Le MSG : ce tueur silencieux se cache-t-il dans vos placards de cuisine ?

une personne qui prend un repas

En bref -

  • Le glutamate de sodium (MSG) est un exhausteur de goût présent dans des milliers d'aliments que vous et votre famille consommez régulièrement. C’est également l’un des pires additifs alimentaires du marché
  • Le MSG est une excitotoxine, ce qui signifie qu’elle surexcite vos cellules au point de les endommager ou de les tuer, ce qui engendre divers dommages cérébraux, et peut même provoquer ou aggraver potentiellement des troubles de l’apprentissage
  • La consommation régulière de MSG est associée à divers effets secondaires, notamment obésité, dommages oculaires, maux de tête, fatigue et désorientation, dépression, accélération du rythme cardiaque, fourmillements et engourdissements
  • Des études antérieures ont montré que 25 à 30 % de la population américaine présentait un degré d'intolérance au MSG correspondant aux concentrations détectées à l’époque dans l'alimentation. On estime aujourd'hui que 40 % de la population pourrait être affectée
  • En règle générale, tous les aliments transformés contiennent du MSG (ou l’un de ses ingrédients). La meilleure, et sans doute la seule façon d'éviter cette toxine, est d’opter pour une alimentation à base d'aliments entiers et frais
Taille du texte:

Dr. Mercola

Une substance mortelle, silencieuse et très répandue, plus nocive pour votre santé que l’alcool, la nicotine et de nombreux médicaments, se cache probablement en ce moment même dans vos placards de cuisine.

Il s'agit du glutamate de sodium (MSG), un exhausteur de goût très connu pour être utilisé comme additif dans la cuisine chinoise, mais qui est présent également dans des milliers d'aliments que vous et votre famille consommez régulièrement.

Vous êtes plus exposés au MSG en particulier si, comme la plupart des américains, vous mangez principalement des aliments transformés, ou que vous prenez régulièrement vos repas au restaurant.

Le MSG est l’un des pires additifs alimentaires du marché, et il est utilisé dans les soupes en conserve, les crackers, les viandes, les sauces de salade, les plats surgelés, etc.

Il est présent dans votre supermarché, dans les restaurants, à la cantine de l’école de votre enfant et, incroyable mais vrai, même dans les aliments pour bébé et les laits infantiles.

Le MSG n’est pas un simple assaisonnement, comme le sel ou le poivre, c’est un exhausteur de goût, qui améliore la saveur et l’arôme des viandes transformées et des plats surgelés, des sauces de salade, et masque le goût de ‘conserve’ des aliments en boites.

Si les avantages que présente le MSG pour l’industrie alimentaire sont évidents, cet additif est pourtant susceptible de lentement et silencieusement nuire gravement à votre santé.

Qu’est-ce exactement que le MSG ?

Vous vous souvenez peut-être de l'arrivée sur le marché américain de la poudre de MSG qui était vendue sous la marque « Accent ». Cependant, le glutamate de sodium avait été inventé plusieurs dizaines d'années plus tôt, en 1908.

C’est Kikunae Ikeda, un japonais, qui a identifié cet exhausteur de goût, naturellement présent dans les algues.

En s'inspirant de cette substance, il a créé le MSG, et a fondé avec un associé la société Ajinomoto, qui est aujourd'hui le plus important producteur mondial de MSG (et, fait intéressant, également un fabricant de médicaments). 

Chimiquement parlant, le MSG est composé d’environ 78 % d'acide glutamique libre, de 21 % de sodium, et jusqu'à 1 % de contaminants.

L'idée selon laquelle le MSG serait un arôme ou un « attendrisseur de viande » est une idée fausse.

En réalité, le MSG a très peu de goût, mais il donne pourtant l’impression que les aliments auxquels il est ajouté sont plus savoureux, et contiennent plus de protéines qu’ils n’en contiennent réellement.

Cette substance trompe en effet votre langue, en jouant sur une cinquième saveur de base peu connue : l’umami.

L’umami est le goût du glutamate, un arôme que l'on retrouve dans de nombreux plats japonais, dans le bacon, ainsi que dans le MSG, cet additif alimentaire toxique.

