Traiter la douleur sans médicaments

médecine

En bref -

  • Parmi les solutions non-médicamenteuse étayées par la science on compte l’acupuncture, les massages, le sport, les techniques de relaxation et plus
  • Le curcuma (une substance active de la curcumine) est anti-inflammatoire et a présenté d’importantes promesses dans le soulagement des douleurs
  • Les huiles essentielles peuvent également être utilisées localement ou via aromathérapie pour soulager les douleurs chroniques, y compris les douleurs articulaires
Taille du texte:

Dr. Mercola

Des rapports ont révélé que la majorité des adultes (plus de 54 %) présentaient un type quelconque de douleurs musculo-squelettiques telles que des douleurs dorsales, articulaires ou cervicales en 2012 (les dernières années pour lesquelles des statistiques sont disponibles).

Aussi révélateur, les personnes souffrant de douleurs étaient nettement plus susceptibles d'avoir fait usage d'une approche complémentaire en matière de santé comparé aux personnes sans douleurs — presque 42 % contre 24 %, respectivement.

La raison n'a pas été traitée par l'étude, mais encore et toujours, la médecine conventionnelle échoue à soulager les douleurs d'un grand nombre de personnes.

La recherche suggère que les médicaments antalgiques fonctionnent seulement qu'environ trois mois, après quoi des modifications au sein de votre cerveau peuvent entrainer des sensations plus accrues de douleur ainsi que des troubles émotifs supplémentaires, comme notamment des sentiments d'impuissance et de désespoir.

Beaucoup de personnes souffrant de douleurs ont essayé pratiquement tous les traitements que la médecine conventionnelle peut proposer — les médicaments, les injections, la chirurgie etc.…— pour seulement constater que leurs douleurs ne se sont pas arrangées.

Celles-ci peuvent également être confrontées aux effets secondaires provoqués par le traitement (l'un des pires desquels étant la dépendance aux opiacés).

À ce moment-là (et pour beaucoup bien plus tôt) il serait juste normal que vous commenciez à chercher d'autres solutions, ce qui amène un grand nombre de personnes vers des solutions thérapeutiques globales, complémentaires ou « alternatives » pour se soulager.

Des solutions antidouleurs naturelles étayées par la science

Une récente étude publiée dans les Mayo Clinic Proceedings a évalué plusieurs approches complémentaires pour soulager la douleur. Il a été scientifiquement démontré que les solutions suivantes aident à soulager les douleurs d'après le rapport.

L'acupuncture

L'une des utilisations les plus courantes de l'acupuncture est le traitement des douleurs chroniques. L'analyse des études les plus sérieuses menées sur le sujet a conclu que l'acupuncture produit des effets clairs sur la réduction des douleurs chroniques de façon bien plus efficace que les traitements classiques.

Des participants à une étude recevant un traitement d'acupuncture ont fait état d'une réduction moyenne de 50 % de leur douleur, contre 28 % seulement pour les personnes ayant suivi un traitement antalgique classique sans acupuncture. Il est vraisemblable que l'acupuncture fonctionne par l'intermédiaire d'une série de mécanismes.

En 2010, par exemple, il a été découvert que l'acupuncture active les récepteurs qui éliminent la douleur et augmente la concentration de l'adénosine, un neurotransmetteur au sein des tissus locaux (l'adénosine ralentit votre activité cérébrale et entraîne la somnolence).

La massothérapie

Une revue systématique et méta-analyse, publiée dans le journal Pain Medicine, a porté sur 60 études de grande qualité et sept de faible qualité, qui ont étudié l'utilisation du massage pour traiter différents types de douleur, notamment des douleurs musculaires et osseuses, des maux de tête, des douleurs internes profondes, des douleurs liées à la fibromyalgie et des douleurs de la colonne vertébrale.

La revue a révélé qu'un massage thérapeutique peut soulager la douleur mieux que si l'on ne suit aucun traitement.

Les techniques de relaxation

Les exercices de respiration, l'imagerie guidée, la méditation et d'autres techniques de relaxation peuvent apporter un soulagement, en particulier des douleurs provenant des maux de têtes et des migraines.

Une recherche menée par un professeur associé à la Harvard Medical School, le Dr. Herbert Benson, a montré que les personnes pratiquant des méthodes de relaxation telles que le yoga et la méditation, à long terme, ont davantage de gènes anti-pathogènes « allumés » et actifs, notamment des gènes qui protègent de la douleur et de l'arthrite rhumatoïde.

Faites du sport

Parmi les personnes qui souffraient de douleurs dorsales, celles qui pratiquent une activité physique avaient un risque de 25 à 40% plus faible de souffrir d'un nouvel épisode dans l'année suivante, par rapport à celles qui ne pratiquent pas d'activité physique.

