Utilisez l'huile de coco au quotidien

huile de coco

En bref -

  • Les graisses saturées, et plus particulièrement l’huile de coco, sont importantes dans notre alimentation. Une récente recherche suggère que l’huile de coco pourrait aider à contrôler la maladie de Crohn en améliorant la qualité du microbiote intestinal
  • Des études ont montré que l’huile de coco favorise également le bon fonctionnement de la thyroïde, la santé cardiaque et la fonction cérébrale, renforce le système immunitaire et booste notre énergie, favorise la perte de poids, et bien d'autres choses encore
  • L'huile de coco peut remplacer de nombreux produits de soin corporel coûteux et potentiellement dangereux, notamment les crèmes hydratantes, les masques capillaires, les lotions après-rasage, les nettoyants pour la peau et les démaquillants, les gommages, le dentifrice, etc.
Taille du texte:

Dr. Mercola

En dépit du fait que l’huile de coco a fait l’objet de plus de 2.000 études, qui ont démontré qu’elle offre de nombreux bienfaits, elle continue d’être injustement décriée, principalement parce que 90 % des matières grasses qu’elle renferme sont des graisses saturées. Les graisses saturées, et plus particulièrement l’huile de coco, sont pourtant importantes dans notre alimentation.

Si vous vous êtes laissé convaincre par le battage médiatique selon lequel les graisses saturées sont malsaines et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires, il est peut-être temps de reconsidérer votre point de vue.

Les produits à base de noix de coco, en particulier l’huile de coco, sont utilisés par certaines populations depuis des millénaires, et dans certaines régions du monde, dans lesquelles l’huile de coco fait partie de l’alimentation de base, les individus semblent se porter à merveille.

Prenons pour exemple les habitants de Pukapuka et de Tokelaun en Polynésie, dont l’alimentation est généralement riche en noix de coco et autres graisses saturées, et pauvre en cholestérol et en sucre.

Les chercheurs ont constaté que « les maladies vasculaires sont rares dans les deux populations, et il n’existe aucun élément démontrant que la consommation importante de graisses saturées ait un effet nocif. »

En quoi l’huile de coco peut être bénéfique pour votre santé et votre bien-être

D'un point de vue nutritionnel, les bonnes graisses présentes dans l’huile de coco peuvent avoir des effets significatifs sur votre bien-être. Voici ce qu’a montré la recherche : 

Elle favorise le bon fonctionnement de la thyroïde — Contrairement à l’huile de soja et à d'autres huiles végétales, l’huile de coco n’interfère pas avec le fonctionnement de la thyroïde. Elle possède des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent contribuer à réduire l’inflammation susceptible d’entrainer une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie.

Elle favorise la santé cardiaque — Des études sur l’animal et sur l’homme ont montré que les facteurs de risque de maladies cardiaques, tels que les taux de cholestérol total, de LDL et de HDL, sont améliorés par la consommation d’huile de coco. Les graisses saturées de l’huile de coco pourraient plus précisément favoriser l’augmentation du taux de « bon » cholestérol (HDL), tout en contribuant à convertir le « mauvais » cholestérol (LDL) en une forme moins nocive.

Elle contribue au bon fonctionnement du cerveau — Les chercheurs ont découvert que les cétones pourraient être utilisées comme source d'énergie alternative par les cellules cérébrales défaillantes, et il a été démontré que cela réduit les symptômes chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Elle renforce la fonction immunitaire — L'acide laurique, les lipides antimicrobiens, l'acide caprique et l'acide caprylique que renferme l'huile de coco sont connus pour leurs propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales. Leur consommation régulière peut contribuer à prévenir les rhumes/la grippe, et soulager des maladies telles que l’hépatite C, l’herpès et les infections par le virus d’Espstein-Barr.

Elle booste notre énergie — Les triglycérides à chaines moyennes (TCM) contenus dans l’huile de coco sont immédiatement digérés et convertis en énergie par le foie.

Elle favorise le métabolisme.

