Les nombreux bienfaits des enzymes protéolytiques pour la santé

Enzymes protéolytiques

En bref -

  • Les enzymes sont indispensables à tous les processus physiologiques. Elles catalysent également des fonctions biologiques, qui ne se produiraient pas en leur absence à température corporelle, elles sont donc absolument vitales et essentielles pour préserver une santé optimale
  • Grâce à elles, les réactions nécessitent moins d'énergie, elles permettent donc des réactions qui n’auraient pas lieu sans elles, ou seraient trop lentes pour répondre aux besoins de l’organisme
  • La production d’énergie, l'absorption de l’oxygène, la réduction de l’inflammation et la lutte contre les infections, l'acheminement des nutriments vers les cellules et l'élimination des déchets toxiques, la régulation hormonale : toutes ces activités, entre autres, nécessitent l’intervention d’enzymes
  • Les enzymes protéolytiques décomposent les protéines diététiques et les protéines étrangères. Dans les intestins, elles contribuent à la digestion ; elles purifient également le sang, combattant ainsi l’inflammation, et rééquilibrent le système immunitaire
  • Lorsqu’elles sont prises au cours d'un repas, les enzymes protéolytiques aident à la digestion ; lorsqu’elles sont prises à jeun, elles traversent le système digestif et pénètrent dans le sang, apportant des bienfaits à l’ensemble de l’organisme
Taille du texte:

Dr. Mercola

Les enzymes sont surtout connues pour le rôle important qu’elles jouent dans la digestion, mais elles sont également nécessaires à tous les processus physiologiques.

Les enzymes, qui sont composées d'acides aminés, sont sécrétées par votre corps pour catalyser des fonctions biologiques qui ne pourraient pas se produire en leur absence, à température corporelle, elles sont donc absolument vitales et essentielles pour préserver une santé optimale.

Comment les enzymes fonctionnent-elles

Plus de 3.000 enzymes différentes ont été identifiées, et certains experts pensent qu’il pourrait en exister entre 50.000 et 70.000.

Chaque enzyme a une fonction différente ; on pourrait les comparer à des clés qui sont conçues pour ouvrir chacune un verrou différent. Dans cet exemple, les verrous seraient des réactions biochimiques. Voici quelques-unes des fonctions de votre organisme qui nécessitent l'intervention d’enzymes :

La production d’énergie

L’élimination des déchets toxiques

L'absorption de l’oxygène

La dissolution des caillots sanguins

La lutte contre les infections et la cicatrisation des plaies

La décomposition des graisses dans le sang, la régulation du cholestérol et du taux de triglycérides

La réduction de l’inflammation

La régulation hormonale

L'acheminement des nutriments vers les cellules

La fabrication de matières premières et le ralentissement du vieillissement

Bien qu’elles catalysent les réactions biochimiques, les enzymes ne « disparaissent pas » au cours de ces réactions. Elles les facilitent et les accélèrent simplement, dans certains cas au rythme vertigineux de plusieurs millions de réactions par seconde.

Grâce à elles, les réactions nécessitent moins d'énergie, elles permettent donc des réactions qui n’auraient pas lieu sans elles, ou seraient trop lentes pour répondre aux besoins de l’organisme.

L'importance des enzymes protéolytiques

Votre estomac et votre pancréas fabriquent des enzymes que l’on appelle des protéases, ou enzymes protéolytiques, qui décomposent les protéines alimentaires et les protéines étrangères.

Dans les intestins, elles contribuent à la digestion ; elles purifient également le sang, combattant ainsi l’inflammation, et rééquilibrent le système immunitaire, en :

1. Décomposant les protéines étrangères présentes dans le sang, qui provoquent des inflammations

2. Facilitant l’élimination des protéines inflammatoires via les systèmes sanguin et lymphatique

3. Éliminant la fibrine, qui prolonge l’inflammation. La fibrine est un matériau coagulant qui restreint le flux sanguin, et que l’on trouve dans le sang et dans certains tissus conjonctifs, comme celui des muscles. Les cellules cancéreuses se cachent également sous une couche de fibrine pour ne pas être détectées.

