Comment prévenir la grippe -- en 2 temps, 3 mouvements.

Taille du texte:
femme se mouchant

Dr. Mercola

Les rhumes sont l’une des principales causes des visites chez le médecin et des jours d’absence au travail et à l’école, et cette saison ne fait pas exception. Les américains subissent environ 1 milliard de rhumes par an, ou autour de deux à quatre rhumes par an en moyenne par adulte.

Mais pourquoi les gens se mettent-ils à tomber malade dès que les feuilles commencent à tomber?

Malheureusement aux États-Unis, à cause des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC), presque quiconque allant consulter son médecin pour un rhume se verra dire qu’il est infecté par le H1N1 et se retrouvera ajouté aux statistiques déjà gonflés des CDC.

Néanmoins, d’après une étude de CBS News, lorsque vous attrapez froid, de la fièvre, une toux, avez le nez qui coule, un malaise et tous ces autres symptômes "grippaux", la maladie risque d’être causée par la grippe dans, au maximum, 17 pour cent des cas, et au minimum 3 pour cent des cas seulement ! Dans les 83 à 97 % des cas restants, d’autres virus ou bactéries en sont la cause.

Rappelez-vous donc que chaque maladie qui ressemble à la grippe, n’EST pas forcément la grippe. En réalité, le plus souvent ce n’est pas le cas.

Toutefois, lorsque les températures chutent, nous commençons à nous regrouper en intérieurs et passons moins de temps au soleil. Cela signifie que nos niveaux de vitamine D commencent à chuter, et nous sommes plus susceptibles de propager des virus d’une personne à l’autre.

Il ne s’agit pas du fait que des pathogènes opportunistes apparaissent par magie à certains moments de l’année—ils sont toujours dans les parages C’est votre capacité à y répondre qui change avec les saisons

Il est important de comprendre les causes des syndromes viraux des voies respiratoires supérieures si vous voulez les éviter.

La vraie cause des rhumes et de la grippe

Beaucoup de gens croient que les rhumes et la grippe sont causés par des bactéries, mais ceci est tout simplement inexact. Les rhumes et la grippe sont causés par des virus, et utiliser des antibiotiques pour traiter une infection virale est mal venu et complètement inefficace.

Les virus sont d’un ordre de grandeur inférieur aux bactéries et disposent de structures entièrement différentes qui rendent les antibiotiques inutiles. (Il peut arriver que les antibiotiques soient nécessaires s’il y’a une infection bactérienne secondaire des sinus ou une bronchite/pneumonie, mais il s’agit de rares exceptions.)

Il est également important de reconnaître que, même si un virus déclenche vos symptômes de rhume ou grippaux, il ne s’agit pas de la vraie cause de la maladie.

Quelle est donc la véritable cause des rhumes et de la grippe?

Ma réponse simple et brève a toujours été que cela était dû à un système immunitaire diminué. Cela est toujours vrai. Toutefois, la recherche a confirmé que le fait « d'attraper » des rhumes ou une grippe peut être le symptôme d'une carence sous-jacente en vitamine D !

Un taux suboptimal de vitamine D va nuire de manière considérable à votre réponse immunitaire et vous rend bien plus vulnérable aux rhumes, à la grippe et aux autres infections respiratoires.

Bien que votre système immunitaire puisse s’affaiblir de nombreuses manières, les facteurs contributifs les plus fréquents sont:

La carence en vitamine D, comme indiqué précédemment

Une consommation excessive de sucre et de céréales

Le manque de soleil

Exercice insuffisant

La mauvaise gestion des facteurs de stress émotionnel dans votre vie

Toute combinaison des facteurs qui précèdent

LE moyen numéro un de vaincre un rhume ou la grippe : La vitamine D

La vitamine D est un agent antimicrobien incroyablement puissant, produisant de 200 à 300 peptides antimicrobiens dans votre corps, qui tuent les bactéries, les virus et les champignons.

Aux États-Unis, le taux moyen de vitamine D en fin d’hiver est seulement d’environ 15-18 ng/ml, ce qui est considéré comme un niveau de carence très grave. On estime que plus de 95 pour cent des personnes âgées aux États-Unis, pourraient souffrir de carences, de même que 85 pour cent de la population américaine.

En 2009, une équipe de chercheurs de l’Hôpital pour Enfants de Boston a analysé des échantillons sanguins prélevés sur 5000 enfants de moins de 12 ans et a découvert que près d’un enfant sur cinq aux États-Unis présentent de faibles taux sanguins de moins de 50 nanomoles par litre, le niveau recommandé par l’American Academy of Pediatrics.