Elle contribue à la perte de poids — L’huile de coco constitue un excellent carburant pour votre organisme et stimule votre métabolisme, ce qui peut vous aider à éliminer un excès de graisse corporelle.

Elle aide à la digestion. L’huile de coco n’est pas agressive pour le système digestif et ne produit pas de pic d'insuline dans le sang. Les TCM sont également plus facilement absorbés par le système digestif que les acides gras à chaines plus longues présents dans les huiles végétales polyinsaturées.

Elle contrôle la maladie de Crohn — Une récente recherche montre que les graisses végétales saines, telles que l’huile de coco, peuvent provoquer des modifications bénéfiques au niveau des bactéries intestinales, réduisant les symptômes de la maladie de Crohn, une maladie souvent invalidante.

Elle permet de garder une peau jeune et saine — L'huile de coco en application topique est bénéfique pour la peau, elle réduit l'apparition des rides et des ridules en préservant la souplesse et la résistance des tissus conjonctifs. Quelques éléments de preuve suggèrent également qu’elle pourrait stimuler la production de collagène, bien que ses mécanismes d'action n'aient pas été identifiés.

Elle contrôle le candida — Une étude publiée dans mSphere a montré que la colonisation des intestins par la levure candida albicans est réduite de 90 % chez les souris auxquelles on donne de l’huile de coco, par rapport à celles auxquelles on donne de l’huile de soja ou du suif de bœuf.

Elle favorise la santé bucco-dentaire — Une étude a montré que masser ses gencives dix minutes quotidiennement, pendant trois semaines, réduit de façon significative la plaque dentaire et la présence de streptococcus mutans, responsable des caries.

Utilisez l’huile de coco en cuisine

L'huile de coco est une excellente option pour la cuisine, car elle résiste aux dommages provoqués par la chaleur. Elle vous évite donc de consommer des huiles oxydées.

Les huiles végétales transformées, par contre, telles que l’huile de soja, de maïs, de coton ou de canola, produisent du cholestérol oxydé lorsqu’elles sont chauffées, ce qui augmente la formation de thromboxane - un facteur de coagulation sanguine, ainsi que de deux toxines : les aldéhydes cycliques et l’acrylamide.

Il est également intéressant de souligner que la plupart des premières études menées sur l’huile de coco, qui ont abouti à des conclusions peu favorables, ont utilisé de l’huile de coco partiellement hydrogénée, et non de l’huile de coco vierge non raffinée.

L’huile hydrogénée et l’huile non raffinée sont deux choses différentes, même s'il s’agit d'une huile aussi saine que l’huile de coco. C’est ce détail qui est à l’origine du dénigrement injustifié de l’huile de coco

>>>>> Cliquez ici <<<<<

Pourquoi les huiles végétales sont un choix risqué

La recherche moderne commence seulement à révéler ce qui se produit réellement au niveau moléculaire lorsque vous consommez de l’huile végétale et de la margarine, et il est clair que ces matières grasses n’ont rien de bon pour votre cœur.

Sanjoy Ghosh, par exemple, biologiste à l’université de Colombie britannique, a montré que les mitochondries peuvent difficilement utiliser les AGP (acides gras polyinsaturés) comme carburant, en raison de la structure moléculaire particulière de la graisse.

D'autres chercheurs ont montré que les acides linoléiques (des AGP) peuvent provoquer la mort cellulaire en plus de perturber le fonctionnement des mitochondries.

Par ailleurs, les AGP ne sont pas facilement stockés sous forme de graisse sous-cutanée. Ils ont plutôt tendance à se déposer au niveau du foie, pouvant contribuer au développement de la stéatose hépatique, et dans les artères, dans lesquelles ils favorisent l’athérosclérose.

D'après Frances Sladek, Ph.D., toxicologue et professeur de biologie cellulaire à l’Université de Californie, à Riverside, les AGP agissent comment des toxines qui s'accumulent dans les tissus, car votre organisme peut difficilement les éliminer.

Lorsque des huiles végétales telles que l’huile de tournesol ou de maïs sont chauffées, cela génère également des substances chimiques cancérogènes telles que des aldéhydes.