C’est l’umami qui donne aux aliments contenant du MSG un goût plus prononcé, plus fort, et qui plaît généralement davantage à la plupart des gens, que le goût des aliments qui n’en contiennent pas.

Ce n’est qu'après la seconde guerre mondiale que cet ingrédient est devenu courant aux États-Unis, lorsque les militaires américains ont constaté que les rations militaires japonaises étaient plus savoureuses que les leurs, grâce à la présence de MSG.

Ce syndrome est aujourd'hui baptisé plus justement le « Complexe des symptômes du MSG », que la FDA (Food and Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) définit comme les « réactions à court terme » au MSG. Je reviendrai sur ces « réactions » sous peu.

Pourquoi le MSG est-il si dangereux

Le Dr. Russel Blaylock, neurochirurgien et auteur du livre « Excitotoxins : The Taste That Kills » (« Les excitotoxines : le goût qui tue »), a réalisé l’une des meilleures synthèses des véritables dangers que présente le MSG.

Il explique dans son livre que le MSG est une excitotoxine, ce qui signifie qu’elle surexcite vos cellules au point de les endommager ou de les tuer, ce qui engendre divers dommages cérébraux - et peut même potentiellement provoquer ou aggraver des troubles de l’apprentissage, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, la maladie de Lou Gehrig, etc.

Une partie du problème vient du fait que l'acide glutamique est un neurotransmetteur identique à ceux qu’utilisent votre cerveau, votre système nerveux, vos yeux, votre pancréas et d’autres organes pour initier certains processus dans votre corps. Même la FDA indique que :

« Des études ont montré que l’organisme utilise le glutamate, un acide aminé, comme transmetteur d'impulsions nerveuses dans le cerveau, et qu’il existe également d'autres tissus dans le corps qui répondent au glutamate.

Le dysfonctionnement des récepteurs de glutamate est associé à certaines maladies neurologiques, telles que la maladie d’Alzheimer et la chorée de Huntington. Des injections de glutamate réalisées sur des animaux de laboratoire ont provoqué des dommages au niveau des cellules nerveuses du cerveau ».

Bien que la FDA continue de prétendre que la consommation de MSG par le biais de l’alimentation ne provoque pas ces effets secondaires, de nombreux experts affirment le contraire.

D'après le Dr. Blaylock, il a été découvert que le système de conduction électrique du cœur, et le muscle cardiaque lui-même, contiennent de nombreux récepteurs de glutamate. Ceci peut être nocif pour le cœur, et pourrait même expliquer les morts subites de certains jeunes athlètes.

Voici ce qu’il explique :

« Lorsque l’on consomme trop d’excitotoxines via l'alimentation, tels que le MSG, les protéines hydrolisées, l’isolat et le concentré de protéine de soja, les arômes naturels, le caséinate de sodium et l'aspartate présent dans l'aspartame, ces récepteurs de glutamate sont sur-stimulés, ce qui engendre une arythmie cardiaque.

Lorsque les réserves en magnésium sont faibles, ce qui est le cas chez les athlètes, les récepteurs de glutamate sont si sensibles que, même en faibles quantités, ces excitotoxines peuvent entrainer une arythmie cardiaque et le décès. » 

La consommation régulière de MSG est également associée à d'autres effets secondaires :

  • Obésité
  • Dommages oculaires
  • Maux de tête
  • Fatigue et désorientation
  • Dépression

Par ailleurs, même la FDA admet que « des réactions à court terme », que l’on appelle le complexe des symptômes du MSG, peuvent se produire chez certaines catégories personnes, plus précisément celles qui consomment « de grandes quantités » de MSG, et celles qui souffrent d'asthme.

D'après la FDA, le complexe des symptômes du MSG peut comprendre, entre autres, les symptômes suivants :

Engourdissements

Sensations de brûlure

Fourmillements

Pression ou oppression au niveau du visage

Douleurs thoraciques ou difficultés à respirer

Maux de tête

Nausées

Accélération du rythme cardiaque

Somnolence

Faiblesse

Personne ne sait précisément la proportion de personnes susceptibles d’être « sensibles » au MSG, mais des études menées dans les années 1970 suggéraient que 25 à 30 % de la population américaine présentait un degré d'intolérance au MSG correspondant aux concentrations détectées à l’époque dans l'alimentation.