Une fois les cellules cancéreuses « découvertes », elles peuvent être repérées et attaquées par votre système immunitaire. On pense également que la fibrine permet aux cellules cancéreuses de s'agglutiner entre elles, ce qui augmente les risques de métastases.

L'accumulation de fibrine est également responsable de la formation de tissu cicatriciel dans les muscles endommagés ou lors d'interventions chirurgicales. Si l’accumulation est excessive, ce qui peut se produire si vous avez une mauvaise circulation sanguine, due à une faible activité enzymatique, le tissu cicatriciel peut engendrer des problèmes chroniques.

L’excès de fibrine est également impliqué dans l’hypertension artérielle. Lorsque la fibrine présente dans votre sang commence à ralentir le flux sanguin dans certaines zones essentielles, votre organisme compense en augmentant la pression sanguine pour pousser le sang vers ces zones.

Un excès de fibrine dans le sang augmente également votre risque de crise cardiaque et/ou d’AVC. Les symptômes de l’excès de fibrine comprennent une fatigue chronique, une mauvaise capacité de cicatrisation, l’inflammation, des douleurs et une tension artérielle élevée.

4. Réduisant l’œdème dans les régions inflammées

5. Augmentant de façon significative l'activité des macrophages et des cellules tueuses naturelles

Enzymes digestives vs enzymes systémiques

En toute logique, une augmentation du taux d’enzymes fonctionnelles dans le sang peut donc être utile pour lutter contre toute maladie provoquée par l'inflammation et/ou un système immunitaire défaillant - c’est-à-dire pratiquement toutes les maladies chroniques que nous connaissons aujourd'hui, y compris le cancer.

Les enzymes protéolytiques ont en effet été étudiées à des fins de traitement de nombreuses maladies, et peuvent être efficaces pour lutter contre :

Le cancer

Le zona (herpès Zoster)

Les troubles digestifs

L’inflammation et/ou les douleurs provoquées par les blessures sportives ou les traumatismes

La maladie fibrokystique du sein

L’insuffisance pancréatique

Les allergies alimentaires

La sclérose en plaques

L'athérosclérose

La polyarthrite rhumatoïde

L’hépatite C

La sinusite, l'asthme, la bronchite et la maladie pulmonaire obstructive chronique

Les maux de dos

La fatigue chronique

La fibromyalgie

L’hypertension artérielle

La hernie discale

La sciatique

La sténose spinale

Les entorses et foulures

Le tissu cicatriciel post-opératoire

Les fibroïdes utérins

Les infections bactériennes, virales, à levures et fongiques

Les crises cardiaques et les AVC

Bien que votre corps les fabrique, un supplément d’enzymes protéolytiques peut s'avérer très utile dans certains cas. Toutefois, vous devez veiller à le prendre correctement, pour qu’il produise l’effet souhaité.

  • Lorsqu’elles sont prises au cours d'un repas, les enzymes favorisent la digestion, en accélérant la décomposition des protéines alimentaires
  • Lorsqu’elles sont prises à jeun, elles traversent le système digestif et pénètrent dans le sang. Si l’on souhaite bénéficier de leurs effets sur l’organisme, elles doivent donc être prises entre les repas, faute de quoi elles n'auront pas d'action métabolique, sur l’ensemble de votre système.

Les enzymes protéolytiques seraient efficaces pour lutter contre les maladies virales

Fait intéressant, de nombreux génomes viraux contiennent des protéases à sérine, l’une des six classes d’enzymes protéolytiques produites dans le corps, et la capacité de l’enzyme à cliver les liaisons de la sérine - un acide aminé - dans n'importe quel virus, aide également votre corps à se protéger des invasions virales.

