Vous ne nettoierez plus jamais l’intérieur de vos oreilles après avoir lu ceci

une personne se nettoyant l’oreille avec un coton-tige

En bref -

  • Le cérumen est utile à vos oreilles, il piège les poussières et autres irritants, les empêchant d’y pénétrer
  • Vos oreilles sont auto-nettoyantes, et l’excès de cérumen est généralement évacué du conduit auditif naturellement, aidé par les mouvements de votre mâchoire (lorsque vous parlez, mastiquez, etc ...)
  • L’usage de cotons-tiges est déconseillé, car ils risquent de repousser le cérumen au fond de votre conduit auditif, et de provoquer ainsi un bouchon
Taille du texte:

Dr. Mercola

Vous êtes nombreux à utiliser des cotons-tiges régulièrement, dans l’idée d’éliminer l’excès de cérumen de vos oreilles. Le cérumen n’a pourtant rien d'antihygiénique, et les experts déconseillent vivement d’insérer des cotons-tiges dans vos conduits auditifs.

Vos oreilles ont en effet de bonnes raisons de produire du cérumen. Il est produit plus précisément par des glandes situées dans les canaux auditifs. Constitué principalement de cellules cutanées mortes, le cérumen contient également d'autres substances, notamment une enzyme antibactérienne, le lysozyme, des acides gras, des alcools, du cholestérol et du squalène.

Le cérumen est une substance naturellement présente dans vos oreilles. Il contribue à leur processus d'auto-nettoyage, et est doté de propriétés protectrices, lubrifiantes et antibactériennes. Voici ce qu’explique l’American Hearing Research Foundation :

« Un manque de cérumen augmente le risque d'infection … il contient au moins dix peptides antimicrobiens qui empêchent les bactéries et champignons de se développer ».

Les bienfaits du cérumen

Un manque de cérumen dans le canal auditif peut entrainer une sensation de sécheresse dans l’oreille, et des démangeaisons. Par contre, une quantité optimale de cérumen permet :

  • D’empêcher la poussière, les bactéries et autres germes de pénétrer dans l’oreille et de l’endommager
  • De piéger la poussière et de ralentir le développement des bactéries
  • De protéger la peau des oreilles contre les irritations provoquées par l’eau

Vos oreilles doivent contenir une certaine quantité de cire, car ce sont des organes auto-nettoyants. L’excès de cérumen est censé s’évacuer automatiquement de votre conduit auditif, car les cellules s’y déplacent naturellement.

L’évacuation de la cire est également aidée par les mouvements de votre mâchoire (lorsque vous parlez, mastiquez, etc ...), et lorsqu’elle atteint l’oreille externe, elle en tombe tout simplement, ou est éliminée lorsque vous prenez votre douche ou votre bain.

Pourquoi il ne faut pas utiliser de cotons-tiges pour se nettoyer les oreilles

D'après l’Académie américaine d'otorhinolaryngologie - Fondation pour la chirurgie de la tête et du cou (AAO-HNSF), idéalement, vous ne devriez jamais avoir besoin de nettoyer vos conduits auditifs. Voici ce qu’elle explique :

« Malheureusement, de nombreuses personnes pensent à tort que, par hygiène, il faut éliminer la cire d'oreille régulièrement. Or, ce n’est pas le cas.

En réalité, tenter d’éliminer le cérumen au moyen de cotons-tiges, d’une épingle à cheveux, ou d’un quelconque dispositif destiné à curer les oreilles, risque de provoquer des dommages aux oreilles, y compris des traumatismes, la formation d'un bouchon de cérumen, voire une surdité temporaire.