L’utilisation du MSG s’étant considérablement étendue depuis, on estime que jusqu’à 40 % de la population pourrait aujourd'hui être affectée.

Comment savoir si vos aliments contiennent du MSG

Les fabricants de produits alimentaires sont malins, et ils ont compris que certaines personnes ne veulent pas consommer ce dangereux additif alimentaire. Pensez-vous qu’ils ont pour autant éliminé le MSG de leurs produits ?

Certains d’entre eux l’ont peut-être fait, effectivement, mais la plupart ont simplement tenté de faire des étiquettes « plus propres ». En d'autres termes, ils ont essayé de dissimuler le fait que le MSG fait partie des ingrédients.

Comment ? En utilisant des noms qui ne vous permettent pas de faire le rapport avec le MSG.

Voyez-vous, la FDA exige des fabricants de produits alimentaires qu’ils indiquent sur les emballages la présence de « glutamate de sodium », mais ils ne sont pas tenus d'indiquer les ingrédients qui contiennent de l'acide glutamique libre, même s'il s'agit du principal composant du MSG.

Il existe plus de 40 ingrédients, indiqués sur les emballages, qui contiennent de l’acide glutamique, sans que l’on puisse s’en douter d'après leur seul nom.

Par ailleurs, dans certains aliments, c’est au cours de la transformation que se forme l’acide glutamique, et là encore, les étiquettes présentes sur les emballages ne le précisent pas.

Conseils pour éviter le MSG dans votre alimentation

En règle générale, tous les aliments transformés contiennent du MSG (ou l’un de ses ingrédients). Si vous optez pour une alimentation à base d'aliments entiers et frais, vous êtes donc à peu près sûr d’éviter cette toxine.

Mais vous devez également vous méfier de la présence de MSG dans les plats proposés par les restaurants.

Vous pouvez demander au serveur quels sont les plats du menu qui ne contiennent pas de MSG, et exiger que l’on n’en ajoute pas dans vos plats, mais bien entendu, la seule cuisine dans laquelle vous pouvez être sûr de ce qui est ajouté ou non dans votre assiette, c’est la vôtre.

Par précaution, vous devez également savoir quels sont les ingrédients à repérer sur les aliments préemballés. Voici une liste d'ingrédients qui contiennent TOUJOURS du MSG :

La levure autolysée

La caséinate de calcium

La gélatine

Le Glutamate

L'acide glutamique

Les protéines hydrolysées

Le glutamate monopotassique

Le glutamate de sodium 

Le caséinate de sodium

Les protéines texturées

L’extrait de levure

Les aliments contenant de la levure

Les éléments nutritifs de levure

Ces ingrédients contiennent SOUVENT ou génèrent du MSG au cours de leur transformation :

Les arômes et agents aromatisants

Les assaisonnements

Les arômes et agents aromatisants naturels

L'arôme naturel à base de porc

L'arôme naturel à base de bœuf

L'arôme naturel à base de poulet

La sauce soja

L’isolat de protéine de soja

Les protéines de soja

Le bouillon déshydraté

Le bouillon à base de viande et d'os

Le bouillon de viande

L’extrait de malt

L'arôme de malt

Le malt d’orge

Tout ce qui a subi une modification enzymatique

La carraghénane

La maltodextrine

La pectine

Les enzymes

Les protéases

L'amidon de maïs

L’acide citrique

Le lait en poudre

Tout produit enrichi en protéines

Tout produit pasteurisé à ultra haute température

Si vous consommez des aliments transformés, soyez donc vigilant et à l’affût de ces nombreux ingrédients derrière lesquels se cache du MSG.

Choisir d'éviter le MSG

Nous avons pratiquement tous intérêt à essayer d'éviter au maximum le MSG dans notre alimentation. Il est vrai que cuisiner chez soi à partir d'ingrédients frais et produits localement, demande un peu de temps et d'organisation.

Mais cela en vaut la peine, sachant que vous consommerez des aliments purs, exempts d'additifs toxiques tels que le MSG.

Par ailleurs, en optant pour des aliments entiers, vous y gagnerez en termes de saveurs et de bienfaits pour la santé, par rapport aux aliments bourrés de MSG que vous trouverez dans votre supermarché.