telles que la kératine, dont sont faits les cheveux

La fortification des ongles. Au cours d'une étude, il a été observé que la prise quotidienne de 2,5 mcg de biotine, pendant au moins six mois, augmentait l’épaisseur des ongles de 25 %.

Le maintien d'une peau saine

La prévention des déficiences cognitives et du déclin cognitif liés à l’âge

La biotine peut être bénéfique pour les personnes atteintes de sclérose en plaque

Fait intéressant, une récente recherche suggère que la biotine pourrait être un supplément efficace dans le traitement de la sclérose en plaques (SP). Voici ce qui a été rapporté sur le site Authority Nutrition :

« Dans la SP, l’enveloppe protectrice des fibres nerveuses du cerveau, de la moelle épinière et des yeux, est endommagée ou détruite. Cette gaine protectrice s'appelle la myéline, et on pense que la biotine joue un rôle important dans sa production. Une étude pilote, à laquelle ont participé 23 personnes atteintes de SP progressive, a testé la prise de biotine à haute dose.

Plus de 90 % des participants ont bénéficié d'un certain degré d'amélioration clinique … des essais randomisés contrôlés ont été effectués auprès de personnes atteintes de SP progressive. Les résultats définitifs n’ont pas été publiés, mais les résultats préliminaires sont prometteurs. »

Voici ce qui est expliqué sur le site Multiple Sclerosis News Today :

« [La biotine agit sur la SP en augmentant une voie de production d’énergie cellulaire, et en protégeant les axones des neurones de la rupture. Elle active également les enzymes dont dépendent la réparation de la myéline, car elles sont impliquées dans la production des constituants de la myéline. »

Au cours de l’un de ces essais, près de 13 % des patients atteints de SP progressive ont rapporté une amélioration après avoir pris une dose élevée de biotine, de qualité pharmaceutique (référencée sous le code MD1003), pendant neuf mois.

Aucun des patients qui prenaient un placébo n'a rapporté d'amélioration. Après deux ans, 15,4 % des patients du groupe de traitement présentaient une diminution de leur invalidité. D'après le professeur Ayman Tourbah :

« Les résultats complets de l’étude MS-SPI sont particulièrement remarquables. C’est la première fois qu’un médicament a inversé la progression de la maladie pour une proportion statistiquement significative de patients.

De plus, si nous observons l’évolution moyenne de l’échelle étendue d’incapacité, nous constatons que les données sont plus favorables que celles de tous les essais antérieurs, qui prenaient en compte le même critère. La maladie n'a pratiquement pas progressé chez les patients ayant été traités avec le MD1003 pendant 24 mois, et un tel résultat n'avait encore jamais été observé ...

Les résultats … soulignent que le fait de cibler le métabolisme des neurones et des oligodendrocytes représente une approche thérapeutique modificatrice de la SP progressive prometteuse et innovante, en particulier chez les patients atteints d'une maladie progressive non active. »

Méfiez-vous : les suppléments de biotine peuvent fausser les bilans thyroïdiens

En dépit de tous leurs bienfaits, les suppléments de biotine présentent des inconvénients qu'il est vraiment important de connaitre. Il s'avère en effet qu’ils pourraient fausser les résultats d'un bilan thyroïdien, à la hausse ou à la baisse. Voici ce qui a été rapporté sur le site Endocrine News :

« Le médecin traitait avec succès l’hypothyroïdie de sa patiente avec de la lévothyroxine, depuis déjà quelques temps, lorsque son taux de T4 libre a soudainement fortement augmenté, malgré un taux de thyréostimuline (TSH) normal.

Il a adressé sa patiente au Dr. Cary N. Mariash, professeur de médecine clinique à l’Université d’Indiana, à Indianapolis, et des tests de laboratoire complémentaires ont alors montré des résultats incohérents : ses taux de T4 libre et de T3 total  étaient élevés, mais son taux de T4 total, l’index T4 et la TSH étaient normaux.

Heureusement, le Dr. Mariash a pu éclaircir le mystère en posant une simple question à la patiente : ‘Prenez-vous de la biotine ?’ Oui, a-t-elle répondu, elle avait récemment commencé à prendre une dose de 10 mg par jour dans l’espoir d’embellir ses cheveux et ses ongles.

Ses résultats d'analyses sont revenus à la normale après qu’elle ait arrêté la biotine. Le problème n’avait rien à voir avec la thyroïde de la patiente - la biotine interférait avec les analyses.

Le Dr. Mariash a présenté ce cas lors du récent congrès international de la Thyroïde car elle a récemment rencontré plusieurs patients dont les résultats anormaux des bilans thyroïdiens étaient provoqués par la prise de biotine, et que 'la plupart des endocrinologues ne sont pas conscients de ce problème’. »

Si les résultats de votre bilan thyroïdien ne correspondent pas aux observations cliniques, pensez à une éventuelle interaction avec la biotine

Les répercussions de ce type d'interférence avec les résultats d'analyses pourraient être graves. Comme le souligne le Dr. Carol Greenlee, endocrinologue au Colorado, des personnes pourraient être traitées pour une hypothyroïdie, la maladie de Graves ou même un cancer, alors même qu’elles n’ont aucun problème de thyroïde, et qu’elles prennent simplement de hautes doses de biotine, qui fausse les résultats d'analyses.