Les enzymes protéolytiques peuvent également tuer les bactéries nocives, les levures et les champignons. Voici ce qu’explique Jon Barron, chercheur spécialisé en nutraceutique et directeur de la Baseline Health Foundation, dans l'un de ses rapports :

« À peu près tout ce qui nous rend malade est une protéine, ou est protégé par une protéine, et est donc soumis au contrôle des enzymes protéolytiques. Par exemple :

  • Votre ADN conserve tous les codes des protéines et des enzymes présentes dans votre organisme. En substance, votre ADN est une usine à fabriquer des protéines. Les maladies génétiques sont dues au fait que votre ADN ne produit plus correctement ces protéines et enzymes, ou qu’il en produit trop, ou insuffisamment
  • Les bactéries, les virus, les levures et les champignons sont tous protégés par des protéines. Pour détruire les envahisseurs, la clé est d'attaquer ces protéines
  • Les allergènes alimentaires sont presque tous des protéines
  • Les cellules cancéreuses sont protégées par des protéines

Les enzymes protéolytiques ont la capacité de digérer et de détruire le système de défense basé sur les protéines, de tous les pathogènes, allergènes et cellules folles, ce qui permet de les éliminer définitivement. Par ailleurs, les cancers enracinés reprogramment la production d’enzymes dans le corps, afin d'accélérer leur propre croissance et de se protéger du système immunitaire. Un supplément d’enzymes protéolytiques peut modifier cette dynamique. »

Comment les enzymes protéolytiques contribuent à prévenir les maladies cardiaques

Des chercheurs français ont également suggéré que les bactéries pourraient jouer un rôle important, et probablement causal, dans les maladies coronariennes, et que les enzymes protéolytiques pourraient contribuer à repousser les attaques, non seulement en diminuant l’inflammation et en décomposant la fibrine, mais également en tuant les bactéries nocives.

Cette théorie est présentée dans un article de Michael Sellar sur les enzymes systémiques.

On sait que les crises cardiaques et les AVC sont liés à l’inflammation, et c’est pourquoi la protéine C-réactive (un marqueur d'inflammation) peut être un prédicteur d’évènement cardiaque.

Fait intéressant, les chercheurs ont découvert un taux élevé de bactéries dans les plaques d'athérome de leurs patients, suggérant que cela expliquerait l’augmentation du taux de protéines C-réactives.

La protéine C-réactive sert à stopper la prolifération des bactéries dans votre organisme et, les enzymes inhibant l'agrégation plaquettaire, et aidant votre système immunitaire à combattre les agents pathogènes, et à décomposer la fibrine (qui provoque des caillots sanguins), les enzymes protéolytiques pourraient apporter des bienfaits significatifs dans la lutte contre les maladies vasculaires telles que la thrombose, la phlébite et les veines variqueuses. Michael Sellar cite le chercheur Rudloph Kunze, spécialiste des enzymes :

« Bien que les enzymes réduisent l’inflammation, et alors que nous pensions autrefois que c’est tout ce qu’elles faisaient, nous pensons aujourd'hui que la cible principale des enzymes systémiques est le système immunitaire.

Je pense que les maladies cardiaques sont des maladies auto-immunes, bien qu’elles ne soient, bien entendu, pas totalement liées aux agents pathogènes bactériens et autres envahisseurs. »

Types et sources d’enzymes protéolytiques

Les trois principales enzymes protéolytiques produites dans votre système digestif sont la pepsine, la trypsine et la chymotrypsine. Les suppléments qui contiennent ces enzymes particulières sont généralement issus de vaches ou de cochons.

On trouve également d'autres enzymes protéolytiques précieuses dans les fruits, la papaye et l'ananas étant deux des meilleures sources. La papaye renferme une enzyme protéolytique que l’on appelle la papaïne, qui est utilisée depuis longtemps pour attendrir la viande, tandis que l’ananas contient une enzyme du nom de bromélaïne, connue pour sa capacité à inhiber l’inflammation.