Les exercices en résistance, d'aérobie, les assouplissements et les étirements étaient tous efficaces pour diminuer le risque de douleurs dorsale.

Les Exercices de Commande du Mouvement (MCE), qui permettent d'améliorer la coordination des muscles qui soutiennent votre colonne vertébrale, peuvent également aider.

Une revue systématique a révélé que les exercices de commande du mouvement conduisaient à une réduction de la douleur et de l'invalidité et à des améliorations dans la perception de la qualité de vie comparé à une intervention minimale.

Le yoga, qui est particulièrement utile pour améliorer la souplesse et renforcer les muscles du tronc, s'est aussi révélé bénéfique pour les personnes souffrant du dos.

Des personnes souffrant de douleurs lombaires ayant pris un cours de yoga par semaine présentaient davantage d'améliorations de leurs fonctions physiques que celles ayant reçu un traitement médical ou une thérapie physique. Le Yoga Journal propose une page en ligne de poses spécifiques qui peuvent se révéler utiles.

Le cannabis thérapeutique

Il y'a des récepteurs cannabinoïdes au sein de votre cerveau, de vos poumons, de votre foie, de votre système immunitaire et j'en passe. Les propriétés tant thérapeutiques que psychotiques du cannabis surviennent lorsqu'un cannabinoïde active un récepteur cannabinoïde.

Des recherches sont toujours en cours sur la mesure selon laquelle leur impact affecte notre santé, mais à ce jour, on sait que les récepteurs cannabinoïdes jouent un rôle important dans un grand nombre de processus du corps, notamment la régulation métabolique, les fringales, la douleur, l'anxiété, la croissance osseuse et les fonctions immunitaires.

Certaines des recherches les plus sérieuses à ce jour se concentrent sur l'usage du cannabis pour soulager la douleur. Au cours d'une étude, trois bouffées de cannabis seulement pendant cinq jours ont aidé les personnes souffrant de douleurs nerveuses chroniques à soulager la douleur et mieux dormir.

Également révélateur, dans les états où le cannabis thérapeutique est légal, les décès par overdose dus à des opioïdes comme la morphine, l'oxycodone et l'héroïne ont diminué d'environ 20 % après un an, de 25 % après deux ans de 33 % cinq et six ans après.

Le curcuma pour soulager les douleurs

Le curcuma était jadis surtout connu pour constituer un additif savoureux et coloré au curry, mais au sein du monde scientifique, le curcuma a gagné la réputation d'être un produit de guérison multi facettes. Le curcuma contient de la curcumine qui dispose de propriétés anti-inflammatoires notables.

Il est capable d'inhiber aussi bien l'activité et la synthèse de la cyclooxygénase-2 (COX2) et de la 5-lipooxygénase (5-LOX), que d'autres enzymes impliquées dans l'inflammation.

Une étude de 2006 a révélé qu'un extrait de curcuma composé de curcuminoïdes (la curcumine est le curcuminoïde le plus étudié) a bloqué les voies inflammatoires, empêchant efficacement la production d'une protéine qui provoque œdèmes et douleurs.

Il a été découvert que le Curcuma améliore de façon importante les douleurs post-opératoires et la fatigue, et au cours d'une étude sur des patients atteints d'arthrose, ceux qui ajoutaient seulement 200 milligrammes (mg) de curcumine par jour à leur traitement voyaient une réduction de leurs douleurs et une augmentation de leur mobilité.

Time Magazine a même publié l'histoire d'un docteur qui s'émerveillait de l'absence de douleur au niveau de la hanche d'un de ses patients âgés et de son prompt rétablissement après une chirurgie. Le patient prenait du curcuma régulièrement et les résultats ont tellement impressionné le médecin qu'il commença à prendre le supplément lui-même.

Les huiles essentielles pour soulager les douleurs

Les huiles essentielles sont des extraits de plantes aromatiques concentrés, qui sont utilisés depuis des millénaires pour aider à gérer les émotions, ainsi qu'à des fins cosmétiques, médicinales, et même spirituelles. L'un de leurs usages les plus appréciés est également pour soulager de douleurs chroniques et aiguës.