L’explication de ces différences dans les résultats d'analyses est liée au fait que la plupart des dosages immunologiques sont basés sur l’attraction entre la biotine et la streptavidine, et lorsque votre échantillon sanguin contient de hautes doses de biotine, cela perturbe ce processus, faussant les résultats artificiellement, à la hausse ou à la baisse. D'après le site Endocrine News :

« Dans le cas d'un immunodosage de type compétitif - généralement utilisé pour les cibles de bas poids moléculaire (tels que le T4, le T3 et le cortisol) - l'interaction avec la biotine provoque un résultat faussement élevé. Les dosages immunométriques (en sandwich) donnent des résultats faussement bas.

D'autres caractéristiques des dosages peuvent également avoir une influence. Un temps d'incubation plus long, par exemple, augmente les risques d’interaction. Différents dosages conçus pour différentes substances à analyser, même s'ils proviennent du même fabricant, peuvent donc être différemment sensibles à l’interaction avec la biotine ...

[Le co-directeur du laboratoire d’endocrinologie de la clinique Mayo, le Dr. Stefan] Grebe, explique que c’est au médecin qui prescrit l'analyse d’être vigilant : ‘Lorsque les résultats d'analyses ne sont pas cohérents avec le tableau clinique, ou avec l’ensemble des résultats d'analyses que vous avez reçus, vous devriez toujours penser d'abord à une interférence dans les dosages - dont fait partie la biotine - avant de penser à des explications exotiques, telles que des tumeurs pituitaires sécrétrices de TSH. »

La solution est simple. La biotine étant hydrosoluble, elle est assez rapidement éliminée de votre organisme.

Évitez simplement de prendre tout supplément de biotine au moins un jour ou deux avant de faire effectuer un bilan thyroïdien afin d'obtenir des résultats fiables. La biotine n'affecte pas les hormones thyroïdiennes, elle ne fait qu’altérer les résultats d'analyses, elle n’est donc pas contre-indiquée pour la santé de la thyroïde en général.

Sources alimentaires de biotine

Par ailleurs, la biotine qui altère les résultats d'analyses est celle provenant des suppléments fortement dosés, et non des aliments, et puisqu’elle est présente dans de nombreux aliments, c’est donc la source à privilégier si vous pensez en manquer.

Ceci étant dit, les suppléments de biotine sont assez surs, même aux méga-doses utilisées dans les études sur la SP, c’est-à-dire jusqu’à 300 mg par jour.

Il existe deux formes de biotine dans les aliments : la biotine libre (dans les végétaux) et la biotine liée aux protéines (dans les protéines d'origine animale). Votre organisme peut utiliser les deux formes, mais la version libre est plus facilement absorbée car elle n'a pas besoin d’être convertie en une forme biodisponible. Voici des aliments riches en biotine :

  • Les graines de tournesol
  • Les petits pois et les lentilles
  • Les noix et les noix de pécan
  • Les carottes, le chou-fleur et les champignons
  • Les avocats

On trouve de la biotine liée aux protéines dans :

  • Les jaunes d'œufs bio, de plein air ou de libre parcours
  • Les abats, tels que le foie et les rognons
  • Les produits laitiers tels que le lait, le beurre et le fromage (idéalement à base de lait cru bio de vaches nourries à l’herbe)
  • Les fruits de mer (veillez à ce qu’ils soient pauvres en mercure et autres contaminants, et sauvages, plutôt que d'élevage)

Les jaunes d'œufs de plein air sont l’une des meilleures sources de biotine, mais les œufs sont souvent décriés car le blanc contient de l'avidine, une glycoprotéine qui se lie à la biotine. L'idée est que le fait de manger des blancs d'œufs pourrait potentiellement entrainer une carence en biotine.

Cependant, il suffit de cuire le blanc d’œuf pour désactiver l'avidine, ce qui règle le problème (la biotine, quant à elle, n’est pas affectée par la cuisson).

Par ailleurs, lorsque vous consommez l’œuf entier (donc le jaune et le blanc), le jaune contient suffisamment de biotine pour compenser le fait que l’avidine s'y lie, une carence en biotine due à la consommation d'œufs est donc très improbable.

Par contre, si vous consommez régulièrement des blancs d'œufs seuls (et que vous jetez le jaune, éventuellement par crainte du cholestérol et des graisses), vous courrez effectivement un risque de carence en biotine, à moins de consommer d'autres aliments riches en biotine en quantités, ou de prendre un supplément de biotine.

En résumé, je vous conseille de manger les œufs entiers. Non seulement ils vous garantissent un bon apport de biotine, mais les jaunes d'œufs contiennent également de bonnes graisses, du bon cholestérol et des protéines nécessaires à une santé optimale.