Ces objets ne font que repousser le cérumen dans le fond du conduit auditif, ce qui risque de le boucher totalement. »

En temps normal, le cérumen est produit uniquement au niveau du tiers externe de votre conduit auditif. L'un des principaux dangers des cotons-tiges, c’est qu’ils risquent de repousser le cérumen dans le fond de votre conduit auditif, près du tympan. Voici ce qu’explique l’AAO-HNSF :

« Lorsqu'un patient présente un bouchon de cérumen près du tympan, c’est souvent parce qu’il s’est nettoyé les oreilles avec des objets tels que batônnets ouatés, épingles à cheveux ou encore le coin d'un mouchoir entortillé. Ces objets ne font que repousser la cire plus profondément. »

Lorsque le cérumen est repoussé dans le fond de l’oreille, qui n’est pas sa place naturelle, il risque d’entrainer des champignons, bactéries et virus de l’oreille externe vers l’oreille interne, ce qui augmente le risque d'infection. Il risque également de boucher votre conduit auditif, entrainant une perte auditive, ou même de perforer le tympan.

C’est un cercle vicieux, car plus vous nettoyez vos oreilles au moyen de cotons-tiges, plus vous stimulez la libération d'histamine, qui entraine irritation et inflammation de la peau. Cela vous pousse à vouloir de nouveau introduire un coton-tige dans votre oreille, ce qui ne fait qu’accentuer sécheresse et irritations.

Une recherche a même montré que les bouchons de cérumen risquent d'altérer les fonctions cognitives des personnes âgées, via leurs effets sur l’audition. Au cours d'une étude, l’élimination de bouchons d'oreille a permis d'améliorer l’audition ainsi que les fonctions cognitives des participants, de façon significative.

Abandonnez les cotons-tiges - essayez plutôt ceci

La plupart des gens n’ont pas besoin de se nettoyer les oreilles régulièrement. Toutefois, les symptômes suivants peuvent indiquer qu'un excès de cérumen s’est accumulé dans vos oreilles, ce qui nécessite une intervention :

Accumulation perceptible de cérumen

Acouphènes (sifflements dans les oreilles)

Sévères démangeaisons dans les oreilles

Fréquentes douleurs dans les oreilles

Perte d'audition partielle

Odeur désagréable provenant des oreilles

Écoulements provenant des oreilles

Sensation de plénitude de l’oreille

Sensation d'avoir les oreilles bouchées

Un oto-rhino-laryngologiste (ORL, spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge), peut évacuer le cérumen à l’aide d'un appareil aspirant spécial, d'instruments miniatures et d'un microscope. Si votre tympan est perforé, il est recommandé de faire déboucher votre oreille manuellement par un médecin, mais dans la plupart des cas, il est possible de le faire soi-même.

Le plus simple est de commencer par assouplir la cire en versant quelques gouttes d'huile d'olive, de noix de coco, ou quelques gouttes d’eau dans votre oreille. Versez ensuite un bouchon de peroxyde d'hydrogène à 3% dans chaque oreille pour en chasser la cire.

Notez que l’eau stérile ou une solution saline stérile, fonctionnent tout aussi bien pour ramollir la cire, que l’huile ou que les gouttes auriculaires disponibles en vente libre.

Au passage, sachez que la méthode du peroxyde d’hydrogène (c’est-à-dire verser un bouchon de peroxyde d'hydrogène à 3 % dans vos oreilles) fonctionne également remarquablement bien pour traiter les infections respiratoires, telles que le rhume et la grippe.

Vous entendrez un petit bouillonnement, ce qui est parfaitement normal, et ressentirez éventuellement de légers picotements. Attendez que le bouillonnement et les picotements aient disparu (généralement 5 à 10 minutes), puis videz le liquide sur un mouchoir et recommencez avec l’autre oreille.

Si votre problème d'accumulation de cérumen persiste ...

Si les remèdes maison ne sont pas suffisants, il peut être nécessaire d'avoir recours à l'irrigation à haute pression, au moyen d'une seringue, pour éliminer la cire qui pose problème. Cette opération doit être pratiquée par un professionnel, car mal exécutée, elle pourrait endommager votre tympan.