Ses propriétés anti-inflammatoires sont en grande partie dues à sa capacité à stopper la migration des neutrophiles (cellules immunitaires). Le kiwi, le gingembre, l'asperge, la choucroute, le kimchi, le yaourt naturellement fermenté (non pasteurisé) et le kéfir, font partie des autres aliments qui contiennent des enzymes protéolytiques.

Consommer ce type d'aliments régulièrement vous apportera ces enzymes importantes - et si vous les mangez entre les repas, à jeun, ils vous apporteront des bienfaits pour l’ensemble de votre système, comme nous l'avons expliqué plus haut.

Un supplément vous apportera par contre ces mêmes enzymes protéolytiques, ainsi que d'autres, sous une forme plus concentrée, et peut être bénéfique si vous souffrez d'une maladie ou de douleurs chroniques, et/ou si votre alimentation est principalement constituée d'aliments transformés, qui sont pratiquement dépourvus d’enzymes.

Si vous cherchez un supplément d’enzymes protéolytiques, veillez aux critères suivants, et pensez à le prendre en dehors des repas :

  • Plus il contient de protéases, mieux c’est. Jon Barron recommande de choisir une formule contenant au moins 200.000 HUT (unité d'hémoglobine basée sur la tyrosine)
  • Les enzymes d'origine végétale supportent beaucoup mieux l'acidité de l’estomac, que celles d'origine animale, privilégiez donc une formule végétarienne
  • Pour maximiser les bienfaits systémiques, cherchez un produit qui contienne de nombreuses enzymes différentes
  • Certains ingrédients non-enzymatiques, tels que la papaïne, la bromélaïne, la rutine et/ou le gingembre, peuvent permettre de booster l’efficacité des enzymes

Contre-indications

Bien que les enzymes protéolytiques soient bien tolérées et puissent être utilisées sur le long terme par la plupart des individus sans présenter de danger, il existe quelques exceptions. Si vous vous trouvez dans l’un quelconque des cas suivants, vous ne devez pas prendre d’enzymes protéolytiques :

Vous prenez un anticoagulant tel que Coumadine, Héparine ou Plavix

Vous devez subir une intervention chirurgicale dans les deux semaines (car elles risquent d'augmenter les saignements au cours de l’intervention)

Vous souffrez d'un ulcère à l’estomac

Vous êtes enceinte ou allaitez votre enfant

Vous êtes sous traitement antibiotique

Vous êtes allergique à l'ananas ou à la papaye

Si vous prenez habituellement des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager des douleurs, et souhaitez prendre, en plus, des enzymes systémiques, veillez à les prendre au moins à une heure d'intervalle.

Les enzymes systémiques sont préférables aux antalgiques à bien des égards, car elles réduisent efficacement l’inflammation et renforcent la capacité innée de guérison du corps, tandis que les médicaments antalgiques ne font que masquer les symptômes, et augmentent votre risque de dépendance et de décès.

Les enzymes systémiques protéolytiques pourraient être utiles pour lutter contre les maladies chroniques

Vous savez maintenant à quel point les enzymes protéolytiques sont importantes pour votre santé globale, jusqu’au niveau cellulaire.

Comme je l'ai expliqué, les bienfaits des enzymes systémiques protéolytiques pour la santé viennent de leur capacité à décomposer les protéines indésirables présentes dans votre sang et vos tissus mous ; elles contrôlent ainsi l’inflammation dans le corps, réparent votre système cardiovasculaire, optimisent la circulation sanguine, soutiennent votre système immunitaire et renforcent la capacité globale de votre corps à récupérer et à guérir.

L’une des façons les plus simples d'augmenter votre apport d’enzymes est de consommer des aliments frais, de préférence bio, en abondance, en particulier des fruits frais et des aliments fermentés, notamment des légumes fermentés, des jaunes d’œufs crus, et des produits laitiers fermentés de façon traditionnelle, comme des yaourts et du kéfir.

Le vinaigre de cidre non pasteurisé est une autre bonne source d’enzymes bienfaisantes.