Les triglycérides à chaines moyennes et leurs bienfaits pour la santé

Quatre-vingt-dix pour cent de la matière grasse contenue dans l’huile de coco est saturée, et environ deux tiers sont des triglycérides à chaines moyennes, ou TCM. Les TCM tiennent leur nom de leur structure chimique, et peuvent être divisés en quatre groupes, en fonction du nombre d'atomes de carbone formant leur chaine :

  • Acide caproïque, 6 atomes de carbone (C6)
  • Acide caprylique, 8 atomes de carbone (C8)
  • Acide caprique, 10 atomes de carbone (C10)
  • Acide laurique, 12 atomes de carbone (C12)

Voici certaines utilisations cliniques de l’huile TCM (généralement une combinaison de C8 et de C10, qui augmentent bien plus efficacement que les autres le taux de cétones) :

Réduction de l'appétit et perte de poids

Amélioration des fonctions cognitives et neurologiques, avec de possibles implications dans les maladies neurodégénératives

Regain d’énergie et amélioration des performances sportives

Amélioration de la fonction des mitochondries et par conséquent réduction du risque de maladies telles qu'athérosclérose, diabète, cancer, maladies cardiovasculaires et maladies auto-immunes

Utilisation dans le cadre d'une thérapie diététique destinée au traitement de l’épilepsie

Prévention de la stéatose hépatique d'origine non alcoolique

En règle générale, plus les chaines de carbone sont courtes, plus les TCM sont facilement convertis en cétones, qui sont un excellent carburant pour les mitochondries. Les cétones peuvent même traverser la barrière hémato-encéphalique et fournir ainsi de l’énergie au cerveau.

Ce sont de bien meilleures sources de carburant que le glucose, car ils produisent moins d’espèces réactives de l’oxygène et de radicaux libres secondaires lorsqu’ils sont brûlés.

Les cétones aident également à supprimer la ghréline, l’hormone de la faim, et à mesure que votre taux de cétone augmente, la CCK, ou hormone de satiété, est activée. Résultat, les envies de nourriture et les fringales disparaissent, ce qui contribue grandement à éviter le grignotage. Par ailleurs, les TCM :

  • Ont un effet thermogène, ce qui a un effet positif sur votre métabolisme
  • Aident à débarrasser vos intestins de microorganismes nocifs comme les bactéries, virus, champignons et parasites pathogènes
  • Ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires

Les huiles TCM - Une autre alternative saine

L'huile de coco est une association de tous ces TCM, mais le C12 à chaine plus longue (l’acide laurique) en constitue plus de 40 %. (L’huile de coco fractionnée est une exception, contenant principalement des C8 et C10.)

L'acide laurique est surtout connu pour ses propriétés antibactériennes, antimicrobiennes et antivirales. Étant une molécule à chaine longue, elle n’entraine pas d'augmentation significative du taux de cétones.

Si l’huile de coco apporte une variété de TCM, pour des utilisations cliniques telles que celles mentionnées ci-dessus, il est recommandé d'utiliser une huile TCM plus concentrée et plus puissante. La plupart des marques d’huiles TCM du commerce contiennent une combinaison d'acides gras C8 et C10.

Je préfère personnellement l’huile C8 pure (acide caprylique) car elle se convertit en cétones bien plus rapidement que les autres. Elle a également tendance à être plus digeste.

L'huile TCM concentrée et/ou l’huile de coco peuvent toutes deux être consommées quotidiennement, mais commencez par de petites quantités. Lorsque l’on n'y est pas encore habitué, l’huile TCM peut provoquer des selles diarrhéiques et des troubles gastro-intestinaux. Je conseille de ne pas dépasser une cuillère à café d’huile TCM pour commencer.

Consommez-la en même temps qu’une autre matière grasse, comme une poignée de fruits à coque, du ghee dans votre café, ou mélangée à d'autres huiles dans votre salade. Lorsque vous y serez habitué, vous pourrez augmenter progressivement votre consommation pour arriver à 4 cuillères à soupe d'huile TCM ou de coco par jour.

