Comment se débarrasser d’une ‘gueule de bois’

Taille du texte:
gueule de bois

En anglais, le terme « hangover », qui désigne ce qu’on appelle familièrement la ‘gueule de bois’, signifie littéralement « un reste », ou « un vestige ».

Mais en 1904, ce mot a commencé à être associé à la consommation d'alcool, et est rapidement devenu le terme qui désigne le fait de se sentir très mal le lendemain d'une soirée arrosée.

Il y a de fortes chances pour que vous ayez déjà connu plusieurs ‘gueules de bois’ après avoir passé des soirées entre amis ou en famille, et que vous ayez testé plusieurs méthodes pour vous en remettre. Mais qu’est-ce qui provoque cet effet, et est-il possible de le prévenir ?

Si vous cherchez un moyen de vous débarrasser d’une ‘gueule de bois’, vous êtes au bon endroit.

À quoi ressemble une ‘gueule de bois’ et combien de temps dure-t-elle ?

Une gueule de bois (ou « veisalgie ») n’est pas considérée comme une maladie, mais comme un ensemble de symptômes et de signes qui, collectivement, nous mettent dans un état désagréable lorsque nous buvons trop d'alcool.

Selon la quantité d'alcool que vous avez bu, et la façon dont votre corps y réagit, vous pouvez ressentir l’un ou plusieurs des symptômes suivants :

Fatigue et faiblesse

Soif

Maux de tête et douleurs musculaires

Nausées, vomissements ou maux d’estomac

Sommeil perturbé ou écourté

Sensibilité accrue à la lumière et au bruit

Vertiges

Tremblements

Difficultés à se concentrer

Problèmes d'humeur, tels que dépression, anxiété et irritabilité

La gueule de bois commence à se manifester quelques heures après que vous ayez cessé de boire, lorsque le taux d'alcool dans votre sang diminue. Généralement, les symptômes disparaissent dans les 24 heures, mais dans les cas sévères, ils peuvent durer jusqu’à 72 heures.

Par ailleurs, si vous avez une gueule de bois qui ne passe pas, vous risquez de développer une intoxication alcoolique, qui entraine de graves symptômes, tels que :

Vomissements

Convulsions

Ralentissement de la respiration ou respiration irrégulière

Coloration bleutée de la peau ou teint pâle

Température corporelle basse

Difficultés à rester conscient ou évanouissement

Si vous notez l’un quelconque des symptômes qui précèdent, demandez l'aide d'un proche et consultez un médecin immédiatement pour vous faire soigner et éviter d’endommager davantage votre organisme.

Qu’est-ce qui provoque la ‘gueule de bois’ ?

Les boissons alcoolisées contiennent de l’éthanol, un liquide incolore qui est absorbé par le tractus gastro-intestinal et réparti ensuite dans tout le corps.

Lorsque l’éthanol pénètre dans le sang, il traverse les membranes cellulaires, et demeure ensuite généralement au niveau du cerveau. Il se lie alors aux récepteurs nerveux et provoque la libération de dopamine dans l’organisme, ce qui entraine une dépression du système nerveux.

L'éthanol se lie en particulier au glutamate, un transmetteur qui excite les neurones. L'alcool empêche cette substance de devenir active, et ralentit ainsi la réponse du cerveau aux stimuli. De plus, l’éthanol se lie aux récepteurs d'acide γ-aminobutyrique (GABA) et les active, ce qui fait que les personnes se sentent apaisées, et ce qui ralentit encore davantage le fonctionnement du cerveau.

L'alcool affecte chacun différemment, déclenchant de nombreux symptômes qui peuvent contribuer à l’effet ‘gueule de bois’. En voici les principaux exemples :

Une augmentation de la production d’urines

La consommation de grandes quantités d'alcool peut vous pousser à uriner davantage, ce qui entraine des symptômes de déshydratation tels que soif, vertiges et étourdissements.

Irritation de la muqueuse gastrique

Les boissons alcoolisées peuvent augmenter la production de sucs digestifs acides et retarder la vidange gastrique. Cela peut entrainer des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements.

Diminution de la glycémie

L'alcool peut faire baisser votre glycémie en dessous de la norme, provoquant fatigue, faiblesse, tremblements, sautes d'humeur et dans les cas les plus graves, des convulsions.

Maux de tête

La consommation de boissons alcoolisées peut dilater vos vaisseaux sanguins, ce qui peut provoquer des maux de tête au réveil.

Sommeil perturbé

L'alcool peut vous rendre somnolent. Si vous vous réveillez sans avoir suffisamment dormi, vous risquez d'avoir la tête lourde.

Déclenchement de la réponse immunitaire

Votre système immunitaire peut réagir de différentes façons une fois l’alcool digéré. Parmi les problèmes courants, on constate une incapacité à se concentrer, une perte d'appétit et des troubles de la mémoire.

Remèdes naturels et aliments pour soulager la gueule de bois

Il est important de comprendre qu’il n’existe pas de remède magique pour soulager une gueule de bois. La seule façon de contrer ses effets est de permettre à votre corps de se reposer et de récupérer, et de manger et boire sainement. Voici des solutions naturelles susceptibles de vous aider :

Reposez-vous

Après une soirée alcoolisée, essayez de dormir suffisamment pour aider votre corps à se réparer. Si votre nuit est trop courte, vous risquez de souffrir de maux de tête et de vous sentir fatigué.