Ils ont également découvert que deux enfants sur trois présentaient un taux inférieur à 75 nmol/L--ce qui reste insuffisant, d’après la plupart des études qui sortent aujourd’hui.

Pas étonnant que les rhumes et la grippe se propagent chaque année.

La meilleure source de vitamine D est l’exposition directe au soleil. Si vous n’avez pas la possibilité de vous exposer à la lumière naturelle du soleil, alors l’emploi de suppléments par voie orale est votre meilleure option.

Étonnamment des chercheurs ont découvert que 2000 IU de vitamine D par jour éliminait la grippe saisonnière. Cela est quelque peu surprenant, puisqu’il s’agit de la moitié de la dose dont la plupart des adultes ont besoin pour obtenir un niveau optimum de vitamine D.

Veuillez noter que cela est bien plus important que les apports journaliers recommandés (AJR) conseillés par les organismes de santé publique comme l’American Academy of Pediatrics, qui a récemment multiplié par deux les AJR de vitamine D pour les enfants les passant à 400 IU.

Cette nouvelle recommandation reste toutefois ridiculement insuffisante par rapport à ce qui est nécessaire pour maintenir les enfants en bonne santé, en particulier durant la saison de la grippe.

Afin de prévenir la grippe, les enfants et les adultes ont besoin de 35 IU de vitamine D par livre de poids corporel. Ainsi, par exemple, un enfant pesant 57 livres aurait besoin de 2000 IU par jour de vitamine D.

Les adultes ont généralement besoin d’en moyenne 5,000 IU par jour—mais certains adultes doivent prendre entre 20,000 et 30,000 IU par jour pour amener leur taux de vitamine D à des niveaux optimaux.

La manière exacte dont les adultes absorbent et traitent la vitamine D de façon si différente reste toujours quelque peu un mystère, par conséquent, le seul moyen de savoir si votre taux de vitamine D est thérapeutique est non-toxique est de faire analyser votre sang.

Tous les tests de vitamine D ne sont pas précis, assurez-vous donc que votre prestataire de soins de santé commande le bon test.

Choix de mode de vie : faites les bons choix

Comme vous le savez, je ne suis pas un extrémiste. Je préconise d’équilibrer les choix judicieux pour la santé et le fait de profiter de la vie, ce qui inclut de faire la fête de temps à autre.

Ceci étant dit, si vous sentez arriver un rhume ou la grippe, ce n’est PAS le moment de consommer du sucre, des édulcorants artificiels ou des aliments transformés. Le sucre est particulièrement nocif pour votre système immunitaire--qui a besoin d’être renforcé, et non affaibli, pour combattre une infection naissante.

Vous devez remédier à votre alimentation, votre sommeil, votre activité physique et aux problèmes de stress dès que vous sentez que vous avez attrapé un virus. C’est à ce moment-là que les stratégies de renforcement du système immunitaire seront les plus efficaces.

Lorsque des gens attrapent un rhume ou la grippe, c’est parce qu’un ensemble de facteurs a affaibli leurs défenses. Vous pourriez vous en sortir avec une ou deux entorses, mais tout un ensemble de mauvais choix conduira votre système immunitaire à s’effondrer. Puis soudain...vous êtes malade.

Lorsque vous attrapez un rhume, c’est le moment de traiter TOUS immédiatement les facteurs contributifs.

Ce serait le bon moment de modifier votre alimentation en faveur d’aliments qui vont renforcer votre réponse immunitaire. Voici quelques bons choix:

Le lait cru bio de vaches nourries à l’herbe, et/ou les protéines de lactosérum de bonne qualité

Les aliments fermentés comme le kéfir, le kimchi, le miso, les cornichons, la choucroute, etc...

Les œufs crus bios de poules élevées en plein air.

Le bœuf nourri à l’herbe

Les noix de coco et l’huile de noix de coco

Les Fruits et légumes cultivés localement, en fonction de votre profil métabolique

Champignons, en particulier des champignons reishi, shiitake et maîtaké, qui contiennent du bêta-glucane (qui renforce le système immunitaire)

L’Ail, un puissant antimicrobien qui tue les bactéries, les virus ET les champignons.

Des plantes aromatiques et épices présentant un ORAC élevé : Le curcuma, l’origan, la cannelle, les clous de girofle (pour plus d’informations sur l’ORAC, veuillez consulter www.oracvalues.com)

Veillez à boire suffisamment d’eau fraiche et pure L’eau est essentielle pour le fonctionnement optimal de chaque système de votre organisme.

Observez vos habitudes de sommeil. Si vous ne dormez pas suffisamment, ou que votre sommeil n’est pas réparateur, vous courrez davantage de risques d’être victime d'une agression virale.