Si vous arrêtez d’en consommer pendant quelques temps, puis que vous recommencez, recommencez par de petites quantités, pour permettre à votre système digestif de se réadapter.

Ceci étant dit, l'huile TCM est souvent plus facilement digérée par les personnes qui ont du mal à digérer d'autres types de matières grasses, notamment les personnes qui souffrent de malabsorption, de perméabilité intestinale, de la maladie de Crohn, ou de troubles de la vésicule biliaire (une infection par exemple, ou qui ont subi une ablation de la vésicule biliaire).

Enrichissez votre café

De nombreuses personnes ajoutent toutes sortes d'additifs dans leur café, que l’on résume sous les termes « crème et sucre ». Les crèmes qui ne sont pas à base de produits laitiers peuvent difficilement être qualifiées de « crème » et sont plutôt des mélanges synthétiques de substances chimiques, graisses trans, sirop de glucose fructose et saveurs artificielles.

Enrichissez plutôt votre café en y ajoutant du beurre de pâturage, de l’huile TCM ou C8. Vous pouvez également préparer cette boisson 'haute performance’ qui stimulera votre cerveau, dont la recette est tirée du blog Bulletproof :

Préparation

  1. Préparez une tasse (30 à 36 cl) de café avec de l’eau filtrée et 2,5 cuillères à soupe de café bio fraichement moulu. Une cafetière à piston vous permettra de préserver les huiles bénéfiques présentes dans le café, qu'un autre type de filtre retiendra.
  2. Ajoutez entre 1 cuillère à café et 2 cuillères à soupe d'huile TCM C8. Vous pouvez également utiliser de l’huile de coco bio.
  3. Ajoutez 1 à 2 cuillères à soupe de beurre de pâturage doux ou de ghee préparé à base de beurre de pâturage.
  4. Mixez les ingrédients 20 à 30 secondes au moyen d'un mixeur, ou jusqu’à obtenir un ‘latte’ mousseux.

Découvrez les nombreuses utilisations de l’huile de coco

Avoir toujours à portée de main un bocal d'huile de coco pourrait vous faire faire de nombreuses économies, car elle peut remplacer de nombreux autres produits, aussi bien dans la cuisine que dans le reste de la maison. Comme nous l'avons expliqué, l'huile de coco n’est pas qu’un aliment bénéfique.

Elle peut également remplacer de nombreux produits de soin corporel coûteux et potentiellement dangereux, notamment les crèmes hydratantes, les masques capillaires, les lotions après-rasage, les nettoyants pour la peau et les démaquillants, les gommages, le dentifrice, etc.

Vous pouvez vous inspirer de l’article « Les innombrables utilisations de l’huile de coco - simples, étonnantes, ou carrément bizarres. »

Si on vous a conseillé à tort un régime pauvre en matières grasses, ou que vous suivez le conseil qui recommande de privilégier les huiles végétales plutôt que l’huile de coco ou le beurre, examinez les preuves qui vont à l’encontre de ces conseils et reconsidérez les options qui s’offrent à vous.

Les graisses saturées ne vous feront pas grossir, et n’augmenteront pas non plus votre risque de maladie cardiovasculaire. Bien au contraire, les graisses saturées, telles que celles présentes dans l’huile de coco, apportent de nombreux bienfaits, et améliorent notamment la santé cardiaque. Si vous le ne croyez pas, faites le test.

Troquez toutes vos margarines à tartiner et huiles végétales transformées contre de l’huile de coco. Après environ trois mois, faites une prise de sang et comparez vos résultats.

Il y a de fortes chances pour que vous vous trouviez dans une catégorie à plus faible risque de maladie cardiovasculaire qu’auparavant, même si votre taux de cholestérol total a augmenté (ce qui n'a aucune incidence sur le risque de maladie cardiovasculaire). Une façon simple de consommer davantage d'huile de coco est d’en ajouter dans votre café ou votre smoothie du matin.