Buvez beaucoup d’eau

L'alcool engendre une perte des fluides de l’organisme, il est donc important de les ramener à un niveau sain. Lorsque vous vous levez, buvez de l’eau régulièrement, cela vous évitera de vous sentir encore plus mal.

Mangez des bananes

Les bananes peuvent aider à soulager une gueule de bois, car elles contiennent beaucoup de potassium, une vitamine dont le taux chute avec la consommation d'alcool.

Prenez une douche

Si vous vous sentez mal, une douche fraîche au réveil peut vous aider à vous réveiller et à vous rafraichir les idées.

Buvez du thé au gingembre

Le gingembre est connu depuis longtemps pour ses effets contre la nausée et le mal de mer, une sensation que l’on peut également comparer à ce que l’on ressent un lendemain de fête.

Vous pouvez préparer un thé au gingembre en faisant bouillir une douzaine de lamelles de racine de gingembre dans 4 tasses d’eau, pendant 10 minutes.

Faites des exercices vigoureux

Une séance d’exercices intensifs peut aider à éliminer, par la transpiration, les toxines accumulées par la consommation d'alcool. Si vous tentez cette méthode, veillez à boire beaucoup d’eau pour éviter de vous déshydrater encore davantage.

Buvez de l’eau de coco

L’eau de coco est riche en électrolytes, qui sont essentiels au maintien des processus biologiques. En boire une bonne quantité au réveil peut vous aider à ramener vos taux d’électrolytes à un niveau sain.

Buvez du bouillon d'os de bœuf

Un grand bol de bouillon d'os de bœuf peut contribuer à refaire le plein des nutriments qui ont été épuisés par votre consommation d'alcool. Il peut également favoriser la digestion et apaiser l’inflammation.

Par ailleurs, les huiles essentielles peuvent vous être particulièrement utiles si vous vous sentez mal au réveil. Vous pouvez les inhaler en utilisant un vaporisateur, ce qui vous aidera à retrouver votre énergie, à soulager douleurs et maux de tête, et soulagera également les nausées et les vomissements. Voici quelques huiles qui peuvent vous être utiles :

Fenouil

Gingembre

Lavande

Citron

Poivre noir

Marjolaine

Menthe poivrée

Menthe fraîche

Comment prévenir la gueule de bois avant même de commencer à boire

La meilleure façon d'éviter une gueule de bois, c’est bien évidemment de ne pas boire d'alcool. Vous éviterez ainsi que l'alcool ne compromette votre bien-être. Mais si vous savez que vous allez boire, pour quelque raison que ce soit, voici des conseils utiles qui vous éviteront un lendemain de fête trop pénible :

  • Buvez de l’eau entre chaque verre d'alcool : l'alcool déshydrate votre système, buvez donc beaucoup d’eau entre chaque cocktail.
  • Buvez de l’eau avant de vous coucher : si vous oubliez de boire de l’eau en fin de soirée, buvez-en de grandes rasades avant de vous coucher. Cela vous évitera d’être déshydraté le lendemain matin.
  • Contrôlez votre consommation d'alcool : limitez votre consommation d'alcool à un verre par heure. C’est le temps qu’il faut en moyenne à l’organisme d’un adulte pour digérer l’alcool.
  • Ne fumez pas : fumer lorsque vous buvez de l'alcool peut augmenter le risque de souffrir d'une gueule de bois, ainsi que sa sévérité.
  • Mangez sainement avant de boire : consommer des aliments nourrissants avant de boire peut contribuer à maintenir votre hydratation. Les concombres sont un bon exemple, car ils contiennent de l’eau, des vitamines B et divers électrolytes qui préserveront votre bien-être.

Si vous savez que vous allez boire de l’alcool, faites-le de manière responsable

Je ne vous encourage absolument pas à boire de l'alcool, mais si vous prévoyez de participer à une fête au cours de laquelle vous aurez l’occasion de boire, vous pouvez prendre les remèdes suivant pour « pré-toxer » votre organisme et minimiser les effets de l’alcool :

  • N-acétylcystéine (NAC) : cette substance est connue pour augmenter la formation de glutathion et réduire la toxicité de l’acétaldéhyde, source de nombreux symptômes de la gueule de bois. Essayez de prendre 200 milligrammes de NAC environ 30 minutes avant de consommer de l'alcool.
  • Vitamines B : la consommation d’alcool épuise les réserves de vitamines B de votre système, en faire le plein via des aliments ou un supplément peut donc contribuer à contrer les effets d'une gueule de bois le lendemain.
  • Chardon Marie : cette plante contient des antioxydants qui peuvent aider à protéger votre foie des toxines, et des effets de l’alcool.
  • Vitamine C : l’alcool réduit le taux de vitamine C dans votre organisme, ce qui représente un handicap, puisque ce nutriment contribue à réduire le stress oxydatif que provoque l'alcool dans le foie.
  • Magnésium : ce minéral peut aider à réduire les symptômes des lendemains de fêtes difficiles, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. De plus, il est également épuisé par la consommation d'alcool, et c’est pourquoi vous devez en augmenter ensuite les apports pour en compenser les pertes.