Et ne sous-estimez pas l’importance de l’activité physique régulière pour augmenter votre résistance à la maladie. Il a été prouvé qu'une activité physique modérée et régulière peut réduire votre risque de maladie respiratoire en renforçant votre système immunitaire.

Mais dans le même temps, n’en faites pas trop. Un excès d'activité physique peut en réalité infliger plus de stress à votre corps, ce qui risque d'affaiblir votre système immunitaire--et ce n’est pas non plus ce que vous recherchez. Vous pouvez juste aller vous promener si vous attrapez quelque chose. Toute augmentation de la température corporelle constituera un climat peu accueillant pour un virus envahisseur.

Les facteurs de stress émotionnel peuvent également vous prédisposer à une infection. Trouver des moyens de gérer le stress quotidien ainsi que vos réactions à des circonstances indépendantes de votre volonté contribuera à avoir un système immunitaire renforcé et résilient.

La plupart des gens appliquant un nombre significatif de ces choix de mode de vie judicieux à leur vie quotidienne ne tombent simplement pas malade. Et lorsqu’ils le sont, cela est léger et rapide.

Des suppléments qui chassent les agents pathogènes

Les compléments alimentaires peuvent être bénéfiques, mais ils ne doivent être utilisés qu’en appoint des mesures d'hygiène de vie évoqués.

Voici certains des plus utiles contre le rhume et la grippe:

  • La Vitamine C: un antioxydant très puissant ; prenez une forme naturelle, comme l’acérola, qui contient également des micronutriments (A propos, l’injection intraveineuse de vitamine C a été récemment utilisée par un médecin en Nouvelle Zélande pour guérir un homme atteint de grippe porcine en phase "terminale".)
  • Huile d'origan : plus sa concentration en carvacrol est élevée, plus elle est efficace. Le carvacrol est l'agent antimicrobien le plus actif de l’huile d'origan.
  • Propolis: Une résine recueillie par les abeilles et l’un des composés antimicrobiens dont le spectre d'activité est le plus étendu qui soit; la propolis est également la source la plus importante d’acide caféique et d’apigénine, deux composés très importants qui stimulent la réponse immunitaire et combattent même le cancer.
  • Un thé avec un mélange de fleurs de sureau, d’achillée, d’eupatoire de perfoliée, de menthe poivrée et de gingembre; buvez-le bien chaud et régulièrement pour lutter contre un rhume ou la grippe. Il fait transpirer, ce qui aide à éliminer les virus de votre organisme.
  • Extrait de feuilles d’olivier : Les anciennes civilisations égyptienne et méditerranéenne l’utilisaient à de nombreuses fins thérapeutiques, et il est largement reconnu comme solidifiant naturel et non toxique du système immunitaire.

Le peroxyde d’hydrogène est un autre traitement qui est étonnement efficace contre les infections des voies respiratoires supérieures.

Mes patients ont obtenu des résultats remarquables dans la guérison de leurs rhumes et de leurs grippes en 12 à 14 heures en se versant quelques gouttes de peroxyde d’hydrogène à 3 pour cent (H2O2) dans chaque oreille Vous entendrez un peu de bouillonnement, ce qui est parfaitement normal, et ressentirez éventuellement de légers picotements.

Attendez que le bouillonnement et les picotements aient disparu (généralement en 5 à 10 minutes), puis videz le liquide sur un mouchoir et recommencez avec l’autre oreille. Vous trouverez du peroxyde d’hydrogène à 3 pour cent dans toutes les pharmacies, pour quelques dollars. Il est juste incroyable de voir combien de gens réagissent à ce traitement simple et économique.

En appliquant ces stratégies vous serez capable d’étouffer ce vilain petit virus dans l'œuf--avant qu’il n’ait le temps de dire «Big Pharma.»

Le rôle de la vitamine D dans la prévention des maladies

De plus en plus de preuves démontrent que la vitamine D joue un rôle crucial dans la prévention des maladies et le maintien d'une santé optimale. Il y a environ 30 000 gènes dans votre corps, et la vitamine D affecte près de 3 000 d'entre eux, ainsi que les récepteurs de la vitamine de localisée dans tout votre corps.

7 Signes pouvant temoigner d'une carence en vitamine d

>>>>> Cliquez ici <<<<<

Selon une étude à grande échelle, les taux optimaux de vitamine D peuvent réduire de 60 % le risque de cancer. L'optimisation de vos taux peut aider à prévenir au moins 16 types différents de cancer, dont les cancers du pancréas, du poumon, des ovaires, de la prostate et de la peau.