Par ailleurs, vous ne devez pas pratiquer d'irrigation des oreilles si vous êtes diabétique, que vous avez un tympan perforé, un tube dans le tympan, ou que votre système immunitaire est affaibli.

Si vous présentez un bouchon plus important, ou que vous n’obtenez pas de résultat avec les méthodes 'maison’, vous devrez peut-être le faire retirer par un médecin, qui éliminera la cire à l’aide d'un micro-aspirateur, d'un otoscope et d'autres instruments appropriés.

L’excès de cérumen est souvent un signe de carence en oméga-3

Si les oreilles sont auto-nettoyantes chez la plupart des individus, certains ont régulièrement des problèmes d'accumulation de cire dans les oreilles. Si c’est votre cas, vous pouvez avoir besoin de ramollir et d’éliminer votre cérumen régulièrement à l’aide de peroxyde d'hydrogène, ou de consulter un spécialiste tous les six à douze moins pour faire effectuer un nettoyage préventif.

Toutefois, vous devez également veiller à augmenter votre apport d'acides gras oméga-3, car l'accumulation fréquente d'un excès de cérumen est parfois due à un manque d'oméga-3.

Le remède est souvent très simple : consommez davantage d'oméga-3, ou prenez un complément alimentaire d'oméga-3 d'origine animale de bonne qualité, comme de l’huile de krill. Les sardines, les anchois, et le saumon sauvage d’Alaska, sont de bonnes sources alimentaires d’oméga-3.

Une fois éliminé tout excès ou bouchon de cérumen, et vos apports d’oméga-3 optimisés, le problème devrait être résolu. Si votre problème d’excès de cire persiste, cela signifie que vous présentez une sérieuse carence en acides-gras oméga-3, et que vous devriez peut-être envisager de consulter un spécialiste de la santé naturelle qui vous aidera à déterminer votre dose quotidienne nécessaire.

Les méthodes suivantes de nettoyage des oreilles sont déconseillées

En plus des cotons-tiges ou autres objets pour nettoyer vos oreilles, l’AAO-HNSF recommande d’éviter l’utilisation de jets dentaires et de bougies auriculaires. La méthode des bougies auriculaires consiste à placer dans le conduit auditif un dispositif en forme de cône creux, généralement en lin ou en coton imbibé de cire ou de paraffine, et de l’enflammer.

La personne sur laquelle on pratique cette intervention est allongée sur le côté. Une assiette en papier ou autre dispositif de récupération est placé sur l’oreille, et la bougie est insérée dans le canal auditif, au travers d'un trou découpé dans l’assiette. La bougie est allumée, et taillée à mesure qu’elle brûle.

Une fois qu’elle a brûlé entièrement, elle est retirée de l’oreille, puis on utilise un coton-tige pour nettoyer la cire apparente, et on applique parfois de l’huile en touche finale. Les partisans et les personnes qui pratiquent cette méthode affirment qu’elle permet d’éliminer la cire et autres impuretés des oreilles.

Cet effet serait censément dû à la fumée provenant de la bougie, qui rentre et ressort de l’oreille, créant un vide qui aspire la cire et les débris de l’oreille vers le cône. Une recherche publiée dans le magazine Laryngoscope a toutefois mesuré cette pression et a conclu qu’elle ne générait aucune aspiration.

La même recherche a également révélé qu’aucun cérumen n’était évacué durant l’opération, et que de la cire de bougie était même déposée dans les oreilles de certains participants au test.

Par ailleurs, la méthode des bougies auriculaires peut provoquer de graves blessures, notamment des brûlures externes, une obstruction du conduit auditif par de la cire de bougie, et même une perforation des tympans. Souvenez-vous que le cérumen est une substance naturelle conçue pour nettoyer vos oreilles.

Chez la plupart des personnes, cette cire sort naturellement du conduit auditif, entraînant avec elle toutes les poussières et autres matières accumulées dans le conduit. Généralement, seule la cire ayant atteint l’ouverture de l’oreille doit être éliminée.