Il existe un certain nombre de manières d'utiliser les huiles essentielles, notamment par aromathérapie. Il été démontré, par exemple que l'aromathérapie à base de lavande diminuait la douleur consécutive à l'insertion d'une aiguille tandis que l'odeur des pommes vertes soulage de manière importante la douleur migraineuse. Parmi les autres huiles essentielles réputées soulager les douleurs, y compris les douleurs articulaires, on compte :

La lavande

La marjolaine

La camomille

L'épinette

Le santal

La menthe fraîche

Le clou de girofle

Le fenouil

L'encens

Le gingembre

Il a été découvert que l'encens indien ou la boswelline réduisaient de manière importante les inflammations au cours d'études sur des animaux. C'est d'ailleurs l'un de mes préférés car je l'ai vu fonctionner efficacement comme antalgique naturel chez nombre de mes anciens patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR).

Parmi les autres huiles essentielles pouvant être particulièrement bénéfiques pour soulager les douleurs et les inflammations dues au PR, il y a :

  • La menthe poivrée
  • L'orange
  • Le gingembre
  • La myrrhe
  • Le curcuma

Pour soulager les douleurs musculaires chroniques ou les douleurs articulaires, essayer de mélanger 15 à 60 gouttes de l'huile essentielle de votre choix avec 1 once d'huile porteuse, puis appliquez-là en massant sur la zone douloureuse.

Vous pouvez également mélanger trois gouttes d'huile de thym avec 2 cuillères à café d'huile de sésame afin de l'utiliser comme huile de massage et l'appliquer sur votre partie abdominale pour soulager la douleur. Vous pouvez également l'utiliser comme huile de massage pour traiter d'autres types de douleurs, comme les morsures d'insectes et d'animaux et les piqûres.

Vous pouvez également utiliser des huiles essentielles dans le bain pour soulager la douleur. Ajouter entre deux et 12 gouttes (en fonction de l'huile essentielle) dans une cuillère à café de miel, du lait entier, de l'huile végétale ou autre agent dispersant puis ajoutez au bain une fois que vous êtes dans le bain.

L'homéopathie également considérée comme efficace pour les douleurs lombaires

Les solutions homéopathiques contiennent de minuscules doses de produits d'origine végétale, minérale, animale ou d'autres substances qui causent des symptômes similaires à ce que vous ressentez déjà. Les médicaments ont été dilués maintes fois, et l'idée est que la substance stimulera les propres pouvoirs de guérison de votre organisme.

Une étude portant sur 129 personnes souffrant de douleurs lombaires chroniques a révélé qu'un traitement homéopathique traditionnel était efficace pour traiter les douleurs lombaires, aboutissant à des améliorations sur la qualité de vie liée à l'état de santé et des diminutions de l'usage de traitements conventionnels et de services médicaux.

Le nombre de patients utilisant des médicaments pour traiter leurs douleurs dorsales a été divisé par deux après des traitements homéopathiques. Il vaut mieux travailler avec un homéopathe expérimenté pour vous orienter sur un traitement pour soulager les douleurs, toutefois parmi les médicaments homéopathiques fréquents pour soulager la douleur on compte notamment :

Aesculus pour les douleurs sourdes avec une faiblesse musculaire

Arnica Montana pour les douleurs consécutives à un traumatisme

Gnaphalium, pour la sciatique qui alterne avec l'engourdissement

Lycopodium, pour les vives douleurs, en particulier accompagnées de gaz ou de ballonnements

Colocynthis, pour une faiblesse et des crampes dans le creux des reins

Rhus toxicodendron, pour une raideur et des douleurs dans le creux des reins

Trouver le bon équilibre entre le soulagement et la guérison

Si vous souffrez de graves douleurs ou luttez contre des douleurs chroniques, cela peut rapidement mettre votre vie entre parenthèses. Vous aurez rapidement besoin de vous soulager afin de continuer à fonctionner normalement, c'est pourquoi je conseille de chercher de l'aide d'un spécialiste de la douleur qui a de bonnes connaissances des traitements alternatifs.

Un professionnel bien informé peut autant vous aider à soulager la douleur à court terme qu'à faciliter la guérison en identifiant les causes sous-jacentes de vos douleurs. Il est important de comprendre que les médicaments ne sont pas la seule solution pour soulager la douleur et qu'ils ne sont pas souvent la meilleure de ces solutions.

Lorsque utilisés avec prudence et correctement, les antidouleurs sur prescription ont leur place au sein de la médecine, mais ils deviennent dangereux lorsque utilisés à long terme. Pour beaucoup de gens, un soulagement durable ne peut venir d'une seule méthode mais de plusieurs, et cela inclut également souvent d'effectuer des modifications du régime alimentaire.

Cela risque d'être un processus d'essais et d'erreurs pour que vous puissiez trouver quelle combinaison fonctionne pour vous — mais gardez espoir. Vous pouvez vous libérer des douleurs chroniques et, en définitive, un grand nombre de personnes découvrent qu'elles n'ont pas besoin de médicaments pour le faire.